Saint-Quentin : il faut interdire le salafisme, courant plus que dangereux…


Saint-Quentin : il faut interdire le salafisme, courant plus que dangereux…

 On apprend que l’auteur de l’attentat de Saint-Quentin serait lié à la mouvance salafiste…

13h27 – Selon Bernard Cazeneuve, Yassine Sallih a été « en lien avec la mouvance salafiste ».

13h22 – L’homme arrêté, Yassine Sallih selon nos informations, était fiché en 2006 pour radicalisation, mais n’a pas de casier judiciaire, d’après Bernard Cazeneuve, qui s’exprime depuis les lieux de l’attentat.

Le Salafisme dans le vent

D’après un article de l’Associated Press, par Elaine Ganley ( http://news.yahoo.com/austere-brand-islam-rise-europe-stirring-concerns-093923963.html ), dont des extraits suivent, des imams issus du salafisme, mouvement islamique s’appuyant sur une lecture littérale du Coran, prêchent un piété austère, demandant une stricte séparation des sexes. Cette tendance est en pleine expansion en France, en Allemagne et en Grande Bretagne, selon des responsables de la Sécurité. Les Salafistes augmentent leur influence, non seulement dans les mosquées, mais également dans la rue.

Ce mouvement va totalement à l’encontre des progrès faits en France pour l’égalité des sexes qui a débuté en 1836 avec l’ordonnance du 23 juin organisant l’enseignement primaire pour les filles. Si l’égalité absolue est loin d’être obtenue, à commencer par l’égalité des salaires pour le même travail, des progrès se sont fait sentir au fil des ans et en 2012 est créé le Ministère des Droits des Femmes, devenu, depuis les élections municipales d’avril 2014, le Ministère des Droits des Femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.

« Le mouvement salafiste, l’une des forces d’inspiration de jeunes européens partant en Syrie pour rejoindre l’E.I., devrait donc être surveillé de près et rendu illégal, alors que des « experts » affirment que la vaste majorité des Salafistes sont pacifiques  (!)

En Allemagne, on compte quelques 7000 Salafistes, soit presque le double de l’estimation faite il y a 4 ans selon le Ministère de l’Intérieur. En France, environ 100 mosquées sont sous le contrôle des salafistes, sans doute une petite proportion quand on estime le nombre de mosquées en France à plus ou moins 2500, mais deux fois plus qu’il y a 4 ans selon la déclaration faite à l’AP par un responsable de la Sécurité, parlant sous l’anonymat par crainte de représailles, les statistiques en fonction des pratiques religieuses et des origines n’existant (malheureusement) pas en France.

En Grande Bretagne, le salafisme accuse une augmentation significative. 1740 mosquées sont tenues par des imams salafistes selon Mehmood Naqshbandi, expert du monde musulman en Grande Bretagne et Conseiller contre l’extrémisme près du gouvernement britannique, qui tient  des données à jour et affirme qu’entre la moitié et le quart des jeunes musulmans britanniques de moins de 30 ans acceptent en partie ou en totalité la théologie salafiste.

Aujourd’hui, l’Internet contribue largement à l’influence de la radicalisation, laquelle est aussi cultivée dans les lieux de rencontre des musulmans, en particulier les mosquées. Et c’est là, toujours selon le même responsable de la Sécurité en France, que les salafistes enseignent leur idéologie. (La « bombe à retardement » dont il ne faut surtout pas parler sous peine de poursuites…)

 Les experts de l’Islam divisent les Salafistes en trois groupes :

– la branche traditionnelle des modérés qui évitent de se mêler de politique  (en bon Français, les milliers qui attendent l’ordre d’agir, de gré ou de force.)

– ceux qui sont politisés (ceux qui vont régulièrement à la mosquée mais restent encore passifs)

– le noyau des durs qui suivent l’appel du jihad. 

Il ne faut pas s’y tromper, le salafisme représente le danger. En Allemagne, les salafistes sont considérés comme des extrémistes. Le salafisme est la ligne directe vers le jihad, comme l’admettent les agents officiels de la Sécurité à travers l’Europe, conduisant les plus fragiles au fanatisme. « Le pont est court » a dit Alain Rodier, directeur de recherche chargé du terrorisme au Centre de recherche sur le renseignement.

(Voici une interview d’Alain Rodier par Europe1 ! publiée sur l’Internet le 23 avril dernier : http://www.europe1.fr/faits-divers/alain-rodier-des-terroristes-passeront-les-mailles-du-filet-2435287)

salafisme1

Le Salafisme ne devrait cependant pas être une cause d’inquiétude, précise Mehmood Naqshbandi, l’expert britannique. (!)(Un peu plus loin dans l’article, ce brillant « expert » nomme l’E.I. qui applique le Salafisme à la lettre, le principal exemple d’un abus de la théologie…  Bel enfumage pour ceux qui veulent bien consacrer un peu de temps à décortiquer le Coran.)

Ceux qui pratiquent le Salafisme, mot découlé de « salafs » ou ancêtres, recherchent l’émulation de l’islam du prophète Mohamet et de ses premiers suiveurs et considèrent que cette théologie est la forme la plus pure de la religion. Les salafistes, qui sont des musulmans sunnites, sont faciles à identifier ; les hommes portent la barbe et des robes jusqu’aux chevilles et les femmes couvrent leur visage.

Une mosquée de la banlieue de Lyon a gagné un procès inhabituel contre un fidèle salafiste après des mois de tension. Faouzi Saidi, 51 ans, a été condamné à une amende pour trouble à l’ordre public à l’intérieur de la mosquée. Il avait admis critiquer l’imam pour, selon lui, des lapsus théologiques, ajoutant qu’il ne faisait que faire des « prières parallèles » dans un coin de la mosquée avec quelques autres adeptes. Ce cas semble avoir été le premier en France de musulmans contre un musulman invoquant la loi de 1905 pour garantir la laïcité, loi utilisée par le gouvernement pour condamner le port de la burka.

(La burka, ou voile intégral, est notamment interdit en France et en Belgique… Mais voir photo ci-dessus !! Cette loi, pour ce qui est de la France, non seulement n’est pas respectée par bien des musulmanes, mais les contrevenantes ne se font même plus rappeler à l’ordre par la police par crainte de stigmatisation ! 

Source : http://www.lesobservateurs.ch/2015/01/25/la-chine-vient-dinterdire-le-port-de-la-burqa-de-la-barbe-et-meme-le-jeune-le-jour-du-ramadan/ )

 La France tente d’entourer l’Islam d’une « ceinture de sécurité » depuis les attentats de janvier à Paris, cherchant à étouffer l’expansion de l’extrémisme dans certaines zones considérées comme un terrain fertile. Les pouvoirs publics ont fermé des sites Internet qui glorifiaient le terrorisme et encouragent la création d’un programme de formation enseignant aux Imans les valeurs françaises.

(Sans aucun doute les « valeurs françaises » promues par, entre autres : Christiane Taubira (prédatrice du Code civil et du Code pénal)  et sa recrue Sihem Souid, auteur de « Omerta dans la police » paru en 2010, très proche de la mouvance musulmane conservatrice et autres associations communautaristes ; Najat Vallaud-Belkacem (prédatrice de l’Education Nationale), etc…le tout sous l’encouragement du premier ministre et de son patron.)

 Traduction et commentaires par Jack

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jack

Résistance républicaine Etats-Unis “Those who surrender freedom for security will not have, nor do they deserve, either one.” « Ceux qui sacrifient la liberté pour la sécurité n'obtiendront, ni ne méritent, ni l'une ni l'autre » Benjamin Franklin


12 thoughts on “Saint-Quentin : il faut interdire le salafisme, courant plus que dangereux…

  1. JackJack

    Mise en garde par un responsable de l’E.I. : « Nous avertissons les chrétiens partout, l’Etat islamique va s’étendre avec la permission d’Allah et vous atteindra même si vous vous retranchez derrière des fortifications. Quiconque rejoint l’Islam trouvera la sécurité et quiconque accepte le contrat de dhimmi trouvera la sécurité. Mais ceux qui refusent ne verront rien d’autre de nous que le fil de l’épée. Les hommes seront exécutés et les enfants mis en esclavage, leurs biens seront confisqués comme butin. C’est là le jugement d’Allah et de son Messager. »
    (Extrait du site http://www.frontpagemag.com/2015/raymond-ibrahim/total-depravity-christian-carnage-and-western-indifference/#disqus_thread ; « Christian Carnage and Western Indifference » – Massacre des Chrétiens et indifférence de l’Occident)

  2. EVAEVA

    C’est l’islam qu’il faut interdire, et pas seulement le salafisme.
    L’islam et l’islamisme, c’est la même chose.

  3. Avatarmarc

    Je crois aussi que l’on restera des dupes tant qu’on s’en tiendra à des mesures partielles. Interdisez le salafisme…et ces parasites iront pondre à droite ou a gauche pour renouveler leur troupes.

    Il n’y a qu’en interdisant l’intégralité de l’islam ou en le détruisant physiquement qu’on peux espérer guérir de ce mal. A commencer en stoppant net ces dialogues empoisonnés avec ces pervers dont il ne sortira jamais rien.

  4. AvatarDURADUPIF

    Oui une seule issue à la ghettoïsation de l’Europe par l’islam : SON INTERDICTION ferme et définitive.

  5. JackJack

    Eva, Marc, 100% d’accord avec vous. Tout ne peut toutefois pas se faire d’un seul coup. Parvenir à interdire ne serait-ce que le salafisme, serait aboutir à la fermeture d’un bon nombre de mosquées, mais nous n’en sommes encore qu’au « pas d’amalgame » comme l’a declaré le president du PS à la suite de l’attentat de l’Isère… Seul un mouvement de masse de la population peut faire pencher la balance… et ce n’est pas encore pour cette fois. Il va falloir d’autres attentats, beaucoup d’autres…

    1. EVAEVA

      Re-bonjour Jack. Vous dites:

      « Tout ne peut toutefois pas se faire d’un seul coup. Parvenir à interdire ne serait-ce que le salafisme, serait aboutir à la fermeture d’un bon nombre de mosquées »

      De nombreuses personnes pensent comme vous, qu’il faut y aller par étapes, mais à mon avis, ce serait très dangereux de s’attaquer uniquement au salafisme, car les salafistes ne font que pratiquer l’islam tel que Mahomet le pratiquait, et tel que le coran l’exige. Donc on ne peut pas éradiquer le salafisme sans éradiquer l’islam. On ne peut pas laisser des musulmans « modérés » nous enfumer avec leur islam de paix (jihad passif) en attendant qu’il aient les coudées franches et puissent se radicaliser à nouveau.
      Un musulman modéré ne nous préviendra pas le jour où il se radicalisera et commettra un attentat. Et s’attaquer uniquement au salafisme laisse supposer, à tort, qu’il existe deux islams: un islam nocif, et un autre inoffensif.
      Or il n’y a qu’un seul islam, même si tous les musulmans n’en suivent pas les préceptes avec la même assiduité.

  6. Avatarxtemps

    Les criminels pervers aux pouvoirs, nous interdisent de dénoncer l’Islam meurtrière, par des subterfuges criminels comme, pas d’amalgame, l’Islamophobie, le racisme, la stigmatisation, la haine des autres, et autres escroqueries, et n’hésitent pas de nous mettre en grave danger en nous laissant venir ces meurtriers dans nos pays, tout en nous mettant en grave difficulté financière, par des lois subversives criminels et dans l’intention sciemment de mettre en danger nos peuples européens.
    L’Islam est dangereux et une menace pour la liberté et doit être interdit dans toute l’Europe, c’est aussi une meurtrière et nous sommes en grave en danger, dehors!.
    Nos dirigeants sont des assassins, qu’il faut condamner fermement pour leurs crimes.

  7. Avatarbienvenu maty

    Ce problème est très délicat, tout problème doctrinal est difficile à résoudre, l’idée à mon avis n’est pas d’interdire l’islam, ce n’est pas possible,ni d’interdire le salafisme, mais d’organiser des tribunes autour des points doctrinaux dangereux pour la société inscrit dans le coran, tel que la charia,pratiqué dans certains états du Nigeria. Les salafistes eux se disent pratiquer le vrai Islam,les imams doivent condamner ouvertement, voir dans les médiats ces points dangereux il faut que la communauté internationale condamne unanimement tout acte inhumain se trouvant dans un livre spirituel quelque soit la religion.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      le coran étant un livre incrée, on ne peut éradiquer ce qui pose problème il n’y a plus d’autre solution que d’interdire l’islam en France.

Comments are closed.