Edito du jour : c’est la rentrée, le ministre Belkacem est prêt à faire son sale ouvrage


BanniereSite3

 

Voir les éditos précédents

02 septembre 2014

 

C’est la rentrée, le ministre Belkacem est prêt à faire son sale ouvrage

  

Belkacem nous promet de karchériser les enseignants qui, au lieu d’enseigner l’égalité homme-femme apprendraient à leurs élèves à écrire et à découvrir la littérature française. On pourrait croire que cette bourrique ( c’est trop gentil), ou plutôt cette taupe (c’est mieux) est d’une nullité crasse et qu’elle croit qu’il suffit de discuter, le derrière sur la table, avec des élèves, pour que tout à coup Mohamed prenne conscience que Aïcha a le droit de sortir comme lui, de mettre une mini-jupe et de faire l’amour avant le mariage, avec un non musulman de surcroît. On pourrait croire que la taupe-bourrique  est si ignare qu’elle ne sait pas que faire lire la Princesse de Clèves, Molière ou Victor Hugo forment de façon certaine au respect de l’autre et permettent à chacun d’évoluer pour quitter un état d’esprit et des mœurs moyenâgeuses et tribales.  Il nous a fallu Montaigne, Descartes, Voltaire et combien d’autres génies pour apprendre à douter, pour ébranler les superstitions, jusqu’à ce qu’enfin nous ayons la capacité de penser par nous-mêmes. Pour que les enfants musulmans parviennent à cette même évolution, soient libérés du joug qu’ils traînent toute leur vie, l’Education nationale devrait interdire qu’on parle d’islam, devrait interdire qu’on tolère des repas de substitution à la cantine, devrait interdire qu’on oblige les non musulmans   à respecter la différence quand cette différence est une insulte à notre civilisation.

Or, le ministre Belkacem connaît parfaitement l’islam et ses règles, et y est terriblement attachée… Elle sait donc qu’il n’est pas possible à un musulman de considérer que la femme est son égale sauf à quitter la religion musulmane…  et ce ne sont donc pas les quelques heures passées par les profs à enseigner l’ABC de l’égalité qui changeront quoi que ce soit pour eux. Par contre, peu à peu, nos enfants sont privés de véritables enseignements, de leur culture, de leur patrimoine, de la capacité de raisonner et de s’exprimer correctement. Je ne doute pas un instant que c’est bien ce but qui est visé par la taupe Belkacem. Ne vous laissez pas avoir par ses faux airs d’ingénue, elle sait exactement ce qu’elle a à faire. Peut-être même que le roi du Maroc continue de l’employer pour faire connaître la culture marocaine… Comment mieux imposer une culture qu’en détruisant celle des autochtones ?  

Christine Tasin

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


6 thoughts on “Edito du jour : c’est la rentrée, le ministre Belkacem est prêt à faire son sale ouvrage

  1. AvatarAntiislam

    Bonjour,

    Nous avons eu le droit , au 19-20 de FR3 de ce soir , aux débordements d’une haine ahurissante d’un jeune responsable syndical de l’EN contre le maire de Puteaux : elle avait commis le crime nazi … de proposer des cartables roses aux filles et des cartables bleus aux garçons …

    On marche sur la tête avec ces gens-là : cette néo-Gôche n’est plus la Gauche …

  2. Laurent CLaurent C

    (…) »Pour que les enfants musulmans parviennent à cette même évolution, soient libérés du joug qu’ils traînent toute leur vie, l’Education nationale devrait interdire qu’on parle d’islam, devrait interdire qu’on tolère des repas de substitution à la cantine, devrait interdire qu’on oblige les non musulmans à respecter la différence quand cette différence est une insulte à notre civilisation. »

    Belkacem obéït aussi aux dictats de OSCE/BIDDH, Conseil de l’Europe, Unesco, 2012.

    1. AvatarChristine Tasin

      Excellent rappel, en effet, mon cher Claude. Je confisque pour publication lundi, j’ai déjà quelques gros morceaux pour demain et notamment ton carnet de voyage en Dordogne à la recherche des voilées…

Comments are closed.