Kermesse halal : lettre à la Directrice de l’école d’Epinal


Kermesse halal

Courrier envoyé ce matin à l’école « Luc Escande », école maternelle d’Epinal.

Cette directrice se rend compte que l’islam est très loin encore de faire sa loi en France mais surtout que nous n’allons pas l’oublier lorsque certaines responsabilités viendront à la surface. La peur doit aller vers les islamo-collabos. Merci beaucoup aux personnes vigilantes, sur le pont pour nous informer en ce beau dimanche où ma plume court avec allégresse sur mon papier.

le 17 05 1015
Madame,

Vous souhaitez proposer pour votre kermesse de la nourriture « Hallal ».
1  Vous devez alors informer les parents d’élèves que ce qui est reconnu « Hallal » supporte à la vente un pourcentage de son prix à des fins cultuelles. Si les parents n’en sont pas informés cela tombe sous le coup de la tromperie commerciale car alors il ne s’agit pas d’acheter un produit labellisé mais de participer au financement du culte musulman.

2  En proposant des produits « Hallal » dans le cadre d’un événement lié à la république, à l’intérieur d’un établissement public vous contrevenez à la Loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Eglises et de l’Etat. Dont voiçi l’article 2
—La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l’Etat, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes.
Pourront toutefois être inscrites auxdits budgets les dépenses relatives à des services d’aumônerie et destinées à assurer le libre exercice des cultes dans les établissements publics tels que lycées, collèges, écoles, hospices, asiles et prisons.
Les établissements publics du culte sont supprimés, sous réserve des dispositions énoncées à l’article 3.—

Ecrit simplement, en tant que directrice d’école publique, vous n’avez absolument pas le droit d’apporter un quelconque appui à un quelconque culte religieux ; pire, en n’informant pas les parents d’élèves de la réalité de ce qui se cache dernière le prix d’un produit « Hallal », vous les trompez et de ce fait perdez leurs confiance. Que reste-il à un référent, représentant de l’éducation nationale dont le public se rend compte qu’eux-mêmes et ses enfants ne peuvent se fier à sa moralité ?
Qui est prêt par sympathie à une religion à les tromper? Rien!

Nous attendons que nos enfants au sein de nos écoles reçoivent l’instruction que vous avez la charge d’apporter, ceci dans le respect de la loi de 1905 stricto sensu ! Pas de faire consommer aux enfants et parents d’élèves de la nourriture qu’ils n’ont pas choisie. Il y a par ailleurs des parents chrétiens, je pense qu’ils ne vont pas apprécier de participer sans le savoir au financement du culte musulman. Vous ne le saviez pas? Alors c’est encore plus grave.

Vous êtes une référente auprès des enfants, vous ne pouvez en aucun cas privilégier des enfants musulmans par rapport à des enfants qui ne le sont pas pas plus que leurs parents ! Au minimum, cela est douteux et navrant pour votre pays!

Jean





10 thoughts on “Kermesse halal : lettre à la Directrice de l’école d’Epinal

  1. philiberte

    Un petit oubli: en plus d’être taxée, il y a le risque de contamination par e-coli, ainsi que la souffrance de l’animal abattu, à ne pas négliger.

  2. jean

    Bonjour, le contenu n’est pas exhaustif, je l’ai écris vite. J’ai juste demandé à un ami juriste en droit international(la partie qui n’apparaît pas concernant la levée de l’impôt) si je pouvais la mettre, en effet ne pas informer le public de ce qu’il y a derrière le prix d’un produit halal reviens à lever un impôt. Dailleurs informé ou pas c’est reconnaissable à un impôt et donc illégal…
    Je pense qu’il y a un soucis de sécurité si vous avez ôté cette partie Christine. Elle le lira elle. Bon, règlement d’adhésion qui pars à la levée de ce soir.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Merci Jean oui j’ai modifié parce qu’il y avait un souci de cohérence sur l’ensemble

  3. Parent d'élève

    Bonjour,
    Ma fille est dans cette école.
    je suis ravie qu’elle la quitte pour entrer au CP, heureusement.
    L’école est un lieu laïc, je ne comprends pas la décision de la directrice.

  4. Joël

    Je suis chrétien et habite sur Epinal.
    comment se taire devant de telles critiques et agressions verbales?
    ou sont vos valeurs de foi et vos valeurs morales de partage?
    une école est un lieu d’apprentissage et pour apprendre il faut être minimum deux et échanger nos différences.
    Là, cela ressemble aux anciennes guéguerres de clochers entre villages.
    Liberté, égalité, fraternité.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Exactement il faut être au moins deux mai squand on impose le halal à tous il n’y a plus qu’une façon de vivre, imposée à tous

Comments are closed.