Lettre aux chrétiens qui croient encore que les musulmans vénéreraient Jésus qui serait « Issa »…


Lettre aux chrétiens qui croient encore que les musulmans vénéreraient Jésus qui serait « Issa »…

Merci Christine de parler de cette trahison : transformer une église en mosquée, c’est se soumettre à l’islam et à ses mensonges.

Thierry a raison dans son commentaire, ils ne reculent devant aucune ruse pour séduire les infidèles chrétiens et il est navrant de constater que ces derniers, par ignorance, tombent dans leur piège.

Quand un Chrétien, membre du clergé ou simple fidèle, place l’islam au même niveau que le Judaïsme et le Christianisme, arguant gentiment du fait que les musulmans vénèrent et respectent Jésus et Marie, je me dis :
« comment un chrétien peut-il être aussi naïf, aussi facilement dupé par les musulmans ? A-t-il pris la peine de lire le coran, de le comparer aux Evangiles ? »

Si les musulmans vénèrent Jésus et Marie, comment ce brave chrétien s’explique-t-il la persécution et le massacre des fidèles du Christ en terre d’islam, la destruction des statues de la Vierge, des églises ??? Ce serait le fait de musulmans dévoyés, qui n’ont rien compris à la merveilleuse « tolérance » de l’islam, au « message d’amour » de leur divinité à l’égard des non musulmans ? Alors, cela fait 14 siècles, que des millions de musulmans se sont égarés… Et aujourd’hui, plus que jamais !

Quand un musulman est outré par les critiques de l’islam et/ou de son prophète bien aimé, promptement, il vous parle de sa douloureuse incompréhension, « car les musulmans, eux,  respectent et vénèrent Jésus et Marie« .

Oui, sauf qu’il oublie, de préciser, que le « Jésus » dont il parle, appelé ISSA dans le coran, n’est pas le Jésus (Yeshua) des Evangiles.

Quand les musulmans vénèrent Issa, ce dernier n’est pas Jésus, fils de Marie, fils d’Israël, mais un personnage émanant de légendes caravanières de l’Arabie du 7ème siècle.

En vampirisant le Jésus des Evangiles, pour le transformer en Issa, un prophète de l’islam, les musulmans réduisent le christianisme à néant, comme ils le font avec le Judaïsme en islamisant Noé, Abraham, Moïse et David.

Et je m’étonne que des prêtres, évêques, cardinaux, supposés connaître et la Bible et le coran pactisent avec les ennemis du Christ et leur cèdent avec joie les églises, pour les transformer en un lieu d’adoration d’une divinité diabolique, qui appelle à les détruire. Ces « religieux », qui se prétendent les serviteurs du Christ, renient leur Maître et le trahissent honteusement.

Ils doivent, pourtant, savoir que selon les hâdith-s, à la fin des temps, Issa reviendra pour détruire les croix, tuer les Juifs et les Chrétiens et établir l’islam sur la terre.

L’Issa du coran est un clone agressif du Jésus des Evangiles.
Voilà comment est décrit Issa dans le coran :

« Issa « brisera la croix », « tuera les porcs » et abolira la taxe imposée aux infidèles soumis. Allah détruira alors toutes les religions, à l’exception de l’islam. Issa fera disparaître la figure du mal, vivra sur terre durant quarante ans et ensuite mourra. (Sunan Abou Daoud, livre 37,4310).

Quant à Marie, mère de Jésus, dans les Evangiles, elle devient Mariam, mère d’Issa, fille d’Imram (3.34,35 (cf le Amram de l’Exide) et la sœur d’Aaron et de Moïse (19.28).

La fantaisie coranique a fait de Mariam, la sœur d’Aaron et de Moïse, la mère d’Issa. Or je rappelle que Moïse, Aaron et Myriam vécurent 2000 ans avant la naissance de Jésus-Christ, alors par quelle magie des Mille et une nuit, l’Issa du coran né 2000 ans avant le Jésus des Evangiles peut-il être la même personne ?

Selon l’Apocalypse de St Jean, le Christ ne reviendra pas sur terre pour tuer les juifs et les chrétiens, mais pour combattre aux côtés d’Israël contre ses ennemis et apporter la paix au monde. Les mahométans ont repris cette révélation et l’ont réécrite à leur avantage. La falsification des Ecritures est l’une de leurs spécialités. Faire croire aux Chrétiens que l’Issa du coran est le Jésus des Evangiles est une ruse pour séduire les mécréants. Et ils sont nombreux à tomber dans ce piège.

Rosaly

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




31 thoughts on “Lettre aux chrétiens qui croient encore que les musulmans vénéreraient Jésus qui serait « Issa »…

  1. Avatarmartin

    Ce mein kampf arabe qu’est le coran, est effectivement rempli d’affirmations contradictoires, qui sont autant de ruses permettant à l’islam et à ses adeptes de dissimuler sa véritable nature, c’est à dire permettant d’ atténuer la vigilance des peuples, pour mieux les soumettre par la force brutale ensuite.

    D’autres part une Église dont les membres renient aujorud’hui plus de milles ans de son Histoire et plus encore les différents Papes qui durant plus de 14 siècles condamnèrent l’islam et donnèrent également l’impulsion des Croisades, c’est à dire une « Église » dont les membres renient les sacrifices consentis par des Chrétiens et même des Saints, qui aujourd’hui permettent encore à l’Eglise de Saint Pierre d’exister, ne peuvent plus prétendre faire partie de l’Eglise du Christ et encore moins parler en son nom.

    Tout ces membres du Clergé dont celui qui aujourd’hui occupe la fonction de vicaire du Christ, et qui à milles lieux du principe Chrétien de laïcité, osent déclarer que la GAUCHE révolutionnaire et libérale/libertaire c’est le « BIEN », et la DROITE réactionnaire (dite « extrême droite) c’est le MAL, sont tout sauf Chrétiens.

    Évoquant souvent le Christianisme sur le site de résistance républicaine, je tiens néanmoins à souligner et à rappeler, que le Christianisme n’est pas seulement une affaire de croyance religieuse, mais demeure indissociable du Patrimoine Historique et Culturelle de cette Nation millénaire qu’est la France dite du Baptème de Clovis, un patrimoine que tout Français digne de ce nom, c’est à dire qu’il soit Chrétien de culture (1) ou de croyance, à donc le DEVOIR de transmettre aux futures générations comme nous l’ont transmis les générations précédentes.

    (1) la laïcité ou séparation des pouvoirs du moins dans sa forme institutionnel, et qui dans ses grandes lignes consiste à « rendre à Dieu ce qui est à Dieu et à César ce qui est à César », étant elle même un principe culturel et civilisationnel prenant historiquement sa source dans le Christianisme. Principe institutionnel totalement inexistant dans les républiques esclavagistes antiques.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Tout au contraire, Martin, la laïcité est arrivée dans le christianisme grâce à Rome, République laîque s’il en fut, religion et politique étant totalement indépendants, personne ne se souciant des croyances et pratiques de chacun devant son laraire privé. la religion n’était qu’un ensemble de rituels pour la cohésion sociale. Idem pour la Grèce. Laïcité vient de laos, le peuple au sens du peuple en tant que tel sans religion ni politique, un groupe d’individus habitant un territoire donné, laïquement. Ensuite seulement certains ont pris au laos sa liberté, considérant comme normal d’imagnier que ce laos était appelé par un Dieu… ils ont sans état d’âme considéré le laos comme « peuple de Dieu »

      1. AvatarInsoumis

        Non, Rome a persécuté des chrétiens parce qu’ils refusaient d’adorer les dieux vénérés par l’Empire. St Victor de Marseille par exemple.
        Il a bien raison, la séparation entre Dieu et César vient du Christ.

        1. Christine TasinChristine Tasin

          Absolument pas, d’ailleurs la persécution des chrétiens est très relative et ponctuelle, et elle est due au fait que les chrétiens refusaient de reconnaître le primat des lois et traditions romaines, alors que les Romains ont toujours accepté toutes les religions à Rome et dans l’Empire, sans aucun problème.

          1. AvatarInsoumis

            Comment pouvez-vous réfuter que Rome ait fait mettre à mort des chrétiens en raison de leur foi? Vous pouvez avec justesse affirmer qu’il n’y a pas eu de persécutions à très grande échelle façon Solution Finale ou épuration religieuse sous Mahomet comme on l’imaginaire populaire semble l’admettre, mais pas me répondre « absolument pas » alors que je n’énonce qu’une vérité banale où des hommes et des femmes dans l’Empire ont été livrés à la mort, souvent dans la douleur, parce que fidèles au Christ.

            Wikipedia qui certes n’est pas Parole d’Evangile indique ceci :

            La persécution de Néron (54-68), à laquelle la tradition rattachera les martyrs de Pierre et de Paul de Tarse
            La persécution de Domitien (81–96)
            La persécution de Trajan (98–117)
            La persécution de Marc Aurèle (161–180), Martyrs de Lyon (Sainte Blandine)
            La persécution de Septime Sévère (193–211)
            La persécution de Maximin le Thrace (235–238)
            La persécution de Dèce (249–251), martyr de Fabien
            La persécution de Valérien (253–260), martyr de Laurent de Rome et Cyprien de Carthage
            La persécution d’Aurélien (270–275)
            La persécution de Dioclétien (284–305), la dernière et la plus grave des persécutions

            Je vous sais soucieuse de vérité, cultivée et intelligente. Je sais par conséquent que vous examinerez cela avec soin.

            Pour le reste, je vous assure de mon soutien.

          2. Christine TasinChristine Tasin

            Non je vous assure qu’ils n’ont pas été mis à mort à cause de leur religion ils ont été mis à mort parce que leur religion, contrairement aux autres, leur interdisait de reconnaître que l’empereur, qui incarnait l’Etat et donc Rome devait être considéré comme sacré et d’essence divine symboliquement. Les chrétiens mettaient en danger l’unité romaine, le fonctionnement de la res publica… ils ne pouvaient pas être acceptés les bras ouverts comme ce fut le cas lors des premières années du christianisme. On parle de persécution pour ce qui était imposition de la loi romaine. J’avoue qu’à titre personnel je considère les monothéismes comme des calamités parce qu’ils ont inventé des dieux surveillant nos consciences, j’ai la nostalgie du polythéisme gréco-romain, mais je respecte et défends bec et ongles les chrétiens et le christianisme qui fait partie de notre héritage.

          3. AvatarInsoumis

            Chère Madame, j’ai commis une erreur de manipulation et envoyé mon texte avant finalisation. Voici le bon, avec votre permission.

            Accuser conjointement les « monothéismes » est injuste. D’abord parce que sous ce terme, vous mettez à même niveau pensée biblique et islam – à l’exclusion d’autres formes monothéistes-, ce qui est une réduction infondée, et ensuite parce que le religieux même polythéiste n’ignore pas le principe de dieux regardants et vigilants devant les actes humains.
            Ce que vous contestez, au fond, c’est l’oeil de Caïn, cette mauvaise conscience devant le péché, concept éminemment religieux et biblique s’il en est.
            Vous avez toute liberté de considérer les choses à votre manière mais vous ne pouvez pas mettre l’apport moral et intellectuel de la Bible, dont Jésus a dévoilé un sens particulier où la conscience et la liberté personnelle mais aussi la responsabilité morale sont essentielles, et l’islam, doctrine aliénante et destructrice où l’on prive l’être humain de son arbitre et en exige la totale soumission comme le nom l’indique sans ambiguité.

            Il n’y a pas de foi en Dieu sans conscience et sans jugement personnel. A la différence des religions archaïques que vous voyez positivement, la foi biblique repose sur une relation d’amour total, de confiance, d’espérance et sur un regard profondément nouveau sur l’autre, sur le prochain.
            L’idée biblique que Dieu est Amour sous-tend toute la philosophie chrétienne. Il n’y a rien de semblable dans les cultes anciens sous Rome ou en Grèce. Seul Akhénaton peut en approcher par la forme.
            Toute la morale occidentale dont vous êtes une digne héritière et une héroïne tire sa source de la foi « monothéiste » biblique tandis qu’elle ne doit rien aux croyances de Rome et d’Athènes. La part gréco-latine de l’héritage de l’Occident repose sur autre chose que la spiritualité, vous le savez bien.

            Je suis en ce qui me concerne Kabyle. Ma race a expérimenté le christianisme jadis et il a vu surgir de ses rangs des Saint Augustin et des Saint Cyprien, des Papes également. Je ne sais que trop ce qu l’islam a causé sur nos intelligences et combien nous fûmes tout autres avant qu’il ne s’impose au fil de l’épée chez nous. Je le sais car en dépit des siècles, il subsiste encore chez les plus irréductibles d’entre nous l’âme d’Askil, prince berbère tombeur du chef des armées arabo-musulmanes Oqba Ibn Naafi. et nous conservons vivace la mémoire de nos racines. Autrefois participant à l’oeuvre civilisatrice et constitutive de l’Occident, ma race n’est plus que l’ombre d’elle-même et je ne peux que vous enjoindre de mieux vous instruire de ce qui fonde votre identité irréductible, vous qui à votre tour, des siècles après nous, êtes en proie à une invasion et une entreprise de destruction massive. Vous verrez alors que le « monothéisme » est la pierre d’angle de votre culture et ne s’oppose pas à la laïcité véritable et non celle promue en loges par les fossoyeurs de l’Occident.
            Comprenez ainsi que loin d’idéaliser le christianisme et le legs de la Bible, je sais l’apprécier pour sa contribution exceptionnelle à la construction de la conscience. Aucune autre forme de pensée n’a jamais eu un tel impact, universel, sur la vision de l’homme sur l’homme et sur l’immanence.
            Sans christianisme et sans la Bible en général, il n’y aurait jamais eu de civilisation européenne, car le liant entre toutes les nations d’Occident fut la foi en Christ. Le baptême des peuples germains, latins, scandinaves, slaves, grecs, angles, saxons, celtes etc a façonné l’homo occidentalis. Sans cela, rien ne dit que les peuples d’Europe auraient jamais pu se rencontrer sur le fond.

            J’en termine là pour ne pas vous monopoliser sur ce fil. Merci pour votre ouverture d’esprit et par dessus tout pour votre courage et votre combat.

          4. Christine TasinChristine Tasin

            Désolée Insoumis, je croule sous le travail et le retard, je n’ai pas le temps de me livrer à des échanges autres que ceux de mon combat j’ai déjà écrit ici et là ce qui est fondamental quant à notre héritage gréco-romain dans notre histoire et notre patrimoine, bien plus important que le christianisme. Je n’ai pas le temps de me pencher à nouveau sur ce sujet, quand nous aurons gagné peut-être, autour d’un café dans une Kabylie débarrassée de l’islam ou à Paris…

      2. AvatarInsoumis

        Étymologie[modifier | modifier le code]
        Le terme laïc vient du latin laicus qui signifie « commun, ordinaire, qui est du peuple »1 lui-même issu du grec laikos signifiant « du peuple ». Au xie siècle, il donne le mot « lai » (au sens d’illettré) et s’oppose à clericus (du clergé, au sens de « savant »). Le c final muet de laïc a disparu dès l’origine (contrairement à « clerc »). On retrouve la forme « lai » dans « frère lai ». Pendant longtemps, l’Académie française utilise le terme « lay », puis « lai » et « laye », puis « laie » au féminin. En 1740, l’Académie utilise l’expression « les clercs et les lais ».

        Source Wikipedia

        1. Christine TasinChristine Tasin

          j’ai donné ici même dans un commentaire l’origine du mot laïque, c’est un peu différent de ce que dit wikipedia qui comme chacun sait n’est pas une science exacte, chacun pouvant participer quelles que soient ses compétences ou incompétences

          1. AvatarInsoumis

            Oui, il est bon d’avoir plusieurs sources pour pouvoir se forger une opinion.
            Merci d’avoir permis mon message. Donner des interprétations différentes ne peut être que bénéfique à l’information.

  2. AvatarThierry1354

    Bat Ye’or, tant décriée par la bien- pensance politiquement correcte, explique très bien dans son livre « Eurabia l’axe euro-arabe » cette « islamisation » et précisément cette « palestinisation » de Jésus-Christ et ses tenants et ses aboutissants. Cette hérésie est reprise en choeur par les clercs chrétiens en vue du syncrétisme fleuron du néo-paganisme ambiant actuel pour la religion universelle du futur…

  3. Avatarchatelain

    Il s’agit en effet d’une formidable falsification, faux et usage de faux, et la littérature à ce sujet se fait de plus en plus abondante. Il faut en profiter, car le tsunami d’ordures que nos bien-pensants ont provoqué sur nos côtes n’attendra pas, lui.
    Lire, se renseigner, aller au devant de ce qu’il faut savoir, refuser de se positionner à partir de ce que la générosité et l’amour universel nous laissent miroiter de retour gratifiant et valorisant, c’est un leurre égotiste qui ne dit jamais son nom.
    Lire, bien sûr, ne remplace pas les armes sur le terrain, mais c’est déjà gagner en épaisseur, en consistance personnelle. C’est se donner les moyens de sortir du débat stérile de ceux qui, par défaut d’autonomie, n’osent pas s’éloigner de la pensée dominante.
    Je reprends les propos de rosaly sur les prêtres qui se laissent berner au point de se demander si ce n’est pas voulu, et me revient cette phrase de Baudelaire, si ma mémoire est bonne : la vraie puissance du diable, c’est de savoir se faire oublier.

  4. Chris2aChris2a

    Je n’y connais strictement rien en religion, mais une chose est sûre :
    Dans un cas, un homme prêchait l’amour des autres et ils l’ont trouvé si subversif qu’il a fallu le supprimer en le crucifiant ….
    Dans l’autre cas, l’homme a égorgé de ses mains quelques uns de ses ennemis, dont des membres d’une tribu juive…
    Alors, mes bons évêques je vous laisse à vos bavasseries mais, moi, vous ne parviendrez pas à m’amadouer en vous acharnant à tenter de démontrer le contraire ..

    1. Avatarolivier

      On peu aussi dire :
      – dans un cas, l’un guérissait tous les malades (oui, tous) et les gens affluaient de partout, et j’en passe et des meilleures (puisqu’il ressuscite Lazare, qui értait mort…ce qui pose un gros problème le jour de son jugement, Lazare étant quand même là pour attester la « particularité extraordinaire » diront certains, la « divinité diront d’autres, de Yeshouah..
      -dans l’autre cas, l’autre s’enfile gonzesse sur gonzesse, pique la femme de l’un de ses fils adoptif, se marie avec une fille pré pubère, et passe par le fil de l’épée les gens qui s’opposent à lui…

      SURHUMANITE versus INFRAHUMANITE

  5. AvatarSandrine

    Le Christ n’a rien à voir avec Issa. Dans le coran (je ne peux pas vous citer la sourate exacte, je ne suis pas chez moi en ce moment et ne vais sûrement pas acheter encore un coran !!!) il est dit que Jésus reviendra à la fin des temps pour briser la croix et se déclarer musulman.De plus les chrétiens croient qu’il est fils de Dieu, les musulmans disent que cette croyance rend les chrétiens associateurs et qu’à cause de cela il faut les tuer.
    Les musulmans enfin croient que le Christ n’est pas mort sur la croix et qu’il a été remplacé (par qui ?…) Pour toutes ces raisons et d’autres encore, le Christ n’est pas Issa. Il faut impérativement tordre le cou à toutes ces idées répandues par les Muz et par les collabos pour mieux circonvenir les naïfs, les gogos, pour finir par nous avaler tout crus comme le loup avale le petit chaperon rouge.

  6. LifeflowerLifeflower

    Merci beaucoup Rosaly. Votre texte me sera très très utile.
    Eva en avait également parlé il y a quelques temps.

    Si quelqu’un possédant un coran pouvait nous fournir (Monsieur Jallade peut-être, où êtes vous? 😉 la Sourate et les versets à propos de Jésus qui reviendra pour briser les croix et anéantir toutes les autres religions ne conservant que l’islam… Merci.
    C’est HALLUCINANT. Il n’est décidément rien né de positif de la moindre ligne de ce livre diabolique!

    1. AvatarRosaly

      Bonsoir Lifeflower, (Fleur de Vie) (très joli pseudo)

      Ci-après, les versets complets:

      « Abu Hurairah (ra) a rapporté que le Messager de Dieu, que la paix soit sur lui, a dit: « … certainement le fils de Maryam descendra bientôt parmi vous comme un juge juste et il cassera la croix, tuera le porc et abolira la jizyah et la richesse sera si abondante que personne ne l’acceptera, jusqu’à ce qu’une seule prosternation soit meilleure que le monde et tout ce qui s’y trouve. » (Sahih Al-Bukhari)  »

      « Abu Hurairah (ra) a rapporté: « Le Prophète, que la paix soit sur lui, a dit: « Il n’y a aucun prophète entre moi et lui, ‘Isa, que la paix soit sur lui. Il descendra (sur terre). Quand vous le verrez, vous le reconnaîtrez: un homme de taille moyenne, aux cheveux rougeâtres, portant deux vêtements de couleur jaune claire, qui a l’air comme si les gouttes tombaient de sa tête alors que ses cheveux ne sont pas mouillés. Il se battra contre les gens pour la cause de l’Islam. Il cassera la croix, tuera le porc et abolira la jizyah. Dieu anéantira toutes les religions sauf l’Islam. Il détruira le Dajjal et vivra sur terre pendant quarante ans et ensuite il mourra. Les musulmans prieront pour lui. » (Abu Dawud) »

      Abû Hurayara, de son vrai nom Abd al-Rahman ibn Sakhr Ad-Dawsi est un célèbre Sahabi, ou compagnon du Messager d’Allah. Il est le principal rapporteur de hadiths.

      A noter que que dans les Evangiles, il n’y a aucune description physique de Jésus.

      D’accord avec vous: ce livre est d’inspiration satanique. Ce n’est pas l’Ange Gabriel qui s’est manifesté au bédouin, mais Lucifer.

      1. AvatarInsoumis

        Je ne suis même pas certain qu’il ait eu la moindre manifestation fut-elle de Lucifer. Ce serait considérer qu’il ne fut finalement qu’une victime d’une tromperie diabolique.
        Je crois plutôt qu’il était mégalomane. Toute la sunnah porte à le croire.

  7. Jean-Paul Saint-MarcJean-Paul Saint-Marc

    Comme je dis, l’islam est la plus fausse des religions…
    Et encore, le terme de religion est flatteur en ce qui le concerne !

  8. Avatarjan

    je ne crois au personnage historique du Jésus des Évangiles. Il faut faire une différence entre le Christ et Jésus.
    Certains considèrent que le Christ est un nouvel personnage inventé, un nouvel avatar, il y a plus de 2000 ans, à partir des anciennes traditions et connaissances spirituelles, ésotériques et astrologiques ( cette dernière donnée est très importance ,car c’est la filiation et elle annonce un message )
    Les Évangiles doivent se lire ,non à la lettre, mais d’un point de vue spirituel,, ésotériques, astrologique-astronomie.
    Pourquoi croyez vous qu’il y ait 4 évangiles et pas 3 ou 5 ?
    Pourquoi 12 apôtres et pas 11 ou 13 ?
    et un Christ au milieu ?
    Connaissez vous le symbolisme de la Croix ?
    Quel est exactement le sens de cette nouvel religion chrétienne ?
    Pourquoi est elle apparu précisément il y a 2000 ans, c’est à dire selon un certain calendrier qui est immuable depuis  » la nuit des temps « …

    Avez vous remarqué que précisément l’apparition de l’islam ne s’intègre pas du tout à ce calendrier exotérique d’un espace de 2000 ans ( enfin un peu plus en fait …)
    L’islam est hors temps, c’est un intrus. Il est hors temps astrologique. Il n’appartient à rien. Cela suffit – ou presque – aux ésotéristes pour savoir que l’islam est une fausse idéologie, c’est à dire une idéologie de l’Ignorance.
    L ‘ islam apparaît ainsi à la fin d’un grand cyclique, sans respecter les régles. Il n’en a que faire . Il n’appartient pas à la vérité, mais cette apparition de l’islam est logique, sachant que nous sommes dans un ére ou le Mal domine, c ‘est à dire l’Ignorance- Croyance, sachant que nous parvenons à la fin de ce grand cycle, il etait donc logique que : 1 ) les évangiles soit dévoyés par des Eglises ingorantes ( c’est à dire vouées à la Croyance au lieu de se servir des Vérités des évangiles pour la recherche de la Connaissance )
    et que 2 ) une idéologie particulièrement malfaisante parachève  » l’oeuvre  » en quelque sorte, et renforce la puissance du Mal – d’autres idéologies et puissances apparaîtront par la suite.
    C ‘est ce qui se passe lorsque, selon les ésotéristes, un grand cycle s’achève.
    Cependant après la fin de ce cycle un autre commencera, mais tout à fait différent, toujours selon les ésotéristes. Car comme il est dit dans la Révélation ( Apocalypste ) de Jean  » une nouvelle terre et un nouveau CIEL apparaîtra…  »
    Nos enfants verront bien…

    Il n’y a pas de preuve de l’existence d’un dieu, quel qu’il soit, ni de preuve de l’existence d’un diable quel qu’il soit.
    Nous somme beaucoup à penser qu’il n’y que la Connaissance et son opposée l’Ignorance. Cette dernière est la SOURCE de tous les maux de toutes les souffrances, en notre esprit et dans le monde , par voix de conséquence.
    la Connaissance n’ayant d’autre but que le Bonheur, la Paix en nous

    Désolé d’avoir été si long.
    Mille pardon aussi si j’ai heurté les croyances de certains ou certaines. Ce n’est pas mon but ici, vous pensez. Mais ma réfléxion s’inscrit , d’après moi, dans la lutte contre l’islam.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      C’est votre droit de ne pas croire en Jésus, c’est le droit d’autres d’y croire. Par contre ne consacrons pas nos forces et notre énergie à essayer de détruire ce personnage, ou ce mythe, c’est selon, parce que nous n’avons rien à y gagner et nous faisons le jeu de nos ennemis.Par contre l’opposition que vous faites entre christianisme et islam du point de vue ésotérique est intéressante.

    2. AvatarOlivier

      Bonsoir,
      je faisais parti du camp des incrédules il y a 3 ans
      J’ai alors eu un déclic
      J’ai fouillé, en oubliant que la bible était une somme d’enfantillages (enfin de co…..ies, et alors , j’ai découvert le plus grands des trésors.
      Alors Jésus, vous voulez tout savoir ? Vraiment…Vous êtes prêts ?
      Accrochez vous alors !
      Ca va secouer dingue pour vous et vos certitudes…
      la fusée est prête ?

      Prenez Patience..ça viendra.
      Pax !

      1. Christine TasinChristine Tasin

        Désolée Olivier mais je refuse de faire de la pub aux miracles et autres choses étranges. Chacun peut croire ce qu’il veut, mais sur RR on utilise des arguments rationnels, puisque, je te le rappelle on oppose notre civilisation rationnelle, de la science à celle de la croyance qui refuse la raison… je vise ici l’islam naturellement !

        1. AvatarOlivier

          Bonjour Christine
          les vidéos en lien ‘suaire de Turin, Maria valtorta » sont justement beaucoup plus rationnelles que les sciences économiques, la finance actuelle, pour ne donner qu’un exemple.
          Si je n’étais pas certain de l’exactitude scientifique de ces vidéos, je ne les diffuserais pas : rien à voir avec les « miracles du Coran »
          valtorta (10 000 détails de son oeuvre ont été validées par un scientifique incrédule…tout est exact)
          Bonne journée

  9. huguettehuguette

    en bonne scientifique je ne peux que vous approuver Christine, bien des soi-disant miracles ont été expliqués et seront expliqués rationnellement quand la science pourra les atteindre ;je n’ai rien contre certaines religions qui aident certaines gens à vivre mais une religion mortifère qui refuse les lois scientifiques ne fera qu’abrutir ses fidèles et les transformer en humains déshumanisés ,ce qu’ils sont en train de devenir si ce n’est déja fait!par exemple affirmer que la terre est plate et qu’elle n’a que 6000 ans après avoir contemplé les photos prises par la Nasa et l’Esa il faut vraiment être borné, c’est revenir au Moyen Age et même bien avant!les grecs étaient plus érudits il y a des milliers d’années; l’Islam est en pleine régression et veut nous y entrainer disons le fort : pas question!

  10. huguettehuguette

    j’ajoute que les religions ont été inventées quand les premiers homo sapiens ont compris qu’ils étaient mortels- ce que les animaux ne savent pas: ainsi mon chat n’a aucune idée de la mort- cela les a rassurés de penser qu’il y avait une vie après la mort-en bonne athée je n’y crois pas mais je ne juge pas les croyants (quand ils ne veulent pas anéantir les autres) quelquefois même je les envie!ce doit être plus rassurant?

  11. Avatarwpjo

    La différence principale entre coran et la Bonne Nouvelle est que le premier n’a pas UNE seule fois employé le mot « amour » pour décrire la relation entre deux être humains (le seul « aimer » du coran est dans le genre « Allah aime ceux qui l’obéissent »). C’est pour cela que je m’énerve chaque fois quand j’entends dire « L’islam est un religion d’amour et de paix ». parce qu’en lisant le coran, je suis systématiquement confronté au contraire: la haine et la guerre …

    Pour des commentaires plus pointus, je vous invite de lire Bruno Bonnet-Eymard (très fort) et Jean-Marie Gallez (très complet mais pun peu moins fort ?)

  12. AvatarMaxime

    Des problèmes de connexion internet m’ont empêché de revoir l’émission (pas pratique de ne pas avoir la télévision…). Le propos était assez théologique (forcément…), j’imagine que des lecteurs connaissant mieux les religions que moi sauront y voir plus clair… avis aux amateurs, l’émission reste visible en ligne et elle a fait un record d’audience…
    pour les comptes rendus, voir https://www.google.fr/search?q=j%C3%A9sus+et+l%27islam+arte&ie=utf-8&oe=utf-8&gws_rd=cr&ei=hJRyVpDFFsLcaeaFkdAM#q=j%C3%A9sus+et+l%27islam+arte&tbm=nws

Comments are closed.