Philippe Vardon : »l’union des croyants chrétiens-musulmans » est une aberration


Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


7 thoughts on “Philippe Vardon : »l’union des croyants chrétiens-musulmans » est une aberration

  1. AvatarSandrine

    Pas eu le temps de tout écouter, mais suis tombée sur la minute 30 et la suite et je suis totalement OK avec Ph. Vardon : à cause de l’islamisme qui ronge nos écoles avec la présence massive de musulmans, à l’origine de la négation de notre histoire, la négation de Charles Martel, la manière très orientée dont on parle des croisades et de la colonisation, etc, est-ce que les partisans de Farida Belghoul vont défiler avec nous pour rétablir la vérité et notre identité ? On en doute vu son islam !…
    Il est très inquiétant de savoir que Christine Boutin est missionnée par l’Eglise pour tenir un discours bisounours de future dhimmie !

    1. AlainAlain

      Ça vaut le coup de tout écouter quand vous le pourrez Sandrine, car il y a quand même des moments inquiétants lorsque parle Boutin. Pour citer deux exemples, elle sans arrêt dit que elle préfère encore et toujours le dialogue, hors elle n’a l’air de comprendre le sens unique vu agenda et taqqiya. Et il faut l’entendre dire que sa foi ci et sa foi ça, y compris lorsqu’elle exerce en politique (et là y’a gros souci) ainsi pour ce qu’il adviendra, et ici avis perso mais extrêmement dangereux car l’implication pourrait être qu’elle serait prête à tout entraîner dans sa chute, si chuter est de par sa foi.

  2. AvatarFrançoise

    Philippe Vardon a raison, en quoi consiste l’entente entre croyants, chrétiens et musulmans, quels dialogues entre une religion du livre et l’islam ? il ne faut pas faire comme le Pape François qui veut édifier un pont entre le christianisme et l’islam, pure utopie que cela, pour moi il n’y en a aucuns. Quand a Christine Boutin, elle ferait mieux de lire le coran avant d’ouvrir sa bouche.

Comments are closed.