Le syndicat de la magistrature opposé aux mesures anti-djihad au nom de la liberté d’expression… Par Olivia Blanche


murdesconsLe ministre de l’Intérieur veut faire voter à l’Assemblée, tous politiques confondus, des mesures pour lutter contre le recrutement jihadiste en France. Mais, sur France Inter, pas plus tard qu’en fin de semaine dernière, j’ai entendu que le « Syndicat de la Magistrature » (!) s’opposait à certaines de ces mesures, telles que le brouillage de vidéo vantant le jihad, etc… au motif « qu’interdire ces vidéos porterait atteinte à la liberté d’expression »… Liberté d’expression, qui, comme nous le savons est sacrée dans notre pays et ne doit pas être entravée…

Apparemment il est moins grave de prôner les crimes de sang que de crier que l’islam est une saloperie, pour les magistrats de ce pays !

Olivia Blanche

Complément de Christine Tasin  

On ne peut que louer le souci du Syndicat de la Magistrature de s’opposer à ce que le gouvernement « contourne sciemment le contrôle de l’autorité judiciaire, gardienne constitutionnelle des libertés individuelles sur des questions aussi essentielles pour chaque citoyen que le contrôle de l’internet, la liberté d’expression et la liberté d’aller et venir.«  Nul doute que les condamnations de Pierre Cassen, Pascal Hilout, Renaud Camus, Christine Tasin… ont été prononcées par d’affreux juges fachos qui n’avaient rien à voir avec le Syndicat de la Magistrature… Nul doute non plus qu’aucun juge affilié au Syndicat de la Magistrature n’a pu participer, de près ou de loin, au fameux « mur des cons »…  

Plus sérieusement, on ne peut que constater la haine de la France et des Français qui pousse certains magistrats à utiliser les pouvoirs qui leur sont conférés pour permettre une immigration débridée  (liberté d’aller et venir), la liberté d’appeler au djihad et d’y répondre, quitte à mettre nos enfants en danger, et le refus de contrôler Internet sauf pour les sites de réinformation qui s’attaquent à l’islam… 

Combien de temps les Français supporteront-ils ces horreurs /privilèges dignes de l’Ancien Régime ?

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




31 thoughts on “Le syndicat de la magistrature opposé aux mesures anti-djihad au nom de la liberté d’expression… Par Olivia Blanche

  1. Philippe Vaillant

    Bonjour, Christine et Georges.
    Les questions que je me pose sont les suivantes :
    – ces gens-là n’auraient-ils pas simplement peur ?
    – Seraient-ils menacés ou pris sous une forme de chantage dont nous, simples citoyens ignorons les contenus ?
    – Sont-ils bridés directement par le système des échanges commerciaux (achat du pétrole, vente des centrales nucléaires et autres TGV…)
    Sinon pourquoi font-ils l’autruche en permanence ?
    Philippe.

    1. Mandalay

      Avis partagé.
      Il est évident qu’un certain nombre de magistrats ne jugent qu’en fonction de convictions politiques.
      Convictions réelles ou convictions manifestées « pour la forme » afin d’obtenir une fonction ou une promotion, … mais sans rapport avec l’objectivité et le sens profond de la justice
      Ce qui les amènent à ignorer, ou à censurer de facto, des textes qui n’entrent pas dans le cadre des visions politiques qu’ils servent.
      En dehors de la défense de leurs convictions à eux, il ne peut y avoir de salut.

  2. Antiislam

    Bonjour,

    Ce sont les mêmes qui condamnent à 50 000 d’euros et à 9 mois de prison ferme l’auteur d’un montage de mauvais goût sur un site obscur déniché (On imagine le temps passé pour cet exploit !) par d’autres pervers , des journalistes de FR2 …

    Sans doute , aussi , au nom de « la liberté d’expression » (sic).

    Oui , c’est bien de la perversion.

  3. BeateBeate

    http://www.syndicat-magistrature.org/Contact.html
    Mesdames, Messieurs,

    Suite à cet article « Protégeons la démocratie contre les excès de l’anti-terrorisme ! » voici quelques informations afin que vous réalisiez la réalité de la menace terroriste en France.

    Le pouvoir exécutif a laissé l’Islam s’installer en France en aidant à la construction de mosquées sans réel débat démocratique. Le pouvoir exécutif a mis en place un arsenal répressif disproportionné contre les citoyens qui osent dire la véritable fonction des mosquées.

    Comme beaucoup de non-musulmans vous ne connaissez pas la véritable nature de l’Islam et la fonction d’une mosquée.

    Le devoir de tous les musulmans est de combattre les « mécréants » par tous les moyens et d’imposer la charia (loi de Allah). Les mosquées de France sont des centres d’entraînement et de préparation au djihad en France.

    L’absence de liturgie, l’absence de cérémonie cultuelle, l’absence de clergé, l’absence de service religieux intermédiaire entre les fidèles et Allah, rend l’existence d’une mosquée absolument pas nécessaire pour prier. Une mosquée est un centre de gouvernement islamique et non un lieu de culte. La fonction des mosquées est de répandre la charia partout où elles sont construites.

    Les pratiques de l’Islam sont gouvernées par la charia (loi de Allah). Le 13 février 2003, la Cour Européenne des Droits de l’Homme à Strasbourg a jugé que la Charia était incompatible avec les principes démocratiques. Le but de l’Islam et des mosquées est de répandre la charia. Le but de la charia est la destruction de la Liberté et des Droits Humains. Une mosquée est donc un centre de gouvernement islamique qui porte atteinte à la sécurité publique. http://www.resistancerepublicaine.eu/2013/mais-si-monsieur-camoin-une-mosquee-porte-atteinte-a-linteret-de-la-ville-et-de-ses-habitants-par-beate/

    Maintenant que vous êtes informés sur le danger que représente le djihad en France, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas lorsque dans quelques années les citoyens seront persécutés par les musulmans.

    Lisez l’avertissement de Monseigneur Amel Shimoun Nona, archevêque de Mossoul : « L’Islam ne dit pas que tous les êtres humains sont égaux. Vos valeurs ne sont pas leurs valeurs. Si vous ne comprenez pas cela rapidement, vous tomberez victimes d’un ennemi que vous aurez accueilli dans votre maison. » http://unmondesansislam.wordpress.com/2014/08/23/chretiens-dorient-lavertissement-de-larcheveque-de-mossoul/

    Les violences du djihad ont commencées dans les couches sociales défavorisées et dans quelques années la France sera un champs de bataille semblable au Proche Orient.

    Il serait peut-être temps que le Syndicat de la Magistrature utilise son énergie à défendre la République Française et les valeurs de LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ, LAÏCITÉ ainsi que la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen qui sont menacés par le djihad en France.

    Merci de votre attention.

    1. Christine Tasin

      Merci Beate, j’ai supprimé le lien sur Alain Wagner parce que l’on pourrait être poursuivis les mosquées en tant que telles ne sont pas illégales en France… même si on peut parler de la loi de 1905 etc on ne peut que le démontrer mosquée par mosquée avec les prêches qui s’y font

    2. Martin

      La majorité des membres du syndicat de la magistrature sont affiliés à des réseaux maçonniques oeuvrant depuis la fin du 18éme siècle à la mise en place de la fameuse « république universelle » (ou « grand oeuvre »), celle la même qui aujourd’hui cherche à détruire nos remparts nationaux et encourage la construction de mosquées en France.

      « Mondialisme » et « république universelle » sont deux expressions décrivant la même idéologie cultivant des chimères facteur de chaos et d’insécurité, car dénués de tout fondement historique et sociologique.

      L’etat islamique n’est lui même qu’un « enfant bâtard » issu des unions incestueuses entre le mondialisme qui au travers des services d’intelligence occidentaux à d’abord entraînés ces barbares, et l’islam qui au travers du qatar et de l’arabie saoudite les à armés.

      Le jour ou les mosquées seront transformés en élevage porcins et les loges maçonniques en pissotières, alors nous pourrons affirmer que la France à véritablement retrouvé sa liberté et sa souveraineté.

    3. Terranova

      Antiislam a totalement raison.
      Mais, concernant la déclaration du syndicat de la magistrature, le problème est ailleurs. Il ne serait pas bon d’interdire le recrutement pour le djihad, comme il n’est pas bon de censurer l’égorgement des blancs par les barbares. Car l’expression de cette barbarie démente nous montre clairement quel est l’ennemi, et de quoi il est capable. Interdire cette expression conduit à ignorer le danger et se voiler la face
      L’appel à la guerre sainte ne recrutera de toute manière que des barbares et des fous. Pas nos enfants. Je souhaiterais, pour ma part, que les vidéos d’égorgement soient diffusées dans les écoles de la république, pour enseigner à nos enfants, mieux que tous les discours, le danger que représentent ces gens pour notre société.
      Pour une fois, le syndicat de la magistrature a raison, même si c’est sans le vouloir, sans se rendre compte de ce qu’il dit, ou à l’encontre de ses intentions.
      Terranova

      1. Christine Tasin

        C’est effectivement un point de vue original et intéressant. La question étant en effet de savoir si interidr el’expression de cette horreur a un sens tant que l’islam n’est pas interdit

    4. EVAEVA

      Merci beaucoup Beate pour ce rappel.
      J’aimerais ajouter que les mosquées sont des lieux où l’on peut stocker des armes qui vont servir au jihad.
      Et que le minaret a une signification que certains non-musulmans ne connaissent pas: toute l’étendue du territoire que l’on peut voir du haut d’un minaret est supposé être gouverné par la charia.
      C’est la raison pour laquelle on voit de plus en plus de « brigades » de jeunes musulmans à proximité des mosquées, qui veillent à ce que les parages soient une « charia controlled zone » (zone contrôlée par la charia).
      On voit ce genre de brigades religieuses à l’oeuvre en Angleterre, en Hollande et plus récemment en Allemagne.

      1. Christine Tasin

        Merci Eva pour ce rappel que je fais également dans le dossier spécial djihad que je prépare pour demain ; de ce fait plusieurs articles dont j’avais annoncé la parution pour jeudi seront reportés à vendredi,actualité oblige

        1. EVAEVA

          Dans ce cas, Madame Tasin, vous pouvez ajouter qu’il arrive, au cours de massacres anti-chrétiens, que des imams ou autres musulmans se postent en haut des minarets pour tirer à l’arme à feu sur les chrétiens survivants qui cherchent à fuir leurs maisons en flammes.
          Des témoignantes dignes de foi, émanant de diplomates, religieux et civils Français et Belges ont fait état de cette « méthode » pendant le massacre commis par les musulmans Turcs contre les chrétiens Grecs et Arméniens en 1909, dans la ville d’Adana (Asie Mineure).
          Ce massacre fit 30.000 morts en quelques jours, et il était en quelque sorte le signe annonciateur des génocides Grec, Arménien et Assyrien qui furent commis par les Turcs à partir de 1915.

  4. EVAEVA

    Merci Olivia pour cette information.
    Merci Madame Tasin pour le complément.
    C’est difficile de se sentir en sécurité dans un pays où une bonne partie des juges agit contre les intérêts des contribuables qui les payent.
    C’est bien avec notre argent que les juges sont payés, non ?
    Comment osent-ils agir contre nous, contre leur pays ?

  5. Laurent CLaurent C

    1- G Collard critiques les mesures anti-jihad.
    http://www.gilbertcollard.fr/interventions/terrorisme-les-loups-entrent-sortent-reviennent-mordent-encore/

    2- Christine Je ne comprends pas la suppression du lien sur Alain Wagner.
    Une mosquée est différente d’une salle de prière.
    Les mosquées équipées de bibliothèques, délivrent des bouquins incitant au jihad (comme Carrefour et Fnac).

    Qu’on ne me dise pas que les sourates incitant au combat contre les mécréants sont évitées dans ces lieux.
    Qu’on ne me dise pas que les islamopithèques barbus et ennikabées ignorent ces sourates. Le père d’un jihadiste déclara il y a quelques temps que son fils avait été influencé à la mosquée et pas seulement par internet.

    Autre paradoxe; Si l’amputation ou la lapidation ne sont plus appliqués dans certains pays, cela signifie que l’intégralité de la sunna peut ne pas être utilisé, alors pourquoi nous mettent-ils la chienlit avec leurs dérogations (Halal, porc, non mixité, jilbab etc) ?

    1. Christine Tasin

      Claude, nous nous battons contre les mosquées pour toutes les raisons que tu donnes, faire croire aux gens que l’on peut le faire pour une prétendue illégalité qui n’est pas possible actuellement c’est démobiliser les nôtres et remettre aux calendes grecques, une fois qu’on sera tous islamisés, la lutte nécessaire contre l’islam. Alain Wagner a beaucoup de qualités, il fait un excellent boulot et nos militantismes sont complémentaires mais il refuse de se battre contre l’islam qui n’est pas un problème pour lui, il fait une différence avec la charia qu’il combat, et à ce titre il lance des combats ponctuels qui n’ont aucune chance d’aboutir à l’interdiction de l’islam et des mosquées. Je ne veux pas faire croire aux nôtres que c’est la solution et leur faire perdre temps et énerfie et surtout les ridiculiser dans des actions sans devenir.

      1. Jallade

        « Alain Wagner… refuse de se battre contre l’islam qui n’est pas un problème pour lui, il fait une différence avec la charia qu’il combat… ».
        ???
        C’est nouveau, cette distinction entre islam et charia ? En réalité cette distinction ne saurait exister ; c’est une nouvelle illusion jetée au bon peuple, pour ajouter à la confusion (du genre islam/islam modéré) ?

        En réalité la charia est tout bonnement la voie à suivre par les musulmans : l’application du coran, -livre sacré de l’islam, faut-il le rappeler ?-, point barre. Celui qui combat la charia combat donc du même coup l’islam et le coran ; c’est indissociable. Inutile de nous inventer encore de fallacieuses distinctions/discussions entre ceci et cela et gnin-gnin-gnin.
        Vraiment, on n’est pas aidés (surtout, se méfier des zintellectuels, des zérudits, tout çà).

        Pour le mot charia ou dérivés, qui ne ressort pas dans les traductions, voir sourate 5 verset 48, sourate 42 verset 13 et sourate 45 verset 18.

        Malheureusement, veuillez m’excuser, pas le temps d’allonger la sauce là-dessus aujourd’hui ni les jours prochains, sans doute.

        1. Christine Tasin

          Entièrement d’accord avec toi, Philippe, c’est pourquoi je dis que nous avons quelques divergences avec Alain Wagner, il n’y a pas d’islam sans charia ni de charia sans islam, vouloir se mettre à l’abri des accusations d’islamophobie en jouant uniquement la carte de la légalité ou pas de la charia sans parler d’islam me semble dangereux pour nous et notre civilisation et même quelque peu hypocrite

      2. Martin

        « ..mais il refuse de se battre contre l’islam qui n’est pas un problème pour lui.. »

        Tout comme d’autres refusent de se battre contre le mondialisme, qui pour eux n’est pas un « problème ».

        Pourtant l »expansion actuelle de l’islam est indissociable de la destruction de nos frontières et de nos identités nationales opéré et planifié par les ideologues du mondialisme.

        Cependant Mondialisme et Mondialisation sont deux choses différentes, car à l’inverse du mondialisme, la mondialisation n’est pas une « ideologie » impliquant la destruction obligatoire et systèmatique des Etats-Nations, et celle de nos identités culturelles respectives.

        La victoire contre la barbarie islamique qui s’installe sur notre territoire, ne pourra avoir lieu que si nous luttons parallèlement contre une ideologie mondialiste cherchant consciemment à détruire nos remparts nationaux tout en affaiblissant nos forces armées, autrement dit à installer un climat de chaos et d’insécurité propice à nous faire accepter tout et n’importe quoi..

  6. EVAEVA

    J’apprécie beaucoup Alain Wagner et son action contre l’islam.
    Pour en avoir discuté avec lui, je crois que sa vision de l’islam est très lucide.
    Aurait-il dit ou fait quelque chose qui a contrarié les islamo-militants ?

  7. Laurent CLaurent C

    Effectivement Christine, j’ai revu sa vidéo d’intervention à Bordeaux où il déclare ne pas s’en prendre à l’Islam mais à la charia, or il est impossible de dissocier les deux.

    Rappel: sur le blog de M Valette on pouvait lire, il y a quelques mois, Une enquête de l’un des plus grands instituts sciences sociales déployée dans six pays d’Europe montre qu’en Allemagne (comme ailleurs), le fondamentalisme est très répandu.
    La moitié des musulmans souhaitent un retour aux racines de l’islam, 61% en France
    57% estiment qu’il n’y a qu’une interprétation possible du Coran, 82% en France
    45% considèrent que les lois religieuses sont plus importantes que les lois séculières (73% en France)et un tiers estiment que l’Occident veut détruire l’Islam.

    http://www.lesobservateurs.ch/2013/12/18/le-fondamentalisme-musulman-devrait-inquieter-davantage/

    1. Jallade

      « 45% considèrent que les lois religieuses sont plus importantes que les lois séculières (73% en France) »

      C’est faux, ce ne peut être que 100% dans tous les cas, sinon ce ne sont pas vraiment des musulmans.
      Soit ils ont menti pour répondre à ce sondage (timidité, taqiyya…), soit le sondage est bidonné.

  8. S.jacqueline

    le syndicat de la magistrature se plaint de la perte de liberté d’expression pour les djidahistes !!!,
    lorsqu’ils condamnent à des très fortes amendes des français qui dénoncent la perversité des  » imams » qui prêchent en arabe la mort des juifs et des chrétiens, des non croyants hostiles à l’égorgement des moutons sur la place publique de villes et villages comme dans les pays islamiques….
    ces magistrats sont ils islamisés ? à la solde des islamistes?? revendiquer la liberté d’expression pour les djidahistes constructeurs de désert, punir les citoyens qui ne veulent pas de cet infâme destin …ces dictateurs sont des traitres à la nation …viendra le temps de payer !!!
    le ministre casseneuve donne le chiffre de nombreuses cellules interpellées chaque jour…. effarant !!! aucun département épargné !!

  9. Nunu

    L’important dans ces histoires de « pour » et de « contre » – que cela concerne les mosquées, la charria, l’islam, le tchador, …. – c’est de ne jamais être contre le MUSULMAN qui est une PERSONNE SENSIBLE, douée d’affects, comme tout le monde. Le reste n’est qu’opinion propre à chacun.

    1. Christine Tasin

      nous ne combattons que l’islam mais de là à exonérer tous les musulmans de responsabilité dans ce qui se passe, au motif qu’ils sont comme tout le monde des personnes sensibles, faut pas pousser ! Ce serait les considérer comme des irresponsables ou des enfants et leur faire injure. Chacun est responsable de ce qu’il est et de ce qu’il fait.

    2. Mandalay

      à Nunu,

      Jusqu’à preuve du contraire, il est nécessaire qu’une idéologie trouve des « vecteurs » pour pouvoir être diffusée.
      Sans propagandistes ni adeptes, une idéologie n’est qu’un ensemble de concepts destinés à s’éteindre dans l’indifférence.
      Question : qui sont donc les propagateurs de l’islam ? … à votre avis ?

      A propos de gens sensibles et doués d’affect, vous arrive-t-il de penser que les gens décapités, torturés de toutes les façons imaginables, les femmes enlevées et violées, … sont eux aussi ( ou étaient eux aussi – avant d’être exécutés) sensibles et doué(e)s d’affect.

      Entre l’affect d’un tortionnaire conscient de la portée de ses actes, et de tous ceux qui le soutiennent en se taisant, … et l’affect d’une victime torturée puis exécutée par ce bourreau cagoulé, … faites-vous un choix ? … la sensibilité y tient-elle une place ?

  10. Laurent CLaurent C

    C’est parce que ma sensibilité a été heurtée le 11 septembre que j’ai ouvert les yeux et les oreilles. A nouveau ma sensibilité fut touchée par certaines sourates et les « faits divers » faisant la pub de la coutellerie.

    Je veux bien admettre que certains mauvais musulmans – ils le sont par ignorance du coran- font du prosélytisme par coutume. Revoir la conférence de T Ramadan au Bourget où il insiste 14 fois sur le röle des femmes !

Comments are closed.