6 exemples qui montrent le délitement du camp ennemi


6 exemples qui montrent le délitement du camp ennemi

Nous gagnerons cette guerre, non parce que nous sommes gentils (la gentillesse n’est pas une qualité en politique, c’est une faiblesse) mais parce que nous défendons la liberté.

L’Homme est né libre, la liberté appartient à sa définition car contrairement aux autres animaux, l’Homme n’est pas soumis qu’au déterminisme de l’espèce. Oui, nous sommes en train de gagner la bataille de la communication. Résistance républicaine est un site de plus en plus connu, même à l’étranger. D’autres sites s’insurgent contre l’islamisation.

Le camp adverse commence à se déliter.

Les enseignants grognent contre la réforme Belkacem, la presse titre sur le latin et le grec. Je n’ai jamais autant entendu parler de ces deux langues dans les médias que depuis ces derniers mois. Le monde culturel s’anime également : les académiciens font savoir tout le mal qu’ils pensent de cette réforme.

Des intellectuels de tous bords osent parler du danger de l’Islam : ce qu’ils n’auraient jamais osé faire il y a seulement deux ans.

Et ce qui est le signe que nos adversaires ont peur (la peur change de camp, c’est une excellente chose), c’est qu’ils accélèrent les réformes (utilisation du 49 -3, réforme de l’enseignement faite le jour de la grève des enseignants -afin de montrer à ces derniers ainsi qu’à leurs syndicats le mépris que leur ministre et l’ensemble du gouvernement professent à leur égard).Ils accélèrent aussi l’entrée et l’installation de nombreux migrants sur l’ensemble du territoire ce qui accélère et augmente du même coup nos partisans.

Dans un précédent article, j’écrivais que de plus en plus de Français prennent conscience de leurs lacunes en orthographe et en grammaire et demandent des formations : cela se confirme. La presse en parle. Elle ose et osera de plus en plus désavouer le gouvernement.

La grogne atteint les campagnes : les récoltes qui leur sont volées et qui constituent le travail de toute l’année, les « commandos « de la truffe qui ramassent les truffes en violant les propriétés.

Les catholiques de base qui grognent contre la dhimmitude du haut clergé et ne veulent pas qu’on transforme les églises en mosquées, les juifs qui, pour se rendre à la synagogue, ont remplacé la kippa par la casquette parce qu’ils ont peur ; toutes ces personnes refusent l’islamisation , refusent l’acculturation qui en est à la fois le moteur et sa conséquence.

L’Islam est une chappe de plomb sur la société : il est l’ennemi de la liberté, de la culture, de l’art. Il est l’ennemi de l’idée de nation qui est la forme la plus élaborée du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. L’avenir nous montre que les peuples européens aspirent à la reconquête de l’idée nationale, donnant ainsi raison à Chateaubriand qui écrivait « Les nations comme les fleuves ne remontent point vers leur source  » En effet, l’Europe est la source de notre culture, de nos patries, elle n’est pas notre avenir. L’Islam est une idéologie sclérosante tournée vers le passé, entravant tout progrès et tout espoir ; tout comme l’Europe supranationale. Il n’est donc pas étonnant que les organes des instances européennes favorisent l’entrée des migrants musulmans. L’Europe supranationale est complice de l’Islamisation et sera balayée comme l’Islam par le vent de l’Histoire. Nous lutterons et nous vaincrons.

Agnès

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




8 thoughts on “6 exemples qui montrent le délitement du camp ennemi

  1. Olivia BlancheOlivia Blanche

    En attendant aujourd’hui même, l’islam est reçu à l’Assemblée Nationale, sous l’égide de députés français, de Bartelonne, etc…. Delavany était fier d’en parler ce matin sur France Inter. Ils sont en train de promouvoir : « L’islam en France ». Chaque jour marque une défaite dans notre camp, à cause de ce gouvernement. Comment revenir sur ces lois, en 2017 si nous avons la change de nous en débarrasser ?

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Pas de souci avec ça, à chaque majorité qui change, ils s’empressent de défaire ce que le précédent a fait sauf si ça l’arrange !

  2. ELIANE MALTHERRE

    Personnellement je sens une vraie évolution dans les discussions avec les gens….ils manifestement spontanément leur raz le bol et sont dans l’attente des élections »qui vont »leurs » faire mal »!…..

  3. Antiislam

    Bonjour,

    Parfaitement vrai !

    A preuve la polémique , à l’émission Répliques , sur France-Culture que je citais entre Rancière (qui est du camp « adverse ») et Miller (qui a exprimé des positions proches des « nôtres ») …

    Tous deux viennent pourtant d’un gauchisme très semblable..

    A l’écoute , Rancière n’avait à opposer , pour la défense de l’islamisation et de l’islam , prétendue religion des « dominés » , que des stupidités …

  4. marco13

    Effectivement on sent un timide changement de discours chez les padamalgamistes et bisounours en tout genres.
    Mais timide, très timide, trop timide le changement.

    Nos collabos du gouvernement en profitent pour faire passer le maximum de lois avant 2017.
    Dont, bientôt, celle du « droit de vote des étrangers », autre promesse de campagne d’ Ahuri 1er.

    1. Agnes

      Pas si timide le changement. La parole se libère. S’ils prennent un maximum de lois, c’est qu’ils sentent venir la fin, un peu comme les mouches qui deviennent agressives quand elles vont crever. La bête immonde, la milice socialiste au service de l’islamonazisme sent venir l’hallali. La déferlante des amis de la liberté va la terrasser. On se rapproche à grands pas de la libération nationale.

  5. xtemps

    Moi j’ai toujours pensé qu’avec l’Islam aussi laid, à force de voir les monstruosités et les horreurs dans le monde, de ce que les musulmans sont capables de faire dans le monde et commandité par le coran de l’horreur, que nous dirigeants qui ne peuvent pas ne pas être au courant, leurs mentalités doivent être encore plus laide que celle de l’Islam et des assassins musulmans et certainement pas de bonne intentions, vous laissent imaginez l’état de leurs mentalités et à qui nous avons à faire.
    Il faut être d’une haine sans commune mesure pour vouloir imposer cette horreur Islamique à son propre pays et d’avoir aucune pitié pour le peuple, malgré les horreurs que nous pouvons voir dans le monde!.
    Oui nous gagnerons, et j’en ai la certitude, qui serait trop long et pas opportun à expliquer pour le moment, nous sommes tellement dangereux par rapport aux musulmans pour nos eurodéputés, et il y à de quoi.
    Pour le moment continuez votre combat, c’est le plus important, bon courage les amis.

Comments are closed.