Castres : les socialistes ne veulent pas d’une école catholique, ils préfèrent sans doute coranique


Castres : les socialistes ne veulent pas d’une école catholique, ils préfèrent sans doute coranique

Reprenons les choses dans l’ordre

  • Une association catholique se propose d’ouvrir une école privée hors contrat.
  • Elle demande à louer un local municipal libre et situé au Centre ville
  • Le Maire accepte et signe un bail de 9 ans,  trois ans pour un loyer de 500 euros par mois contre travaux à charge de l’association puis 900 euros par mois ensuite.
  • Il a droit à une véritable scène au Conseil municipal où les élus de gauche se révoltent parce que l’association catholique serait « intégriste », défendrait des « principes d’obscurantisme », contreviendrait aux « principes de laïcité » et, cerise sur le gâteau, ferait partie des principes contre lesquels tout le monde était dans la rue le 11 janvier. Bref, cette association catholique est renvoyée dos à dos, avec son « programme pédagogique effrayant », avec les assassins de Charlie hebdo… La gauche, au Conseil municipal de Castres, n’a peur de rien...

 

Ce qui justifie amplement cette phrase du Maire : «Comparer les terroristes qui ont assassiné ces dessinateurs et les activités de cette association est un raccourci sidérant, excessif et déplacé qui pourrait vous amener à vous expliquer devant les tribunaux».

http://www.ladepeche.fr/article/2015/09/23/2182928-une-nouvelle-ecole-catholique-suscite-un-debat-muscle.html

Tout cela mérite bien de se pencher sur ce cours Sénévé en passant à la loupe son site !

Effectivement ce n’est pas une école publique, neutre et laïque, c’est une école créée par des parents chrétiens désireux de transmettre à leurs enfants, en même temps que l’instruction obligatoire, les principes de la foi et des préceptes évangéliques :

« au Cours Le Sénevé, la transmission de la foi a une place prépondérante, dans la fidélité à l’Eglise catholique. L’élève apprend à connaître et à aimer Dieu à travers l’instruction religieuse, la prière, l’amour et le respect du prochain.« 

Le Sénevé se fixe pour but la formation de la personne dans toutes ses dimensions : esprit, âme, cœur et corps.

Chaque enfant est unique. Les professeurs sont attentifs à découvrir en chaque élève les talents qu’il peut développer et exprimer.

La vie de l’établissement se déroule sous le regard et avec l’aide de Dieu, la foi compléte le travail de la raison pour éclairer les intelligences et les cœurs.

C’est clair. Je conçois que cela puisse chagriner des laïques pur jus, nous sommes aux antipodes de la conception qui a donné naissance à l’école publique laïque.

Mais le lieu choisi est l’ancien presbytère de l’église Saint-Jacques…

Mais…

Mais quand on voit ce qu’est devenue l’école publique…

Mais quand on voit les écoles coraniques et même musulmanes pulluler avec l’approbation et même l’aide des municipalités, notamment de gauche…

Mais quand on voit des écoles musulmanes devenir des écoles sous contrat… grâce, entre autres, à notre gouvernement « de gauche »…

On reste interpellé par la violence de l’attaque des anti-cathos de Castres.

D’autant que le message chétien, qui est celui des évangiles n’est, effectivement, que paix et amour. Jésus ayant répété ad nauseam qu’il fallait pratiquer amour et pardon. Certes les enfants recevront un certain endoctrinement, mais il risque peu de les pousser à couper des têtes, eux…

Est-ce que, vraiment, le programme pédagogique est « effrayant « ?

L’instruction religieuse comprend chaque semaine une heure de catéchisme et chaque quinzaine une heure d’histoire biblique. La référence pour l’instruction religieuse est le Catéchisme de l’Eglise Catholique et les manuels qui lui sont conformes.

La classe commence par une prière du matin pour mettre la journée de travail sous le regard de Dieu. Le Benedicite est récité ou chanté avant le repas de midi. Chaque semaine un moment de l’emploi du temps est consacré à la pratique religieuse (messe, ou adoration, ou chapelet, ou confessions…). Les professeurs, parents et amis peuvent se joindre aux élèves pour ce temps de prière.

Ce n’est pas ma tasse de thé. Je serais gênée, si j’avais des enfants à scolariser, qu’ils soient dans un tel univers, mais je vais vous faire un aveu, ô lecteur.  Je suis athée, laïque, adoratrice du principe de l’école publique… Pourtant, si j’habitais Castres, si j’avais des enfants à scolariser, je crois que je les inscrirais au cours Sénévé en leur demandant de faire abstraction de « l’environnement/endoctrinement catholique », d’attendre que ça passe… Parce que le programme, tudieu qu’il me plaît, sans parler de l’organisation de la semaine, aux antipodes des monstruosités initiées par Sarkozy et développées par BelKacem :

  • Le français s’attachera à former la sensibilité et l’intelligence par une analyse fine des grands textes de la littérature. De nombreux exercices de rédaction développeront l’aisance dans l’expression écrite. L’orthographe sera travaillée par des dictées régulières. La syntaxe et la grammaire donneront lieu à des exercices d’analyse.
  • Les mathématiques seront enseignées avec le souci d’apprendre aux élèves la pertinence d’une réflexion rigoureuse et bien rédigée.
  • L’histoire sera présentée de façon chronologique.

  • Le latin, commencé dés la 6ème, aidera à structurer l’esprit et à éclairer la langue française et la culture.

  • L’emploi du temps, moins chargé que dans les autres établissements, s’étale sur quatre journées de cours avec un rythme régulier : 4 heures le matin, et 3 heures l’après-midi. Les cours débutent et finissent tous les jours à la même heure.

    Les matinées sont consacrées aux savoirs fondamentaux (français, mathématiques), les après-midi sont réservés aux activités de découverte (sciences, histoire biblique et histoire de l’Art), aux disciplines artistiques (musique et chant, théâtre, dessin), et à l’éducation physique et sportive.

    Deux fois par semaine en début d’après-midi, les CM2 bénéficient d’études encadrées pendant que les 6ème s’initient au latin.

    http://cours-seneve.e-monsite.com/pages/questions-reponses/ouverte-a-tous.html

Voilà où on en est… L’école publique est gangrénée et devenue un outil à massacrer nos enfants. Les dirigeants de notre pays tapent sur le christianisme et favorisent l’implantation d’une idéologie mortifère et dangereuse. Alors nous devons encourager la création d’écoles privées, catholiques ou non, pour échapper à l’horreur.

Christine  Tasin 




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


22 thoughts on “Castres : les socialistes ne veulent pas d’une école catholique, ils préfèrent sans doute coranique

  1. Jean Lafitte

    J’ai commencé ma scolarité en octobre 1936 à l’école communale voisine de notre logement.
    Ma santé ayant obligé mes parents à déménager, j’ai poursuivi à partir d’octobre 1939 dans une école des Frères des écoles chrétiennes proche de notre nouvel appartement.
    Puis j’ai enchainé sur un collège privé tenu par des prêtres diocésains.
    J’en ai gardé un souvenir heureux d’un bout à l’autre, de l’école publique d’alors au collège catholique.
    Alors, je dis : Bravo Christine !

  2. DANIEL POLLETTDANIEL POLLETT

    Quel merveilleux programme ! On en rêverait pour tous les enfants. Pour ce qui est de l’aspect religieux, il faut bien savoir que la foi ne se commande pas. Mais pour qui ne l’a pas, c’est une excellente occasion de découvrir en détail ce qui a participé à fonder notre civilisation, qui est chrétienne, n’en déplaise aux journaleux et aux membres de sectes barbares.

  3. Christian

    Dans le climat pourri ou nous vivons,un école catholique ne peut pas faire de mal. Au moins nos enfants ne serons pas attirer par l islam

  4. TEMPLIER...TEMPLIER...

    moi,il y a une race politique que je ne peus plus voire plus que toute les autres…..
    LA LOGE MACONNIQUE….AUTREMENT DIT….
    ………………………LES SOCIALISTES……………………

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      je ne crois pas que les socialistes soient tous francs-maçons ni que les francs-maçons soient tous socialistes ; méfions-nous et des reductio ad hitlerum et de ceux qui derrière leur haine des francs-maçons fustigent (à tort) la République, 1789 et nos valeurs

  5. Olivier

    Bonjour,

    cet été, j’ai eu à fréquenter des familles complètes faisant le chemin de st jacques de Compostelle…et je me souviens de cette famille avec 5 très jeunes enfants, adorables, polis, respectueux, élevés dans une école hors contrat. je précise que les métiers de ces parents étaient des métiers d’éducateur sportif, à l’escalade, pour le père et mère au foyer pour la jeune et jolie maman (30 ans chacun à peine).

    Curieusement, cette jeune famille n’avait pas d’habits de marque, ne vociférait pas, n’exigeait pas, les enfants étaient à l’aise au milieu d’adultes de tous âges, qui avaient, comme eux, fait quelques kilomètres de marche par très beau et bon temps.
    une table fut dressée dehors, nous étions 25.
    Chacun participa avec entrain, à confectionner des plats, salades, soupes, etc..
    Par quel miracle donc tout cela se fit avec douceur, bienveillance ?
    Je vous laisse le choix de la réponse
    Moi, qui suis chrétien catholique pratiquant j’y ai reconnu l’oeuvre de l’Esprit Saint agir en chacun.(L’ancien testament parle de la sagesse).

    Ah oui, je l’ai déjà dit ailleurs, mais ces mêmes parents craignaient devoir quitter leur école hors contrat, les nouveaux commissaires sélectionnés par le ministère de l’éduction nationale avaient semble t’il des consignes plutôt expéditives…

    La fabrique des monstres n’est pas celle que l’on croit…

    Bonne journée.

  6. Olivier

    cette nouvelle histoire assez cathophobe m’inspire quand même une réflexion ;:
    la laïcité s’est bâtie avant tout contre la religion du moment…tout porte à croire que le premier réflexe de cette laïcité là , très gauchobobo serait anti catho, au moins dans les régions où l’Islam ne fait que commencer à poser de sérieux problèmes, de manière sporadique…
    Il nous faudra 1000 ans de plus pour ,nous débarrasser de l’Islam, mais à l’époque, il y avait des vrais chefs de guerre qui s’étaient alliés contre l’invasion.
    On cherche désormais les chefs pour pouvoir dire que l’Histoire se répète.

  7. PUGNACITÉ

    Moi qui suis catholique culturellement et nous religieusement,j’affirme que nous avons besoin de nos racines Chrétiennes pour survivre dans cette société de plus en plus dominée par l’islam projet politico religieux invasif parce que de plus en plus imposé par les instances gouvernantes

  8. hoplitehoplite

    Des collégiens apprennent l’appel à la prière des musulmans, les parents en colère

    Informé du problème, le rectorat s’est saisi de l’affaire, mais a plutôt pris la défense du professeur : « Cette démarche d’analyse et de réflexion menée en classe contribue à construire le raisonnement des élèves ». « Sur le thème ‘musiques, mythes et religions’, le professeur a choisi des supports pédagogiques qui mettent en perspective plusieurs œuvres de différentes origines et de différents genres musicaux », a-t-il poursuivi.

    http://www.valeursactuelles.com/societe/des-collegiens-apprennent-lappel-a-la-priere-des-musulmans-a-lecole-les-parents-en-colere

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Excellent ! J’ignorais les liens entre Bernard Anthony, qui est un ami et le cours privé mais cela me fait plaisir

  9. Claude Urbain

    @Hoplite
    On s’en serait douté! Ces dernières années les recrutements de proviseurs étaient particulièrement orientés. Et pour cause!

  10. sans ascendance migratoire

    Je suis institutrice dans une école catholique hors contrat. Chaque jour, je vais au travail avec joie. Quel bonheur que de transmettre le savoir à de si gentils enfants. Tous mes enfants ont été scolarisés dans cette école (7 en tout). Aucun regret. Tous savent bien lire, bien compter… Les plus grands ont connu le public, c’est affligeant : absentéisme, programmes sans consistance, entourage corrompu. Les deux derniers continueront leur scolarité dans le même circuit.

Comments are closed.