Les dix plaies de la France, par Daniel Pollett


Les dix plaies de la France, par Daniel Pollett

10plaies-egypte

             Il est presque incroyable d’observer que chez bon nombre de nos concitoyens, et pas seulement parmi les idiots, dix croyances mythiques incrustées au fil du temps ont paralysé leur esprit critique, leur recul par rapport aux événements, leur simple bon sens, et même leurs réflexes de sécurité ou de survie.

            Avec tout ce que nous savons sur l’Histoire, il se trouve pourtant encore des gens pour croire en de prétentieuses théories de pacotille qui amènent à des catastrophes. Pire encore, ils refusent de voir, d’entendre, de savoir, d’observer les réalités vérifiables et même de nommer par leurs vrais noms les individus, les groupes et les événements.

Nous les voyons renier les valeurs ancestrales et même les besoins fondamentaux, pour adhérer à des idéologies prétendant refaire le monde, comme si rien d’intéressant et d’épanouissant pour l’homme n’avait existé avant elles.

« Du passé faisons table rase », disait Staline…

Ces gens, qui pour beaucoup se disent athées, font  pourtant preuve de bien des croyances :

            Ils croient que la gauche est porteuse des espérances populaires, du progrès social, de richesses partagées, de solidarité, d’émancipation, de justice (1). Il n’y a pourtant qu’à voir…

            Ils croient que l’islam est une religion, plus encore une religion de paix et d’amour, qu’il faut l’accueillir, le laisser s’installer ici, chez nous, partout en France. Il n’y a pourtant qu’à voir…

            Ils croient que l’Union européenne est porteuse de prospérité, de paix sociale, de partage intelligent des ressources, de normalisations utiles, d’économie forte. Il n’y a pourtant qu’à voir…

            Ils croient que la mondialisation favorise la paix entre les nations, les échanges positifs, l’équilibre marchand, le désarmement, le dialogue entre les peuples. Il n’y a pourtant qu’à voir…

            Ils croient que la compassion illimitée et sans conditions peut résoudre les problèmes de la paix mondiale et des mouvements migratoires incontrôlables. Il n’y a pourtant qu’à voir…

            Ils croient que l’antiracisme multidirectionnel reniant même le droit des peuples à rester eux-mêmes et assimilant des doctrines à des races est la voie à suivre. Il n’y a pourtant qu’à voir…

            Ils croient que le consumérisme sans mesure leur apporte une société sans devoirs et avec des droits illimités non tributaires de contraintes et d’obligations. Il n’y a pourtant qu’à voir…

            Ils croient que notre société civilisée est bâtie sur des mensonges historiques, que notre culture chrétienne est une usurpation et le multiculturalisme un bienfait.  Il n’y a pourtant qu’à voir…

            Ils croient que ceux qui ont détruit la France hier et promettent aujourd’hui feront mieux demain en agitant toujours les mêmes illusions.  Il n’y a pourtant qu’à voir…

            Ils croient que le patriotisme est une idée périmée, une agression permanente, que seuls l’internationalisme et le cosmopolitisme  font avancer le monde.  Il n’y a pourtant qu’à voir…

            Selon le Livre de l’Exode, Dieu infligea à l’Égypte dix plaies pour convaincre Pharaon de laisser partir le peuple d’Israël.

Aujourd’hui, la France abandonne le peuple d’Israël entouré d’ennemis mortels et déclarés comme tels. Elle conteste son droit à vivre sur ses terres historiques et ne protège pas ses citoyens juifs. Aujourd’hui la France est malade de dix plaies. Plus que matérielles, elles sont profondément incrustées dans les esprits. Il lui faudra pourtant guérir ces dix plaies, avec bien plus de difficultés que l’Égypte n’en eut à se débarrasser des siennes.

Daniel Pollett

(1) Note de Christine Tasin : la femme de gauche que je suis continue de le penser, le problème est que  » la gauche » n’est plus de gauche…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Daniel Pollett

Retraité actif et patriote vigilant. Auteur du livre « Citoyens ce roman est le vôtre ». Responsable Résistance républicaine du Languedoc Roussillon


10 thoughts on “Les dix plaies de la France, par Daniel Pollett

  1. Agnes

    En ce qui me concerne, je n’ai jamais de ma vie, voté à gauche bien que j’appartienne à ce que l’on a appelé la « génération Mitterrand « . La gauche, surtout en France, a toujours été risible. Son maître à penser Karl Marx a épousé la fille d’un baron à qui il a fait six enfants, il a engrossé sa bonne sans doute au nom du droit de cuissage du patronat. Il a toujours vécu aux crochets de sa belle-famille et de Engels (lui-même étant un fils de bourgeois.) La chambre du Front Populaire a voté les pleins pouvoirs à Petain à l’exception de 80 députés socialistes. La gauche a permis à certains anciens décorés de la Francique de se refaire une virginité politique. Elle favorise la fainéantise en donnant plus de droits aux profiteurs du système qu’à ceux qui travaillent, ne laissant à ces derniers que ceux de payer des impôts, de subir et de fermer leur gueule.
    J’ai toujours également pensé (je me faisais traiter de toutes les insultes politiquement correctes) que l’Europe supranationale était un instrument destiné à détruire l’économie française afin de rendre la France dépendante et surtout de remettre en question son indépendance militaire. En effet, les américains n’ont jamais digéré que de Gaulle décide de doter notre pays de la bombe atomique. De Gaulle voulait que la France ait l’initiative de sa propre défense.
    Le consumérisme a fait du bien -être matériel une valeur qui a éclipsé le sens du devoir, le sens de l’honneur, le sens du sacrifice, (valeurs aujourd’hui dénigrées) et en est arrivé à « chosifier « la personne humaine en affirmant un « droit à l’enfant  » comme si l’enfant était un objet, en ouvrant la possibilité de faire des « enfants remèdes « , en faisant du corps humain un pourvoyeur d’organes au point que dans certains pays pour s’enrichir, certains n’hésitent pas à tuer des enfants pauvres pour vendre leurs organes à ceux qui peuvent banquer.
    Quant à L’islam, j’ai lu le Coran quand j’avais 15 ans et s’il y a une chose dont cette lecture m’a convaincue, c’est que ce n’est pas une religion d’amour et de paix mais un totalitarisme. Les liens privilégiés de l’Islam et du nazisme ont été maintes fois affirmés. Ce que l’on oublie de dire souvent, c’est qu’à la libération, beaucoup de nazis ont bénéficié de l’impunité car les américains voulaient qu’ils entraînent le FLN algérien pour que l’Algerie devienne indépendante afin que la France ne puisse bénéficier de l’indépendance énergétique grâce au pétrole algérien. Les américains ont foutu la merde en Indochine pour que, d’une part, la France s’y enlise et d’autre part, soit occupée ailleurs. Comme par hasard, à la fin de la guerre d’Indochine commence la guerre d’Algérie avec un FLN bien entraîné par les Waffen SS avec la bénédiction des américains. Ensuite les nazis sont allés entraîner l’OLP. Les gouvernements occidentaux composés de minables lavettes ont pris fait et cause pour les palestiniens accusant Israël de tous les maux. Les opinions publiques occidentales manipulées par une presse inféodée aux politiciens vassaux de l’islamonazisme et achetés par ses pétrodollars. Nous devons soutenir Israël car la fin d ‘Israël signifierait notre propre fin. Le destin de l’Europe et surtout de la France est indefectiblement lié au destin d’Israël. N’oublions pas que le nom de notre pays signifie Liberté et que l’essence même du judaïsme est la Liberté. La France, fille aînée de l’Eglise est porteuse de la même espérance.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      on ne sera pas d’accord sur la gauche, Agnès, mais je n’ai vraiment pas le temps de répondre et de développer, dommage notamment sur les reproches plus qu’infondés faits au Front ¨populaire que je bénis chaque jour en maudissant la fausse gauche qui est au pouvoir ; je me contenterai de vous renvoyer à cet article écrit il y a plusieurs années, comment voter pour la gauche qu’on nous propose quand on n’est pas de gauche. http://christinetasin.over-blog.fr/article-20943247.html

  2. DANIEL POLLETTDANIEL POLLETT

    Oui, la gauche n’est plus la gauche, elle trahit la classe ouvrière autant que la patrie.

  3. Philippe le routier

    « Note de Christine Tasin : la femme de gauche que je suis continue de le penser, le problème est que » la gauche » n’est plus de gauche… »

    Moi, techniquement je serai plutôt à droite.. Mais dans le fond, droite ou gauche est-ce que cela a encore du sens ? J’en doute.

    C’est une étiquette finalement, mais si on raisonne avec logique, si une idée est bonne, peu importe de qui elle vient, or, nos élus font exactement l’inverse, c’est tout de même très con (bon, il est vrai que des bonnes idées ils n’en ont jamais)

    Daniel, très bon résumé de notre situation actuelle.
    Mais gardons espoir, le genre de plaies que tu décrits fini souvent par déclencher la gangrène, et après ça, on est bien obligé d’amputer.

    Faisons juste en sorte que la partie à couper soit du côté de nos élus…
    … Qu’ils connaissent le chômage et la précarité qu’ils ont créés.

  4. Sandrine

    «  » »Ils croient que la gauche est porteuse des espérances populaires, du progrès social, de richesses partagées, de solidarité, d’émancipation, de justice (1) » » »
    Ayant vécu en Russie à la chute de l’URSS, je ne peux que dire que je n’ ai vu dans les résultats du communisme en Russie que malheur, pauvreté, aucune émancipation au contraire, pas de justice, et régression sociale. Mais certains Français me disaient « ah mais ce n’était pas le vrai communisme » un peu comme on dit que l’islamisme ce n’est pas l’islam…

  5. S.jacqueline

    Agnès et Sandrine : pour la réalité de l’URSS des années 1960- 1972 .. quelques privilégiés…!! aucune justice , le totalitarisme, la pauvreté obligatoire pour le peuple, la mort certaine pour les dissidents !!!
    La comparaison entre le communisme et l’islamisme est juste !!

    la réalité des peuples assujettis à la barbarie communiste durant des décennies, se reconstruire pour les moins voyous, ne plus avoir peur des milices !! des années de souffrances !!
    je ne connais pas un pays communiste qui ait enrichi son peuple financièrement .
    intellectuellementqui s’en ait sorti sans séquelles !!! .
    l’école
    la dictature musulmane bien que différente dans le programme

  6. Villeneuve

    Gauche et droite sont des catégories politiques commodes mais sans grand intérêt pour nous. Nos démocraties libérales ont besoin pour fonctionner à peu près correctement de consensus. Aussi, très logiquement l’antagonisme des classes qui initialement pouvait être très fort a tendance à se résorber entre les partis dits de « gouvernement ». On devine bien que ces schémas ne fonctionnent plus dès qu’il s’agit d’appréhender l’islam en tant que force politique. L’Islam est forgé sur un ultra -conservatisme religieux et la haine de l’Occident considéré comme satanique. L’islam ne peut prospérer que dans le cadre d’un despotisme théocratique puisqu’il s’agit finalement de fonder un gouvernement capable d’être accepté par dieu au temps de sa résurrection . Évidemment , à titre transitoire, les masses islamiques seront guidées et encadrées par les religieux. Le système islamique ne peut pas se réformer. Il est utopique de penser que nous pourrions fondre les islamiques dans le moule de notre démocratie libérale.Nous sommes trop loin de nos démocraties libérales. Les deux systèmes sont totalement irréductibles l’un de l’autre. J’insiste, la lutte contre l’islam n’entre pas dans une lutte gauche et droite qui suppose que le cadre fondamental soit incontesté. Cette lutte est bien au delà de ces notions démocratiques. L’islam propose la pire des dictatures qui soit : celle du spirituel. L’imam, incarne ce pouvoir spirituel. Il a un pouvoir supérieur à toutes les instances temporelles. Qui contredit l’imam est de facto un usurpateur qu’il faut réduire au silence. Vous voyez ce n’est pas une simple rivalité droite-gauche mais bien un combat titanesque contre des forces spirituelles animées par la foi toujours aveugle du bien être des hommes. Si Voltaire était parmi nous il interdirait le coran. Nous gagnerons cette guerre si nous restons unis. Vive la Déclaration du 24 Août 1789.

  7. xtemps

    Toutes ces plaies ne viennent pas de la vraie gauche et de la vraie droite, qui aiment la France et la civilisation Occidental, mais d’usurpateurs oligarques du pouvoir central et infiltrés pour le nouvel ordre mondial, extrêmement manipulateurs et dangereux, par les média montages trompes l’oeil, mensonges aux publiques, images subliminaux, programmation neurolinguistique hypnotique de base, même pour les enfants, par le petit écran à domicile, aux gardiennes jusqu’à l’enseignement supérieur et universitaire, pour faire accepter l’inacceptable sans réagir que nous observons aujourd’hui.
    Il faut pas s’étonner de voir les peuples européens dans le formol du politiquement correct, les gens sont manipulés, il faut pas se culpabiliser pour ses idées, mais le problème c’est de redonner confiance aux peuples sur la vraie gauche et de la vraie droite.
    L’important c’est la vraie France, sa culture et la civilisation Occidental, et notre rôle à nous tous c’est aussi de la réinformation, mais aussi de la rééducation, et surtout l’Islam meurtrière contre nature, haineux, dehors!.
    Soyez pour le parti de la France, les idées de droite ou de gauche ne sont, et ne doivent être,que des propositions dans une démocratie.
    Comme disait Montaigne : d’accepter le dialogue même d’opposants total et d’accepter ses contradictions, qui même me remettent en cause, l’épreuve qui développe et muscle la culture française, mais avec le respect mutuel et le droit à ses opinions, qui a développé la culture française et sa langue, dans le souci de la liberté et du droit de chacun, qui à mené aux droits de l’homme et pas la charia, le langage pour la science et bien d’autres choses, ne peut qu’obliger la science du langage français, discipline adapté aux langages des sciences, qu’on appel culture française, la langue des gens libres, pas avec l’arabe, langue d’esclavagistes et des coupes jarrets et qui porte très difficilement les sciences comme avec le français, est un des indicateurs de plus, que les musulmans ne pouvaient pas avoir beaucoup de chercheurs et de savants dû à la pauvreté et pas assez forte de la langue arabe, pour entretenir toutes les disciplines scientifiques, est juste suffisant pour l’urine de chameaux, la langue d’Allah! et des musulmans.
    Et déjà rien que le fait d’échanger des idées avec une femme comme vous Madame Tasin, n’est pas possible avec une langue recluse comme l’arabe barbare, misogyne et pédophile, qui n’est certainement pas un roman et même une philosophie possible à développer, et le manque total de contradicteur pour muscler la langue arabe, donc encore plus pauvre l’arabe, qu’es qu’il reste comme richesse dans cette langue, pas grand chose, que des insultes d’esclavagistes arrogants et cracher par terre comme les chameau et le venin de la haine des serpents, dans les déserts d’intelligence.
    La démocratie oui, pas la dictature, ni l’Islam meurtrière, dehors!.
    Je me lâche un peu Madame Tasin, désolé, le français d’une riche culture, peut s’adapter à toutes les discipline qui habile d’une belle manière, de façon proprement et sans cracher.

Comments are closed.