Monde arabe : 330 livres traduits par an contre 1650 pour la seule Grèce… par Claude Laurent


islam_mondeLe manque d’intérêt pour la science et le développement humain dans le monde musulman est également évident dans les Rapports sur le développement humain arabe des Nations Unies (AHDR). AHDR conclut qu’il y a eu moins de livres traduits en arabe dans les mille dernières années que le nombre de livres traduits en Espagne chaque année:

Une analyse de la consanguinité montre la décrépitude mentale facilitant la manipulation coranique.

http://www.l-union-fait-la-force.infomodulesnewbbviewtopic.php?topic_id=2398

« Les traductions de livres, dans le monde arabe, s’élèvent à environ 330 livres par an soit un cinquième du nombre de livres qui se traduisent en Grèce. Le total cumulé des livres traduits depuis [sic] le temps du calife Maa’moun (IXe siècle) est d’environ 100.000, presque la moyenne de livres traduit par l’Espagne en un an. « (Eugene Rogan « Les livres arabes et le développement humain ». Indice de la censure, vol. 33, numéro 2 Avril 2004, p. 152-157). « 70% des citoyens turcs n’ont jamais lu les livres.» (APA, le 23 Février 2009 »).

Ci-dessous le comportement (une partie) des Occidentaux, extrait d’une Tribune libre de Paysan Savoyard sur F de Souche

« 6. Les dénégateurs
Les dénégateurs, enfin, sont ces nombreux Français de gauche qui ne sont pas très à l’aise avec l’immigration. L’immigration les gêne. Ils sentent confusément qu’elle représente un danger mortel. Certes les dénégateurs s’arrangent pour échapper pour eux-mêmes à ses conséquences les plus néfastes (en parvenant à habiter dans des quartiers vivables ; en scolarisant au besoin leurs enfants dans le privé ; en partant en vacances dans les endroits vides d’immigrés).
Mais ils sont tout de même placés au quotidien devant l’évidence de l’invasion migratoire. Le plus souvent fonctionnaires, les dénégateurs n’appartiennent pas aux couches supérieures : ils sont donc confrontés à « la diversité », dans les transports qu’ils empruntent, dans les classes où ils enseignent ou dans les services publics qui les emploient.
Cependant il n’est pas question pour eux d’avouer, et surtout pas à eux-mêmes, que l’immigration leur pose un problème : il y va en effet de leur santé sociale et psychologique. S’ils commençaient à mettre en question le tabou de l’immigration, ils mettraient en danger par là même leur position sociale, leur réseau d’amis, leur carrière ou du moins leur tranquillité professionnelle.
Surtout ils menaceraient l’image qu’ils ont d’eux-mêmes : en venir à penser que l’immigration constitue un danger mortel est inenvisageable lorsqu’on a construit sa personnalité autour des « valeurs » de partage, de fraternité et de paix universelle. Ce serait admettre en outre qu’ils se sont grossièrement trompés depuis des lustres, ce qui est insupportable pour des gens qui se vivent comme des intellectuels.
C’est pourquoi les dénégateurs s’accrochent à des arguments éculés (« la France a toujours été un pays d’immigration ; l’immigration n’est pas plus importante qu’avant ; l’intégration finira par se faire ; si elle est difficile c’est parce que les immigrés sont parqués dans les ghettos et victimes de racisme… ») en évitant soigneusement d’y réfléchir et de vérifier leur pertinence. Les dénégateurs sont des « aveugles volontaires ». Toute remise en cause leur étant interdite, ils continuent à penser et à voter à gauche. »

Claude Laurent, responsable Nord-Picardie de Résistance républicaine 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




2 thoughts on “Monde arabe : 330 livres traduits par an contre 1650 pour la seule Grèce… par Claude Laurent

  1. AvatarPhilippe le routier & Co

    Ah zut, suis nul…
    C’est un peu hors sujet mais, il y a un moyen, sur Google, de chercher ce qui est le plus recherché sur le Web, par pays.
    Je ne peux pas mettre de lien ou de mode d’emploi, car, de lien je n’ai plus, et, faut l’admettre, suis pas doué en informatique (en plus là, je manque de temps)

    Mais si je m’en souviens, c’est que fdesouche justement avait fait un article là dessus, et que les résultats étaient à hurler de rire !
    J’ai plus les chiffres (ça date) mais pour les pays du Maghreb, le truc le plus demandé était… (roulements de tambours) De la pornographie ! (avec une préférence très marquée pour la pornographie vraiment crade)

    Le tableau était effarant !
    C’était établi par nombre de requêtes par million d’habitants, en pourcentage.

    Nord de la méditerranée, certains pays, dont hélas le nôtre, faut admettre qu’on a pas de quoi se vanter, je crois que plus de 30% des recherches concernaient du X.

    Mais au sud de la méditerranée, et d’ailleurs c’était pareil dans tout les pays musulmans, ça tournait entre 65 et 75% !
    Je garantie pas les chiffres, là, j’écris de mémoire, mais c’était ÉNORME !

    Alors perso, moi le X je m’en moque, j’y connais rien ayant la chance de ne pas en avoir besoin étant dingue de ma femme.
    Cependant, je ne juge pas les personnes seules, timides ou un peu âgées qui PARFOIS iront regarder un porno (légal, tourné par des gens qui l’ont choisi, soyons clairs)

    Mais les chiffres sur le monde musulman montraient je pense un truc évident.
    -C’est qu’il y a là bas un nombre incalculable de frustrés.
    -Et qu’en plus, leur goût en la matière, prouvent que ce sont de grands malades.

    Alors bon, paraît-il, on peux devenir accro au X aussi facilement qu’on devient accro à l’alcool (ça je l’ai lu sur Sciences et Avenir) mais que autant de gens, se prétendant très pieux en plus, cherchent autant de stimulations sexuelles virtuelles… C’est tout de même très ironique !

    Pour ce qui est de la lecture, des non traductions de livres vers la langue arabe, là par contre je ne suis absolument pas étonné.
    Soyons encore logiques, le coran contient tout d’après n’importe quel imam… Pourquoi lors, ces gens iraient-ils chercher autre chose ?

    J’ajoute, et ça c’est une chose que j’ai constaté moi même dans le monde arabo musulman, c’est que posséder des livres peut être dangereux ! Si vous avez un voisin un peu dingue, il sera capable de vous égorger, simplement parce que vous lisez autre chose que le coran justement.
    Ajoutez à cela que les fiers mâles musulmans ne veulent surtout pas que leur(s) femme(s) puissent s’instruire, et vous avez bouclé la boucle !

  2. AlainAlain

    Bon c’est mon jour de taureau enragé. Moi ce qui me sidère, c’est que lorsque voit l’état effarant de stagnation -on peut pas dire recul, sont arrivés à terme niveau mur ou abîme, c’est qu’autant de bouquin aient en fait été traduis -on se demande aussi si ici aussi y’a eu travail d’…érable parce que hein, quand même.

    Vu le manque d’intérêt pour tout ce qui ne se rapporte pas à ce qui les « intéressent » vraiment, (Routier touche à un point tout particulièrement dont sont friands), ces bouquins qui seraient traduits, ça serait pas matos leur donnant ammos pour pouvoir gueuler à la maladie mentale, cette fameuse et merdique zlamophopie ? Non moi je demande hein, parce que les sommets vertigineux sont plus qu’atteints, on se dirige carrément vers la stratosphère.

Comments are closed.