L’imposture du coran, écrit par plus de 30 personnes pendant plus de deux siècles


le grand secret de l'islam Parmi les livres ou textes fondamentaux que chacun devrait avoir lu, cet excellent travail d’Olaf, de Poste de Veille, en collaboration avec Edouard-Marie Gallez, chercheur spécialiste de l’islam, Le Grand secret de l’islam, qui dit tout des origines de la « religion de paix et d’amour » et prouve surtout que  l’islam repose sur une imposture historique : il s’agit d’une religion créée par les califes entre 640 et l’an 900, à partir de l’idéologie d’une secte judéochrétienne dévoyée qui s’était alliée à la tribu de Mahomet pour mettre à bien son projet messianiste…

Ce livre de 87 pages s’appuie sur de très nombreux travaux de recherche qui démontrent sans aucune ambiguïté l’impossibilité de l’existence de La Mecque à l’époque de Mahomet, les preuves de la manipulation des textes « sacrés » par les différents califes, les origines syriennes du texte,  et que le texte du coran a été écrit par au moins 30 personnes différentes pendant à peu près 2 siècles comme l’a magistralement démontré JJ Walter dans sa thèse récente, Le Coran révélé par la théorie des codes. 

On peut le télécharger gratuitement (pdf) sur le site de l’auteur 

http://legrandsecretdelislam.com/

On peut également l’acheter sous forme de livre, commande ici (12 euros).

sommairegrandsecretislam 




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


One thought on “L’imposture du coran, écrit par plus de 30 personnes pendant plus de deux siècles

  1. Laurent CLaurent C

    «L’État islamique est la face radicale du wahhabisme saoudien» (Irfan Habib)

    complément d’histoire RESUME

    Il est ironique que le régime turc contribue à soutenir un groupe terroriste appelé l’État islamique (EI) voué à répandre l’islam wahhabite dans le monde entier.
    (…)Les Turcs ont condamné le sectarisme wahhabite, jugé criminel et non islamique. La triste ironie est que le régime turc actuel a rejoint le mouvement wahhabite, oubliant les Bektashis, Qadiris et autres derviches qu’ils ont vénéré pendant des siècles. L’agenda de l’État islamique est une simple continuation du plan perfide institué par Abdul Wahhab il y a près de 200 ans.

    (…)Abdul Wahhab, en collaboration avec Ibn Saoud, le fondateur de l’Arabie saoudite, a ainsi mis en place son programme sectaire et rempli de haine. Il a dénoncé ses adversaires et tous les musulmans refusant d’accepter son point de vue comme des idolâtres et des apostats, et abusé des prophètes, des savants, des saints et des autres figures pieuses du passé.
    Tous ceux qui n’adhéraient pas à sa version de l’islam devaient être tués; leurs femmes et leurs filles violées.
    Les chiites, les soufis, et les autres musulmans qu’il jugeait peu orthodoxes devaient être exterminés, et toutes les autres religions devaient être humiliées ou détruites. Les bases du fondamentalisme islamique étaient posées avec cette doctrine abominable, conduisant ultimement au terrorisme et hypothéquant non seulement la vie des musulmans, mais aussi celle de tous les autres dans le monde.

    (Note L.C) le rédacteur utilise l’imparfait dans le dernier paragraphe, remettez tout au présent pour actualiser l’info à Baghdadi!
    http://www.postedeveille.ca/2014/11/etat-islamique-wahhabisme-saoudien.html

    – Une nouvelle école de la charia en ligne, pour les francophones!

    Nader Abou Anas, l’un des enseignants de cette nouvelle école en ligne (l’Institut Atlas), remet les femmes à leur place, et leur dit de se taire si leur mari les malmène afin de ne pas salir leur honneur: (+vidéo)
    Alors que les gouvernements du Québec et du Canada tentent de mettre en place des plans d’action pour contrer l’intégrisme islamique, l’Institut Atlas, une école de la charia dont certains enseignants sont basés au Québec, offrira des cours en ligne à partir de l’hiver 2015.

    Le corps enseignant inclut des cheikhs hostiles à la démocratie occidentale et qui prêchent les vertus de la lapidation et des têtes coupées, comme Hamza Chaoui, et d’autres, comme Mohammad Patel, provenant de la secte Deobandi dont relèvent les Talibans.

    [Oserait-on espérer que nos djihadistes, tous FDS, de retour n’auront pas la possibilité de se connecter ?]

    Parmi les cheikhs basés en Europe qui enseignent à cette nouvelle école de la charia, il y a Anas Ahmed Lala (du site maison-islam) et Mohammad Patel (du site La page de l’Islam).

    Patel_lala

    Selon Suleiman al-Hayiti, ces deux cheikhs proviennent de la même école que les Talibans

    La maison de l’islam–
    Il répond à un de ses lecteurs, ceci:
    Je suis un musulman de citoyenneté française et qui habite l’île de la Réunion. J’ai en effet la chance d’avoir des parents qui ont bien voulu m’envoyer faire des études en sciences musulmanes.Le texte coranique, je l’avais déjà appris par cœur étant enfant, dans mon île natale.
    (S’ensuit la liste des 15 cheikh qu’il eut comme professeurs en « science » musulmane…du boulot pour Dounia! )

    http://www.postedeveille.ca/2014/03/l-islam-la-democratie-et-la-participation-des-musulmans-au-processus-electoral-en-occidenti.html
    (…)Plutôt que de conquérir l’Amérique par la violence du jihad-combat, il s’agit d’infiltrer la vie politique (coucou Mr Philippot) et médiatique, et de miser sur l’immigration et un taux de natalité supérieur à celui des mécréants. L’alliance avec les mécréants, formellement interdite dans plusieurs sourates du coran, fut autorisée par al-Alwani au nom d »une stratégie générale de conquête.(…)

Comments are closed.