Les victimes des Turcs, écorchées vives, empalées, les yeux crevés, suppliaient leurs bourreaux de les achever-par Eva


daechetmarcheesclavessexuelles

Je n’ai pas téléphoné à la croix rouge tellement j’avais peur de perdre mon sang-froid devant leur angélisme à deux sous.
La Croix Rouge travaille depuis des années au Moyen-Orient, et ses responsables savent très bien que le Croissant Rouge a été créé en réaction et pour se différencier de la Croix Rouge. Ils savent très bien que pas un centime ne sera versé par le Croissant Rouge à des sinistrés chrétiens.
Je ne connais aucune oeuvre de bienfaisance musulmane qui vienne en aide aux non-musulmans. Mais je peux citer de nombreuses oeuvres chrétiennes qui portent secours aux musulmans.

Pour ce qui est du suicide des jeunes filles non-musulmanes kidnappées par des musulmans, je le comprends parfaitement, et ce n’est pas un fait nouveau. Les suicides, individuels et parfois collectifs, ont été pratiqués par de nombreux chrétiens, souvent très pieux, assiégés et vaincus par les Turcs, au temps de l’empire ottoman.
Comme par exemple en 1803, lorsqu’un groupe de femmes de Souli, en Epire (une région montagneuse située dans le nord de la Grèce) furent piégées par des Turcs. Se sachant perdues, ne voulant pas tomber vivantes entre les griffes des Turcs, ces femmes se sont jetées avec leurs enfants du haut d’une falaise, sur le mont Zalongo.
L’Eglise n’a pas condamné cet acte, et un monument a été érigé en Grèce pour commémorer le courage de ces femmes grecques.
Quand un Grec veut complimenter une femme sur son courage, il lui dit: « Vous êtes une vraie Souliote ! » (Souliote: femme de Souli).

C’est une oeuvre de compassion envers son enfant que de le tuer ainsi, car les Turcs étaient connus pour le viol des enfants (et le viol systématique des hommes aussi), et ils avaient une inventivité remarquable en matière de torture. Ils ne tuaient rapidement que lorsqu’ils étaient très pressés. Mais autrement, ils torturaient leurs victimes (hommes, femmes, enfants et personnes âgées) d’une manière inhumaine. Les survivants racontent comment les victimes des Turcs, écorchées vives, empalées, scalpées, les yeux crevés, suppliaient leurs bourreaux de les achever, et comment les bourreaux refusaient en riant, voulant prendre encore un peu de « bon temps » en les faisant mourir à petit feu, souvent devant leurs enfants ou leurs parents, que le même sort attendait.

Lawrence d’Arabie le savait, lui qui a été capturé, torturé et violé par les Turcs. Il raconte dans son livre autobiographique « Les sept piliers de la sagesse » qu’il avait prévenu ses hommes: quand on ne peut pas transporter un compagnon blessé, on le tue sur place, on ne le laisse pas aux Turcs. Par charité envers son compagnon, il vaut mieux le tuer. Il faut avoir connu la cruauté turque pour comprendre.

Je suis contre le suicide, mais à mon avis, les petites chrétiennes qui se suicident pour échapper à leurs bourreaux musulmans n’iront pas en enfer. Elles l’ont déjà connu sur terre. Une fois suffit

Eva

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Eva

J'ai choisi pour me représenter un « noun » (la lettre N en arabe), que les musulmans peignent sur les portes des maisons des « Nazaréens » (chrétiens d’Orient) afin que leurs hommes de main passent les piller et les brûler.


58 thoughts on “Les victimes des Turcs, écorchées vives, empalées, les yeux crevés, suppliaient leurs bourreaux de les achever-par Eva

  1. DUVAL Maxime

    Gauthier, qui sévit trop souvent dans Boulevard Voltaire sur son islam chéri n’a pas dû vous lire avant de délivrer sa copie ce matin.

    Un petit passage destiné aux « islamophobes » et islamistes dans le même panier qui ont mal assimilé le Livre saint :

    « Pauvres types se battant au nom de l’islam, mais ayant, au mieux, lu le Coran de travers. « Pas de foi sous la contrainte », sourate d’ordre canonique, au contraire de celles qu’il convient de remettre dans leur contexte d’origine. Même s’il s’agit de celles sur lesquelles se focalisent à la fois fondamentalistes islamistes et islamophobes alimentaires ».

    « islamophobes alimentaires ».

    A lui aussi, l’islam a crevé les yeux, qui en fait, lui, son gagne-pain voulant ignorer le sang dans lequel il trempe sa plume pour vendre son insulte.

    Vous êtes chrétienne, Eva, et je ne crois en rien, sauf que « satan » existe bien dans les pages de ce Livre maudit de ceux qui vivent sous sa contrainte ou son emprise.

    Merci de vous « focaliser » comme dit ce Gauthier sur l’ignominie qu’est l’islam pour le genre humain, de nous enseigner pour l’avoir cotoyé.

    Au passage, une pensée pour un autre comme vous, pivot de ce blog : Philippe Jallade.

    1. EVAEVA

      Merci Maxime.
      Si vous luttez contre Satan, contre le mal véhiculé par l’islam, alors vous luttez pour Dieu, qui représente le bien.
      Que vous ne soyez pas croyant ne change rien à l’efficacité de votre résistance, car des croyants aveuglés, je peux vous dire que j’en connais !

      Comme vous, j’aimerais faire part de mes pensées et mes voeux pour un prompt rétablissement à Monsieur Jallade.

  2. Lanlignel ArmandLanlignel Armand

    En Algérie aussi, pendant la guerre, la consigne donnée aux soldats français était de garder leur dernière balle pour eux s’ils devaient se rendre. Les tortures infligées par les membres du FLN étaient d’une cruauté abominable, surtout que ces soldats n’avaient aucun secret à livrer. La cruauté pour le plaisir de faire souffrir, il faut vraiment être dégénéré pour faire ça.

    1. templiertemplier

      bonsoir LANLIGNEL ARMAND…..
      je voudrai apporter mon témoignage au votre sur les soldats FRANCAIS capturé par les membres du fln….
      mon père dcd en 2002,ancien d algerie,m a raconté,dans le passé, a maintes reprises comment un de mes oncles…c est a dire son propre frère,est dcd en algerie…
      c est raide a écrire…
      un tube d un certain diametre enfoncé dans l anus,et,ce tube placé dans une fourmillere…..
      mon père ancien d algerie me racontait que,quand il est arrivé sur place cet après midi la,avec cette vue cauchemardesque de centaines de grosses fourmis dans le corps de son jeune frère sortant par les narines,les yeux,les oreilles,avec son agonie épouvantable…..cet oncle que je n ai jamais connu…..est mort dans ses bras……
      mon pauvre pére,gardera a vie….UNE HAINE TERRIBLE DES ALGERIENS pour le restant de sa vie……

      1. Christine TasinChristine Tasin

        Mon Dieu templier quelle horreur. Je valide parce qu’il nous faut savoir mais bon sang que c’est dur !

      2. EVAEVA

        Merci Templier de témoigner malgré l’horreur de ce que vous avez à dire.
        Moi aussi j’ai maintenant comme une blessure ouverte à ce sujet. Je ne peux plus entendre parler d’Algérie sans avoir un sentiment de révolte insupportable.
        Pourtant je n’étais pas née à l’époque, et je ne suis pas née en France.
        Mais plus le temps passe, plus je m’informe, et plus cette guerre devient mienne, me blesse et me révolte.
        Les Français de souche pourront un jour peut-être pardonner aux Algériens, mais moi je ne pourrais pas, d’autant plus que les Algériens donnent une version fausse de ce qui s’est réellement passé, et qu’ils ne demanderont jamais pardon.

        Ils osent nous sermonner à coup de leçons de « vivre-ensemble », mais en Algérie, eux n’ont pas voulu du vivre-ensemble avec les non-musulmans qu’ils ont dépossédés et chassés, alors qu’ils leur devaient tout. Quels ingrats…
        Je ne me console pas de l’investissement à fond perdu que la France a fait chez un peuple majoritairement ingrat.

  3. Lanlignel ArmandLanlignel Armand

    Eva, vous avez le droit, à mon sens, d’être opposée au suicide … pour vous même uniquement.

    La liberté des autres devrait être respectée, ce qui n’est pas souvent le cas lorsqu’on a affaire à des croyants. Croyance = intolérance?

    1. EVAEVA

      Armand, ma position sur le suicide est suffisamment claire dans mon commentaire publié plus haut par Madame Tasin.
      L’Eglise n’a pas condamné le suicide de ces femmes grecques de Souli. Ca en dit long sur « l’intolérance » des croyants.
      Je n’encourage pas au suicide, mais je ne le condamne pas dans certaines situations extrêmes, comme celle décrite plus haut.

      Si cela vous intéresse, vous pouvez faire une recherche sur internet, pour voir le monument érigé à la mémoire des femmes grecques de Souli qui se sont suicidées pour ne pas tomber vivantes entre les mains des Turcs.

  4. EVAEVA

    Cher Deniaud,

    Mon commentaire publié plus haut par Madame Tasin est la réponse que j’ai faite il y a quelques jours à votre post au sujet de la Croix Rouge, et au sujet du suicide de certaines jeunes filles capturées par des islamistes.

  5. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Eva, vous rendriez service à la société en rassemblant tous vos souvenirs pour en faire un livre. Ici, vous prêchez à des convaincus. Même si je me doute que le site est visité par nos adversaires, voire ennemis, vos souvenirs ne sont pas mis à la portée du plus grand nombre. Ne pensez-vous que j’ai raison ?

    1. EVAEVA

      Bonjour Olivia,

      Quel est l’éditeur inconscient qui publiera mon témoignage ?
      Les gens ont peur. Et quand on connaît la manière dont la religion de paix et d’amour fait taire ses adversaires, on les comprend.

      Je suis flattée du fait que vous vous intéressiez à ce que j’écris.
      Mais écrire est un métier, et je ne suis pas écrivain.

      Amitiés,
      Eva.

  6. xtemps

    Je trouve que les victimes des horreurs de l’Islam dans le monde sur les photos, sans oublier les pied noirs bien sûr, ils seraient bien sur des grands posters hommes sandwiches, panneaux et autres pour Peguida, avec une marche blanche silencieuse en mémoire des victimes de l’Islam, avec des banderoles écrit les victimes oublié de l’Islam  » 270 millions de morts, victimes de l’Islam sur 14 siècles « , l’effet produit à plusieurs millier dans la rue, pour les journaleux, musulmans coincés et autres lunatiques, prit sur le fait accomplis, cela empêcherai les commentaires bidons et stupides de certains biens pensant, et il serai intéressant sur les réseaux sociaux pour dénoncer le vrai visage de l’Islam de la honte de l’événement.

  7. Cri-cri

    L’image, deja, donne des cauchemars !
    Nous avons a faire a des barbares, sans aucune morale, qui croient en plus avoir l’approbation de leur dieu.
    Que dire de nos gouvernements qui n’ont qu’un seul but : se faire elire ou re-elire ? Je suis de plus en plus pessimiste !

    1. EVAEVA

      Vous avez bien raison d’être pessimiste, Cri-cri, mais tout n’est peut-être pas perdu. Autour de moi, les gens sont plus méfiants envers l’islam, et c’est un bon signe.
      Il nous faut continuer, nous n’avons pas le choix.

  8. Sandrine

    Merci Eva pour vos billets. Je préfère ne pas commenter celui-ci car mon sang se glace dans mes veines et j’ai peur de trop dire ce que je pense…

  9. bataille de Tourtour

    1866. Lors de la révolte crétoise contre les Turcs,943 Grecs se réfugièrent au monastère d’Arkadi : des résistants et une majorité de femmes et d’enfants.Après trois jours de combats, et sur ordre du supérieur du monastère,les assiégés, réfugiés dans la poudrière,,firent sauter les barils de poudre plutôt que de se rendre.

  10. Michel

    Bonjour à tous, il y a une citation qu’on ne voit pas assez souvent, elle mériterait pourtant de servir d’entête: L’islam, cette théologie absurde d’un bédouin immoral est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies. Mustafa Kemal Ataturk

    (père fondateur de la Turquie moderne que son nouveau dirigeant s’évertue à replonger dans l’obscurantisme)

    Un grand merci à Christine, Pierre, Pascal et vous tous pour ce que vous nous donnez à travers vos articles et interventions en tout genre! Ca fait chaud au coeur.

  11. Lili

    Il faut reconnaitre l’occident prend des gants et « voile » la réalité de ce qu’est l’islam.
    Pourtant, depuis + de 14 siècles, l’histoire nous aura démontré sa nocivité.
    Tous les enfumeurs musulmans et leurs complices des média nous servent la phrase bateau :  » Nulle contrainte en religion »! Soit !
    Alors, pourquoi tuer les apostats qui quittent l’islam ?? Réduire en dimmhinitude les Chrétiens, les Juifs (quand il en reste) ?
    Non! Non! L’islam est une idéologie du mensonge : la takia, de la haine, de la mort, de la terreur.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      d’ailleurs le « nulle contrainte en religion  » n’a pas le sens qu’on lui donne quand on veut l’utiliser en faveur de l’islam , voir l’article de notre ami Philippe Jallade sur le sujet

  12. Antiislam

    Bonjour,

    Hier, j’ai enterré ma mère.

    Je ne l’avais pas remarqué jusque-là, mais à peu de tombes de la sienne se trouvait celle de Roger Degueldre :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Roger_Degueldre

    Ces hommes qui, bien souvent, avaient déjà montré leur courage extraordinaire pendant la guerre 40-45, ont eu raison sur la question algérienne bien avant tout le monde.

    Ils affrontaient déjà , sans rien céder , la violence musulmane qui désormais se déploie au plan mondial , de Buenos-Aires à Pékin.

    La bien-pensance française et la clique musulmane installée en France nous font en permanence le procès de l’Algérie française.

    Eh, bien, oui ! Mille fois oui !! Rouvrons le dossier de l’Algérie !!!

    Rouvrons-le, et fièrement !

    Car nous crevons du mensonge généralisé sur cette question algérienne.

    Rappelons justement ce qu’étaient l’Algérie et ses bagnes sous domination ottomane , bagnes qui ont vu le martyr de centaines de milliers des nôtres, Français, Italiens …

    La vie dans bagnes de l’islam d’Afrique du Nord « tenait à la fois du camp de concentration nazi, de la prison pour dettes anglaises et du camp de travail soviétique »

    (Clissold cité in Davis : «Esclaves chrétiens, Maîtres musulman »).

    A cette abomination, la présence française a mis un terme en 1830.

    La République, bonne fille, loin de raser ce territoire pour les crimes qui s’y étaient commis , a éduqué ses habitants, les a soignés, leur a construit des infrastructures etc. etc.

    Bref en 130 ans de présence française, la population musulmane d’Algérie a été multipliée par plus de 5 passant de 1.5 millions à près de 8 millions …

    (Ce que les encorannés et leurs amis appellent un « génocide »).

    En regard, quel est le bilan des islamo-maffieux du FLN ?

    Après 50 ans de pouvoir , et malgré les revenus faramineux du pétrole (inexistants pendant la présence française), quelques milliers de parasites hyper-riches de la classe FLN coexistent avec une écrasante majorité de misérables qui ne rêve que d’émigrer en France …

    Pire les pays de l’islam, Algérie en tête, exportent massivement leur problème social chez nous, problème social qui s’est transformé désormais en problème de colonisation musulmane ouverte avec la complicité active de nos dirigeants.

    Mais pour nous, le calvaire n’est pas encore fini, nous devons en plus subir les injures humiliantes des descendants des criminels FLN installés sur notre sol , (« Indigènes de la République » , Oumma.com etc etc) qui en viennent désormais à nous injurier sur notre propre sol.

    Cela doit cesser d’urgence, ce n’est plus tolérable : j’ai lu que Robert Ménard allait inaugurer une rue Hélie Denoix de Saint Marc , à Bézier.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Hélie_de_Saint_Marc

    Soyons heureux, c’est le début de la sortie du tunnel et allons voter dans les jours prochains car un élu patriote, même dans un poste modeste de conseiller départemental, peut changer bien des choses !

    PS : Ce que je viens de dire , quand on l’écrit sur un forum , vous attire immédiatement un « pied-noir-sioniste-agri-revanchard » de la part des encorannés et leurs amis.

    Je précise donc que je n’ai AUCUN lien de près ou de loin avec l’Algérie française (J’ai même biberonné la littérature anticolonialiste Maspero et Cie) et que , si être « sioniste » c’est aimer et admirer Israël alors , quoique non-Juif , je suis sioniste.

    Ni aigri , ni revanchard et je connais des Algériennes et Algériens , droits et honnêtes , qui signeraient les vérités élémentaires énoncées ci-dessus …

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Avec vous, Antiislam, dans ces moments difficiles. Tout à fait d’accord avec ce que vous dites sur l’Algérie.

    2. EVAEVA

      Merci Antiislam pour votre post.
      Je partage votre avis sur l’urgence de répliquer comme il se doit aux descendants des criminels du FLN, ou à leurs héritiers « spirituels », si j’ose dire. Je suis fatiguée de les voir vivre sur la rente de situation du colonialisme.
      Avant même d’arriver en France, je parlais le français, je m’habillais français, je me maquillais et me parfumais français, mais je n’étais pas vraiment française.
      A partir du moment où j’ai commencé à souffrir à la simple évocation du sort des Pieds Noirs, j’ai compris que j’étais en train de devenir Française, puisque les blessures de la France étaient devenues les miennes.

      Je pense que Madame votre mère a fait du bon travail en vous élevant, Antiislam.
      Paix à son âme. Je pense à vous et à votre famille.

      Eva

  13. Antiislam

    Merci Eva.

    J’ai été stupidement anticolonialiste dans ma jeunesse buvant beaucoup d’inepties à ce sujet …

    Mais le réel , face au mensonge , est difficilement niable.

    L’analyse de l’échec , total autant que monstrueux , de l’Algérie FLN relevait du rationnel , mais l’affectif a pris le pas quand j’ai vraiment eu conscience de la souffrance des Harkis et des Pieds-Noirs.

    Il y a eu des documentaires émouvants à ce sujet des Pieds-Noirs sur FR3 et le film « Harkis » , avec Leïla Bekhti , qui était poignant …

    PS:Nous avons discuté , en pensant à vous , avec passion et enthousiasme , de l’ « affaire Rima » :=) avec la famille libanaise de mon frère en ce moment de tristesse commune …

    Amitiés.

    1. EVAEVA

      Bonjour Antiislam,

      Vous êtes donc un gauchiste qui est devenu islamo-lucide: vous êtes une espèce rare, si j’en juge d’après les gauchistes auto-aveuglés que je rencontre souvent.

      Il est possible que la rencontre avec votre belle-soeur chrétienne d’Orient vous ait ouvert les yeux sur certaines choses, vos expériences personnelles ayant fait le reste.

      De mon côté, je pense que la France a fait trop d’honneur aux Algériens d’aller les coloniser, car ils n’ont pas su faire fructifier l’héritage français.
      Ce n’est pas un avis personnel, les chrétiens d’Orient pensent que les Algériens sont un peuple majoritairement ingrat envers la France, et que la France aurait dû aller mater les pirates barbaresques qui écumaient ses côtes, mais sans tenter de faire un pays de ce territoire qui ne ressemblait à rien avant l’arrivée des Français.

      Mais ce qui m’a vraiment ouvert les yeux sur le sujet, et révoltée, c’est la lecture d’un livre court et concis, écrit par Bernard Antony, intitulé:

      « Vérités sur les esclavagismes et les colonialismes, réplique à Houria Bouteldja ».

      C’est un livre à mettre entre toutes les mains, il est rédigé dans un style simple et clair, avec toutes les références nécessaires.
      Un travail de « souchien » pour démonter l’instrumentalisation idéologique de Houria Bouteldja et de ses sinistres copains ennemis de la France.
      Il n’y a rien de plus nauséabond que ces ingrats qui mordent la main qui les a nourris.

  14. Sandrine

    @antiislam
    Bravo à vous de continuer à militer sans répit alors que vous venez de perdre un être cher. Je pense à vous, perdre sa mère c’est ce qu’il y a de plus pénible au monde.

  15. Antiislam

    @ Eva ,

    Merci.

    L’islam , il y a vingt ans , m’était totalement équilatéral car je trouvais son apport au pot commun de l’Humanité strictement nul …

    Ce qui m’a d’abord fait initialement , et radicalement , changer , c’est l’écoute de la ligne ouverte de Radio J où j’ai appris le niveau de persécution des Juifs des banlieues françaises , sans cesse croissant , depuis maintenant quinze ans.

    Les récits de ma belle-soeur , bien qu’elle soit très pudique sur ses drames , et de sa famille m’ont aussi , bien sûr , beaucoup apportés …

    Désormais et après beaucoup de lectures , je pense que l’apport de l’islam au pot commun de l’Humanité est monstrueusement négatif …

    1. EVAEVA

      Bonsoir Antiislam,

      Il fut un temps où j’étais également très pudique en ce qui concerne les horreurs que les musulmans ont fait subir à ma famille et aux chrétiens d’Orient en général.
      Donc je comprends que votre belle-soeur ne veuille pas, ou ne puisse pas témoigner de ce qui lui est arrivé.

      Mais quand je me suis rendue compte que la France risquait de vivre l’enfer que les non-musulmans vivent dans les pays à majorité musulmane, j’ai senti le désir de témoigner, encouragée en cela par Rosaly et Sandrine, des amies islamo-résistantes rencontrées sur le site Bivouac.id, et qui postent aujourd’hui sur Résistance Républicaine.

      Ensuite Madame Tasin m’a encouragée à écrire sur son site, après avoir publié sur R.R.un texte que j’avais écrit pour Bivouac.id, texte qui avait été proposé à Madame Tasin par Luc Forgeron, le responsable de R.R. en Aquitaine, que j’aimerais saluer au passage.
      Puis notre amie Olivia Blanche m’a également poussée à raconter mes souvenirs.
      Je me suis dit que puisque plusieurs personnes semblent intéressées par ce genre de témoignage, peut-être que cela pourrait aider à ouvrir les yeux de certains dormeurs sur le danger que représente l’islam.

      Le jour où vous m’avez parlé de ce qui est arrivé aux parents de votre belle-soeur, j’ai décidé de proposer à Madame Tasin un texte que j’ai écrit pour les enfants de ma famille, qu’ils liront quand ils seront grands. Mais je ne comptais pas le publier. Finalement je veux bien que Madame Tasin le publie, et j’aimerais le dédier à votre belle-soeur, en espérant que vous le lui ferez lire.

      Amitiés,

      Eva

      1. Christine TasinChristine Tasin

        je publie absolument tout ce que vous me faites l’honneur de me confier, chère Eva, n’hésitez pas, nous sommes tous demandeurs…

      2. Sandrine

        Tout à fait, chère Eva, nous nous sommes rencontrées sur Bivouac ID, un site hélas disparu qui m’a hautement remonté le moral (tout en me faisant tordre de rire tant les intervenants étaient pleins d’humour corrosif, l’humour c’est un très bon remède) et dès le début je vous ai encouragée à témoigner et je continue à vous encourager car ce que vous dites est vraiment saisissant, instructif, bien envoyé, et extrêmement utile à tous ! Amitiés

        1. EVAEVA

          Et il se trouve, chère Sandrine, que j’avais besoin de ces encouragements, et je suis contente de retrouver sur R.R. les anciens intervenants de Bivouac.ID, qui comme vous le dites ne manquaient pas d’humour.

  16. Antiislam

    @ Eva ,

    Bonjour,

    Vous savez pour ma belle-soeur , c’est horriblement dur de verbaliser ce qu’elle a vécu.

    Je n’ai que des bribes d’éléments par mon frère.

    Votre témoignage personnel me passionnerait.

    Amitiés.

  17. Lavéritétriomphera

    Aucune guerre n’est propre. Les kmers rouges n’ont pas été des tendres tout comme les chinois auTibet ou les japonais en Chine. Cependant l’islam est la seule religion qui a fait du massacre des ennemis ou prétendus tels un devoir saint. Cette aberration n’est absolument pas dénoncée, le politiquement correct est encore de mise dans les discours officiels.

  18. EVAEVA

    @Lavéritétriomphera,

    En effet, la guerre n’est jamais une belle chose, mais tous les peuples n’ont pas le même degré de cruauté: certains se distinguent dans ce domaine.
    Certains guerriers par exemple se contentent de tuer leurs ennemis.
    D’autres vont trouver du plaisir à torturer avant de tuer, et d’autres encore vont s’acharner sur les cadavres de leurs victimes une fois mortes. Quel est l’intérêt de défigurer une personne déjà morte, à part d’horrifier ceux qui vont retrouver son cadavre ?

    Même si aucune guerre n’est « propre », la guerre a ses règles, comme par exemple de ne pas tuer les messagers de l’ennemi, ses négociateurs, et d’assurer la vie sauve à ceux qui se constituent prisonniers.
    Les Turcs ne respectaient aucune des règles de la guerre, et étaient connus pour leur fourberie, leur vice (viol des enfants devant leurs parents, torture et mise à mort des parents devant leurs enfants, viol quasi-systématique des hommes, pour les humilier).
    Tous les peuples en guerre n’empalent pas leurs ennemis et les laissent exposés pendant des jours en public, tous les peuples ne coupent pas les têtes AVEC UNE SCIE, et n’embrochent pas ceux qui leur résistent et les font cuire vivants, « à la broche ».
    La guerre c’est moche en effet, mais l’inventivité des Turcs en matière de sadisme dépasse l’entendement.

    1. Lavéritétriomphera

      @Eva
      Il suffit de lire l’histoire des nations et des religions pour se rendre compte qu’il est difficile d’établir une surenchère dans l’horreur. Il est possible d’établir des dégrès divers: les européens chrétiens ne castraient pas systématiquement les esclaves noirs mâles, les chinois étaient connus pour faire preuve de raffinement dans l’élaboration de la torture, les kmmers rouges n’ont rien à envier au talibans, les japonais sont des maîtres dans les pratiques brutales … J’estime nécessaire de « laver son linge sale » et de reconnaître que l’on a pu se tromper. Je reproche aux musulmans (en général) de s’occuper à vouloir « astiquer les auréoles des autres avant de s’occuper de la leur ». « il est impossible pour un homme de ne pas faire des erreurs, l’homme sage et celui qui les reconnaît (…et peut donc les corriger) » Apollonius de Tyane.

  19. EVAEVA

    « Il suffit de lire l’histoire des nations et des religions pour se rendre compte qu’il est difficile d’établir une surenchère dans l’horreur. »

    En effet, et c’est pour cela que je ne fais pas de surenchère, mais une comparaison. Il faut exiger le droit de comparer, je l’ai compris le jour où une Turque arrogante m’a dit que les Turcs n’ont rien de plus à se reprocher par rapport à d’autres peuples.
    C’est une manière de dire: « tout le monde est méchant, et je ne suis pas plus méchant qu’un autre ».

    Or il y a bel et bien des moeurs plus cruelles que d’autres, et il y a des peuples qui n’admettent jamais leurs erreurs, et ne s’en excusent jamais.
    Les Turcs sont un excellent exemple dans ce domaine: plusieurs génocides, et refus répété d’admettre ces génocides.
    Et une cruauté hors du commun, même si les Turcs n’en ont pas le monopole, je suis bien d’accord avec ça.

    1. Lavéritétriomphera

      @Eva
      Je suis d’accord avec vous ceci n’excuse pas cela. Je ne reproche pas à un peuple ce qu’il est, j’estime cependant que ce sont les systèmes qu’ils soient religieux ou politiques ou les deux qui doivent être remis en question. La Turquie ne reconnaît pas (à ma connaissance) le génocide arménien et les chinois en font autant avec les tibétains dont beaucoup ont été contraints à l’exil (dont le dalaï-lama) L’islam est une idéologie politico-religieuse totalitaire tout comme le communisme et le nazisme. Certains sur internet s’évertuent à trouver des justifications au djihad: petit grand…C’est une façon de noyer le poisson, aucune guerre n’est sainte,et il est possible qu’elles puissent être évitées. Je ne suis pas particulièrement croyant, mais je suis en accord avec le Christ: « pardonne à tes ennemis ». J’interprète ces paroles de cette façon: ne pas passer outre tous les abus, mais traiter son ennemi avec justice et humanité, ne pas céder à la tentation de la vengeance. Si aucun peuple n’a le monopole de la méchanceté, aucun n’a non plus le monopole de la « gentillesse ».

  20. EVAEVA

    @Lavéritétriomphera,

    « Je ne reproche pas à un peuple ce qu’il est, j’estime que ce sont les systèmes qu’ils soient religieux ou politiques ou les deux qui doivent être remis en question ».

    Personnellement, je reproche aux Turcs ce qu’ils sont: un peuple installé sur la terre dont ils ont islamisé de force les habitants initiaux, leur imposant la langue turque, et dont ils ont exproprié, exilé ou massacré ceux qui leur ont tenu tête et qui ont refusé l’islam et l’adoption de la langue turque.
    Il ne suffit pas de l’existence d’un « système » religieux ou politique pour devenir un tortionnaire et un assassin: il faut adhérer à ce système, et avoir envie de torturer et de massacrer. Ce sont les humains qui torturent, pas le « système ». Et s’ils adhèrent à une idéologie criminelle comme l’islam, ils ne peuvent pas espérer le respect des non-musulmans.

    Je ne dis pas qu’à titre individuel, il n’y a pas de gens respectables en Turquie, mais tant que leur écrasante majorité seront musulmans et négationnistes, je ne pourrais pas les respecter. Oui, je considère les Turcs comme un peuple ennemi de la France, et des peuples non-musulmans en général. Les Turcs n’ont pas massacré que des Arméniens, mais tous les autres non-musulmans qui étaient sous leur domination, et cela pendant des siècles.

    « La Turquie ne reconnaît pas le génocide arménien et les chinois en font autant avec les tibétains dont beaucoup ont été contraints à l’exil (dont le dalaï-lama) »

    Contraindre les gens à l’exil est un crime, mais il n’est en rien comparable avec l’intensité et la permanence des crimes commis par les Turcs. Et le gouvernement chinois est très mal dans l’opinion publique pour ce qu’il fait aux Tibétains. Tandis que la Turquie ne fait que redorer son blason, nier ses crimes, et avance chaque jour dans son processus d’adhésion à l’Union Européenne.
    Les Turcs qui vivent en Occident sont bien plus agressifs et nocifs que les immigrés chinois, soit dit en passant. Je préfèrerais vivre dans un quartier habité par des chinois que par des Turcs.

    Et le Dalaï Lama est un mou qui affiche en permanence un sourire béat que seul un chirurgien esthétique pourrait lui ôter de la figure. Il passe sa vie à accorder des entrevues à des acteurs et des mannequins célèbres (Richard Gere, Inès Sastre…) dans les palaces des pays occidentaux, pendant que son peuple souffre.

    « L’islam est une idéologie politico-religieuse totalitaire tout comme le communisme et le nazisme ».

    Oui, mais en pire. Là encore, on a le droit de comparer. Car les nazis et les communistes n’étaient pas idiots au point d’exclure la moitié des leurs, c’est à dire les femmes, de l’instruction et de la vie publique. Les nazis instruisaient leur filles, leur faisaient faire du sport, veillaient à leur santé.
    Sous le régime communiste, les filles allaient à l’école, et aussi à l’université. Elles pouvaient espérer apprendre un métier, et certaines sont devenues médecins, musiciennes, enseignantes, sportives de haut niveau, danseuses au Bolchoï ou cantatrices au Kirov.
    Loin de moi l’idée de faire l’apologie du nazisme ou du communisme, que je hais. Mais je le répète: nous avons le droit de comparer, et de souligner des différences entre le mal et le pire.

    « …aucune guerre n’est sainte ».

    En effet, mais certaines sont indispensables, comme la légitime défense est indispensable pour celui qui refuse de se laisser tuer sans réagir.

    «…je suis en accord avec le Christ: « pardonne à tes ennemis ». J’interprète ces paroles de cette façon: ne pas passer outre tous les abus, mais traiter son ennemi avec justice et humanité, ne pas céder à la tentation de la vengeance. »

    Vous confondez la vengeance avec la légitime défense.
    La vengeance consiste à se faire justice soi-même, alors que notre vie n’est plus en danger. La légitime défense consiste à lutter pour rester en vie face à un ennemi qui cherche à nous éliminer.
    Jésus n’a jamais dit que la légitime défense est interdite, au contraire, il l’a encouragée, notamment à la veille de son arrestation, quand il a demandé à ses disciples de s’acheter une arme, pas pour le défendre, lui, car il acceptait d’être arrêté. Mais pour que ses disciples se défendent, eux, car il ne voulait pas les mettre en danger.

    « Aucun peuple n’a le monopole de la méchanceté, aucun n’a non plus le monopole de la « gentillesse ».

    C’est une chose que tout adulte sait.
    Il n’en reste pas moins qu’un peuple qui a commis plusieurs génocides qu’il refuse de reconnaître comporte plus de « méchants » qu’un peuple qui n’a pas commis plusieurs génocides, et qui reconnaît ses erreurs ou crimes passés, et les enseigne aux générations futures afin que ces crimes ne se reproduisent pas.
    Nous ne pouvons pas traiter l’islam ni la Turquie comme un ennemi ponctuel, car il s’agit là d’un ennemi éternel. Soit nous lui livrons nos enfants, soit nous apprenons à les défendre. Un des moyens de défense est de rappeler à l’ennemi ses crimes passés, et ne pas tomber dans le piège du « tous les peuples ont commis des crimes, et tous les peuples comptent de braves gens ».
    Cette manière de faire est une forme de paresse: je mets tous les peuples dans le même sac, j’incrimine le « système » pour dédouaner les humains qui adhèrent pourtant à ce système, ainsi j’évite de passer pour un hargneux ou un rancunier.

    Dire la vérité est plus important que de soigner son image.
    Dire à nos enfants qu’il y a des gentils et des méchants dans tous les peuples est une manière de défoncer des portes ouvertes, et surtout d’endormir leur méfiance face à l’islam. La plupart de mes amis qui sont favorables à l’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne partent du principe qu’il y a des méchants et des gentils dans tous les peuples.

    Peut-être faudra t-il que la Turquie devienne membre de l’U.E., et que 75 millions de musulmans turcs (1) déferlent sur nous avec « leurs gentils comme leurs méchants », pour que les Occidentaux se rendent compte de leur aveuglement, et de leur mauvaise compréhension du message du Christ.
    ————————————
    (1) Sans parler des dizaines de millions de peuples musulmans turcophones (Azerbaïdjan, Ouzbékistan, Tadjikistan…) qui obtiendront du jour au lendemain la nationalité turque, et pourront déferler sur l’Europe au motif que la Turquie est un membre de  » l’Oignon « .

    (J’ai parfois entendu des Turcs dire qu’ils veulent entrer dans « l’Oignon » Européenne) 🙂

    1. Lavéritétriomphera

      @Eva,
      Je ne connais pas la Turquie et je n’ai pas envie de m’y rendre même si j’aimerais connaître Constantinople. Je trouve inutile de se référer à l’empire ottoman. Cet empire n’existe plus. La Turquie doit et devra cependant faire face à son passé.
      La comparaison entre les totalitarismes est aussi inutile. Ils ont en commun une culture de mort.
      Effectivement ce sont des hommes qui crèent les systèmes pour les utiser à leur profit. Il n’y aurait pas eu de nazis sans nazisme même si Hitler avec ses idėes de cinglé, a su utilisé les circonstances liées à son temps. Certaines idéologies sont toxiques et doivent être combattues car elles révèlent par leur morbidité le goût du sang qui sommeille en chacun d’entre nous.
      Bien entendu que la légitime défence est un droit, même un devoir, mais l’ennemi doit être traité avec justice pas de façon aussi expéditive qu’arbitraire.
      Je connais l’Afrique noire et je peux vous affirmer qu’ils savent ne pas être des tendres tout comme les turcs, les russes, et les chinois … Je connais une personne qui du fait d’une expérience personnelle malheureuse, craint vraiment les asiatiques. Je trouve donc inutile et vain de stygmatiser un peuple.
      Je ne désire pas l’entrée de la Turquie dans la communauté européenne. Certains turcs sont réceptifs à leur origine grecque et byzantine et un retour à l’orthodoxie éxiste. Dans le monde arabo-musulman, il est préférable (pour l’instant) à mon avis de vivre en Turquie plutôt qu’en Iran ou en Arabie Saoudite.

    2. gabriel zallas

      Les Turcs sont l’une des tribus d’origines mongoles venues envahir les richesses de l’Europe, ils ont bien faillit y arriver étant entrés très loin dans les terres mais refoulés in extrémis devant Vienne (d’où l’origine du croissant du petit déjeuner matinal pour commémorer l’alarme donnée par un apprenti mitron à cette époque).
      Mongols dotés d’une religion qui leur convenaient, ceux-ci furent impitoyables avec les peuples occupés ; demandez aux grecs ce qu’ils en pensent après avoir connus 4 siècles d’occupation, vous serez édifiés.
      Et dire que leurs descendants voudraient entrer dans l’EU, et dire que les méricains insistent en douce, et que bon de politiques sont favorables,… ils sont devenus tous fous.

  21. EVAEVA

    « Je ne connais pas la Turquie et je n’ai pas envie de m’y rendre… »

    Dans ce cas, permettez à ceux qui connaissent la Turquie de souligner les traits qui distinguent les Turcs des autres peuples, même si nous sommes bien d’accord sur le fait que tout peuple pourrait être capable de faire preuve de cruauté, à certains moments de son histoire.
    Mais une telle permanence et inventivité dans la cruauté, et pour une durée ininterrompue de 5 siècles, je ne vois pas beaucoup de peuples qui en ont été capables.

    « Je trouve inutile de se référer à l’empire ottoman. Cet empire n’existe plus ».

    Dans ce cas, inutile de se référer au troisième Reich, car il n’existe plus non plus.
    Le fait que l’empire ottoman a été démantelé ne change rien à la cruauté du peuple turc, et n’efface pas ses crimes, qui ont d’ailleurs perduré dans la Turquie moderne, après la chute de l’empire ottoman.
    Les responsables des génocides arménien, grec, assyrien…sont vénérés comme des héros en Turquie, et ils ont des statues à leur effigie. La justice turque les avait pourtant condamnés à mort par contumace, sous la pression des Occidentaux.
    Autant les Allemands ont reconnu leurs crimes et les ont payés au prix fort, autant la Turquie est vautrée dans le déni jusqu’à aujourd’hui, se permettant d’exiger que la négation de ses crimes soit acceptée par les autres nations, et menaçant de représailles politiques et économiques tout pays qui reconnaîtrait les génocides qu’elle a commis.
    Lorsque la France a reconnu le génocide arménien, la Turquie a rompu des contrats commerciaux qu’elle avait signé avec la France, et les footballeurs et autres sportifs français qui se rendaient en Turquie pour disputer des matchs n’avaient pas le droit de sortir de leur chambre d’hôtel sans protection, tellement le risque de se faire lyncher par les Turcs était grand pour les ressortissants français.
    De plus, les Turcs n’ont pas fait preuve de cruauté et d’inhumanité uniquement au temps de l’empire ottoman, mais bien avant, au temps des Turcs Seldjoukides, et après la fin de l’empire ottoman, comme je l’ai mentionné plus haut. Donc c’est une constante chez eux.

    « La Turquie doit et devra cependant faire face à son passé ».

    On peut toujours rêver. Cela fait 100 ans qu’on demande à la Turquie de faire face à son passé. Et ce n’est pas en évitant de relever la cruauté et le négationnisme turcs que nous y arriverons.

    « La comparaison entre les totalitarismes est aussi inutile. Ils ont en commun une culture de mort ».

    Je ne comparais pas les totalitarismes, je comparais le degré de cruauté, d’inhumanité des différents peuples. S’opposer à cette comparaison est une forme de paresse, et aussi de mépris pour les victimes de cette cruauté.

    « Bien entendu que la légitime défence est un droit, même un devoir, mais l’ennemi doit être traité avec justice pas de façon aussi expéditive qu’arbitraire ».

    Vous avez raison, mais là n’est pas le sujet. J’étais en train de dire qu’on a le droit de comparer la cruauté dont ont fait preuve les différents peuples au cours de leur histoire, et vous vous y êtes opposé au motif qu’il y a « des gentils et des méchants dans tous les peuples ».

    « Je connais l’Afrique noire et je peux vous affirmer qu’ils savent ne pas être des tendres tout comme les turcs, les russes, et les chinois »

    Pourquoi mettez-vous tout le monde au même niveau ? Vous avez dit vous-même plus haut que vous ne connaissiez pas la Turquie.
    Informez-vous d’abord, ensuite vous pourrez comparer, à moins que vous ne refusez la comparaison, et j’aimerais savoir pourquoi.
    Tous les peuples ne se ressemblent pas. Et oui, il y a des peuples chez qui la cruauté est plus pratiquée, et même valorisée, et enseignée aux enfants. Et quand cette cruauté est pratiquée d’une manière ininterrompue au cours de leur histoire comme c’est le cas pour les Turcs, nous avons le droit (et même le devoir) de le mentionner.
    La Turquie est un pays où le pourcentage de chrétiens est aujourd’hui de moins de 1%, alors que c’était un pays on ne peut plus chrétien au moment de son invasion par les Turcs. Ca laisse imaginer les méthodes musclées qui ont été utilisées pour faire disparaître ces chrétiens.
    Quand les Français ont colonisé l’Algérie, ils n’ont pas forcé les Algériens à devenir musulmans.
    Nous avons le droit, par exemple, de comparer l’attitude française avec celle des Turcs, et cela bien qu’il y ait « des gentils et des méchants dans tous les peuples ».

    « … Je connais une personne qui du fait d’une expérience personnelle malheureuse, craint vraiment les asiatiques ».

    Chacune des millions de victimes que les Turcs ont tuées a eu, à titre personnel, une expérience malheureuse avec les Turcs. L’islam a fait dans les 270 millions de victimes, mais nous pouvons « cloisonner » chaque meurtre, et le transformer en « mauvaise expérience personnelle ». Ceci aboutira à un négationnisme de génocide.

    « Je trouve donc inutile et vain de stygmatiser un peuple ».

    C’est ce que me disent les islamophiles avec lesquels je discute:
    « Eva, ce n’est pas parce-que tu as eu, à titre personnel, une mauvaise expérience avec l’islam que l’islam est mauvais. Tu ne devrais pas stigmatiser. »
    Dire la vérité sur l’islam ne stigmatise pas les musulmans, au contraire ça leur rend service et les incite à sortir de cette prison mentale qu’est l’islam.
    Souligner la cruauté turque permet d’ouvrir les yeux des Turcs sur leur passé, qui leur est enseigné d’une manière mensongère dans les écoles turques.

    « Certains turcs sont réceptifs à leur origine grecque et byzantine et un retour à l’orthodoxie éxiste ».

    Ce ne sont pas des Turcs, ce sont des Grecs ou des Arméniens qui ont été contraints à se convertir à l’islam et à abandonner la langue grecque pour apprendre le turc. Ils essaient de retourner vers le christianisme, mais le régime turc les réprime. Il ne peut pas les réprimer ouvertement car il serait désapprouvé par les Européens, qui imposent pour l’adhésion de la Turquie à l’U.E. un minimum de respect de la liberté religieuse, qui est quasi-inexistante en Turquie, pays qui se prétend laïque.

    « Dans le monde arabo-musulman, il est préférable (pour l’instant) à mon avis de vivre en Turquie plutôt qu’en Iran ou en Arabie Saoudite ».

    Les millions de victimes qui ont été tuées par les Turcs ne sont plus là pour vous contredire, ni pour vous dire si elles auraient préféré être massacrés par des Saoudiens ou des iraniens plutôt que par des Turcs.
    Et puis l’Iran et l’Arabie ne cherchent pas à se faire passer pour des pays laïques, démocratiques, qui respectent la liberté religieuse.
    Tandis que la Turquie tente de se faire passer pour un pays où les non-musulmans jouissent des mêmes droits que les musulmans. Ce qui est faux.

  22. EVAEVA

    Je voulais dire:
    Les Français n’ont pas obligé les Algériens à devenir CHRETIENS, pas musulmans, comme je l’ai écrit par erreur.
    Désolée pour cette erreur.

  23. Lavéritétriomphera

    Les turcs sont appréciés par très peu de peuples du fait à mon avis d’un grand appétit de domination. Les occidentaux s’en méfient et les peuples arabes qu’ils ont dominés pendant des siècles ne les aiment pas forcément beaucoup non plus. L’expression: « traiter de turc à maure » donc très durement, est un adage populaire.
    Durant des siècles, la Turquie a du faire face à un ennemi séculaire (l’Iran) et c’est encore d’actualité.
    Je ne pense pas que tous les turcs soient des psychopathes et que tous les psychopathes soient turcs.
    Bien évidemment que la Turquie devra faire face à son passé et plus elle attendra et plus ce sera douloureux.
    L’islam a progressé dans l’empire byzantin, pas uniquement par les armes, mais également parce que les peuples assujettis ont vu dans cette religion une forme d’affranchissement à la domination romaine chrétienne orientale.
    L’empire romain d’orient s’est effondré suite (entre autre) aux incursions des croisés qui ont pris Constantinople. La ville ne s’en est jamais remise. Par ailleurs qu’ont fait les chrétiens d’occident pour porter secours à leur cousins d’orient ? C’est la Russie qui est donc l’héritière de l’empire bysantins et du patriarcat de Constantinople. Effectivement les turcs sont certainement majoritairement les descendants des grecs et des byzantins, et ils s’intéressent à la religion de leurs ancêtres: http://orthodoxologie.blogspot.com/2013/09/les-medias-turcs-revelent-un-grand.html.
    C’est en Turquie que les premières communautés chrétiennes auraient vu le jour (corriger moi si je me trompe). En comparaison avec d’autres peuples, je trouve que les turcs (en général) ne sont pas dénués d’une certaine forme de spiritualité.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      je ne crois pas que les peuples sous domination de l’Empire romain d’Occident aient vu un seul instant dans l’occupation ottomane une forme de libération, au contraire ! Les premières communautés chrétiennes sont nées en Judée….

  24. Lavéritétriomphera

    C’est suite à une domination byzantine jugée trop insupportable que l’islam [véhiculé par les arabes] aurait pu se répandre si facilement en orient et cela bien avant l’existence de l’empire ottoman. Suite à des persécutions, les juifs en particulier d’Espagne ont trouvé refuge dans cet l’empire.
    Les premières communautés chrétiennes se seraient constituées sous la prédication de saint Paul notamment en Turquie: http://www.ictusvoyages.com/voyage.culturel.turquie.pelerinage.sur.les.pas.de.saint.paul:9951.html. Les communautés chrétiennes de Judée étant essentiellement composées de juifs.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      mais c’était quand même les premières communautés chrétiennes forcément, comme Jésus était juif au départ lui aussi

      1. Lavéritétriomphera

        À mon sens et c’est un avis personnel, le christianisme est réellement né quant il est devenu une religion détachée de ses racines juives, du fait de la prédication de saint Paul. C’est l’abandon de la circoncision et des tabous alimentaires juifs (entre autre).

        1. Christine TasinChristine Tasin

          non les chrétiens sont dés le départ le nom dont on nomme les disciples de Jésus. Et il a fallu longtemps pour qu’il soit détaché de ses racines juives, si tant est qu’il l’ait vraiment été un jour. Longtemps pour les Romains par exemple chrétiens et juifs c’était la même chose alors que les communautés chrétiennes au Moyen Orient sous domination romaine existaient à part des juifs;

          1. Lavéritétriomphera

            Le judaïsme enseigne la réincarnation pas le christianisme. L’enseignement des deux religions n’est pas le même.

          2. Christine TasinChristine Tasin

            La question n’est pas là, historiquement les débuts chrétiens sont en Judée, je n’y peux rien ! Qu’ensuite au fil des conciles le dogme chrétiens se soit ancré, développé oui mais ça ne change rien au reste.

  25. EVAEVA

    « C’est suite à une domination byzantine jugée trop insupportable que l’islam [véhiculé par les arabes] aurait pu se répandre si facilement en orient et cela bien avant l’existence de l’empire ottoman ».

    L’islam ne s’est pas du tout répandu facilement en Orient, sauf dans les livres de Malek Chebel et les autres taupes de l’islam en France.
    Plus de quatre siècles après les invasions arabes, les Croisés trouvèrent un Proche-Orient très majoritairement peuplé de chrétiens, malgré les massacres que les envahisseurs musulmans avaient commis contre ces chrétiens qu’ils ont envahis le sabre à la main.
    Encore aujourd’hui, malgré l’invasion des musulmans arabes, malgré la domination musulmane turque, il y a encore des non-musulmans dans cette région, que les musulmans exilent et massacrent pendant que les Malek Chebel et compagnie prétendent que l’islam fut bien accueilli dans la région, par réaction aux excès de l’empire byzantin.

    « Suite à des persécutions, les juifs en particulier d’Espagne ont trouvé refuge dans cet l’empire ».

    Là c’est Marek, et pas Malek, que vous citez. Je veux parler de Marek Halter, l’intellectuel juif qui passe sa vie fourré dans les djellabas des imams, mais qui habite dans le marais, juste à côté de la synagogue. Les musulmans, Marek apprécie leur compagnie quand il y a des caméras de télévision. Mais autrement, il n’irait pas habiter dans un quartier musulman, surtout pas à proximité de musulmans turcs.
    Ce n’est pas parce-que l’empire ottoman a offert un refuge ponctuel à une minorité de juifs que les Turcs sont devenus pro-juifs.
    Rappel: les Turcs sont mahométans, et Mahomet a massacré des juifs par milliers, et ordonné aux musulmans de les exterminer jusqu’au dernier. En Turquie, des sondages d’opinion récents montrent que plus de 50 % des Turcs ne supportent pas que leurs voisins soient des non-musulmans. Les voisins qu’ils détesteraient le plus sont les athées, ensuite les juifs, et ensuite les chrétiens.

    « Les premières communautés chrétiennes se seraient constituées sous la prédication de saint Paul notamment en Turquie »

    C’est faux, ne serait-ce que pour des raisons géographiques, Jésus n’étant pas né en Turquie. Et Saint Paul avait déjà christianisé d’autres pays avant d’arriver en Turquie.
    Et même si c’était vrai, cet argument est ridicule, car si vraiment les premières communautés chrétiennes étaient nées sur cette terre, cette terre n’était pas la Turquie à cette époque, les Turcs n’y avaient pas encore mis les pieds. Donc les Turcs n’ont aucun mérite à avoir décimé des communautés paléo-chrétiennes installées sur les terres qu’ils ont envahies, de manière à ce qu’aujourd’hui il reste moins de 1% de chrétiens sur cette terre encore très majoritairement chrétienne à l’arrivée des Turcs dans la région.

    Pour votre info, le guerrier arabe qui avait dirigé avec succès les attaques contre les Byzantins était Khaled ibn al Walid, et cela bien avant l’arrivée des Turcs Seldjoukides (pas Ottomans, car les ottomans ont régné beaucoup plus tard).
    Et le Khaled dont je vous parle était un sinistre individu, connu pour sa cruauté. Il lui est arrivé de violer l’épouse du chef persan d’une tribu de zoroastriens dans l’énorme flaque de sang encore chaud de son mari, que Khaled venait d’égorger devant elle.
    Les musulmans considèrent Khaled ibn al Walid comme un héros (des rues et des écoles portent son nom dans les pays musulmans).

    Donc il ne faut pas croire ce que les musulmans ou les islamo-collabos vous disent. Les chrétiens de cette région n’ont pas adhéré à l’islam ni facilement, ni de leur plein gré.
    Si vraiment l’islam était une religion qui plaisait aux non-musulmans, les musulmans n’auraient pas eu besoin d’occire quelques 270 millions de non-musulmans pour répandre l’islam.
    Etant originaire d’une région qui a connu et la domination arabe et la domination turque, je peux vous assurer que les Turcs dépassent les Arabes en cruauté, bien que les Arabes ne soient pas des tendres. D’ailleurs en Orient, les Turcs sont surnommés « les nazis de l’Anatolie ».

    1. Lavéritétriomphera

      Les juifs séfarades fuyant les persécutions en Espagne ont trouvé refuge dans l’empire ottoman. Je ne suis pas originaire du proche orient mais mon père a combattu les allemands en rejoignant les forces françaises libres. Tous les allemands n’étaient pas des nazis et certains allemands les ont combattu.
      Quant au christianisme son origine est sujette à hypothéses et ne fait pas l’unanimité. La philosophie et religion grecques ont peut être participé à la création du christianisme. Le philosophe pythagoricien Apollonius de Tyane serait peut être l’Appolos de la bible. Quant à moi ce n’est pas le messager qui m’importe mais le message. L’islam a séduit au moyen orient comme il le fait aujourd’hui. Il ne s’est pas répandu uniquement que par l’épée.

      1. Christine TasinChristine Tasin

        Je pense qu’il faut mettre un terme à cette discussion qui nous prend du temps et de l’énergie alors que nous en manquons si cruellement pour nous battre contre cette saloperie d’islam. Que, à des moments ponctuels, les Ottomans aient pu accueillir des dhimmis dont ils avaient besoin pour avoir et de la main d’oeuvre qui travaille, qui crée et qui paye l’impôt, nous le savons tous. Cela n’empêche pas l’empire Ottoman d’être une saloperie d’Etat musulman qui nous a ravis des milliers de jeunes garçons pour les émasculer et les transformer en janissaires combattant contre leurs parents naturels.
        Qu’il y ait eu des résistants chez les nazis c’est une évidence, d’ailleurs ils l’on t très souvent payé de leur vie ; ça prouve quoi ? Quand on est allemand on a le droit de choisir la démocratie ou la dictature, même sous le nazisme, même en risquant sa peau. Quand on est né musulman on a le droit de devenir apostat en risquant sa peau mais sinon on n’a que le droit de faire ce que le coran et la sunna imposent. Point barre. Si on ne le fait pas, c’est qu’on n’est pas un vrai musulman, on est de culture musulmane, c’est tout.
        Le christianisme est né dans une terre conquise par Rome dont les élites étaient toutes culturellement hellénisées, qu’il y ait eu des influences gréco-romaines dans les débuts du christianisme hérité pour la plus grande part de la religion juive, oui et alors ? qu’est-ce que ça change ? On ne va pas comparer les évangiles et leur message d’amour, celui de Socrate ou de Sénèque avec les horreurs de haine du coran, bordel !
        Enfin il n’y a pas un seul pays musulman où l’islam ne se soit pas répandu par l »épée. toutes les terres musulmanes ont été conquises par l’épée, par la violence, par les invasions. C’est comme cela. Il n’a pas séduit il a été répandu par des monstres de sadisme et de violence ravis de pouvoir étancher leur soif de sexe, e sang et de pouvoir sous prétexte de religion. Aucune excuse. Aucune circonstance atténuante. Et il y a trop de femmes qui meurent sous les coups et qui sont enfermées à cause de cette saloperie d’islam pour que l’on perde notre temps à chercher si par hasard au cours de s 1400 ans d’existence ce cette boucherie permanente il n’y aurait pas eu un ou deux zozos qui auraient bien aimé changer les choses (et qui ont été exterminés. ). Point barre, La verite triomphera. Eva a été pleine de patience pour vous répondre longuement à chaque fois. Je ne validerai plus aucun commentaire sur le sujet.

Comments are closed.