Oui, l’islam est une saloperie, mais c’est l’une de ses forces. Engagez-vous ! Par Alain Jean-Mairet


tribunauxislamiquesLe nouveau califat semble sorti tout droit des injonctions du coran et de l’exemple du prophète: il fait la guerre, massacre les prisonniers, exécute les apostats, assassine les opposants, viole les captives avant de les vendre et impose la charia et la dhimma, au nom de dieu. Il est temps de préparer la guerre. Contre l’islam (religion). Et contre l’Islam (civilisation).

Depuis des décennies, le mensonge savant et pieux a dominé le discours politiquement correct sur l’islam. Du moins hors de l’Islam. Car si nous avons été abreuvés de platitudes lénifiantes et d’excuses emberlificotées sur la nature et le message de la religion musulmane, les croyants, eux, s’abreuvaient de plus en plus massivement aux sources mêmes, c’est-à-dire aux textes fondateurs de l’aventure musulmane. L’alphabétisation, l’instruction puis Internet ont permis à des centaines de millions de musulmans de chercher par eux-mêmes la signification du message de leur dieu. Et ce message, dans les grandes lignes, est parfaitement univoque.

Le coran ne parle que peu du jihad, il parle surtout de la guerre, en des termes (arabes) qui ne laissent aucun doute sur les actes qu’allah attend de ses fidèles, dès qu’ils sont en position de le faire : il s’agit de tuer, en masse, et d’imposer sa loi, à l’aide de sanctions cruelles et létales. De plus, c’est l’exemple donné par le personnage du prophète Mahomet, guerrier professionnel pendant une dizaine d’années, jusqu’à sa mort. Pendant plus de mille ans, aucun érudit musulman ne s’y est trompé. Et les discours alambiqués des apologistes occidentaux ne font maintenant plus le poids devant l’évidence: l’islam est une religion de guerre. Et l’Islam est donc une civilisation intrinsèquement agressive.

Or pour remporter une guerre, il faut vaincre l’ennemi. Sur le terrain et dans les esprits. Sur le terrain, cela implique de se préparer militairement et stratégiquement. Nous savons déjà qu’il est vain de tenter de policer le monde musulman : si l’on intervient aujourd’hui contre l’EI, en Irak et en Syrie (et depuis peu en Jordanie), on renforce d’autant la position des jihadistes chiites d’Iran. Et vice versa. Il est donc plus indiqué de ne strictement rien faire. Ne pas intervenir, ne surtout pas livrer d’armes (excepté à Israël), et bien sûr n’accepteraucun réfugié musulman.

Par ailleurs, il faut rétablir la peine de mort pour «nos» musulmans qui contribuent d’une manière ou d’une autre au jihad – après tout, il s’agit d’une guerre, pas de simples crimes. Et l’un des premiers projets des jihadistes aguerris qui reviendront bientôt en Europe consistera sans doute, comme dans la région qu’ils auront quittée, à attaquer nos prisons pour en libérer leurs «frères». Tous les autres criminels musulmans doivent en outre être expulsés vers l’État islamique, si possible en échange de prisonniers occidentaux ou de faveurs quelconques. Tout le monde y trouvera son compte.

Dans le pire des cas, le califat va alors s’étendre à toute la région, jusqu’au point où une guerre totale sera nécessaire. Alors, il sera possible, vu le contentieux accumulé, de réunir un consensus parmi les États non musulmans, puis de raser La Mecque et Médine, de renvoyer le Moyen Orient à l’âge de la pierre moulue, d’infliger à l’Islam une défaite dévastatrice et définitive.

Mais cette guerre, contre l’Islam, ne concerne qu’une très petite partie d’entre nous. D’abord parce que même les guerres totales ne mobilisent guère que 10% des populations (d’où d’ailleurs le truisme ridicule selon lequel «les musulmans sont pacifiques dans leur grande majorité»). Et ensuite parce que les populations ne sont généralement pas consultées sur ces questions, même dans les démocraties, hélas. D’autre part, cette guerre n’est pas une fatalité: on ne peut pas exclure que les musulmans se réveilleront de leur folie à temps.

Mais l’autre guerre, contre les esprits, contre la religion musulmane, ne peut être gagnée que si une grande partie des non-musulmans y consacre ses efforts, avec des stratégies et des tactiques gagnantes. Avec des armes efficaces. Avec ténacité et détermination. Et cette guerre, elle, est indispensable. Même si la guerre militaire ne s’avère pas nécessaire ou se solde par un succès total, nous n’aurons vaincu que si l’islam, la foi musulmane, est morte et enterrée. Et si nous gagnons la guerre contre cette religion avant que le califat, celui de l’EI ou le prochain, ne devienne une menace planétaire, nous pouvons aussi nous éviter l’autre guerre, la vraie, l’affreuse, l’horrible guerre.

Il est donc temps de sonner l’hallali, d’appeler à la guerre contre l’islam.

Pour détruire une foi, il faut non pas lutter contre ses fruits, en attaquer les branches, mais en saper les fondements, en arracher les racines, en épuiser les sources d’énergie. Or on ne fait rien de tout cela en mettant en évidence les défauts de l’islam associés aujourd’hui à l’expression de l’«islamophobie». Souligner le suprématisme musulman, viser les aspects inhumains et impartiaux de l’islam, son agressivité, sa cruauté, est certes nécessaire, pour l’information des non-musulmans, mais au niveau de l’effet sur les croyants cela équivaut à traiter un nazi de raciste ou un tigre de bête féroce : au-delà des mensonges de circonstance, le musulman croyant est fier de ces aspects et même s’il regrette et s’offusque qu’on s’en serve comme d’insultes contre lui, il se réjouit par ailleurs qu’on lui reconnaisse ce qu’il considère comme des points forts. D’autre part, ces volets de la lutte contre l’islam sont déjà traités dans les textes fondateurs: le musulman instruit sait donc comment les utiliser à son profit.

Dans cette guerre, nos armes sont ailleurs. Elles résident dans laremise en question des fondements de la fable musulmane, desorigines de sa création, dans les incohérences géographiques majeures de son narratif, dans l’étude de La Mecque historique, dans les imperfections, non les erreurs grossières et innombrables, ducoran, dans le contexte de sa rédaction, dans les aberrations du personnage de Mahomet, voire dans sa simple inexistence. Oui, l’islam est une saloperie, mais c’est l’une de ses forces. Ses faiblesses sont ailleurs, elles relèvent de la supercherie et c’est là que nous devons viser, systématiquement, pour le vaincre. Dans les esprits.

Il faut que, dans les années à venir, la connaissance des faiblesses fondamentales de la foi musulmane devienne omniprésente et autant que possible dominante dans tous les débats sur la question. Cet aspect doit devenir un passage obligé de toutes les discussions sur l’islam, un chapitre au moins de tous les livres sur l’islam, une question au moins de toutes les interviews sur l’islam et bien sûr un ténor des débats en ligne, dans toutes les langues. C’est cette guerre-là, contre les fondements de la foi musulmane, qui permettra de vider les mosquées, de faire taire les prières quotidiennes haineuses des musulmans, de couper les vivres des jihadistes, de jeter le discrédit sur les apologistes, de décourager les musulmanes d’endoctriner leurs enfants dès l’âge de la tétée.

Et cette guerre-là, tout le monde peut y participer, jeunes et vieux, riches et pauvres, téméraires et timides. Il suffit de savoir lire et s’exprimer. Pas de confrontations sanglantes. Pas d’émeutes et de gaz lacrymogènes. Pas de problème avec les lois «antiracistes», pas de gros mots, d’insultes et d’aigreur. Seulement du travail, sérieux, stable, une manière de s’instruire, un axe d’étude à s’approprier. Une activité intellectuelle enrichissante, qui n’empêchera aucun chat de ronronner.

Engagez-vous, rengagez-vous. Nom de Dieu!

Alain Jean-Mairet

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




21 thoughts on “Oui, l’islam est une saloperie, mais c’est l’une de ses forces. Engagez-vous ! Par Alain Jean-Mairet

  1. AvatarGerard Bauchet

    OK, mais… la 1ère des chose à faire est de nous débarasser de nos dirigeants, la 2me est de sortir de l’EU ; ensuit, libre de nos mouvements enfin, nous pourrons attaquer le problème en rééquiper une armée, une vraie, une police mieux motivée,mieux encadrée et couverte par une présomption de légitime défsense en cas de débordements, purger la magistrature et l’éducation nationale, abolition des lois comméroratives Gayssot, Taubira et toutes celles comméroratives au nom d’un soit disant racisme, ne plus s’occuper des religions qui ne sont qu’affaire personnelles mais imposer la stricte application du respect des lois de la République, les contrevenants non français non n’a vivre ailleurs si cela les chante, personne ne les a obligé à venir mais personne n’est obligé de subir leur nuisance ; réserver les aides et logements sociaux uniquement aux citoyens français, suprimer les subventions d’aides aux étrangers et dissoure celles qui présenteraient un caractère subversif.
    Dans la foulée il faut aussi instaurer l’interdiction pour incompatibilité d’exercer un poste ministériel ou un mandat populaire électif à tous candidats de double nationalité.
    Et puis, arrêtons de se faire ch… avec avec des mesures humanistes qui n’ont pas lieu d’être avec ces individus : vous êtes venus en France pour travailler, d’accord, il n’y a plus de travail, dehors ; vous êtes en situation irrégulière, dehors après un séjour en taule -3 étoiles à l’africaine ; vous ne voulez pas donner votre nationalité pour rester de force, un séjour dans les Vosges dans un camp de rétention sans chauffage l’hiver on verra combien de temps vous allez tenir ; pour les délinquant récidivistes illégaux, peine non compressible effective dans un camp de rétention sans chauffage et nourriture à minima puis expulsion dans son pays d’origine.
    Supprimons les appels à l’immigration par la pompe à fric et rendons la vie impossible aux indésirables pour que le message passe.

    1. AvatarChristine Tasin

      Certes mais tout est lie. Pour convaincre les Francais de voter autrement il faut leur ouvrir les yeux sur les dangers que le gouvernement actuel leur fait courir et peser pour que le gouvernement suivant aille dans notre sens !

      1. AvatarMandalay

        La meilleure définition jamais dite (ou écrite) à propos de l’aspect profondément inhumain et révoltant de l’islam, fut celle prononcée par Golda Meir, dans le contexte de la défense d’Israël, alors qu’elle était 1er ministre.

        Je la cite de mémoire :
        Nous pourrons pardonner aux « autres » de tirer et de tuer nos enfants, … mais nous ne pourrons jamais leur pardonner de nous obliger à tirer sur leurs enfants.

        Ramenons ces mots à l’islam, qui nous oblige à faire face à une même alternative, qu’on le veuille ou non.
        Dès lors, on ne peut trouver de meilleure définition de ce qu’est cette saloperie, ni de meilleur motif à vouloir l’éradiquer.

    2. AvatarFrançois MARTIN

      voilà qui est clair et net face à cette 3ème guerre mondiale qui est menée (mais non déclarée) au nom de l’Islam par les djihadistes avec l’assentiment de tous les musulmans !

      Il ne faut pas tarder à renvoyer tous ceux qui veulent que la charia soit appliquée en France dans leurs pays d’origine avant qu’ils nous submergent et nous égorgent comme ils sont en train de le faire « à la chaîne » au moyen-orient !

      Que font nos politiciens qui mettent la tête dans le sable, comme les autruches et font rentrer le loup dans la bergerie, en France et dans toute l’Europe ?

      Il faut descendre dans la rue en masse pour ouvrir les yeux de nos contemporains, car tous les autres problèmes sont bien ridicules face à ce nazisme du 21ème siècle. Ne faisons pas comme au siècle dernier, laisser ce cancer se développer pour eviter d’avoir la guerre, car nous aurons inéluctablement les deux comme en 1939 !

  2. Avatarpirlouit

    oui christine.il serait temps que le fn se positionne clairement sur l’islam.malheureusement ce n’est pas ce que je lis sur les propos de yacine zerkoun proche de marine le pen. a caresser les musulmans pour avoir leur vote risque de dégouter les patriotes si le fn continu.

    1. AvatarJallade

      L’article de ce Zerkoun paru récemment sur Boulevard Voltaire est extrêmement pernicieux, un hyper concentré de « taqyya », plus fort que Dalil Boubakeur et Camel Bechikh réunis.

      Et pendant ce temps le haut clergé du FN est toujours, semble-t-il, perdu dans ses rêveries de « musulmans patriotes » qui n’existent pas et n’existeront jamais…
      Question : les électeurs qui crient aujourd’hui « Marine, Marine ! » ne seront-ils pas un jour horriblement déçus ?

      1. AvatarMartin

        La prise de pouvoir par Marine Lepen ne sera qu’une étape en appelant d’autres, mais absolument pas la « solution miracle ».

        Une fois au pouvoir le FN devra faire face à des pressions énormes non seulement de la part des atlantistes, mais également de la part de tout les milieux gauchistes et libéraux démocrates, qui guetteront la moindre erreur de parcours du FN pour crier au « fascisme », tout en poussant les étudiants avides de « romantisme révolutionnaire » type « mai 68 », à l’insurrection, et donc au blocage de l’economie.

        Ceux qui auront participé à l’election de Marine Lepen en 2017, ne devront pas se contenter de mettre leurs bulletin de vote dans l’urne en restant des spectateurs, ils devront soutenir le futur gouvernement de Marine Lepen de toute leurs forces en créant ou en rejoignant des mouvements contre insurrectionnels et contre révolutionnaires.

        Une fois élue, Marine Lepen ne pourra agir que si l’ensemble de ses electeurs lui assure un soutien médiatiquement visible et sans faille durant les cinq années de sa présidence.

      2. AlainAlain

        Bah Philippe, malheureux mais vraiment malheureux à dire, mais niveau déception FN sur ce sujet, ça fait un bail. Peut-être d’ailleurs bien pour ça d’ailleurs que notre Routier et moi-même avons déjà fait part de nos sentiments niveau politique/urnes. Pas demain la veille que vais me curer de mon cynisme, pire d’ailleurs, et bien saupoudré de rage, depuis que le maire de Fréjus a retourné sa veste digne d’un coup de pute des UMPS sur cette put1 de mosquée, parait-il sur ordre de MLP.

        S’ils n’ont pigés que s’ils s’obstinent à vouloir continuer à nous faire bouffer de cette saloperie va leur coûter, et cher, vaudront pas mieux que toute cette clique de traîtres. Cette connerie de muzzo patriote, ouais, tout comme un cannibale végétarien hein ! Non mais vont pas se foutre de nos gueules aussi au FN non plus, surtout le Philippot qui s’obstine à porter œillères sur cette saloperie, ou bien se fout-il lui aussi de nos tronches ?!

          1. AvatarChristine Tasin

            Oui pas tout à fait clair en effet, on va se charger d’analyser et commenter tout ça dans les jour s à venir…

          2. AlainAlain

            Merci Philippe pour liens. Quand à ces vaseux communiqués, vais meme pas perdre mon temps sur le premier sinon vais encore méchamment gueuler, mais pour le reste, pourquoi le Rachline n’a-t-il pas ordonné que tout stoppe jusqu’à ce que tribunal tranche -assumant que ça roule pas pour saloperie le tribunal- ? Parce que pas à l’arrêt la construction alors c’est quoi ce bordel, hein ? On le sait que eux n’en n’ont rien à foutre des lois et tout le tintouin, mais lui, faut pas charrier là.

            Moi cette merde je n’en veux pas, et les fréjusiens pur porc -donc hormis gauchiasse et dhimmis et le reste de la pourriture, n’en veulent pas non plus. Alors moi ceux qui me sortent que irréversible et toussa, ça va hein ! C’est le Peuple, NOUS qui décidons et personne d’autre. J’en ai vraiment plus que marre, articles 9, 25, 28, 35, comme déjà soulevé par Christine dans un autre article.

  3. AvatarMandalay

    Excellent texte d’Alain Jean-Mairet, qui est à rapprocher de celui de Sami Aldeeb publié hier par RL.
    Le texte diffusé par RL, étant la retranscription d’une interview de Sami Aldeeb par un media quebecois.
    Ces deux figures qui symbolisent -en Suisse- le rejet de l’islamisation, aboutissent aux mêmes conclusions que celles de Christine (pour ne citer qu’un nom).
    On ne peut plus admettre l’islam dans nos sociétés – les stades de la tolérance et du dialogue (en définitive inexistant, car se résumant en propos mielleux et stériles) sont largement dépassés.

    Comme tel, et jusqu’à preuve du contraire, l’islam n’est pas réformable.
    Le minimum-minimorum serait l’abandon et le rejet, par les musulmans, de la partie médinoise du coran, … avec en corollaire, des conséquences décapitant l’islam.
    Décapiter l’islam sont d’ailleurs les mots prononcés par Sami Aldeeb.

    A chaque fois que des noms connus pour leur rejet résolu de l’islam, haussent le ton, ils le font systématiquement dans le contexte d »une guerre sans effusion de sang ».
    La fermeté n’est pas synonyme de violence.
    Par contre, en face, … la moindre critique des fondamentaux de l’islam, et de ses modes d’action, se règle immédiatement par la mort.
    Et il n’y a aucune raison qu’il en soit autrement dans le futur.
    L’islam est ainsi fait, et enseigné.

    Plus le temps passe, et plus se pose la question de la pertinence et de la continuïté de l’attitude non-violente qui est la nôtre.
    La fin de cette attitude approche à grands pas, et les exactions de l’EIL semblent en être un signe avant-coureur s’ajoutant à d’autres.
    Or, l’EIL n’est rien de plus que la démonstration de l’islam en action.
    La même qualification s’applique pour boko haram, pour les talibans afghans et pakistanais, pour les organisations wahhabites, … et la liste n’est pas close !

    Il n’y a pas de quoi être optimiste pour demain, mais s’il n’y a pas d’autre choix …

  4. AvatarRoland L'Alsacien

    moi j’ai envoyer un mail au FN de protestation depuis l’année dernière suite nouvelle construction a Strabourg pour une mosquée Turc cette fois ci ! et à été signé entre temps le permis de construire par les Socialistes à Strasbourg même pour l’acceptation de deux minarêts ou ça gueulera « allah akba » et vous savez ou ? en face de l’eau du conseil de l’europe et ce térrain ce situe à la Roberstau quartier bourgeois de Strasbourg ! et le comble il ( les turcs )ont acheter le terrain et sachez que je n’est jamais reçu de réponse du mail envoyer au FN , ceci est pour mettre les point sur les i et que vous le sachiez ! en plus de ça les Socialistes contribue financièrement pour cette saloperie de secte islam. C’est pour cela que je n’est plus prie ma carte d’adhérent du F.N. parce que je veut savoir une réponse qu’ont ne ma jamais répondu ! est celle là est clair comme de l’eau de roche !!! est ce que le F.N. interdira complètement l’islam en France OUI ou NON ? et l’immigration sera t’elle renvoyer définitivement dans ces pays d’origines musulmanes OUI ou NON avec retrait de la Nationalité Française ou Européenne OUI ou NON ?
    je n’est jamais reçu de réponse à ce sujet bien que je l’est envoyer mon mail au paquebot et au siège en Alsace ! pourtant j’étais un des premier avec le Père LePen en Alsace et cela ma value jusqu’a aujourd’hui encore des harcèlement administrative et autres . L’Islam n’a rien a faire en Occident et ce n’est pas notre culture et le sera jamais ! Je t’embrasse Christine et à bientôt . Chalom et Ainsi soit t’il.Roland L’Alsacien.

  5. AvatarMartin

    La prise du pouvoir par le F.N en 2017 constitue une première étape vitale et indispensable pour stopper l’immigration de remplacement, renforcer nos frontières nationales, et reconstituer une armée et des forces de polices dignes de ce nom.

    En revanche cette prise de pouvoir par le FN ne sera effectivement pas la « solution miracle » qui permettra de déraciner définitivement l’implantation de l’islam conquérant en France.

    La prise de pouvoir par le F.N nous donnera seulement quelques années supplémentaires pour travailler à l’anéantissement méthodique de l’islam dans les esprits aliénés par cette ideologie barbare.

    D’autres part, il serait totalement naïf de croire et de penser que l’élite mondialiste laissera Marine Lepen ou tout autres dirigeant souverainiste, exercer son mandat présidentielle en toute quiétude. Et c’est pourquoi nous avons également besoin d’un service de contre espionnage Français digne de ce nom, autrement dit capable d’empêcher ce dont fut victime le Général Degaulle en 1968.

    Général Degaulle qui en ayant voulu quitter l’otan tout en désirant un rapprochement économique avec la Russie, s’attira lui aussi les foudres de l’élite pensante mondialiste.

    Élite mondialiste qui grâce à certains services d’intelligence bien connus, favorisa en sous main le fameux « printemps » étudiant de mai 68.

  6. AvatarMartin

    Sur cette terre la liberté ne sera jamais un « acquis », la liberté réclame de se battre en permanence pour elle.

    Face à la barbarie islamiste il nous faut impérativement changer de paradigme en commençant par les points suivants :

    – ne plus traiter l’islam comme une « religion » alors qu’elle n’en est pas une de par le « paradis » pour mercenaires qu’elle promet à ses adeptes, mais comme une ideologie politique se parant de « religiosité » pour mieux aliener ceux qu’elle à déja soumis et atténuer la vigilance de ceux qu’elle à soumettre.

    – ne plus considérer la résistance à l’islam comme une simple lutte visant à préserver l’existence de la seule république, mais comme une lutte visant à preserver l’existence même de la civilisation occidentale désormais en danger de mort, et ce au même titre que la civilisation Romaine avant sa chute.

    – ne pas séparer la résistance à l’islam de la résistance à l’ideologie mondialiste qui en favorise l’expansion par la destruction méthodique de nos remparts nationaux. Destruction aujourd’hui opéré par l’intermédiaire de l’Europe de Bruxelles et de ses commissaires du peuple non élus.

  7. Avatarpaul

    On est dans une société qui est encore à priori majoritairement agnostique , mais on bouffe du Allah matin et soir et j ai l islam en overdose..Valls ne cesse de faire des discours toujours et encore sur les pauvres victimes musulmanes de ce pays constamment renvoyées à leur origine ou leur religion..Tout le monde sait et surtout lui que c est l islam qui s oppose à toute intégration et qui impose son joug dans nos sociétés et c est encore eux qu on veut faire passer pour des victimes ? Je bouffe du halal là où je travaille sans autre choix possible et c est les musulmans qu on offense ? Moi je suis offensé quand je sors dans les rues et que je vois chaque jour davantage de voile et de niquab qui me rappel les atrocités que les musulmans commettent ici et ailleurs dans le monde..Dans les visages de ces ‘ soldate d Allah ‘ par contre aucune mine offensée non plus par les exactions de leurs frères de religion ,et encore moins de la gêne de s imposer de la sorte ici, bien au contraire, une espèce de morgue abjecte à vos dépend se fait sentir chaque fois que leur regard croise le votre..Assez Mr Valls et les autres ,on n en peut plus et on ne sait que trop comment tout cela va finir si rien n est fait….

  8. EVAEVA

    « Il est temps de préparer la guerre. Contre l’islam (religion). Et contre l’Islam (civilisation) ».

    L’islam n’est pas une religion, et encore moins une « civilisation ».

  9. AvatarRoland L'Alsacien

    Bonjour Christine,

    OUI ! EVA !!! vous avez raison ,
    L’Islam est une saloperie de secte sanguinaire !
    ce n’est pas notre culture est nous n’en voulons pas !
    Christine je vous embrasse bien fort et bonne journée a vous aussi et que le combat soit gagner contre cette grande saloperie qui est l’islam.Shalom et Ainsi, soit t’il . Roland L’Alsacien.

  10. AvatarFrançoise

    Extirper l’islam de l’occident, c’est comme vider l’océan avec une petite cuillère, il y a tellement de réformes a faire dans ce pays que cela prendra des décennies pour obtenir un résultat, et encore je ne suis pas sûre que le résultat escompté sera au rendez-vous, si le FN a une certaine complaisance avec l’islam et les musulmans, il en sera très différend avec les extrémistes de tous bords, et pour ce qui est de la laïcité, faire appliquer la loi de 1905 telle qu’elle fut rédiger il y a plus d’un siècle, aucuns financements avec des fonds publics, et aucuns signes extérieurs religieux dans l’espace public, la religion quelle qu’elle soit devant être cantonnée uniquement dans la sphère privée, on ne s’en porterais que mieux, supprimer le regroupement familial mis en place par VGE qui 2 ans après commença a dénigrer le nombre d’immigrés et le communautarisme qu’ils apportaient avec eux, supprimer la double nationalité qui provoquerait ce que certains appelle une re-migration, l’immigration dans le sens inverse, expulser tout les clandestins d’où qu’ils viennent, réformer le droit du sol au profit du droit du sang, être français s’hérite ou se mérite, réformer la magistrature et tout le système judiciaire et pénal, réformer l’éducation nationale avec la méritocratie au bout du chemin, supprimer la théorie du genre et l’interdiction du lobby LGBT qui n’a absolument rien a faire dans nos écoles, réformer l’union pour les homosexuels, qui passe par l’amélioration du pacs d’il y a quelques années, les mariages devant être proscrits, ETC ETC il y a bien d’autres domaines à réformer mais trop nombreux pour être décrits ici, une secte comme l’islam ne peut pas et ne doit être reconnue comme deuxième religion de France, car une secte n’est pas et ne pourra jamais être une religion avec toutes les dérives qu’elle contient, cela va à l’encontre de tous nos textes judéo-chrétiens, sans oublier bien sûr la réduction de l’immigration a 10 000 entrées par an voir même a la supprimer totalement si le pays n’a pas suffisamment de croissance donc d’emplois a offrir, il y aura beaucoup de travail pour le gouvernement élu qui devra tenir ses promesses sous peine de se voir délégitimés par ses propres électeurs, si nous ne voulons pas que notre modèle de civilisation et de culture disparaisse sous les coups de boutoirs de l’islam.

Comments are closed.