Vous étiez majoritaires quand elle nageait voilée dans la piscine, et vous n’avez rien fait ?


Vous étiez majoritaires quand elle nageait voilée dans la piscine, et vous n’avez rien fait ?

Pour l’affaire de la musulmane nageant tout habillée dans la piscine, je comprends l’argumentation du camping car les droits de l’homme font peser une pression sur les relations privées (relations de travail, locations, copropriétés…) et créent une menace de procès pour discrimination qui a de quoi intimider. Plus exactement, c’est un dévoiement de l’idée des droits de l’homme qui conduit à cette situation.

Une évidence semble pourtant s’imposer : personne n’est obligé de se baigner et l’interdiction de se baigner habillé procède de considérations sanitaires évidentes dont dépend le confort des autres usagers du camping… lesquels sont sans nul doute majoritaires… Ils n’ont sans doute rien dit en pensant que le camping a donné son autorisation, mais si j’étais un des clients cela me dissuaderait de revenir… l’addition se payera donc peut-être l’année prochaine et les suivantes…

De plus, les risques juridiques ne sont pas à mon avis très importants.
La jurisprudence de la Cour de cassation a quand même validé l’année dernière le licenciement dans l’affaire de la crèche Baby loup s’agissant d’un règlement intérieur qui imposait le respect de la laïcité. La salariée qui portait le voile a pu être licenciée de manière parfaitement régulière.
Mais la HALDE (remplacée par le Défenseur des droits) avait auparavant pris position contre la crèche…
Le « Défenseur des droits » n’a pas de pouvoir juridictionnel et le dernier mot revient aux juridictions.
Donc il ne faut pas céder aux pressions…

Il y a aussi une affaire plus ancienne qui montre la volonté de la Cour de cassation de ne pas céder aux pressions de ceux qui se prévalent de leur religion pour chercher à être dispensés des règles applicables aux autres (arrêt de 2002 très connu):
http://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?idTexte=JURITEXT000007046554

Si la France de 2002 n’est plus celle de 2015, la Cour de cassation réitère en 2014 sa résistance… ce qu’elle n’aurait peut-être pas fait si quelques politiques ne s’en étaient pas mêlés (pour une fois…).

Il faudrait mener une étude plus approfondie sur le plan juridique en tenant compte notamment de la position de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), qui pour l’instant est plutôt raisonnable… Pour combien de temps ?(1) Si la CEDH condamne la France (traduction : oblige le citoyen payant des impôts à indemniser la « victime », donc la personne à laquelle on a interdit de porter le voile en faisant telle ou telle activité en collectivité), les juridictions françaises seront de fait obligées de s’incliner… pour l’instant, ce n’est pas le cas…

Les droits de l’homme imprègnent notre droit de concepts flous et procèdent d’une « équité », dans le sens le plus péjoratif du terme, qui peut permettre à une juridiction de retourner sa veste sans trop de difficulté. On peut alors se demander si le risque d’une position différente de la CEDH ne plane pas effectivement compte tenu de ce qu’avec sa lucidité habituelle, Christine nous apprenait sur le Conseil de l’Europe dernièrement :
http://resistancerepublicaine.eu/2015/conseil-de-leurope-cest-lislamophobie-qui-est-responsable-de-la-radicalisation-des-musulmans/

La salariée de la crèche Baby loup aurait formé un recours devant la (CEDH)… je ne sais pas où cette affaire en est, mais si le recours a bien été formé on peut légitimement s’inquiéter… et le camping pouvait légitimement s’inquiéter…

Mais aujourd’hui c’est aux citoyens et aux entreprises implantées en France de dire que les droits de l’homme sont une très belle idée mais qui ne doit pas être instrumentalisée… une idée des Lumières pour protéger le peuple français… Il faut que les juridictions françaises maintiennent le cap et il faudra faire pression pour dénoncer la Convention européenne des droits de l’homme si jamais la Cour européenne des droits de l’homme venait à leur donner tort… car cette Cour ne doit son existence qu’à un Traité que nos dirigeants peuvent résilier.

Il y aurait bien des pistes à suivre pour argumenter, par exemple étudier plus précisément la jurisprudence de la CEDH, qui peut déjà inquiéter en son état actuel ( http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/07/01/arret-attendu-de-la-cedh-sur-l-interdiction-du-voile-integral-en-france_4448361_3224.html )…
Les deux arrêts de la Cour de cassation sont en tous cas plutôt encourageants pour résister et imposer le respect des règlements intérieurs pour tous les usagers…
Il faut quand même savoir que, même après que son attitude a été validée par la Cour de cassation (juridiction la plus importante de notre pays), la crèche Baby loup a subi des pressions, selon la presse ( http://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/yvelines/yvelines-la-creche-baby-loup-va-demenager-232363.html ), qui l’ont obligée à fermer ses locaux.

BILAN : la direction du camping était donc devant un vrai dilemme selon moi, car en refusant le « bain voilé » elle s’exposait à des réactions potentiellement outrancières des clients concernés (même s’ils étaient minoritaires) voire à des pressions par la suite et il est compréhensible qu’elle n’ait pas voulu « faire de vagues » dans sa piscine ; mais les taiseux ne sont pas forcément les moins révoltés et le prix pourrait se payer lors des prochaines saisons car les clients présents n’ont peut-être pas apprécié ce qui s’est passé.
Alors plutôt qu’à un appel au boycott, je terminerai par un appel à faire preuve de solidarité et à se réveiller… car si les usagers étaient indisposés de cette situation, vacances ou pas, il leur appartenait, étant majoritaires, de se manifester en nombre… et ce, même s’ils pensaient que le camping avait autorisé cette situation… car le salut ne viendra pas de nos politiques, trop occupés à ménager la chèvre et le chou, ni des juridictions et instances administratives qui disent aux Français ce qui leur est permis et leur est interdit en étant habilités pour ce faire par des principes vaguement formulés par des textes qui leur laissent une liberté si grande qu’elle peut légitimement inquiéter.

Maxime

(1) Note de Christine Tasin

Hélas, la situation se gâte, d’autant plus que la Turquie y a ses grandes entrées

http://resistancerepublicaine.eu/2015/la-turquie-fait-la-pluie-et-le-beau-temps-au-conseil-de-leurope/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

"On ne peut vivre agréablement si l'on ne vit avec prudence, honnêteté et justice" (Epicure). La France ne pourra retrouver la jeunesse de Bacchus peinte par Bouguereau qu'en renforçant le principe de précaution.


16 thoughts on “Vous étiez majoritaires quand elle nageait voilée dans la piscine, et vous n’avez rien fait ?

  1. AvatarJean Ducluzeau

    D’accord. La loi étant l’émanation du peuple (me trompé-je ?), c’est donc bien au peuple de faire la loi (tout au moins dans un pays réellement démocratique). En l’occurrence dans le cas de cette piscine c’était aux autres baigneurs de protester, voire de quitter les lieux. Mais hélas le peuple dans sa grande majorité est veule et lâche. Par son silence et son inaction il collabore — aussi vrai que « qui ne dit mot consent ». C’est un fait, une donnée incontournable que n’ignore aucun Résistant. Il suffit d’observer sa propre famille…

    1. AvatarMaxime

      Concrètement je pense qu’il faut être au moins quatre ou cinq à gueuler pour que ça prenne… c’est le lourd poids du consensus et du politiquement correct qui nous gangrènent…

      1. Christine TasinChristine Tasin

        tout à fait mais parfois il suffit qu’un seul ose (c’est le premier pas qui coûte) pour que d’autres se sentent assez courageux pour l’imiter

        1. AvatarMaxime

          Bonjour,
          oui, vous avez raison, Christine, et vous savez de quoi vous parlez, puisque lorsque que vous êtes intervenue à Belfort, vous étiez plutôt une pionnière dans le genre ! 😀
          Et même si la direction du camping peut être défendue, il est important que les entreprises intègrent la laïcité dans leur éthique. Parce que son déclin dans la sphère publique ne peut que présager de funestes perspectives dans la sphère privée, qui n’est pas son terrain d’élection… Or, il faut que le principe soit la laïcité, il faut qu’en réservant un camping, on puisse, sauf indication contraire, penser que la laïcité sera respectée. C’est la spécificité française et quiconque est en France doit pouvoir être en droit de penser qu’il pourra bénéficier de la laïcité sauf si l’entreprise privée avec laquelle il contracte l’informe que son action n’est pas laïque.

  2. AvatarPouf

    « car le salut ne viendra pas de nos politiques, trop occupés à ménager la chèvre et le chou »
    Vous plaisantez ? c’est trop occupé à ménager la chèvre !!!

    Je ne sais pas mais il y aurait ou des billets ou de la peur derrière tous ces comportements que je n’aurais aucune surprise !

    1. AvatarMaxime

      Oui, il y a au moins de la peur, peur des politiques, peur des entreprises (dont les camping). Ce pourquoi c’est aux clients de manifester leur désapprobation en direct, car ruminer sur internet (tripadvisor, facebook) transfère sur le camping la responsabilité d’une situation très délicate à gérer. Cela va au-delà des questions de droit et de discrimination notamment. Parce que si on raisonnait juridiquement, il faudrait se demander si les clients connaissent le règlement intérieur avant de réserver… et le camping serait de toute façon en proie au problème de la validité de son règlement intérieur. Ensuite il y a bien entendu une question de responsabilité, de bon sens et de décence qui manquent gravement à la personne qui va se baigner toute habillée et qui flirte avec la provocation… on ne peut pas faire peser sur les exploitants d’un camping des problèmes sociétaux plus profonds (surtout dans cet endroit sinistré après Xynthia). Il faut une pression populaire et en l’occurrence une pression en direct des clients présents pour débloquer ce genre de situations, sinon c’est ingérable… on oublie le droit, c’est une question de force, ce qui ne veut pas dire qu’il faut en venir à la violence.

  3. AvatarBeate Ronstein (Berlin)

    Quand on vous dit que le droit des autres s’imposera… »Il faudra changer nos bonnes vieilles habitudes pour etre acceptes par les nouveaux venus et leur tres nombreuse progeniture…ou quitter le pays  » Suivant love story « les corps indecents » Enfoncez-vous bien ca dans la tete !

  4. AvatarDot

    On peut toujours intimider l’élément provoquant de façon sournoise et récurrente jusqu’à ce qu’il capitule.

  5. AvatarVelléda

    Comme dit Christine, il suffit le plus souvent qu’une seule personne ose intervenir pour que d’autres lui emboîtent le pas. C’est d’ailleurs un principe général des révolutions, qui ont toujours été le fait d’une minorité agissante, tandis que les autres restaient dans l’expectative (avant d’emboîter le pas ou d’être emportés dans le mouvement). Moralité : il faut que les plus motivés d’entre nous « se bougent ». Intervenons si l’occasion se présente comme dans ce cas précis, prenons les autres personnes à témoin, parlons de ce que nous voyons à nos collègues sur notre lieu de travail, écrivons à nos députés, etc.
    Il faut entrer dans une attitude mentale de RESISTANCE et agir en fonction de cela. Et pour commencer, chacun d’entre nous doit s’armer, faire des stocks de munitions, réfléchir à l’endroit où les planquer, et se tenir prêt à rentrer dans une petite cellule avec d’autres résistants.

  6. AvatarBruno

    Je pense que si personne ne dit rien, ben c’est que tout simplement les gens sont des « bœufs », peur de se faire traiter de raciste etc etc… Ce que la personne aurait du faire c’est de mettre un short de bain ou de se baigner tout habillée comme la dame dans la piscine ! Comme ça on aurait pu constater le « deux poids, deux mesures » !

    1. AvatarMaxime

      C’est effectivement une belle façon de réagir… et puis il est peut-être plus facile de gueuler habillé que presque à poil, surtout quand on a quelques complexes en maillot de bain !!!

    2. Avatarjarczyk

      Je suis sûr que si un baigneur ou une baigneuse s’était fichu à poil cela aurait provoqué un scandale! Le spectacle aurait alors, été plutôt croquignol et buzz garanti sur internet, cela va de soi…!!! Je crois bien que j’aurais agi de la sorte! Le test aurait montré vers quelle moralité le public aurait eu la préférence !
      Ah, mais il fa

  7. Avatarjulien

    je crois que les europeens et particlierement les francais n ont pas encore compris c est que l islam n a jammais cesse d etre en guerre contre l occident
    il a fait profil bas quand on li ena mis plein la gueule en attendant patiemment que notre combativite s emousse et maintenant qu il nous pense definitivement incapable de combattre il veut par tous les moyens nous eradiquer
    esperont que le sursaut sera et sera a la hauteur du defi

  8. hoplitehoplite

    Plus besoin de maillot: Maintenant elles plongent habillées dans la piscine.

    Suisse : Bâle réglemente l’accès des musulmanes à ses bains publics après de nombreux incidents, les bains pour femmes de la piscine Eglisee à Bâle sont de plus en plus fréquentés par des musulmanes, ce qui génère des conflits récurrents, selon les autorités qui ont lancé une série de mesures.
    Les tentatives de médiation ayant échoué, les responsables bâlois de ces bains publics ont annoncé jeudi une série de mesures pour mettre fin à ces problèmes. Dès la saison prochaine, toutes les visiteuses devront obligatoirement porter un maillot de bain ou un burkini, et les enfants n’auront plus accès au périmètre.

    Les femmes musulmanes arrivent d’Alsace et du sud de l’Allemagne par cars entiers et considèrent ces bains comme islamiques, explique Peter Howald, chef de l’Office des sports de Bâle-Ville dans le Journal de 12h30 sur la RTS.

    Il n’est pas rare de voir des baigneuses plonger tout habillées dans la piscine, reprocher aux visiteuses en maillot de bain l’indécence de leur tenue, ou encore agresser les gardes-bains masculins pourtant autorisés à pénétrer dans l’espace femmes.

    Source : http://www.lesobservateurs.ch/2015/08/28/bale-reg

    1. Christine TasinChristine Tasin

      on rêve.. ils gagnent peu à peu du terrain par l’agressivité et le sans-gêne. Ils auront gagné que les burkinis vont être autorisés ce qui ne fera pas disparaître, au contraire l’agressivité vis-à vis des baigneuses en bikini… ça va mal se terminer…

Comments are closed.