Assimilation est un terme nazi en Suède


Assimilation est un terme nazi en Suède

Difficile, en effet, de comprendre les raisons  qui poussent des êtres humains à se rallier aux schizophrènes qui apportent leur soutien aux adeptes d’une idéologie pseudo religieuse des plus barbares. Ignorent-ils le sort réservé par les musulmans dévots en terre d’islam ? Sort, que certains prédicateurs de haine islamiques, aimeraient bien voir appliquer en Occident et ils ne se privent pas de le clamer haut et fort.

« Je crois que c’est la première fois, dans l’histoire du monde, que l’on trouve une telle entreprise de suicide collectif »

Je partage votre impression Christine, sans parvenir à comprendre la ou les raisons de cette volonté manifeste de détruire nos peuples, nos nations, notre civilisation. La soif de pétrole ne saurait tout expliquer.

La Suède, si son peuple ne se rebelle pas contre la tyrannie de ses fossoyeurs au pouvoir, avance d’un pas alerte sur le chemin d’un désastre national sans précédent, le conduisant à son propre suicide.

Mikael Jalving, journaliste danois, auteur du livre « Absolut » décrit la politique de répression imposée aux citoyens suédois de souche.

« la règle en Suède est d’éviter toute hostilité envers les immigrés. Il est très important de prouver que vous êtes amical avec les étrangers, avec les immigrés. Il s’agit de savoir si vous êtes hostile à l’immigration et si cela peut être prouvé, vous êtes « hors jeu ». Peu importe si le merveilleux modèle d’intégration suédois échoue misérablement, si les résultats scolaires sont plombés, si la criminalité dans certaines banlieues explose, (les immigrés mirent le feu aux banlieues pendant une semaine l’année dernière) si de nombreux Juifs, victimes d’agressions, de la part d’immigrés musulmans, quittent la Suède. »

« Assimilation» est un terme nazi en Suède. »

« Oublions le modèle américain du « melting pot », dans lequel un jour les immigrés apprendront à devenir des Suédois. C’est aussi une idée raciste. Mikael Jalving ajoute que les Suédois sont supposés apprendre des immigrés et non l’inverse. Il n’est absolument pas question d’assimilation. Qui dit cela ? Les médias mainstream, les politiques, les intellectuels, qui se moquent de ce terme.

Une ancienne journaliste d’une radio suédoise s’était rendue en Somalie l’année dernière. Elle a déclaré à la TV suédoise que Mogadiscio était plus sûr que n’importe quelle banlieue suédoise peuplée d’immigrés….

Une atmosphère stalinienne semble planer sur ce pays, où les citoyens ont peur de parler, par crainte d’être taxés de racisme par les médias.

Ingrid Carlqvist, Despatch international : « si vous êtes désigné comme raciste, dès lors, votre carrière est brisée, vous perdez votre job, votre famille. »

« La Suède est devenu un pays  où le fait d’exprimer certains points de vue peut s’avérer dangereux. »

Michael Jalving : « de nos jours, les parents suédois conseillent à leurs enfants de ne pas interférer dans des discussions publiques, de ne pas exprimer leurs idées, car ils ont peur. »

Lars Hedegaard : « la situation dans ce pays est dramatique, car comment pouvez-vous résoudre les problèmes, si vous n’avez pas le droit de les mentionner ? »

Mais l’ignominie des multiculturalistes suédois ne s’arrête pas là : en effet, le Centre multiculturel (Mångkulturellt centrum) de Botkyrka a appelé les Suédois de souche à se séparer de leur identité de Suédois « blancs », afin de créer une nouvelle identité suédoise plus en adéquation avec l’évolution démographique de la Suède !!!.

En d’autres termes, accepter de se diluer dans le magma de la multiculturalité, alors que les  » nouveaux Suédois « , eux revendiquent leur propre identité avec fierté et refusent toute mixité.

La Suède est en train d’entamer une descente en enfer, descente, hélas, commune à de nombreux pays occidentaux, grâce à cette politique de destruction de nos sociétés, via une immigration sauvage à prédominance musulmane, apportant dans leurs bagages des valeurs diamétralement opposées aux nôtres, et la volonté farouche de nous islamiser.

De nombreux musulmans viennent, en Occident, en principe, pour y trouver une vie meilleure. Ils profitent de la générosité de notre système social, de nos droits démocratiques, de nos libertés, mais au lieu d’en être reconnaissants et de participer à l’enrichissement des pays d’accueil, comme le firent les générations précédentes d’immigrés russes, polonais, italiens, espagnols, portugais ou grecs, ils ne rêvent que de nous islamiser, de tout détruire, en recréant dans nos pays la société rétrograde et violente de leurs pays d’origine où sévissent la misère, l’injustice sociale, l’intolérance, le désordre, le chaos pour la seule et unique raison qu’ils ne connaissent et ne savent vivre que dans l’intolérance, le désordre et le chaos.

Et nos adorateurs du multiculturalisme, aux cerveaux gangrénés par la haine de leur propre civilisation, de leur propre identité, de leur propre culture, encouragent ces immigrés, fiers de leur identité musulmane, à nous imposer leur culture, leurs traditions, leur idéologie islamique. Et quiconque s’y oppose devient l’individu à abattre.

L’érosion de nos systèmes sociaux par un accroissement exponentiel des droits des minorités ethniques, de plus en plus importantes en raison de l’ouverture de nos frontières, au détriment des populations de souche, finira par détruire ce qui fut patiemment acquis au prix de longues luttes sociales, et cela amènera le désordre et le chaos, et l’effondrement de la stabilité économique, sociale et politique.

La politique d’immigration sauvage dictée par l’UE dans le cadre du projet Eurabia, la folle apologie, accompagnée d’une idolâtrie sans précédent, de la société multiculturelle à tout prix, la volonté de nos responsables politiques de diluer les Européens de souche dans un cocktail métissé dans le but de faire disparaître la race blanche devenue ringarde par rapport à la beauté de la diversité, la mise en avant continuelle de l’islam par les médias, les intellectuels et les politiques, considéré comme une religion parfaite par les ignares du coran, totalement compatible avec la démocratie, en dépit des crimes commis par les régimes totalitaires islamiques sur la base dudit coran, les persécutions des non musulmans au nom d’Allah, les appels à la haine des infidèles, haine inhérente à l’islam, vont créer des tensions sociales qui déboucheront sur des conflits ethniques.

Une lueur d’espoir toutefois: les délires des fossoyeurs de nos peuples européens commencent heureusement à interpeller un nombre croissant de nos citoyens et en Suède aussi, de plus en plus de Suédois s’interrogent sur la viabilité à long terme du multiculturalisme et de l’immigration de masse ; et ce malgré la chape de plomb leur imposée par les lèche-babouches socialistes au pouvoir.

Rosaly

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




5 thoughts on “Assimilation est un terme nazi en Suède

  1. AvatarLaurence

    je suis française et suédoise. Mes deux pays sont aveugles et se comportent en imbéciles.
    Je vais me mettre au russe et demander l’asile politique à Vladimir.

    dans l’attente, je vais aller manifester à Châteaulin, où nous hébergeons à nos frais un terroriste algérien condamné à mort en Algérie. Allez hop dans le premier avion pour Alger et bon débarras.

  2. AvatarJuju

    Pourquoi, mais pourquoi donc un pays comme la Suède, où il faisait si bon vivre et en plus n’ayant pas de passé colonial, s’est senti obligé d’adopter le modèle multiculturel ?

  3. Avataryoniii

    hi

    bernard lewis
    raconter comment au moyen orient judeo-chretien ,et devenu de force par dhimmitude muzz

    bat ye or
    a decrit aussi la meme chose

    bruno bethleim
    a decris comment le denie , et la barbarrie pouvait rediure a l impiussnace des homme

    et surtout il a clairement demontere que certainne population sociale par leur position dans une societe en paix

    etaient beaucoup plus en clein a baisser leur froc
    et a s auto siucider eux memes

    plus vous etes dans une position haute en societe , en tant de paix
    et plus vous etes incapable de survivre en temps de guerre intensive

    l histoire humaine
    a prouvée que ds civlisation barbarre ont eu le dessu sur des civlisation mieux arme , plus intelligente

    nous sommes dans ce processu

    la guerre appel la guerre

    nous perdons en partie parce que nous refusont
    de combattre nos ennemi

    la solution viendra en partie losrque nous combattront
    par les armes nos ennemi

    comme eux le font a notre encontre

    by

    la mort commence quant ont meurt psychologiquement
    la mort physiquement siut apres

    k

  4. AvatarSpipou

    Bon…

    Le résultat de tout ça est que le parti des Démocrates Suédois caracole en tête des sondages : il est devenu le deuxième parti de Suède, à un cheveu des Socio-Démocrates qui bénéficient d’une rente de situation cinquantenaire, et de l’aura des grands anciens tels que Hjalmar Brantning, et plus de 3 points devant les Modérés.

    Un suédois sur quatre est actuellement prêt à voter pour les Démocrates Suédois, et à le dire aux sondeurs, ce qui est un exploit sachant que ça peut faire perdre son boulot et même ses enfants…

    Tout espoir n’est donc pas perdu.

Comments are closed.