Le problème ce n’est pas qu’une poignée de Bretons se convertissent à l’islam, par Mandalay


sac-poubelle-ou-burka (1)Philippe Bescond-Garrec a pris une grosse colère en lisant l’article proposé par Breiz-info à propos des Bretons convertis à l’islam. Or, ce genre d’article est irritant, car le texte publié n’apporte strictement RIEN venant étayer son titre.

Certes, ont été interrogés trois ou quatre convertis … et alors ? …pour le reste, il n’y a que des « on dit », des interprétations, ou des hypothèses émises par l’auteur de l’article.

Qu’il y ait des conversions vers l’islam est un fait indéniable, mais face à cela, il y a les conversions allant dans l’autre sens – celles de musulmans qui abandonnent l’islam et adhérent à d’autres convictions.
Aucune mention n’est faite concernant l’absence de toute pratique, de la part d’une partie de la population qui se réclame de l’islam.
On s’attarde volontiers sur l’absence de pratique chez les catholiques, mais en oubliant de dire que ce phénomène va bien au-delà des seules obédiences chrétiennes.
La désaffection de la pratique religieuse, est une des caractéristiques de vie d’aujourd’hui, alors que la conviction religieuse « profonde » semble intacte.
Autre phénomène (pourtant quantifiable) qui n’est pas pris en compte, est la progression du nombre de croyants, du au taux de fécondité dans les familles issue de l’immigration récente et continue.
Face à cette progression par la naissance, le nombre de conversions de bretons « pur jus » est probablement marginal.

Pour que l’article publié par breiz-info « tienne la route »; il eut fallu -au minimum- que soient publiés des chiffres vérifiables et crédibles quantifiant le phénomène de propagation de l’islam..
Et là, commence l’opacité et le flou total.
Sans données fiables, il est impossible d’affirmer quoi que soit dans un sens ou dans un autre.
Rien ne vient étayer la thèse -implicite- défendue par le journaliste de Breiz-info.

Conclusion : cet article est à considérer comme du blabla, un de plus, dont la seule utilité fut de remplir des colonnes qui autrement seraient restées blanches.

Mandalay, Responsable Résistance républicaine Belgique 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




5 thoughts on “Le problème ce n’est pas qu’une poignée de Bretons se convertissent à l’islam, par Mandalay

  1. languille

    absolument d ‘accord , je suis Bretonne et j ‘ai été très en colère à la lecture de cet article de breiz-info ,qui ne repose sur rien .il y a de plus en plus d ‘arabes avec enfantssss , ils ne sont pas Bretons !!!

  2. le français provençal

    un pays celte converti a l’islam…. (beurk…)

    ici en Provence la fracture est de plus en plus nette entre d’un coté les blancs et immigrés intégrés et de l’autre les immigrés inassimilables, les whiggers et les convertis ( très nombreux a Marseille et a Toulon). d’ici peu ce seront deux sociétés complètement hermétiques l’une a l’autre.

    d’ailleurs (Hors-Sujet), il est possible que je doive bientôt quitter la Provence pour aller en Bretagne, si quelqu’un pouvait me donner un topo sur le niveau d’acculturation et d’allogénisation de cette région… merci d’avance

  3. Jallade

    A propos, dans l’article de Breiz-info que nous a livré Philippe Bescond-Garrec, une convertie indique qu’elle a franchi le pas grace au site internet de l’imam Rachid abou Houdeyfa.
    Alors là, c’est une sacrée référence!

    En janvier 2013 Christine Tasin a attiré l’attention sur ce très-saint homme et très-habile racoleur d’enfants (mosquée Sunna à Brest). Si vous voulez voir ce jeune excité, cherchez ses vidéos sur internet.

    http://resistancerepublicaine.eu/2013/limam-de-brest-cherche-a-attirer-nos-enfants-et-demande-la-complicite-des-enseignants/

    1. Jallade

      A bien relire ce texte RR de janvier 2013 et les commentaires, il convient peut-être de re-préciser aujourd’hui que Rachid el Jey (mosquée Sunna de Brest) et Rachid Abou Houdeyfa (imam mosquée Sunna de Brest) sont une seule et même personne. Allez savoir pourquoi…

  4. Françoise

    Il ne faut pas gober tout ce qu’on raconte, certes il y a bien en France des conversions a l’islam, mais ça ne représente qu’un tout petit pourcentage au niveau national, de plus ceux et celles qui se convertissent le font en toute connaissance de cause, et si ce n’est pas le cas, alors ce sont des ignorants profonds, maintenant que des bretons se soient convertis a l’islam, ça ne m’étonne pas car la Bretagne politiquement est plutôt de gauche non ? alors pour moi c’est un manque de profonde conscience, rien d’autres, ce n’est pas ça le grand danger, le grand danger c’est l’arrivée massive d’immigrés qui a terme ne s’intégreront jamais et ensuite leur natalité qui est beaucoup plus forte que la notre.

Comments are closed.