Où se réfugier dans son propre pays ? Nous sommes abandonnés et sacrifiés


Où se réfugier dans son propre pays ? Nous sommes abandonnés et sacrifiés

http://resistancerepublicaine.eu/2015/ramadan-des-uns-rime-avec-boucan-pour-les-autres-sympa-le-vivre-ensemble/

Cela pourrait se passer à Montreuil. L’enfer des nuits du ramadan jusqu’à 2H 3H du matin dans le quartier La Noue-Clos-Français.

L’omerta et la complicité et ou l’impuissance de la municipalité, des services de police, le silence des médias.

Le vivre ensemble ? C’est une guerre civile à bas bruit qui se déroule en France dans ces quartiers. Et nous sommes pieds et mains liés, livrés par nos élus et les médias.

Fuir, mais où ?

Pas assez riche pour acheter une maison ni un loft pour être à l’abri dans les quartiers « bobos » inaccessibles aux classes populaires ; vivre dans un des villages de province encore épargnés mais comment retrouver du travail ?

Est-ce cela le vivre ensemble que l’on nous impose ? Nous sommes méprisés, notre souffrance est assimilée à de la parano. Comme en URSS sous le stalinisme on psychiatrise ou médicalise notre mal être.

Un quartier livré aux extrémistes qui nous imposent leur mode de vie par le bruit, la violence physique et verbale, l’intimidation et les menaces, et la complicité des institutions qui, impuissantes, vous imposent un vivre ensemble non choisi.

Henry Laborit a écrit l’éloge de la fuite mais fuir où, comment, avec quels moyens?  Ou se réfugier dans son propre pays ?  Nous sommes abandonnés et sacrifiés .

Lovelo





30 thoughts on “Où se réfugier dans son propre pays ? Nous sommes abandonnés et sacrifiés

  1. EVAEVA

    C’est tellement bien résumé !
    Ce court texte en dit plus qu’un long discours.
    Ecoutons Manuel Valls, et finissons-en avec l’apartheid !
    Exigeons la mixité sociale: obligeons nos dirigeants à déménager dans les banlieues islamisées, et à s’y déplacer sans voiture blindée, sans gardes du corps et sans service de Police.
    Ceux d’entre eux qui survivront pourront venir nous donner des leçons de morale et de vivre-ensemble.

  2. parisienne

    D’accord avec la mixité sociale réservée à nos « élites » qui pourront à loisir goûter au plaisir du « vivre ensemble »….mais ne rêvons pas ,altruistes comme ils le sont,nos politiques, se sacrifient afin de nous réserver à nous « sans dents », le plaisir de partager avec nos char mants « cpf »!!
    Quant à fuir, actuellement cela est encore possible , mais à condition d’être retraité, et surtout au prix de nombreux sacrifices….difficile de s’adapter à la vie rurale, de renoncer à une vie sociale,….D’ailleurs méfions nous grâce à nos politiciens bientôt la campagne sera repeuplée par nos migrants si méritants ( dixit Raffarin ,Jego et consorts) ;
    A quand l’interdiction pour les Français de vivre dans leur pays réservé prioritairement à ceux qui viennent d’ailleurs.? car ,ce n’est qu’à ce prix que le grand remplacement programmé par nos politiciens se fera!!!,

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Plus aucune zone n’est et à l’abri et sûre pour très longtemps en effet ils investissent le moindre village

  3. Pierre 978

    Effectivement nous sommes de plus en plus pris au piège. Nous avons commencer à perdre des rues, puis des quartiers, puis des villes et maintenant des départements, sans que nos zelites si bien à l’abri dans leur monde de bobos ne prennent conscience de la colère des vrais Français. Il arrivera un jour très prochain la révolte malgré ce qu’ils pensent. Une solution provisoire, la France divisée en deux, au Nord jusqu’à la Touraine les vrais Français, et au Sud le reste qui ne nous appartient pas ainsi que les collaborateurs et énergumènes dans le genre. Il y aura deux capitales et deux gouvernements et pouvoir rattacher également une partie de la Belgique qui souffre également. Cela reste provisoire car nos racailles en n’ont jamais assez donc le combat reste inévitable.
    Pierre

    1. Agnes

      Vous écrivez que, au nord de la Loire, il y a les vrais français et au sud, les autres. Je suis une femme du sud et je suis une « vraie française « .Mes quatre grands -parents sont français, les hommes de ma famille ont combattu pour la France. J’ai des résistants dans ma famille qui ont combattu pour la liberté, pour que des gens comme vous et moi puissions nous exprimer mais certainement pas pour qu’on prétende que, parce qu’ils sont du sud, ils ne sont pas de « vrais français « .Plutôt que de tenir des propos polémiques risquant d’engendrer des divisions parmi les partisans de notre cause, mieux vaut au contraire nous unir contre l’adversaire commun car si le sud tombe, le nord tombera aussi.

  4. Jean Ducluzeau

    Je suis écœuré par toutes ces jérémiades, où les plus courageux parlent de fuir… Autrefois les Français étaient réunis au sein d’une patrie (de « pater », père, il est bon de le rappeler). Cette patrie était leur Oumma à eux, leur communauté, ils brandissaient le fusil au timbre de la Marseillaise, pas question de laisser l’ennemi les envahir. Mais aujourd’hui que voit-on ? Des collabos d’un côté, des fuyards de l’autre. Ah oui : courage, fuyons !

    N’ont-ils pas ce qu’ils méritent ?

    Je ne fais pas ici l’éloge de la défaite et n’ai pas non plus l’ambition de changer les lâches en courageux. Je sais qu’une minorité se prépare dans l’ombre. Ce sont toujours les minorités qui agissent. Bon vent aux autres !

    1. Christine TasinChristine Tasin

      C’est un peu simple, Jean, de parler ainsi quand on a les moyens de se mettre à l’abri et de vivre bien. Quand on est fauché, qu’on a du mal à trouver un emploi, on est coincé. IL ne s’agit pas de fuite il s’agit de mettre les siens à l’abri. A l’abri, bordel, on en est là ! Comment faire la leçon à celui qui souffre et qui met carrément sa vie en danger s’il ose l’ouvrir, on a chaque jour des exemples de ce genre ! La vie à Montreuil c’est l’horreur. Sortir de Montreuil ce n’est pas facile…. Qu’on soit courageux ou pas. Et ce n’est pas la faut e de celui qui souffre si la génération précédente a laissé tout partir à vau l(eau

      1. Jean Ducluzeau

        @Christine — Évidemment Christine ! L’objectif de mon commentaire était d’inciter à la révolte. Mais on ne peut pas sur ce point s’exprimer sans risquer l’accusation d’inciter à la haine ou à la violence, bien que de l’autre bord les islamo-racailles ne se gènent guère, y compris dans des chansons en rap publiées au su et au vu des politico-racailles et des procureurs-racailles (je ne trouve pas d’autre mot pour en qualifier certains, tant le deux poids deux mesures me met en fureur avec des envies de… bref). Le salut n’est pas dans la fuite mais dans le regroupement (qui est bien l’objectif de RR et RL sauf erreur), seul moyen de faire face. Peut-être inciter les personnes isolées qui sont en situation de malvie à cause d’une certaine catégorie d’envahisseurs à communiquer leurs coordonnées (à RR par ex.?) pour permettre de les mettre en contact avec d’autres peu éloignés et de se regrouper pour assurer leur défense ? Je ne sais, je rêve peut-être. Mais ce que je sens, c’est qu’il est temps de reconstituer les FFI, FTP, AS et autres mouvements de Résistance armée puisque nous sommes face à des armes et que ceux que nous payons pour nous protéger ne nous protègent pas mais protègent nos agresseurs. Sans riposte de même niveau il ne reste plus en effet, bordel, que faire comme en 1939 !

        1. Christine TasinChristine Tasin

          Non Jean désolée si j’ai mal compris, un des buts de RR est en effet de rassembler des Résistants et je ne cesse d’encourager nos responsables et adhérents à oeuvrer dans ce sens partout

  5. marc

    Pas de solution dans la fuite…un très grand nombre de pays sont déjà gangrenés. La seule solution est de nous réunir…ce que craignent le plus les fascistes de gauche et cette salope de mogherini.

  6. Olivia BlancheOlivia Blanche

    A deux reprises déjà j’ai eu l’occasion de témoigner sur ce que je vis d’intolérable, tous les étés, surtout en période de ramadan, insistant sur le fait que les excès s’aggravent d’année en année.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Merci Olivia pour ce témoignage supplémentaire que je confisque pour publication demain oui il faut appeler la police, en référer au préfet… que les autres qui souffrent comme vous ne disent rien est sidérant, suicidaire…

  7. Chevalier

    A mon avis, au point où nous sommes, la seule issue me paraît être une prise en main ferme de notre pays par l Armée (ce qui en reste ).Au moins eux, feront le job. Sinon, nous risquons fort de nous diriger vers une « nuit de la St Barthélémy  » et une guerre civile.

  8. Agnes

    Plus aucun village ni ville n’est à l’abri donc ce que j’écris et répète à l’envi à savoir que l’ensemble des français va être spolié est en train de survenir. Plus personne ne pourra vendre sa maison, son appartement sauf avec de grandes pertes pour fuir. Trois solutions : soit fuir pour sauver sa vie en perdant beaucoup voire tout, soit devenir un dhimmi en se laissant islamiser et voir sa femme et ses filles violées et ses fils massacrés ou son mari égorgé et soi même violée, soit se battre puisque ayant tout perdu, il n’y a plus rien à perdre. Et quand on n’a plus rien à perdre, on est capable de tout. Les français sont appauvris, la colère monte, la mobilisation générale est en marche. La pétition contre la transformation des églises en mosquées est un succès. Je ne suis pas voyante extralucide mais ça va péter.

  9. Serge Belley

    Chers amis
    Je ne suis pas FRANÇAIS et je regarde de loin ce qui vous arrive et ma foi
    c’est triste a mourir que de voir une si grande civilisation qu’est la vôtre avec tout cet héritage de valeurs être détruit morceau par morceau par des ZOMBIES
    venus d’ailleurs propageant la haine plus la soif revancharde et meurtrière qu’ils préparent pour votre pays, oui vraiment triste de constater que tôt ou tard
    vous serez obligés d’en venir aux coups pour assurer que votre pays ne change de mains. Commencez de suite a vous créer des cellules, armez-vous afin de défendre votre pays.

  10. PUGNACITÉ

    Force est de plus en plus de constater que la France est colonisée d’un point de vue politico religieux.Nous Français de souche ou de coeur(assimilés), sommes désormais minoritaires dans les zones urbaines dites représentatives.Quant aux zones rurales fans lesquelles je tente de survivre ,elles commencent à être non seulement investiguees mais aussi investies par les muzzs en action.

  11. huguettehuguette

    il ne faut pas fuir il faut faire face croyez moi: j’habite une banlieue plus musulmane que chrétienne ,à ceux qui me disent ‘pourquoi ne déménages tu pas?’ je répond’ appelez moi Astérixe jamais je ne fuirais devant l’invasion je serai le dernier rempart gaulois face à ces remplacistes!!c’est bien la seule chose que je peux faire pour mon cher et vieux pays en attendant que ça bouge!

  12. Françoise

    Nous les patriotes sommes encore nombreux et majoritaires dans ce pays ! et il s’agirait de ne pas trop énervé ce monde là ! dixit Taubira

  13. yoniii

    hi

    l auto siucide commence quand l ennemi vie dans vos mur ,
    la mort ( la votre ) commence quand l ennemi oeuvre a cela

    ne jamais permettre a l ennemi de prendre pied chez soi
    et la 1er mesure salutaire

    fiur…. non

    l ennemi ne doit pas ce trouver chez soi
    et si il ce retrouche chez soi

    alors la solution c est dee l ejecter de chez soi

    ppour commencer a controler l ennemi , il faut que celiu ci ce retrouve hors de nos mur sur nos frontiere …..

    la paix commencera quand l ennemi sera hors de nos terre
    hors de nos murs

    la solution et donc de l ejecter par les armes si necessaire
    et cela sera necessaire

    combattre ses ennemi
    c est assurer sa propre survie
    et vivre tout court et en paix

    la guerre doit etrre le vie de le ennemi
    non la notre

    livrer bataille , combattre concrettement ses ennemi
    c est ainsi que la paix et la tranquilité commencera

    la guerre , brutale , … sera notre salue .

    aux armes citoyen , combattez pour votre vie
    ou mourrez lachement

    by

  14. Rita

    Mes cheres et courageux amis de France.

    Aujourd’hui j’ai vue une petite lueur de lumière, peut-etre tout n’est pas perdu encore: Pour la première fois j’ai entendu quelqu’un dans les « grandes » medias (celles qui sont les plus petites moralement et les moins courageuses) dire:

    « Nous sommes en guerre, la France est en guerre. Et ce n’est pas une guerre que nous voulions, c’est une guerre qui nous était imposée »!

    Cela a été dit dans le program de TV « C’est dans l’air » du 16. Juillet.

    J’ai vu le program sur podcast – et j’ai pensé a vous – les heros de Resistance et de Riposte Laique.

    Faites-moi signe quand on en vient a jeter les Hidalgo, Taubira, Belkacem, Cazeneuve dehors – je surmonterai ma peur de l’avion et prendrai le prochain vol vers la France pour distribuer quelque coups de pieds aux derrières de ces collabos anti-francais.

    Bien a vous tous depuis l’Australie.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Merci ma chère Rita pour ce petit message optimiste venu d’Australie à très vite ! j’espère que tu viendras très vite !

        1. Christine TasinChristine Tasin

          Merci adorable amie, je signale par une brève ta traduction ; à très bientôt et grosses bises

Comments are closed.