Coup de chapeau à Marine Le Pen rendant hommage aux petits patrons du label « Origine France Garantie »

Publié le 20 novembre 2014 - par - 12 commentaires

bleublancrouge3

Belle visite de Marine Le Pen au pays du « Made in France » ! Et intéressante pour trois raisons. 

D’abord parce que le bon sens est dans la bouche de la Présidente du FN qui oppose sans cesse « son peuple », le « peuple de France » aux multinationales, à la concurrence déloyale internationale, au mondialisme...

Quelle différence par rapport à Hollande et son fameux  » je fais partie de l’internationale socialiste, le sort du salarié du Bangladesh est aussi important que celui du salarié français… On n’épiloguera pas pour savoir pourquoi certains salariés français ont néanmoins voté pour celui qui avait annoncé sa politique : le parti de l’étranger.


Todd vs Hollande : KO en moins d’une minute par vonderblob

Ensuite parce que, avec Marine Le Pen, nous avons rencontré des Français modestes et fiers de leurs créations, de leur travail, que personne n’encourage ni n’aide, mais qui s’obstinent, envers et contre tous, à créer français. Qui entendra le désespoir de ces deux petits patrons s’arrachant les cheveux de devoir acheter en Italie le tissu des vêtements qu’ils créent parce qu’il n’y a plus, en France, de manufactures de tissu ? Pourquoi le tissu chinois serait-il une obligation en France mais pas en Italie ? On se souviendra ici, forcément, de la polémique des lunettes danoises de Hollande (les cons, ça ose tout, même -surtout ? – quand ils sont présidents de la République…). 

Enfin parce que l’on ne peut qu’être remué devant un certain nombre de créations qui fleurent bon la France, qui fleurent bon le patriotisme et quand, avec le label « Origine France Garantie » on découvre, cerise sur le gâteau, la doublure bleu blanc rouge d’une superbe veste… on a les larmes aux yeux. Il y a encore, en notre beau pays, des amoureux de la France, de notre drapeau, qui fabriquent des vêtements ou des objets cocardiers et d’autres qui les achètent.   Qui l’eût imagine il y a seulement 4 ou 5 ans ? 

C’est un signe fort envoyé aux patriotes. Les amoureux de la France ont compris qu’ils devaient afficher leurs préférences, des artisans ont choisi la qualité, la sécurité, le patriotisme économique, un Président de parti politique susceptible de remporter les prochaines élections est en phase avec les uns et les autres… Ça sent bon l' »Origine France Garantie »…

Christine Tasin   

Print Friendly, PDF & Email

12 réponses à “Coup de chapeau à Marine Le Pen rendant hommage aux petits patrons du label « Origine France Garantie »”

  1. Jack Jack dit :

    Félicitations à Marine pour son soutien à nos artisans. Toutefois comment mieux lui rappeler ce qu’est le grand remplacement que par cette lettre émouvante remontant au 3 mai 2013, écrite par Marie-Neige Sardin qui a subi plus d’atrocités que bon nombre d’entre nous n’auraient pu supporter : « Vendredi 3 mai 2013
    Un appel à Marine Le Pen: ne m’oublie pas ! par Marie Neige Sardin
    Marine, je t’ouvre mon cœur car je ne suis pas certaine d’être encore en mesure de le faire au 1er mai 2014, tant la vie devient impossible en ma commune du Bourget.
    Par Marie Neige Sardin (Libraire Résistante au Bourget)
    J’aimerais, sans prétention aucune, rester dans ton souvenir et dans celui de notre peuple, comme une petite clochette porteuse d’espoir certes, mais surtout d’une volonté sans faille de résister à toutes menaces, pour une nation que je chéris au plus profond de mon âme : la France.
    Nous nous sommes entrevues quelques minutes, un éclair dans mes ténèbres qui, aujourd’hui encore, guide chacun de mes pas au travers d’une ville marécageuse infestée de crocodiles et de serpents. J’ai mal de me sentir impuissante à enrayer cette évolution qui consiste à chasser une population pour en installer impérialement une autre.
    Mon cœur saigne quand des anciens combattants viennent se confier dans mon échoppe et me dire tout ce qu’ils subissent afin de les pousser à mettre en vente leurs pavillons. Dans leur rue, ils sont les deux derniers propriétaires blancs, chrétiens, décorés de la Croix de guerre. Je ne te donne que les exemples les plus soft : excréments dans leurs boîtes aux lettres, jets de pierres, de canettes dans les vitres en pleine nuit, saccage de leurs jardins, tags sur les murs fraîchement repeints ?.
    Leurs yeux sont embués de larmes, ils éprouvent une honte profonde, celle de ne plus avoir vingt ans pour en découdre et résister encore à mes côtés ! Me laisser ici, au milieu de nulle part, comme ils disent, est pour eux un véritable déchirement, car nous savons que malheureusement, nous ne nous reverrons pas. Je demeure aux avant-postes, non par sacrifice, non par renoncement à une vie plus sereine, mais par amour de ce temps d’avant ne demandant qu’à renaître et qui nous va si bien au teint, à nous les filles de la patrie.
    J’ai pris le temps d’écouter ton discours depuis la librairie où je suis emprisonnée ; j’ai entendu la lumière de ton cœur et ressenti le besoin de m’asseoir, là, juste à côté de toi, pour quelques instants encore.
    Nul ne sait la profonde solitude dans laquelle je me trouve, et toi encore moins ; ceci n’est point de votre faute à tous, puisque je n’en parle jamais.
    Pourtant, à l’heure où certains se retrouvent, se regroupent ou se rencontrent, je me souviens de ma vie d’avant : celle d’une femme, d’une mère libre, heureuse, emplie par la vie et son métier. Je suis en deuil de moi-même, comme toutes les victimes qui, un jour, regrettent d’avoir survécu.»

    • Avatar DUVAL Maxime dit :

      Dans cette France qui renie chaque jour ses Marie-Neige Sardin et ignore les voir disparaître physiquement du paysage, il en est au moins encore un sur Causeur qui assume sa volontaire cécité. Etait-ce bien nécessaire de sa part, que ce coup de pied de l’âne ?…

      Voici la fin de l’article que j’incrimine, et chacun peut le retrouver sur Causeur aujourd’hui :

      « Dans ma zone périurbaine du sud de l’Essonne, personne ne regrette le temps des petites quincailleries de quartier et du commis en blouse qui revenait avec trois vis quand il nous en fallait quatre en promettant d’en recevoir bientôt. Les zones commerciales grandes surfaces aux abords des villes ont remplacé avantageusement les petits commerces de centre-ville pour ceux qui aiment le choix, apprécient le stock et regardent les prix. Les autochtones pardonnent aux édifices leur laide intrusion dans le paysage et pratiquent ce commerce pratique en bénissant leur époque. Les rares qui regrettent le pittoresque de la province d’avant l’apparition des grandes surfaces sont les gens délicats qui ne font pas les courses, les Parisiens de passage, et Éric Zemmour. On a tous nos côtés bobo ».

      • Christine Tasin Christine Tasin dit :

        Pourtant Cyril Bennasa n’est pas le plus stupide de Causeur, il est un des rares à être proche de nous sur l’islamisation… nobody is perfect !

  2. Avatar Cristof dit :

    Sur le coup bravo Marine, par contre…

    Marion, Aliot, et Philippot sont pour une reconnaissance de l’Etat Palestinien !!! Je suis stupéfait…
    https://twitter.com/Marion_M_Le_Pen/status/534611753821556736
    https://twitter.com/f_philippot/status/535162469304774656

    et Chauprade fait du lèche babouche à l’Iran…!
    http://www.realpolitik.tv/2014/11/le-retour-de-liran-par-aymeric-chauprade/

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      oui il y a des choses étonnantes et inquiétantes

    • Béatrice Bontemps Béatrice Bontemps dit :

      On peut être d’accord ou pas avec les propos d’Aymeric CHAUPRADE, mais sauf à être de très mauvaise foi on ne peut pas les qualifier d’exercice de lèche-babouche, c’est d’un autre calibre et un peu plus compliqué que cela.
      A. CHAUPRADE analyse les rapports de forces au Moyen-Orient entre, d’une part la sphère perse (Iran chiite) et son allié russe, et d’autre part la sphère arabe (dominée par l’Arabie saoudite sunnite) et son allié, les USA. Il observe que l’Iran a cessé d’être « encerclé » et se retrouve aujourd’hui en position de force dans la région, et en tire des conclusions su ce que devrait être l’action diplomatique de la France.

      Quant au choix de Marion Maréchal-Le Pen de voter pour la reconnaissance d’un Etat palestinien, cela relève également de politique étrangère, dans la ligne traditionnelle du FN. Reconnaître l’existence d’un Etat ne signifie pas qu’on approuve ce qu’en font ou en feront ses citoyens, cela signifie leur reconnaître le droit de s’organiser comme ils l’entendent, leur reconnaître le droit que nous revendiquons – à juste titre – pour nous, Français.

      En dépit de toutes les interrogations suscitées, de tous les doutes exprimés ces derniers mois, nous sommes encore nombreux à espérer que le FN arrive au pouvoir : ne lui reprochons pas de se conduire, sur le plan de la politique internationale, en parti responsable. Le moment venu, ces prises de positions contribueront à redonner à la France un rôle de premier plan.

  3. Alain Alain dit :

    Nan mais c’est quand même le moins qu’elle puisse faire hein ! Encore heureux qu’elle au moins visite ceux qu’elle dit défendre et vouloir protéger. Bon je sais c’est hargneux mais y’a qu’à voir les liens de Christof pour l’avoir la hargne, encore une fois. Alors je comprend que Christine lui donne un coup de chapeau mais bon, je suis bien plus intéressé par NOUS les soutenant ces petits patrons en achetant leurs produits, voilà.

    Perso, c’est ce que je fais depuis des lustres -et tout le monde à la maison itou. Préfère lorsque je dois m’acheter fringues ou pompes ou autre truc dont j’ai besoin, acheter NOS produit et refiler mon fric à ces patrons, et pas aux ‘tains de Francophobes et encore moins multinationalesmondialistesdenosdeux, et encore moins les horreurs made in on sait où.

    Quand suis à la maison, ce que je porte et surtout ce que je bouffe, c’est du fabriqué en France, donc de la qualité et surtout, surtout, question bouffe. Nos agriculteurs, maraîchers et fermiers, qui aiment et soignent et dorlotent leurs bêtes/récoltes, ils aiment nous vendre directement, suffit de se bouger derrière et faire recherches pour les trouver, et surtout poser bonne questions, pas compliqué.

    Mais là faut prévenir que impossible de vouloir toucher quoi que ce soit d’autre lorsque l’on plonge dans ce bien bouffer, car c’est le jour et la nuit avec toutes ces merdes qu’on serait censés avaler. Perso, rien à péter que fuit ou légume soit un peu de travers et pas la taille exacte décrétée par ces abrutis à Bruxelles, au moins c’est du bon, du propre, du bien de chez nous et pas de la merde d’allez savoir où aspergée de merde… Pis moi j’en ai marre que ceux qui continue dans la lignée de ceux nous ayant nourris pendant des siècles en soient amenés à mettre clé sous porte ou se suicider à cause de tous ces fossoyeurs de merde !

    Heu, pouvez sortir des abris et repos, j’arrête car je suis encore en train de gueuler alors bref, à nous d’assurer que tous ces petits patrons bien de chez nous continuent de le fabriquer ce « origine France garantie. »

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      Entièrement d’accord mon cher Alain et si chacun faisait comme toi la face de la France et peut-être même du monde en serait changée !

  4. Avatar Rigdebert RINOCERO dit :

    C’est d’autant plus sympa, que ce label , pour une fois ne se décline pas en anglais : « origine France garantie ». Un grand bravo. On peut aussi inviter tous les artisans et commerçants de proximité lorsqu’ils ouvrent un commerce à privilégier une appellation en langue française ou éventuellement régionale et à valoriser leur produit sous l’appellation : « produit de France » ou encore « fabriqué en France » , plutôt que le « Made in France ».
    Pour soutenir la langue française encore une autre suggestion : vous fréquentez régulièrement un café ou bistrot de quartier, c’est un peu devenu votre « cantine ». Si c’est le cas et sans vous poussez à dépenser plus que de mesure dans des débits de boisson ; surtout si vous sympathisez avec le patron de ce café pourquoi ne pas l’engager à remplacer sur sa vitrine l’appellation « happy hours » par l’une des propositions suivantes : « heures heureuses » , « heures joyeuses » ou encore « heures favorites » . Par défaut incitez le s’il ne veut pas changer la présentation de sa vitrine ou son ardoise à doubler au moins en français l’appellation « happy hours ».

  5. Jack Jack dit :

    Je viens tout à fait par hazard de tomber sur cet interview de Marine LePen, datant d’hier 19 novembre. La première partie est consacrée à l’immigration, à l’islamisation, etc… Après l’avoir entendue, je me suis posé une première question : « Mais alors, que fiche encore le petit Buttey dans le FN ? » :
    http://www.dailymotion.com/video/x2akj3r_marine-le-pen-19-novembre-2014_news

Lire Aussi