A cause des migrants, la tuberculose tue à nouveau chez nous !


A cause des migrants, la tuberculose tue à nouveau chez nous !

La tuberculose est une maladie meurtrière qui se situe dans le monde juste derrière le sida. Elle est due à une bactérie le mycobactérium tuberculosis dit aussi bacille de Koch

Cette maladie touche le plus souvent les poumons. Elle est propagée d’une personne à l’autre par les voies aériennes : les personnes atteintes infectent les autres par leurs toux, leurs éternuements et leurs crachats

On pense qu’en 2013 un tiers de la population mondiale était atteinte de tuberculose latente et 10% de ces personnes développeront la maladie.

Ce seront surtout les personnes ayant le sida les personnes souffrant de malnutrition, les diabétiques, les fumeurs et les immunodéprimés. 95% des  décès dus à la tuberculose surviennent dans les pays dit en développement.

En 2013 ,500.000 enfants entre 0 et 14 ans ont eu la tuberculose et 80.000 en sont morts

C’est l’Afrique qui comptait le plus grand nombre de nouveaux cas en 2013 soit plus de 280 cas pour 100.000 habitants

L e patient tuberculeux tousse, expectore –parfois du sang- perd du poids, a de la fièvre et des sueurs… Le diagnostic se fait sur l’examen clinique et par la recherche du bacille sur les crachats : ceci se fait au moyen de 3 tests.

Un nouveau test permet de diagnostiques la tuberculose multirésistante et celle associée au sida. Ce test a été mis an place dans de nombreux pays : encore faut-il que le malade consulte !

Le traitement se fait en associant 4 anti-microbiens pris pendants 6 mois.On peut donc en guérir mais il faut que le traitement soit pris correctement et que les médicaments –qui sont chers- puissent être fournis !

Toujours en 2013 on estimait à 1,1 million le nombre de nouveaux cas chez les personnes par ailleurs positives pour le VIH’ –sida-75% vivant en Afrique (d’où viennent le plus grand nombre de nos migrants).

LES MIGRANTS AFRICAINS apportent donc le risque le plus important de tuberculose dans notre pays : 50% des nouveaux cas sont dépistés dans ce groupe ethnique.

On peut même dire que le développement d’une tuberculose est en augmentation très nette dans les 5 premières années suivant l’arrivée de ces populations souvent par réaction des tuberculoses latentes chez eux !

Une étude statistique a montré que 35% des nouveaux cas de tuberculose sévissant en France sont le fait d’immigrés : ainsi si on dénombre 6 cas pour 100.000 dans la population de souche on trouve 57 cas pour 100.000 dans les populations étrangères et ceci progresse de 7% depuis l’année 1997 car l’incidence de la tuberculose est 5 fois supérieure chez les personnes venant d’Afrique subsaharienne. Alors qu’en Europe occidentale les cas de tuberculose diminuent ils augmentent dans les populations immigrées.

On ne peut ignorer que les demandeurs d’asile viennent de pays où l’incidence de cette maladie est très élevée donc on peut en conclure que les migrants représentent un risque important de tuberculoses

Le BCG n’est plus obligatoire dans notre pays depuis 2007 mais il serait bien de le faire pratiquer chez nos enfants surtout les enfants scolarisés dans des zones dites sensibles.

Le plus ennuyeux c’est que les souches de bacille de Koch sont de plus en plus résistantes au traitement, ainsi 500.000 nouveaux cas en France sont multirésistants voire ultrarésistants au traitement existant, ce qui permet de répandre le bacille plus aisément dans notre environnement.

En France c’est le département de la Seine Saint Denis qui est le plus touché, la plupart des cas ont été observés chez des personnes nées en Afrique surtout subsaharienne.

Ces personnes consultent souvent tardivement ce qui favorise la transmission du bacille

 

Que conclure : dépister tous les arrivants ?

La stratégie ‘halte à la tuberculose’ de l’OMS vise à réduire la tuberculose moyennant des actions au niveau local  et national.

Il faudrait aussi souhaiter que les bateaux tous les jours plus nombreux à accoster sur nos côtes soient renvoyés à leurs points de départ ! Mais là permettez moi de rêver !

Huguette, médecin généraliste retraité.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Huguette

Médecin généraliste retraité


9 thoughts on “A cause des migrants, la tuberculose tue à nouveau chez nous !

  1. AvatarAgnes

    Le gouvernement a décidé de nous remplacer par ces populations donc il fait tout pour que nous degagions, soit en prenant nos bagages, soit en mourant de maladie ou par le terrorisme. La tuberculose a fait d’énormes ravages dans la population française au début du vingtième siècle étant donné son caractère très contagieux. Nous allons connaître une période très difficile du point de vue sanitaire avec l’installation de migrants dans toutes les villes et tous les villages de France. La tuberculose va se propager à la vitesse grand V. De plus, ce n’est pas la seule maladie susceptible d’être importée par les migrants :Ébola également et d’autres….

    1. AvatarMila

      Mon père, né avant la deuxième guerre, se souvient très bien qu’il était interdit de cracher dans les lieux publics : la loi alors en vigueur était respectée car l’infraction donnait lieu à une amende. Les gens comprenaient alors son bien-fondé car ils connaissaient le mode de propagation de la tuberculose, ou de la phtisie comme on disait encore.
      Aujourd’hui, il faut travailler dans des établissements scolaires maculés de crachats (ne voyez aucune exagération de ma part : les escaliers et les couloirs des bâtiments en sont constellés. Et pour vous donner une idée de la concentration desdits mollards, dites-vous qu’aucune marche n’est épargnée). Evidemment, tous les établissements de France ne sont pas concernés ; certaines populations considérant que le crachat fait partie de leur haute culture, elles prétendent que son interdiction est une atteinte à leur identité. Ainsi va-t-il dans les établissements du 93 ou du 94… Je me demande pourquoi les personnels ne se liguent pas pour exercer leur droit de retrait.
      Allez, un exposé de défense du crachat pour vous faire sourire, ou pleurer : « Ici, nous touchons au prétexte à une guerre intergénérationnelle entre les immigrés et leurs descendants. Nous touchons à un non-dit qui génère le mépris de part et d’autre. Les uns tenant à leur hygiène, dégoûtés de voir leurs enfants devenir « aussi sales que des Occidentaux », les autres ne comprenant pas qu’on puissent cracher pour ne pas garder de choses impures dans le corps, se laver le nez, se rincer la bouche, se laver l’anus à chaque défécation : un drame. » (trouvé ici : http://www.culture-arabe.irisnet.be/corps.htm)

  2. huguettehuguette

    dernière nouvelle : il parait qu’il est très difficile de se procurer actuellement le BCG du moins dans ma ville ;ceci confirmé par une pharmacienne que j’ai interrogée sur le sujet
    c’est grave car si on ne put plus vacciner nos enfants gare à la contagion

Comments are closed.