Valls-Cazeneuve, démission : rassemblement Paris, Quimper, Montpellier… mardi !


Valls-Cazeneuve, démission :  rassemblement Paris, Quimper, Montpellier… mardi !

 

http://resistancerepublicaine.eu/2015/saint-quentin-manifestation-a-paris-mardi-30-juin-a-18-h/

30 juin 2015 18 heures, rassemblementplace de la Bourse. Paris
30 juin 2015 18 heures, rassemblementparvis de la cathédrale Saint-Corentin. Quimper
30 juin 2015 20 heures, rassemblement place de l’Europe, 

Montpellier

Pegida Languedoc, soutenu par Riposte laïque et Résistance républicaine

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


7 thoughts on “Valls-Cazeneuve, démission : rassemblement Paris, Quimper, Montpellier… mardi !

  1. ParachutisteParachutiste

    Se rassembler à Paris, Quimper, Montpellier, c’est bien. Il faudrait aussi que d’autres villes de France voient de semblables rassemblements et de manifestations du véritable peuple français. En même temps, le même jour, ce serait l’idéal. Mais il est un peu tard pour organiser cela.
    Patience, cela viendra dans un second temps.

    Une fois ces rassemblements dispersés, dès le lendemain, nous ferons le bilan. Pas à partir des chiffres donnés par le Ministère de l’Intérieur, bien sûr, on sait d’avance ce qu’ils seront, et quel crédit ils pourront avoir.

    Et de ce bilan, il faudra tirer enseignements et conclusions.

    Car c’est une chose d’écrire, d’échanger, de manifester nos sentiments sur nos forums.
    C’en est une autre de se regrouper dans la rue pour exprimer notre ras-le-bol et nos craintes, qui sont bien réelles.
    Et c’en est une toute autre, enfin, de s’organiser pour une action puissante, en profondeur, à court, moyen et long terme, afin d’obtenir le redressement tant espéré, la sauvegarde de notre culture et de nos institutions, de notre avenir et de celui de nos enfants.
    Mais cela, ce n’est pas sur le Net, ouvert et accessible à tous, qu’il va falloir le développer. Big Brother est là, dans votre dos, au-dessus de votre épaule, qui vous lit et vous écoute.

    Comprenne qui peut.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      exactement, je suis lasse quant à moi de ces milliers de messages d’encouragement, des « allez-y », « on est avec vous » postés derrière l’ordinateur et que les mêmes ne se donnent pas la peine de peser par des rassemblements, par des actions, en adhérant pour nous donner les moyens financiers d’agir..

  2. GaloupixGaloupix

    Bon et bien je vais en profiter pour donner mon point de vue publiquement sur ce problème d’absence de masses populaires lors des manifestations. J’espère ne pas être censuré car je crois sincèrement la justesse de mon analyse.

    Nous sommes fatalement des intellectuelles ou des rebelles dans cette lucidité des problèmes d’islamisation de notre pays. Pourquoi, et bien parce que les masses sont désinformés par nos politiciens et par les médias de propagande gouvernemental. Je parle de la télévision, et non de presse écrite que pratiquement plus personne ne lit. Elle est subventionnée avec nos impôts pour ne pas disparaitre. Internet remplace progressivement le papier pour la lecture des informations. Il faut comprendre que seul, une minorité de gens font l’effort d’aller sur internet pour s’instruire, s’informer, et surtout faire le travail de recherche et d’analyse, qui demande un certain effort intellectuel. Beaucoup de français sont dans la survie financière dans des métiers pénibles et usants, ils rentrent chez eux après une journée pénible, ils sont fatigué, ils ont envie de se détendre et de prendre du bon temps, pas de se prendre la tête sur internet à essayer de comprendre l’économie, la politique, les horreurs de l’islam, et la géopolitique. Cela demande énormément de temps et c’est le travail d’une minorité d’intellectuels.

    Il faut accepter de reconnaitre, que nous sommes dans une société de l’image et non du texte. L’audio-visuel, l’image, la TV, le cinéma, les ordinateurs, les jeux vidéos, les téléphones portables, etc. L’écriture et la lecture ne touche qu’une minorité de nos concitoyens. Nous sommes une minorité dans une minorité d’intellectuel ou d’esprit rebelle. Nous sommes parfois les deux, intellectuel et rebelle.
    La solution c’est l’adaptation. Il faut s’adapter à notre société de l’image.
    Pratiquement personne en dehors de nos cercles de résistants et de patriotes ne connait notre mouvement. Je le constate sur le terrain avec les tracts, c’est quoi riposte laïque, c’est quoi résistance républicaine ? Connais pas.

    Si vous voulez du monde dans nos manifs il faut passer à la TV.
    Dans notre société celui qui ne passe pas à la TV n’existe pas publiquement.
    C’est un fait. On peu être en révolte contre cette réalité, contre cette société de l’image, mais ce révolter sur du papier ne changera pas ce système. La communication audio-visuel est un gigantesque progrès technique comparé à la lecture et l’écriture, parce que c’est un système de communication interpersonnel très proche de la communication naturelle et réelle entre des individus qui se fait par l’image : les yeux, le langage corporelle, et l’audio, la parole et l’audition. Il faut s’adapter et utiliser les armes de propagande moderne, l’audio-visuel.

    Pourquoi n’y a-t-il pas un leader de Résistance Républicaine qui puisse faire des vidéos sur youtube régulièrement avec facilité décontraction et charisme pour expliquer notre résistance ? Dieudonné et Soral, on réussi là ou nous échouons. Dans la communication audio-visuelle. Tout deux on connu la TV. Ils connaissent les recettes de la séduction et de la communication audio-visuelle. Ils s’adressent à autre chose que des intellectuels lisant des textes sur internet.

    Ce n’est pas parce que nous sommes dans le camp du bien que nous allons gagner.
    Ce n’est pas les gentils qui gagnent une guerre, parce qu’ils sont gentils contre les méchants. On gagne une guerre si on est le plus fort, celui qui domine idéologiquement l’ennemi par le verbe ou les armes et la technologie.

    Il faut accepter notre autocritique, analyser les raisons ne nos échecs, sinon nous n’arriverons jamais a rien et nous resterons ridicule comparé aux succès de Pegida en Allemagne.

    J’analyse donc nos échecs populaires, cet à dire les manifestations, à notre inexistence dans le monde de l’audio-visuel.

    Il y a peut-être d’autres raisons de nos échecs populaires, mais je suis incapable de les définir et donc de trouver des solutions.

    Merci à vous.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      C’est plus compliqué que cela, Galoupix, les medias et donc la télé nous mettent soigneusement à l’écart pour ne pas nous faire de publicité ; nous sommes, en toute immodestie les meilleurs spécialistes de l’islam, et pourtant seuls les medias étrangers nous contactent même avec l’actualité chaude que nous vivons. Quant aux videos nous en faisons régulièrement, elle ne fontpas un tabac. l’exemple de Dieudonné et soral est différent ils surfent surune clientèle musulmane…

  3. AvatarLE REST Annick

    Vous avez raison de ne pas être modestes car vous êtes bien les meilleurs spécialistes de l’islam. Comment vous faire entendre par le plus grand nombre ? Voilà la question. Persévérez, la France a besoin de vous.

Comments are closed.