L’Arabie saoudite assassin élue au Conseil des Droits de l’Homme grâce à la Grande Bretagne


L’Arabie saoudite assassin élue au Conseil des Droits de l’Homme grâce à la Grande Bretagne

L’Arabie saoudite, membre du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, rejette l’«ingérence» internationale quant à la crucifixion d’un militant chiite

par Robert Spencer

« De part la juridiction draconienne de l’Arabie saoudite, en public, il doit être décapité et son corps crucifié« . Ce système juridique implacable s’intitule charia ou loi islamique.

« Lorsque vous rencontrez les incroyants, frappez-leur la nuque … »(Coran 47: 4)

« La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soit coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment » (Coran 5.33).

« La condamnation à la crucifixion d’Ali Mohammed al-Nimr : L’intraitable Arabie Saoudite rejette « l’ingérence »internationale quant à la crucifixion d’un manifestant », par Gianluca Mezzofiore, International Business Times, 7 Octobre 2015.

L’ambassade d’Arabie saoudite en Grande Bretagne a publié une déclaration dans laquelle elle rejette « toute forme d’ingérence dans les affaires intérieures du royaume » pour ce qui est du cas du dissident Ali Mohammed al-Nimr âgé de 21 ans, lequel a été condamné à mort par décapitation pour avoir participé à une manifestation pro-démocratique.

L’ambassade [d’ Arabie Saoudite] à Londres a posté un billet le 7 octobre sur Twitter, en utilisant le nom du militant comme un hashtag :

Dans ce tweeter il est écrit :

« Le corps judiciaire est indépendant et le royaume d’Arabie Saoudite rejette toute forme d’ingérence dans ses affaires intérieures et tout empiètement dans sa souveraineté ou l’indépendance et l’impartialité de son système judiciaire« .

La déclaration a eu lieu après que David Cameron eut été sollicité le 6 octobre par le présentateur Jon Snow sur Channel 4 News afin qu’il s’explique sur le bien fondé de l’accord occulte passé entre les gouvernements britannique et Saoudien dont l’objet était l’élection des deux nations au Conseil des droits de l’homme en 2013. Le premier ministre a répondu qu’il soulèverait personnellement le cas de Nimr auprès des autorités saoudiennes si l’opportunité se présentait. Il a rajouté que « lors des échanges internationaux, la Grande Bretagne s’oppose à la peine de mort partout et en tout lieu« .

Nimr, neveu d’un orateur religieux chiite militant, a été arrêté en 2012, alors qu’il avait 17 ans, pour avoir participé à une manifestation. Selon l’organisation des droits de l’homme Reprieve, il a été contraint de signer des aveux sous la torture et a alors été condamné à mort pour un ensemble de charges multiples dont une agression ciblant les forces de l’ordre, rupture d’allégeance au roi, mise en place de cellules terroristes, sédition et vol dans une pharmacie.

Selon le système juridique implacable en vigueur en Arabie Saoudite, il doit, en public, être décapité et son corps crucifié. L’affaire a déclenché des protestations dans le monde entier, Amnesty International décrivant le procès comme injuste et profondément discutable. Pendant ce temps, un tribunal saoudien a confirmé la mise à mort par décapitation d’un autre jeune manifestant : Dawoud al-Marhoon ... « 

Traduit de l’anglais par Lavéritétriomphera.

Source : http://www.jihadwatch.org/2015/10/un-human-rights-council-member-saudi-arabia-rejects-international-interference-over-shia-activists-crucifixion

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Laveritetriomphera

Résistance républicaine Midi Pyrénées, j'ai choisi comme symbole la déesse égyptienne de la vérité/justice Maât. J'estime que la vérité/justice est un concept universel et unificateur par essence.


8 thoughts on “L’Arabie saoudite assassin élue au Conseil des Droits de l’Homme grâce à la Grande Bretagne

  1. Avatarhathoriti

    De quoi ? « L’arabie saoudite refuse toute ingérence dans ses affaires intérieures et tout empiètement dans sa souveraineté…. » Non, mais, oh! Et elle fait quoi, l’arabie saoudite, en France, en finançant des mosquées ? Hein? En envoyant des dégénérés décérébrés en tant qu’imams ? C’est pas s’ingérer dans les affaires intérieures d’un pays, ça ? Asseyons-les sur les minarets, ils serviront au moins à quelque chose…

  2. AvatarLe Chatelain

    La présidence de l’Arabie saoudite du panel du Conseil des Droits de l’homme de l’ONU…
    DAESH à la Présidence de la protection des Yézidis…
    Dutroux à la Présidence de la protection des fillettes…

  3. Avatarpaul

    Cameron a toujours eu l ambition de faire de la city de Londres la premiere place pour la finance islamique ….

  4. Avatar100tor

    J’ai vécu la période où je respectais ‘l’Anglais » pour sa ténacité, sa rage de ne pas se laisser vaincre. Que Cameron « regarde » en direction des USA ce n’est pas qu’en 1942 avec les mêmes raison que Churchill . J’espère et souhaite ne pas me tromper, bien nous sommes suffisamment nombreux et parfaitement capable de régler le cas chez nous. .

    1. AvatarLavéritétriomphera

      Les anglais sont européens par l’histoire, la géographie et la culture. Ils n’apprécient pas vraiment les continentaux, en particulier les français et encore moins les allemands (du fait des deux guerres mondiales). Ils ont refusé l’euro et sont attachés à leur ancien empire.
      Je pense qu’une alliance se dessine entre la France et la Russie à laquelle l’Angleterre n’adhèrera pas. La Grande Bretagne pour éviter un « chaos » possible en Europe, maintiendra voire même renforcera ses liens avec les USA.

      1. Christine TasinChristine Tasin

        Si on avait quelqu’un d’autre que Hollande à la tête de l’Etat, ça serait plus qu’envisageable mais le caniche d’Obama….

        1. AvatarLavéritétriomphera

          Effectivement on peut s’attendre à tout. Hollande pourra t’il continuer à gouverner contre la volonté de son peuple et une partie de la classe politique ? Aujourd’hui le pouvoir est fragilisé, les urnes pourraient le déstabiliser davantage.

Comments are closed.