Clandestins d’Orléans : Zirlib a reçu 4500 euros de la Mairie en 2013, 12895 de la région Centre et 17000 euros de l’Etat en 2012


immigrationclandestineL’affaire Zirlib est plus qu’intéressante : je vous engage à télécharger et à éplucher ce document qui récapitule les subventions aux diverses associations par la ville d’Orléans en 2013, donc sous la même municipalité UMP, fustigée à présent…

http://www.orleans.fr/fileadmin/orleans/MEDIA/document/associations/subventions2013.pdf

ZIRLIB reçoit 4500 euros.

J’ai lu le document en diagonale en recherchant la subvention de ZIRLIB.

2 éléments m’ont frappé :

L’association « jeunes du Laos et leurs amis » reçoit une subvention de 49.427 euros – c’est quoi cette association ?

L’association « pour la protection des chats » reçoit 475 euros, celle pour les souris rien, ce qui est une discrimination raciste intolérable

Ce n’est pas que la somme soit considérable, mais je considère que l’on se fout de notre gueule.

Compléments

  1 http://www.regioncentre.fr/files/live/sites/regioncentre/files/contributed/docs/finances-budget/liste-des-subventions-versees-aux-associations-2013.pdf

La région Centre, elle, verse 2 subventions à ZIRLIB (page 19 du document)

10.000 euros + 2.895,29 euros… 

En 2012 ces subventions de la région Centre à ZIRLIB étaient même plus importantes :
10.500 euros + 10.000 euros… »

voir page 13 de :
http://www.regioncentre.fr/files/live/sites/regioncentre/files/contributed/docs/finances-budget/liste-des-subventions-versees-aux-associations-2012.pdf

2 Comme beaucoup d’autres associations de son acabit, ZIRLIB encaisse non seulement des fonds des communes et de la région, mais aussi de l’Etat, en l’occurrence ici le ministère de la Culture, 17.000 euros en 2012.
Voir page 26 de :

http://www.performance-publique.budget.gouv.fr/sites/performance_publique/files/farandole/ressources/2014/pap/pdf/jaunes/jaune2014_asso2014_tome2.pdf

(Cherchez « Association Zirlib »)

Et aussi des subventions de l’Union Européenne ?

3 Exemple de la « production artistique » du collectif ZIRLIB

http://www.idherault.tv/event/sete-le-collectif-zirlib/

PS je préfère encore que mon argent soit utilisé pour la protection des chats même persans ou siamois

http://www.journal-officiel.gouv.fr/association/index.php?ctx=eJwdy7EKgzAQAND7lOAPnLE4tNCCWIQMNYPZQ0gjFWIuPWOhf1*p!IZnI8wM9pPAbRt5sG8QnjgTuxKwcAiXylBG881BuJQo!YDdNOledUbpER*6rgbV*1GJ57Gy470slGbi9eDtWp9RSmxqeQL7WsqwxwhNCz*WeSdZ&cref=%2B16521066359261187852/_c=%2B14274792118198174400&ACTION=refine&JTY_ID=ASSOCIATION/MODIFICATION&JPA_D_D=09/11/2013

Association : ZIRLIB.

Identification R.N.A. : W372008867

No de parution : 20140038
Département (Région) : Loiret (Centre)

Lieu parution : Déclaration à la préfecture du Loiret.
Type d’annonce : ASSOCIATION/MODIFICATION

Déclaration à la préfecture du Loiret. ZIRLIB. Nouvel objet : création d’objets artistiques (spectacles vivants, performances, objets d’art) et d’expositions sous toutes les formes, ainsi que leur diffusion en assumant une activité d’éditeur indépendant dans les domaines du livre et de la création sonore et plastique sous toutes ses formes ; proposition également de parcours d’accompagnement culturel.

Siège social : 14, rue de Bourgogne, 45000 Orléans. Transféré ; nouvelle adresse : 108, rue de Bourgogne, 45000 Orléans. Date de la déclaration : 4 septembre 2014.

Alain V





45 thoughts on “Clandestins d’Orléans : Zirlib a reçu 4500 euros de la Mairie en 2013, 12895 de la région Centre et 17000 euros de l’Etat en 2012

    1. François Fauchon

      Super travail !! A voir aussi, le cinéma français qui produit de merveilleux films de propagande type « Samba » avec l’argent de Pôle Emploi qui se retrouve être le vrai producteur de ces merveilles !!

  1. Gerard Bauchet

    L’association « Jeunes du Laos et leurs amis » ne serait pas plutot une combine tordue pour détourner du fric. Il serait interessant de s’en procurer les statuts avec les noms de dirigeants et responsables et de se demander à quelles lignes de dépenses justifiées sont affectés ces fonds !!

    1. Christine Tasin

      ça vaut en effet la peine de se pencher là-dessus, nos inquisiteurs vont sans doute se lancer sur la piste de cette association, n’est-ce pas, Philippe Jallade, Alain V et quelques autres ?

  2. ALAIN V

    Christine je préfère « enquêteurs » ou « détectives » à inquisiteurs !

    Le vocabulaire c’est important – voir Dictionnaire de la Novlangue de Jean Yves Le Gallou chez Polemia

    inquisiteur dans l’imaginaire cela renvoie au type qui chauffe les pieds de la sorcière pour lui faire avouer son commerce charnel avec le diable

    la version bolchevique consistant à faire avouer à un brave paysan qui a dissimulé un de ses cochons qu’il est un trotskyste hitléro-nippon.

    1. Christine Tasin

      Alain je ne sais pas de quoi vous parlez…désolée. Quand je valide les commentaires je n’ai pas les précédents sous le nez et pas le temps d’aller tout chercher et vérifier à chaque fois…

  3. ALAIN V

    S’il y a des adhérents de RR ou des lecteurs de ce sites qui sont dans le Loiret ou à Orléans je les engage à se bouger les fesses

    a) en analysant la liste des subventions de la Ville aux associations
    b) ensuite celle de la région – je sais – il y a 118 pages – mais c’est croquignolet
    c) ensuite on se procure les statuts des associations d’intérets
    e) on regarde où elle sont situées, leur siège, leur activité sur le net, à quoi elles participent (encore plus révélateur)

    ce à quoi participe ZIRLIB cela a l’air particulièrement gratiné

    sa « production » pour moi c’est le « plug anal  » du pauvre
    ils ont l’air investi à fond dans des festivals « culturels » où l’immigration est un thème majeur financés par nos impots ( état, région, départements, villes)

    bref ce sont des parasites pro-immigrationnistes parce qu’ils en vivent

    – par des subventions directes
    – par des subventions indirectes (ils sont payés pour présenter leurs « spectacles »

    c’est la petite bourgeoise « compradores » issue de la gauche , nourrie aux fonds publics, qui n’a aucun talent réel, qui est logée parasitairement dans la machine étatique à nous coloniser.

    PS La bourgeoisie « compradores » est un terme sud-américain qui définit les couches sociales qui étaient liées économiquement aux US et qui avaient un intéret MATERIEL à ce que le système de domination/exploitation US perdure.

    c

  4. ALAIN V

    christine

    je changerais le titre je mettrais Orléans et la Région Cente subventionnent pour 17.500 euros ZERLIB qui soutient les clandestins

    1. Christine Tasin

      Oui ce serait un bon titre mais trop tard pour le changer, les gens ne s’y retrouveraient pas, l’article étant en ligne depuis hier soir.

        1. AlainAlain

          Petit ? Petit ?! Non non Philippe, faut bas se sous-estimer ainsi voyons : un énorme, suprême, gigantesque fouille-merde ! Et plus que tant mieux, pour nous bien évidement. :mrgreen:

    1. Jallade

      Comme beaucoup d’autres associations de son acabit, ZIRLIB encaisse non seulement des fonds des communes et de la région, mais aussi de l’Etat, en l’occurrence ici le ministère de la Culture, 17.000 euros en 2012.
      Voir page 26 de :

      http://www.performance-publique.budget.gouv.fr/sites/performance_publique/files/farandole/ressources/2014/pap/pdf/jaunes/jaune2014_asso2014_tome2.pdf

      (Cherchez « Association Zirlib »)

      Et aussi des subventions de l’Union Européenne ?

  5. Jallade

    Maintenant, faisons plus ample connaissance avec nos nouveaux amis de Zirlib.

    « Zirlib envisage la création contemporaine comme une expérience, un geste sensible/social dont la dimension esthétique la plus exigeante doit se confronter au quotidien le plus banal.
    Dans le champ des arts vivants, ZIRLIB considère le théâtre comme un espace de croisement de différents langages artistiques (plastiques, cinématographiques, chorégraphiques, numériques, sonores…). Le traitement d’une question mobilise systématiquement une approche transversale. Le point de départ est toujours une rencontre. Rencontre avec une femme de ménage, un éleveur de mouton, un électeur du Front national, un marin. À partir de ces rencontres, se mettent en place des protocoles de recherche qui aboutissent à des formes dont chacun peut s’emparer immédiatement.
    ZIRLIB œuvre ainsi dans 3 domaines :
    – La Création contemporaine dans les arts vivants en France et à l’étranger
    – La Recherche dans les rapports arts / sciences humaines / sciences technologiques
    – L’Action artistique avec des publics « périphériques »

    Zirlib, collectif porté par la Région Centre, est conventionné par le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Centre et la ville d’Orléans.
    Mohamed El Khatib, accompagné par L’L – lieu de recherche pour la jeune création (Bruxelles), est artiste associé au CDN d’Orléans.
    Contact
    ZIRLIB 108 Rue de Bourgogne 45000 Orléans – zirlib@yahoo.fr
    Production/Diffusion : Martine Bellanza ; Administration : Abigaïl Dutertre
    Directeur Artistique : Mohamed El Khatib »

    Là, camarades lecteurs de RR, on ne peut que tomber béat d’admiration devant une telle prose, je vous demande même de faire une minute de silence siouplaît.

  6. ALAIN V

    merci pour le coup de mai Jallade

    le principe est simple : la colonisation se fait à nos frais et à crédit

  7. ALAIN V

    http://www.maisondetheatre.com/la-fabrique-compagnie-maison-de-theatre/accueils-residences-de-recherche/fiche_moi-corinne-dadat.htm

    on s’approche du coeur du sujet :

    > Corinne Dadat n’a pas encore voté Front National /

    [décembre 2013]
    « Moi, Corinne Dadat »
    Résidence de création du Collectif Zirlib
    Moi, Corinne Dadat est un dialogue entre une mère et une fille, une femme de ménage et une danseuse. Moi, Corinne Dadat, comme un ballet pour une femme de ménage et une danseuse.
    Mohamed El Khatib, directeur artistique du collectif Zirlib, actuellement artiste associé au Centre chorégraphique National d’Orléans, sera en résidence de recherche à La Cité avant la création prévue en janvier 2014 à la Maison de la Culture de Bourges et présentée dans le cadre de la Biennale des écritures du réel #2 en mars 2014.

    La création aura lieu à la Scène nationale d’Orléans en novembre 2014 et une tournée est en préparation (en savoir plus).

    > Corinne Dadat ne lit ni le Monde ni les Echos mais son analyse sur la crise économique ferait pâlir quelques responsables du FMI/
    > Corinne Dadat est femme de ménage /
    > Corinne Dadat appartient-elle au lumpenprolétariat ? /
    > Corinne Dadat n’a pas encore voté Front National /
    > Corinne Dadat a un avis sur l’affaire DSK /
    > Corinne Dadat ne rêvait pas d’être femme de ménage à 8 ans, ni même à 16 /
    > Aujourd’hui elle n’envisage rien d’autre que la vie de femme de ménage /
    > Corinne Dadat n’a pas de velléités de reconversion dans le secteur marchand malgré ses “compétences” /
    > Corinne Dadat n’a plus de rêves; elle a un quotidien /
    > Corinne Dadat rêve parfois pour ses enfants /
    > Corinne Dadat pense que Florence Aubenas ne sait pas faire le ménage /
    > Corinne Dadat lit parfois mais ne répond jamais aux petites annonces /
    > Corinne Dadat ne maîtrise pas “l’outil informatique” /
    > Corinne Dadat écoute régulièrement le premier album des NTM /
    > Corinne Dadat en a vu d’autres /
    > Corinne Dadat a pu vérifier que “les bourgeois, ils sont peut-être riches, mais ils sont plus sales que les pauvres” /
    > Corinne Dadat n’a pas vraiment d’avis sur la compagne de François Hollande /
    > Corinne Dadat ne s’émeut pas des diplômes qu’elle n’a pas /
    > Corinne Dadat ne fréquente plus le Rotary club, enfin n’y fait plus le ménage /
    > Corinne Dadat fume des Marlboro light /
    > Corinne Dadat n’emmènera pas ses enfants à Eurodisney,
    “parce que c’est trop cher et Mickey est un enfoiré” /
    > Corinne Dadat n’attend rien de l’actuel gouvernement, ni du prochain /
    > Corinne Dadat se méfie du milieu du spectacle vivant /
    > Corinne Dadat n’a pas la prétention de séduire /

    Collectif Zirlib • Texte et mise en scène > Mohamed El Khatib • Environnement numérique > Benjamin Cadon • Création sonore et plastique > Raphaëlle Latini • Photographe associé > Marion Poussier • Voix > Camille Trophème • Dramaturge > Thomas Ferrand • Environnement lumineux > Arnaud Chéron • Régie générale > Olivier Parent • Avec > Corinne Dadat, Mélanie Lomoff et Raphaëlle Latini.

    Mohamed EL KHATIB
    33 ans. Il n’a pas été l’assistant de Wajdi Mouawad. A intitulé son dernier texte Tous les tchétchènes sont pas des menteurs. A vécu à Mexico. Réalise des courts-métrages. Attend impatiemment d’être victime de discrimination positive. S’astreint à confronter le théâtre à d’autres médiums [cinéma, installations, journaux] et à observer le produit de ces frictions. Il co-fonde en 2008 le collectif Zirlib autour d’un postulat simple : l’esthétique n’est pas dépourvue de sens politique. Son projet A l’abri de rien, sur la question du deuil, a signé l’acte de naissance de ce collectif.
    Depuis 2011, Mohamed El Khatib est en résidence à L’L – Lieu de recherche et d’accompagnement pour la jeune création [Bruxelles].

    Benjamin CADON
    40 ans. D’un point de vue salarial, il est directeur artistique de Labomedia à Orléans, entreprise non-lucrative qui investit les arts numériques. Il y mène des temps collectifs d’expérimentation et de recherche. De formation scientifique, il s’est intéressé très tôt aux outils numériques émergents dans le champ de l’interaction en
    “temps réel”. Il réalise ses propres installations et performances audiovisuelles autour d’une approche critique du monde technologique et dogmatique qui nous entoure.

    Corinne DADAT
    50 ans. Agent d’entretien, technicien de surface, nettoyeur polyvalent autrement dit femme de ménage. Après avoir cumulé des emplois partiels pleinement précaires dans le secteur marchand, elle s’est tournée vers les ménages presque par vocation. Elle s’est mariée avec un algérien en 1980 avec qui elle a eu trois enfants. Elle n’a jamais voulu être actrice. A accepté de participer au projet Moi, Corinne Dadat car il va lui “changer les idées” et que “le salaire perçu va lui éviter de travailler au noir pendant ses congés

    Mélanie LOMOFF
    35 ans. Déformée à l’Ecole de danse de l’Opéra de Paris puis au Conservatoire Supérieur de Musique et de Danse de Paris, elle danse ensuite pour Karine Saporta. Depuis 1997, elle travaille avec la Compagnie Montalvo-Hervieu pour toutes leurs créations. Elle obtient en décembre 2000 le Grand Prix de danse contemporaine au 9ème Concours International de danse de Paris. Depuis 2004, elle intègre les Ballets C. de la B. où elle est interprète pour Alain Platel [VSPRS, Out of context …].

    Raymond SARTI
    A plus de 50 ans. Ce qui n’est pas un défaut en soi, et encore moins une qualité. Chercheur en scénographie fondamentale et appliquée à des domaines tels que l’architecture, le paysage et le théâtre, cet orfèvre de formation a conçu trop de scénographies pour trop de metteurs en scène pour qu’on puisse les citer ici. Il a très récemment commis l’espace d’exposition inaugurale Méditerranées pour Marseille 2013. Il s’est engagé au sein de Zirlib sans connaître le montant des honoraires qui lui seront versés [Profil non actualisé depuis janvier 2013].

    Raphaëlle LATINI

    41 ans. Artiste protéiforme, graphiste et vidéaste malgré sa formation aux Beaux-Arts de Caen. En 2003, elle crée le personnage de Madame Twill [dj] et explore un univers plastico-sonore autour de la question de l’intime. Scénographe et metteure en scène, elle fonde le groupe Entorse en 2007 [Accidens – ce qui arrive] et développe un
    travail aux platines singulier. Elle a signé les dernières réalisations sonores de Vincent Dupont et plus récemment de Peeping Tom au Théâtre de la Ville.
    Marion POUSSIER
    34 ans. Photographe. Elle travaille sur les corps invisibles – les vieux, les jeunes ou encore les “précaires” de la rue d’Avron à Paris – et s’astreint par une esthétique du quotidien à traduire l’ordinaire de “mondes spécifiques” qui nous sont étrangers. Si elle a exploré avec finesse la [libre] circulation du désir, cette lauréate du Prix de Photographie 2010 de l’Académie des Beaux Arts interroge dans ses derniers travaux la notion de “lien” familial comme dernier avatar d’une société atomisée. Nous y sommes / http://www.marionpoussier.fr

    Thomas FERRAND

    32 ans. Est notamment critique et metteur en scène. Il a créé une dizaine de spectacles, installations et performances, dont Idiot Cherche Village avec des entretiens réalisés avec Bernard Stiegler ou encore Un Hamlet de moins et Extase de Sainte-Machine au CDN de Gennevilliers. Il a été artiste associé à la Ménagerie de Verre en 2010/2011 ainsi qu’au CCN de Tours, et assistant d’Eric Lacascade pour la cours d’Honneur du Palais des papes au Festival d’Avignon 2006. Il est le fondateur de la revue mrmr [murmure] et à collaboré avec les revues Mouvement, Stradda et Obsena.

  8. AlainAlain

    Mais bordel, c’est pas fini de refiler notre fric à ces pourritures d’assocs ?! Et ça a quoi d’artistique que de foutre son nez dans la merde et soutenir les hors la loi ?! Faut la rappeler la définition de clandestins, hein ?!

  9. Françoise

    Jetez-moi un grand coup de pieds dans cette fourmilière ! décidément on dépense des millions d’€ pour pas faire grand-choses associations de ceci associations de cela, après on s’étonne des déficits que connait la France franchement ca sert a quoi tout ces millions dépenser ? a rien du tout sauf a entretenir des fainéants qui n’en foutent pas une ramée, quelle honte la France est championne en nombre d’assocs largement subventionnées pas l’état et par tout ceux qui ont du fric a perdre.

  10. Laurent CLaurent C

    Merci Philippe et Alain pour les précisions.(Lues après le repas afin de ne pas vomir)
    Et pour continuer à tordre les estomacs, voici le pot-pourri du jour de Fdesouche.
    Tout va bien, On progresse, on progresse!

    Nantes : lignes de tram coupées suite à des caillassages (Màj)
    Par Labiche le 31/10/2014
    mercredi, entre 20 h et 21 h, un tram de la ligne 1 a de nouveau été caillassé au niveau de l’arrêt Jean-Moulin, quartier Bellevue. Un pavé a traversé une vitre du tram et a atterri dans un landau, dans lequel se trouvait un bébé.

    Rochefort (17) : cinq jeunes ont incendié ou vandalisé 20 véhicules en une semaine
    Par Horatius le 31/10/2014

    Vitré : des « jeunes » dévalisant les passagers, le TGV stoppé pendant une heure. Ils sont tous remis en liberté (Màj)
    Par Horatius le 31/10/2014

    Vannes (56) : caillassage, incendies, cocktails molotov, nuit de tension à Kercado
    Par Horatius le 31/10/2014

    Tranche de vie à Rouen
    Par Francois le 31/10/2014
    http://www.fdesouche.com/533515-tranche-vie-rouen

    ONU : «quoi qu’on fasse, les migrants continueront à arriver »
    le Rapporteur Spécial des Nations Unies sur les droits des migrants, François Crépeau
    a demandé au gouvernement britannique de revenir sur sa décision de ne plus soutenir les opérations de sauvetage des migrants en Méditerranée.

    « Les migrants sont des êtres humains et ils ont des droits comme nous!

    Belgique : un prêcheur antisémite, affilié aux Frères Musulmans koweïtiens, invité à la foire musulmane de Bruxelles
    Par Mathurin le 31/10/2014

    Heureusement le capitaine de pédalo sait où il va, puisqu’il le dit!

  11. Christine Tasin

    Reçu sur mon blog ce message envoyé par Zirlib ou quelqu’un se faisant passer par Zirlib, un certain Le Tallec, avec ces coordonnées laissées Email : zirlib@yahoo.fr
    Site : http://www.zirlib.fr

    Cher Alain V.,
    Je vous remercie pour vos efforts de transparence relatifs aux financements des structures culturelles orléanaises. Néanmoins, concernant Zirlib, n’hésitez pas à nous solliciter pour plus de précisions car vos chiffres sont erronés. Nous percevons davantage de subventions pour nos différents travaux que ce que laisse entendre votre document.
    Nous restons à votre disposition pour vous accompagner dans votre démarche, qui ne peut faire l’économie d’un peu de rigueur.
    Bien cordialement.

    1. ALAIN V

      Cher Monsieur,

      la transparence des financements publics de l’association ZIRLIB est effectivement depuis peu une préoccupation récente de certains membres de l’association Résistance Répubicaine et de moi-même (qui n’y appartient pas)

      En effet nous ne partageons pas vos engagements politiques en faveur d’immigrés illégalement entrés sur notre sol.

      Nous sommes pour la suppression du financement public de toutes les activités liées de près ou de loin à une telle démarche.

      Comme vous avez salué nos efforts de transparence sur vos financements publics et aimablement proposé de vous solliciter pour plus de précisions, je vous remercie par avance d’envoyer à Résistance Républicaine la Synthèse détaillée de vos financements publics.

      Bien cordialement

  12. Le Tallec

    Bonjour,
    Cela devient extrêmement pénible autant d’approximation et d’amateurisme dans vos recherches. Par ailleurs, vous allez finir par nous faire passer pour des amateurs avec ces montants de subvention dérisoires. Je vous invite à passer à nos bureaux au 108 rue de Bourgogne à Orléans afin de prélever à la source des informations sérieuses.
    Vous noterez ainsi que le Ministère de la Culture et de la Communication nous octroie pour l’année 2015 une subvention de 50 000 euros, et la Région Centre nous accompagne d’ores et déjà à hauteur de 30 000 euros. Des fonds européens sont également en cours d’acquisition (notification à venir prochainement).
    Bien cordialement,
    N. Le Tallec

Comments are closed.