Droit des femmes et homosexualité : petite leçon à Rachida Dati qui ose comparer la France au Maroc


Droit des femmes et homosexualité : petite leçon à Rachida Dati qui ose comparer la France  au Maroc

On se souvient de ces deux femmes, qui,  au Maroc, ont failli être lynchées parce qu’elles portaient une robe trop courte…  Ce sont elles qui sont poursuivies en justice pour outrage à la pudeur.

http://www.midilibre.fr/2015/06/29/maroc-mettre-une-robe-n-est-pas-un-crime-clament-des-centaines-de-manifestants,1182542.php

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20150707.OBS2219/maroc-en-prison-a-cause-de-robes-trop-courtes.html

Elles ont passé une nuit en prison, leur procès a eu lieu lundi dernier et le verdict sera connu le 13 juillet.   et attendent leur procès…

On s’attachera aujourd’hui à relever le relativisme de Rachida Dati qui  en dit long sur la capacité d’une femme plutôt émancipée à  regarder objectivement le pays d’origine de ses parents.

« Il y a des pays, on a aussi une responsabilité dans leur déstabilisation ». C’est la première réaction, à chaud. D’emblée la France est rendue responsable de tout ce qui ne va pas ou n’irait pas au Maroc… Et tout ça parce que nous critiquerions la barbarie de ceux qui s’en prennent à des femmes en robe… Si il est déstabilisant pour un pays de critiquer la charia, cela signifie que, quelque part, on considère la charia comme normale, au moins au Maroc, Madame Dati. C’est facile quand on vit en France, avec une situation et des relations… 

« Le Maroc a beaucoup évolué », le roi est le commandeur des croyants, il a fait des réformes pour l’égalité homme-femme notamment ». Ah bon ? C’est pour cela que dans le Maroc, meilleur des mondes possibles, réformé et moderne, une plainte a pu être déposée contre les deux femmes, et elles ont été jugées ?   

« Si on peut éviter de radicaliser des pays qui sont dans des processus de démocratisation, d’ouverture, c’est quand même pas si simple« . Tiens donc, je suis naïve, je croyais que c’était les imams, les Qaradawi et autres Frères musulmans qui radicalisaient, je ne savais pas que nous, pauvres Occidentaux, parce qu’attachés à l’égalité homme-femme nous étions les responsables du terrorisme international. 

« Quand avons-nous abrogé, nous, la pénalisation de l’homosexualité en France ? « Ça fait pas mal de temps, ma chère, la première fois c’était sous la révolution, en 1791, dans le nouveau Code Pénal de l’époque… Par ailleurs les homosexuels n’ont jamais été jetés du haut d’un immeuble de 12 étages, par chez nous. Mettre sur le même plan la dépénalisation qui a mis dans la loi ce qui était l’usage, depuis des siècles, c’est-à-dire la tolérance (sauf sous les lois de Vichy) et l’emprisonnement voire la condamnation à mort des homos, ce n’est pas honnête, madame Dati !

« On a une histoire. Il faut laisser les sociétés évoluer. » Ben voyons ! C’est pour cela que Rachida Dati se bat contre les voiles et autres niqab qui pullulent dans nos rues ? Pour laisser notre société évoluer ? Ne rien dire de ce qui se passe au Maroc c’est dire bravo  à ces petits salopards qui se baignent dans des piscines remplies avec l’eau du contribuable, sans femmes…  C’est applaudir à la régression qui s’installe en France. 

« Le mariage pour tous. Vous avez vu le soulèvement qu’on a eus en France ? Les blocages qu’on a eus en France ? » L’art de faire des parallèles imbéciles… et malhonnêtes. Comment peut-on mettre sur le même plan l’agression subie par des femmes en robe courte et  l’emprisonnement d’homosexuels et un débat de société sur le mariage homo ? 

« Je veux bien qu’on donne des leçons, mais il faut faire très attention à ne pas provoquer des fractures là où il n’y en a pas ». Pour une fois, tout à fait d’accord, Madame Dati. J’aimerais bien que vous et vos semblables ne provoquiez pas dans notre société des fractures là où il n’y en avait pas. Nous attendons de vous que vous disiez clairement que l’islam est une saloperie qui permet d’agresser une femme à cause de sa tenue ou d’emprisonner des homosexuels. Nous attendons de vous que vous disiez clairement que là où il y a charia il y a horreur, pour les femmes, les homosexuels, les enfants et tous les hommes. Maroc ou pas Maroc. Commandeur des croyants en voie de modernisation ou pas.  

Christine Tasin 

 

Complément d’EVA

En matière d’égalité hommes/femmes au Maroc, ne croyez pas Madame Dati quand elle dit que le roi a interdit la polygamie.
Car la polygamie est toujours pratiquée au Maroc, et elle entraîne des drames familiaux, comme par exemple quand cette épouse, mère de deux filles, a été sommée d’accepter que son époux prenne une deuxième femme, car il lui en voulait de ne pas lui avoir donné de garçon, mais seulement deux filles.
L’épouse, désespérée, s’est suicidée, ainsi que ses deux filles.

Autre cas qui montre comment les jeunes filles sont traitées au Maroc.
Un homme a violé une jeune fille de 14 ans qui ne voulait pas l’épouser.
Mais dans les pays musulmans, si après le viol, le violeur proposer d’épouser sa victime, il n’est pas sanctionné pour l’avoir violée.
La jeune fille a été obligée par sa famille de se marier avec son violeur, car autrement personne d’autre n’allait l’épouser, puisqu’elle n’était plus vierge.
La jeune fille fut donc obligée d’épouser cet homme qu’elle détestait. Désespérée, elle se suicida à l’âge de 16 ans.

Madame Dati n’a pas l’air d’être au courant de ces horreurs. Bientôt ça va être la faute de la France si le Maroc est affligé d’une idéologie criminelle déguisée en religion.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


11 thoughts on “Droit des femmes et homosexualité : petite leçon à Rachida Dati qui ose comparer la France au Maroc

  1. EVAEVA

    En matière d’égalité hommes/femmes au Maroc, ne croyez pas Madame Dati quand elle dit que le roi a interdit la polygamie.
    Car la polygamie est toujours pratiquée au Maroc, et elle entraîne des drames familiaux, comme par exemple quand cette épouse, mère de deux filles, a été sommée d’accepter que son époux prenne une deuxième femme, car il lui en voulait de ne pas lui avoir donné de garçon, mais seulement deux filles.
    L’épouse, désespérée, s’est suicidée, ainsi que ses deux filles.

    Autre cas qui montre comment les jeunes filles sont traitées au Maroc.
    Un homme a violé une jeune fille de 14 ans qui ne voulait pas l’épouser.
    Mais dans les pays musulmans, si après le viol, le violeur proposer d’épouser sa victime, il n’est pas sanctionné pour l’avoir violée.
    La jeune fille a été obligée par sa famille de se marier avec son violeur, car autrement personne d’autre n’allait l’épouser, puisqu’elle n’était plus vierge.
    La jeune fille fut donc obligée d’épouser cet homme qu’elle détestait. Désespérée, elle se suicida à l’âge de 16 ans.

    Madame Dati n’a pas l’air d’être au courant de ces horreurs. Bientôt ça va être la faute de la France si le Maroc est affligé d’une idéologie criminelle déguisée en religion.

  2. Philippe le routier

    Une jupe vraiment trop courte -genre à la limite de laisser voir la culotte de celle qui la porte- j’avoue, j’aime pas tellement.

    Ça ne me choque pas, chacun et chacune étant libre de se vêtir comme il ou elle l’entend, mais je trouve ça inutilement provocateur quand on connaît le nombre de viols commis chaque jour.

    Bien sûr, même une mini-jupe ultra courte ne justifie pas un viol, RIEN ne saurait justifier cela, mais je pense que ça revient à se dessiner une cible sur soi, mais je me répète, les femmes devraient tout de même pouvoir les porter en toute sécurité, et ça, hélas, ça n’est plus le cas, même en France.

    Mais la jupe de la jeune femme a gauche sur la photo, la jupe noire, ma femme en possède plusieurs qui doivent être de la même longueur, en différents coloris, c’est joli, elle peut les porter aussi bien avec une veste en jean’s qu’avec un tailleur, c’est à la fois élégant et passe partout.

    L’autre, je n’aime pas la couleur, chacun ses goûts.

    Mais outrage à la pudeur pour ça ?
    C’est du délire ! Ça prouve bien qu’il y a beaucoup de musulmans incapables de réfréner leurs pulsions, et c’est bien là la différence avec NOUS (même si nous avons des tarés aussi)

    Que je sois sur ma moto ou dans mon camion, je vois une femme vêtue avec une telle jupe, je vais éventuellement me dire « voilà une femme bien jolie » je ne vais pas aller l’agresser, ni même la siffler…
    … Plaisir des yeux point final, comme dans les bouchons, quand je suis dans mon scania et que la passagère de la voiture d’a côté porte ce genre de truc…
    … Ça rend l’embouteillage plus supportable. (surtout ne changez rien les filles)

    Bref, faut avoir de sacrés troubles psychiatriques pour faire arrêter, juger et peut-être condamner ces jeunes femmes.

    Si Dieu, ou le hasard, à votre convenance, a créé la beauté, c’est bien pour que cette dernière apporte un peu de bonheur non ?

    Certaines femmes, chez mes clients car sinon je sort peu sans ma femme, me félicitent sur ma musculature ou me disent que j’ai de beaux yeux…
    … Ben c’est sympa, ce serait hypocrite de dire le contraire. (bon, faut pas non plus que ça bascule en drague lourde)

    Vraiment, je ne comprend pas les musulmans…
    … Ils préfèrent réellement les sacs poubelles ambulants ?

    Faut croire que oui et je persiste à dire qu’il faut être sacrément tordu et complètement idiot (pour rester poli et éviter des ennuis à Christine)

  3. xtemps

    Il y aura jamais d’égalité hommes femmes avec l’islam, cette femme dit n’importe quoi, oser donner des faux espoirs aux gens, elle est la honte pour les vrais victimes qui souffrent, qui ne peuvent pas se défendre comme elle, non seulement elle couvre cette horreur d’ Islam, mais en plus elle ment.
    Elle est bien coquette là, c’est quoi, la tenue Takkia comme son langage.
    Elle nous emmerde avec son islam de malheurs et on voile pas les femmes ici, dehors!.

  4. PUGNACITÉ

    Madame Dati est un emissaire Republicain actif .Cepedant’elle semble s’exonèrer semble t il des écarts de conduite qu’elle a pu avoir tant sur le plan personnel que professionnel; et ce,au vu des éléments d’ infos divers dont nous disposons.

  5. meziane

    De grâce taisez-vous madame Dati, il y en a marre de gens comme vous et les Rama yade, malek boutih, Calixe Beyala et consorts qui voulez toujours donner des leçons aux français; Si c’était aussi bien dans vos pays d’origine que faites vous ici ?
    Qu’est-ce que c’est que cette fumisterie de double nationalité que les Plewel, Askolovitch et tant d’autres distribuent et veulent distribuer au monde entier.
    Parmi vos chères « chances pour la France » je n’ai pas vu de futurs prix Nobel, ni d’ingénieurs nucléaires.
    C’est moi le fils de harki dont les parents ont été humiliés en 62 car obligés de signer la recognitivité de la nationalité française auprés des tribunaux de grande instance malgré nos sacrifices physiques et matériels, alors qu’on la distribue à des enfoirés qui ne la méritent pas et qui méprisent notre pays.
    Honte à vous messieurs de droite et de gauche qui avez permis cela , vos enfants et petits enfants vous maudiront pour votre trahison

Comments are closed.