Connaissez-vous l’histoire de l’expansion de l’islam ? Par Louis-Alexandre Lublet


Print Friendly, PDF & Email




6 thoughts on “Connaissez-vous l’histoire de l’expansion de l’islam ? Par Louis-Alexandre Lublet

  1. AvatarPhilippe Marcel Vincke

    Pour lutter contre l’extension supposée de l’Islam, il faut allumer un contre-feu et restaurer la pré-éminence de l’Eglise Catholique, de la chrétienté en général, surtout en Europe. L’éviction de la Turquie de la C.E. est inévitable.
    Par contre, la mise à l’écart de la Russie ( la « Sainte Russie ») serait une catastrophe mortelle.

    1. AvatarMartin

      Attention aux tentatives d’instrumentalisation et de détournement des principes Chrétiens (qui sont également les principes de notre république laïque), par le politique, car c’est un jeu extrêmement dangereux qui à terme pourrait même desservir l’objectif recherché.

      Etant donnée qu’en occident et au fil des siècles, le Christianisme à finit par imprégner nos consciences et même nos institutions républicaines, et que grâce aux sacrifices et renoncements consentis par plusieurs générations de Français nous vivons dans une société ordonnée et encore relativement stable, il n’est donc pas necéssaire à mon sens de se priver de la liberté de choix que le Christ lui même désirait pour nous, car ont vient au Christ par Amour et choix de la conscience et du coeur, et non par un quelconque choix politique influencé par les événements et l’actualité.

      Pour assurer la protection et la défense de ces principes imprégnant nos consciences et nos institutions face à toutes formes d’ideologie totalitaire et barbare, Il est cependant nécessaire de rappeler quel est la source historique de ces principes affichés sur le fronton de nos mairies. Principes qui je le rappelle ne sont pas apparus à la fin du 18éme siècle.

      Si durant plus de milles ans l’Eglise catholique elle même institua pour la première fois dans l’histoire humaine la laïcité tel que nous la connaissons aujourd’hui , à savoir celle qui consistait à « rendre à Dieu ce qui est à Dieu et à César ce qui est à César », c’était déja pour tenter d’empêcher tant bien que mal, les nombreuses tentatives d’instrumentalisation du religieux par le politique.

      Ainsi ce que l’ont nomma à tord « guerres de religions » en occident, étaient avant tout des guerres « d’instrumentalisation du religieux par le politique », autrement dit des guerres influencés par les rivalités personnelles et les interêts particuliers entre des princes qui se saisirent du pretexte religieux ou de certaines rivalités théologiques, pour assouvir leurs soif de conquéte.

      Car il n’y a pas pires ennemis du Christianisme et des principes transcendants qui le définisse, que ceux qui s’en revendiquent pour mieux satisfaire des objectifs politiques ou des interêts particuliers.

      Pour finir, je rappelle également que contrairement à toutes les religions transcendantes qui un jour ou l’autre ont été victimes d’une tel instrumentalisation ou d’un tel détournement à des fins politiques, l’islam dont les appels aux meurtres sont écrits noirs sur blancs et dont les versets sataniques n’accordent aucune liberté de choix à l’individu si ce n’est la mort ou la dhimmitude, ne peut aucunement y être inclu.

      Ainsi prétendre que l’islam est victime d’une » instrumentalisation politique » ou d’une « mauvaise interprétation » revient exactement au même que prétendre que les crimes commis au nom du nazisme seraient une « mauvaise interprétation » de « mein kampf » et de la volonté pleine « d’amour et de paix » du « prophéte » hitler.

      Prophéte Hitler qui tout comme le « führer » mahomet promettait certes un monde « de paix et d’amour »… du moins après avoir asseriv ou s’être totalement débarassé de ceux qu’il considérait comme des « mécréants »..

      J’insiste sur le fait que se contenter de rappeler la source historique des principes qui régissent nos consciences et nos institutions républicaines, ainsi que les luttes et les résistances qui ont permis de faire perdurer ces principes pendant plus de milles ans, est à mon sens largement suffisant pour marquer la prééminence du Christianisme en France et en Europe sur l’islam.

      1. AvatarMartin

        Pour résumer en « deux mots » et de manière moins confuse ce que je viens d’expliquer dans le commentaire plus haut, je dirais la chose suivante :

        Tant que cette société est encore relativement stable et ordonnée, Déclarons haut et fort la source historique des principes qui régissent nos consciences et nos instititutions autant en France qu’en Europe, tout en gardant également cette liberté de choix de venir au Christ uniquement par Amour.

  2. AvatarJean-Paul Saint-Marc

    Ces résumés sont excellents.
    J’en avais d’ailleurs utilisé un comme illustration de commentaires.
    J’enregistre cette page, sur precaution.ch l’accès à ces docs m’a été impos. !

  3. AvatarMandalay

    à Alpha et Omega, s’il nous lit.

    Ces textes, dans la lignée des fratraseries, sont plus que jamais d’actualité et éclaire un islam qui n’a rien perdu de sa violence et de sa barbarie au fil du temps.
    Que ces textes aient été diffusés par Alain Jean-Mairet, ne fait qu’en renforcer l’impact.

Comments are closed.