Tous debout camarades ! Donnons-nous l’accolade, et partons faire ensemble le même chemin !


Tous debout camarades ! Donnons-nous l’accolade, et partons faire ensemble le même chemin !

Pas de panique, même si, comme le dit si bien l’ami Philippe le Routier,  la situation est grave.

L’ennemi est à nos portes, et il est même en nos murs. Il faut bien se mettre dans la tête qu’il ne progresse que grâce à nous, c’est-à-dire que parce que nous ne faisons rien pour l’arrêter.
Certes, nous ne l’avons pas invité à entrer. Mais tous nos problèmes remontent à plusieurs dizaines d’années.

Souvenons-nous qu’au XIXème siècle, l’Algérie n’existait pas. Ces sales colons français ont osé envahir cette contrée lui apportant culture, enseignement, médecine, … et puis, de mauvaises idées ont fait leur chemin.
Puis est venu le Grand Charles qui a tout compris, et les années 1954-1962. La Guerre d’Indépendance.
Avant, quelques chameaux et des gardiens de chèvres. Puis, la modernité durant 130 ans. Après, la destruction, des viols, des massacres, car l’islam n’a rien inventé d’autre que la violence.
Et les militaires, et les gendarmes français, qui regardaient, arme au pied, ces sales « colons » se faire égorger par le FLN, avec ordre de ne pas bouger.
Entre parenthèses, la repentance ne devrait pas être là où l’on veut à tout prix la voir. Trop d’exemples de souffrances, comme celle de l’un de mes vieux camarades fils de harki, qui, en mémoire de son père qui lui-même avait combattu sous le drapeau français, s’engagea à la Légion, fit son temps et rempila parachutiste.
Respect camarade ! Il en est revenu plus estropié que moi. Et de plus, visé chez lui par une bande de chances pour la France qui n’ont rien compris à l’histoire, et qui nourrissent et entretiennent la haine sans réellement savoir pourquoi.

Alors maintenant, vous avez un clown qui pleurniche pardon, pardon, pardon !
Et un autre clown qui parle d’accommodements raisonnables !
Plus quelques incapables qui ânonnent « padamalgam », ou « l’islam ce n’est pas ça ».
Pardon pour quoi ? D’exister ? D’avoir cultivé et mis en valeur un bout de désert ? D’avoir apporté de la civilisation vite balayée par la barbarie haineuse ? Et comment peut-on appeler accommodement raisonnable ce qui n’est que misérable lâcheté ?
Et l’islam, c’est quoi au juste, si ce n’est ce que les infos nous en rapportent chaque jour davantage ?

Oui Philippe, il ne peut y avoir pour l’instant, et pour un bon moment encore, que division dans notre pays. Il y eut longtemps division gauche-droite. Il y a maintenant division entre vrais Français d’un côté, et de l’autre les envahisseurs et leurs protecteurs droitdelhommistes et autres âmes charitables bienpensantes.

Au passage, n’oublions pas de remercier Giscard et le regroupement familial. Une idée de génie cela, le regroupement familial ! Nous ne sommes pas près d’en sortir ! A moins qu’une nouvelle Jeanne d’Arc prenne l’affaire en main et nettoie un peu la boutique et l’arrière-boutique. Sans oublier le trottoir plutôt pollué par les prières du vendredi.

La colère monte. Je la croyais – je la voulais – éteinte en moi, mais elle s’est réveillée. J’en ai vu de ces petits gars, jeunes camarades mais déjà d’une autre génération, revenus d’Afgha, de RCA, du Liban (j’ai un vieux souvenir de Drakkar, merci), des jeunes OPEX déjà bien marqués dans leur chair comme dans leur tête par ce qu’ils ont vécu en TOE. J’ai longuement conversé avec certains d’entre eux : il ne faut surtout pas leur parler des barbus, leur regard change tout à coup.
Qui les remerciera ? Qui d’autres que nous, les Anciens ? Car il faut avoir vécu pour comprendre.

Néanmoins, pas de panique ! Moi aussi, comme toi Ami Philippe, j’ai chanté, avec des camarades du REP : « Nous n’avons pas seulement des armes car le diable marche avec nous ! ». Oui, dans les yeux de beaucoup brille une certaine flamme. Cette flamme, à nous de l’allumer dans le regard de nos concitoyens, ceux pour qui la France et ses valeurs signifie quelque chose. Chacun, à sa mesure, peut participer à ce réveil des consciences.

Bien sûr, j’ai toujours chez moi mon treillis, mon ceinturon et mes Rangers. Et un peu de matériel annexe. Mais l’essentiel n’est pas là. Notre action, tout au moins pour le moment, est autre. Même si l’on a souvent envie de voir de nouveau les balles traçantes d’une AA52 illuminer la nuit et nettoyer une cible.

Tout cela pour dire que bien loin d’être foutue, notre situation peut très prochainement se renverser. Car nous sommes bien plus nombreux qu’on ne saurait croire.

Une étincelle, dont nous avons déjà parlé ici, risque – malheureusement – être suivie d’une seconde. Et sans doute d’une autre encore, ces sinistres barbus se croyant déjà les maîtres du monde. Là aura lieu le réveil des consciences. Déjà, le gouvernement change son discours. Manu tango vient de prononcer l’expression « guerre de civilisation ». Pas trop tôt l’ami ! Mais encore faudrait-il que cela soit suivi de faits. Et pas « accentuer la surveillance de sites sensibles durant trois jours » ! Ce qui est d’abord une insulte à l’intelligence du peuple français, mais surtout une ânerie monumentale. Mais quand on ne sait pas quoi dire …

Alors, tous debout camarades ! Donnons-nous l’accolade, et partons faire ensemble le même chemin !

Parachutiste

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


10 thoughts on “Tous debout camarades ! Donnons-nous l’accolade, et partons faire ensemble le même chemin !

  1. JackJack

    Oui Parachutiste, il va en falloir des tas comme vous et Philippe le routier. Je crois qu’ils sont là, quelque part en attente… Juste un Chef, c’est juste ce qu’il faut : un CHEF.

    1. AvatarPhilippe le routier

      Un chef ça ne surgi hélas pas du néant comme ça Jack.

      J’ai été « chef » dans beaucoup de mes missions…
      … Mais c’est pas moi qui choisissais les cibles.

      Un chef, un leader peu importe le nom qu’on lui donne doit d’abord être un exemple, pour être un exemple faut être un minimum connu.

      Jean Moulin, les Français d’aujourd’hui savent tout juste qu’il fut un résistant.

      Mais pour ceux qui l’ont suivi à l’époque, il était déjà quelqu’un, il était préfet D’Eure et Loire… Donc, pas un inconnu.

      Je pense que ça pourrait, à la limite, commencer de manière totalement bordélique, dans l’anarchie la plus complète.

      Si dans cette anarchie, qui sera forcément peu efficace, quelqu’un se détache du lot, il devrait être suivi, chef malgré lui quoi.

      Ou alors, cas peu probable hélas, un coup d’état militaire.
      Là, si les Français voient que des milliers de soldats suivent aveuglément un gradé, ils devineront que si ce gars a la confiance de ses hommes, c’est qu’il la mérite, là aussi, les Français suivront, enfin, les patriotes.

      Mais je le répète, un putch me semble illusoire.
      Certes les militaires ont toutes les raisons d’en avoir ras le Béret de ces politiques véreux.
      Certes, ils refuseraient j’en suis certain de se battre contre des Français.

      Mais le serment de départ c’est de protéger la France, or, un coup d’état la plongerait dans la guerre.
      Lourde décision à prendre non ?

    1. AvatarPhilippe le routier

      Et vous avez le mode d’emploi pour le faire ?

      Là vous risquez non seulement un procès, mais vous faites courir aussi ce risque à Christine.

      Rassurez-vous je ne critique pas, moi aussi ça m’arrive d’écrire sous la colère, mais faudrait qu’on fasse tous un peu attention car, faut être honnête, vous avez envie que Résistance Républicaine ferme vous ?

      Moi, pas trop, ici on peut s’exprimer dans le respect d’un minimum de correction, ici, on est contre l’islam et contre l’immigration de masse (ne serait-ce que pour des raisons économiques dans un pays ayant déjà un très fort taux de chômage) mais le racisme n’a pas sa place sur ce forum.

      Faites un tour sur fdesouche, là bas ils iront critiquer des noirs juste à cause de la couleur de leur peau… Ce cinglé D’américain qui a assassiné des noirs dans une église à eu des FÉLICITATIONS sur ce site !

      Et bien sûr il y a toujours l’éternel,  » C’est la faute aux juifs, c’est eux qui organisent l’immigration musulmane  »

      Ça vous tenterait de lire ça ? Moi je m’y force parfois pour essayer de faire réfléchir les gens, leur dire qu’une immigration raisonnable aurait pu réussir, mais franchement, ça me fait gerber !

  2. GaloupixGaloupix

    Si le pays sombre dans l’anarchie et la violence des rues, c’est à dire que les forces de l’ordre seront débordés de partout, qu’il y a comme une sorte de chaos. Et bien il ne restera plus que l’armée pour rétablir l’ordre et la sécurité. La le putsch de l’armée s’imposera de lui même pour en finir avec ce merdier.

    De plus l’effondrement de la zone euro se rapproche un peu plus vite maintenant après avoir acheter du temps en 2008-2011 à coup de dettes illimités et de planches à billets. Il n’y a pas que l’islam comme détonateur pour détruire la France mais aussi sa décadence économique.

    1. AvatarPhilippe le routier

      Oui, mais là l’armée aura des ordres au départ, et comme ces ordres seront de tirer à vue sur tout ce qui ressemble à un Français de souche, l’armée aura un prétexte pour désobéir.

      Ce sera l’état qui se sera tiré une balle dans le pied.

      L’effondrement de la zone euro, j’avoue que je n’y avais jamais vraiment réfléchi, mais c’est vrai que ça pourrait faire catalyseur en effet.
      C’est bien vu.

  3. JackJack

    Le chef auquel je pense Philippe, serait celui qui serait suffisamment suivi pour bloquer le président et ses ministres (un coup d’état rapide suivi de leur garde à vue à leurs domiciles en attendant quoi en faire par le référendum à organiser), prise en mains des médias televisées afin d’informer la population et mise sur pieds d’un gouvernement provisoire pour parer au plus pressé (déjà une tonne de choses à faire), assurer l’ordre bien sûr en évitant au maximum la bagarre et organiser un référendum pour questionner le peuple français sur la politique à mener. Ensuite, organiser des élections.
    Aucun doute, il y aurait des émeutes… et l’armée, aidée des forces de l’ordre, devrait être extrêmement ferme avec, c’est certain, une épuration dans ses rangs et ceux de la police.
    En bref, un coup d’état éclair et à durée limitée. Pas impossible, mais peu probable car, comme tu le dis Philippe, un chef ça ne surgit pas du néant et, en toute franchise, je crois qu’il n’existe pas.

  4. Avatarcharentais

    l’armée devrait avoir bientôt un rôle important à jouer

    en effet, qui pourra intervenir en force dans les mosquées salafistes ?

    par ailleurs, lorsque l’Europe aura compris la nécessité de recoloniser quelques enclaves en Afrique pour résoudre les 3 problèmes que sont les migrations, (vers l’Europe bien sûr), l’islamisation et la surpopulation mondiale, l’armée (les armées) aura toute sa place

Comments are closed.