Université d’Aix en Provence : une ennikabée dans nos murs !


Niqab-600x360

Jeudi 7 mai , dans les murs de NOTRE université, une  personne déambulait portant un Hijab après avoir remonté le pli situé sous le menton à la hauteur des yeux, ce qui transformait le Hijab en Niqab (voir dessin ci-dessous).

   Le port du voile, proscrit à l’école, au lycée, est autorisé à l’Université (merci Pécresse). Dans ce cadre,  on peut estimer que le Hijab malgré ses dimensions recouvrant, hormis le  visage,  le corps entier d’un véritable suaire, n’est « qu’un voile », donc qu’il est autorisé. C’est ainsi qu’on l’interpète et que prolifèrent ces accoutrements à l’université, comme chacun le constate quotidiennement, le même chacun faisant semblant de trouver cela anodin, malgré un nette prolifération de hijabs APRES le 11 JANVIER, signe que parmi les supposéesporteuses d’accoutrements islamiques « modérées » aucune remise en question n’a suivi les horreurs perpétrées au nom de leur dogme, au contraire. Mais la loi actuelle protège ce droit, nous supportons donc ces Hijabs, que cela nous plaise ou non, car nous sommes légalistes et les hijabées le savent.

Cependant le port du Niqab qui dissimule le visage pour ne laisser voir que le yeux , est clairement prohibé par la loi sur tout le territoire.

Or  rien n’est plus aisé que de passer de l’un à l’autre.

  Encadrée de deux autres personnes en Hijab, la personne enniqabée, passait donc jeudi dernier dans le couloir , à hauteur de la cafetéria, entre 13 et 14h, « niquant » les mécréants et surtout les mécréantes impures non voilées, de toute la force que lui donne… notre faiblesse.

 Je l’ai croisée, la foudroyant du regard (ce sera bientôt un délit, j’en use donc tant qu’il est encore licite d’avoir un regard).

 Il aurait fallu pouvoir la faire sanctionner.

 Que faire ? J’ai fouillé dans mon sac pour trouver de quoi la photographier, elle était déjà loin à l’intérieur du labyrinthe de couloirs… Si j’y était parvenue, qui contacter ? Qui représente la loi dans les couloirs d’une université, c’est-à-dire qui est à la fois mandaté pour faire respecter la loi et suffisamment courageux pour exercer vraiment ce mandat ?

   Comme rien ne lui est arrivé, l’enniqabée recommencera, c’est certain. Allons-nous tous regarder le carrelage -si coquet- de notre université en la croisant ? ou les plaques -si symboliquement disjointes- de nos plafonds ?

 

  

 Numa Cartel

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




21 thoughts on “Université d’Aix en Provence : une ennikabée dans nos murs !

  1. moka

    Ces filles se fichent royalement de la loi en vigueur et préfèrnt faire la sourde oreille et jouer dans la provocation, elles savent qu elles sont intouchables car beaucoup dans sa communauté n hésiteront pas à prendre sa défense quitte à enflammer les esprits et nous faire passer pour d infâmes islamophobes et intolérants.Tout est permis quand l intimidation à pour sjource la violence. Pour éviter de chauffer les esprits sensibles ,mieux vaut se coucher et servir de paillasson. L Europe paye le prix de sa lâcheté et court à sa perte. Moi, en tant que mécréante , je me vois mal baffouer les lois sacrés en terre d islam sous peine de terminer au fond d un cachot ou tué pour laver l affront allah le miséricordieux. Imaginez vous ne fuse qu une seule minute
    avecnune jupe au dessus du genoux et chemisier à manches
    courtes, je peux vous assurer qu à ce moment mon existence se résume en secondes avant de
    passer de la vie au trépas .

    1. Arthur

      C’est pourquoi elles se plaignent tout le temps de leurs conditions féminines, elles se victimisent en permanence. Pour leur répondre, il ne faut surtout pas en être sensible, car cela les conforteraient dans la pratique de leur culte, mais de leur dire d’arrêter et de se convertir au culte chrétien où tout est complètement différent pour les femmes.

      1. AlainBis

        totale illusion, jamais elles ne vous écouteraient, elles sont totalement emmurées dans leur croyance pourtant si ridicule et pitoyable… et qui de plus est à l’origine des tous les crimes atroces perpétrés sur femmes et enfants par l’état islamique depuis des années maintenant, sans que cela ne dérange qui que ce soit dans nos chers gouvernements asservis et soumis aux pauvres victimes musulmans…

  2. Arthur

    Se cloîtrer derrière une tenue de fantôme pour se soumettre à des dogmes idéologiques, est un danger pour l »humanité que ces gens refusent d’en faire partie. Si l’on se réfère à une époque ancienne sur la Terre, il y a quelques centaines de milliers d’années, où les corps des humains étaient encore recouverts que de poils comme les mammifères, personne se posait la question quelle tenue porter pour plaire à un esprit ou à un dieu, à cette époque là tous les humanoïdes avaient la même apparence extérieure, c’est à dire une peau recouverte de poils. Or le comportement de ces femmes muzz cherchant à tout cacher, afin de ne pas voir de peau, est celui que ces humanoïdes vivaient naturellement à leur époque, ramenant ces femmes pour ce qui est important pour elles, à cette époque si archaïque de l’évolution du singe vers l’humain. Le fait que les muzz prient à quatre pattes, est un autre signe archaïque de soumission animal devant l’esprit de leur prophète.
    Dans notre monde d’aujourd’hui on a en permanence tendance de mettre tout les humains au même niveau. Ce qui est totalement faux, car sur terre bien que les formes des corps physiques puissent avoir une même apparence, leur différence se situent au niveau de l’esprit animant ces corps physiques, par leur rigidité, leur fanatisme, leur violence, leur archaïsme, leur degré d’animalisme, leur besoin de communautarisme, leur cruauté….

    Et pour nos dirigeants politiques ces fantômes déambulant dans nos rues, c’est une richesse pour notre pays.

  3. Jallade

    Rappel : le niqab n’existe pas dans le coran.

    Il y a par contre dans le coran trois mots dérivés de la même racine N-Q-B, qui ont chacun des sens extrêmement éloignés :
    sourate 50 verset 36, 10ème mot (en arabe) (ils ont exploré)
    sourate 18 verset 97, 8ème mot (pénétration, de Gog et Magog)
    sourate 5 verset 12,11ème mot. (chefs)

    Il y en a pour tous les goûts, à toutes les sauces.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      difficile pour le profane d’y comprendre goutte mon cher Philippe ! Comment fait-on le lien avec le niqab ?

      1. Jallade

        Voir article du 26 mars 2014 ici même, extrait :

        « Même Yûsuf Al-Qaradâwî, haute autorité de l’islam contemporain, admirateur de Hitler à propos de l’extermination des juifs, partisan des attentats-suicide et ami de Tariq Ramadan, l’admet (en 2003) :
        « Ce qu’indiquent les textes et les traditions, c’est que LE VISAGE ET LES MAINS NE SONT PAS DES PARTIES A COUVRIR. C’est ce qui a été rapporté d’après Ibn `Abbâs, Ibn `Umar et autres Compagnons ainsi que d’après les Successeurs et les savants. Ibn Hazm – qui est un littéraliste s’attachant à considérer littéralement les textes – s’est appuyé sur le passage coranique suivant « et qu’elles rabattent leur voile » pour montrer qu’il était licite à la femme de montrer son visage. En effet, l’ordre concerne le rabattement du voile sur la poitrine, non sur le visage.
        Le Prophète – paix et bénédiction sur lui – ne demanda nullement à la femme de se couvrir le visage
        Quant à l’excès dans la dissimulation des femmes, excès qu’on a pu rencontrer dans certains environnements et à certaines époques islamiques, il relève des codes sociétaux inventés pour prévenir toute corruption des mœurs et obstruer la voie aux prétextes. C’est du moins ce que ces sociétés pensaient, bien qu’il ne s’agisse nullement d’un commandement islamique. »

  4. AlainBis

    de belles salopes ces putasses avec leurs tenues islamiques honteuses dans un pays moderne où elles ont 10 fois plus de droits que dans les pays justement islamiques…
    Qu’elles brulent en enfer, qu’elles crèvent la gueule ouverte sur un trottoir, je n’irai pas les secourir une seule seconde.

  5. Nagau06

    Mais à l’origine n’était ce pas celles qui se prostituaient qui s’accoutraient ainsi?

  6. AlainBis

    je vois que mon commentaire a été supprimé, peut être que j’exprime de manière trop claire et trop crue ce que je ressens vis à vis de ces femmes voilées à l’extrême, ce qui est d’ailleurs aussi le ressenti de bcp d’autres français…

    1. AlainBis

      ha ben non il est réapparu, bizarre l’affichage des pages internet parfois… Christine entre le moment où tu valides les commentaires et ceux où ils apparaissent y’a peut être un moment de « flottage binaire » les joies de l’informatique … 😉

    2. Christine TasinChristine Tasin

      je n’ai pas de commentaire supprimé dans la corbeille à votre nom Alain… mauvaise manip de ma part ou de la vôtre ? bizarre !

  7. marc

    Elles ne comprennent que la violence et la force. dans leur pays d’origine elle sont lapidées et battues comme plâtre.

  8. Françoise

    On y arrive progressivement à transformer la société, la France doit changer a affirmer le premier ministre effectivement elle est en train de changer et drastiquement même je dirais a la vitesse grand V en plus avec tout les clandestins qui arrivent que l’UE nous impose le phénomène va exploser, c’est une bombe a retardement.

  9. xtemps

    C’est normal que les musulmans refusent nos lois mécréants, ils n’ont pas le droit par l’Islam, ni même de s’intégrer avec des impurs comme nous, l’Islam doit être imposé, ses lois, la charia la loi divine musulmane, que nous soyons d’accord ou pas, les musulmans sont patients.
    Nos dirigeants sont des criminels.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      heureusement que cela ne touche qu’une infîme minorité mais cela dit bien à quel point on doit légiférer etinterdire cela partout

Comments are closed.