Quand les voilées envahissent la brocante de Villeneuve-d’Ascq, par Etienne


brocante-2Encore une fois, rien de neuf sous le soleil du Nord,mais, toujours, ce choc que l’on voudrait éviter mais qui, chaque fois, et malgré que j’en aie, me commotionne.

Villeneuve-d’Ascq, hier matin, banlieue lilloise. Vide-greniers comme j’aime : le calme, monsieur et madame tout- le-monde (quelques centaines à peine) vendant  des petits fragments de vie : la chaise de bébé devenu grand, les livres que l’on s’est forcé à lire parce c’était-dans-l’programme, le costume de mariage « qu’a servi qu’une fois »….

Un brin de soleil et un léger frais accompagnaient le tout. Bref, le bonheur ou peu s’en faut.

Et là, irrésistiblement, venues par dizaines, jeunes le plus souvent, très jeunes parfois, chalands ou vendeuses, ces femmes d’ailleurs, voilées, parfois de haut en bas, soucieuses jusqu’à l’obsession de ne laisser apparaître la moindre mèche de cheveux, le plus petite forme…Pas une une ou deux, des dizaines, j’en témoigne. Villeneuve-d’Ascq, dimanche 20 avril, 13 heures…

Ca ne passe pas…

Etienne

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




9 thoughts on “Quand les voilées envahissent la brocante de Villeneuve-d’Ascq, par Etienne

  1. AvatarPivoine

    Remplacement de population !
    Quand donc les Français se décideront-ils à voter, enfin, comme il faut ???
    Ils disent tous être d’accord avec le FN, mais les trois quarts préfèrent voter pour les mêmes, ou s’abstenir, ou voter blanc, ou nul.
    Croient-ils que ça va changer quelque chose ???

  2. Avatarpugnacite

    Les voilées sont toujours davantage de sortie(en même temps que les Français -soit ne les voient pas ,soit feignent de les ignorer en baissant la tête-)et sur tous les marchés et brocantes de France.
    Leur lutte pour une implantation ferme et définitive et pour obliger à accepter leur s pratiques archaiques et rétrogrades,est chaque jour davantage ostentatoire .

  3. AvatarAlainpsy

    Je confirme, faisant une dizaine de brocantes par week-end, qu’effectivement de plus en plus de voilées débarquent dans ces manifestations, et que ces brocantes seront, à terme, désertées par les véritables amateurs et connaisseurs, pour laisser la place à ces traine-misères qui ne sont là que pour acheter un vêtement ou un ustensile de cuisine à bas prix. Il se passera le même phénomène que lorsque ces gens débarquent dans une cité tranquille, tous ceux qui le peuvent fuient cette promiscuité désagréable et irrespectueuse. D’autre part, depuis environ une dizaine d’années, je vends mes stocks de livres deux fois par an ainsi que les livres dont les enfants ne veulent plus, et comme c’est presque neuf tout part assez vite. Or, jamais une femme voilée, je dis bien jamais en dix ans une femme voilée ne m’a acheté un livre, pour elle ou pour ses enfants, c’est aussi ça la France de demain, un islam ennemi des livres, de toute culture, de toute curiosité et de tout savoir, une grande et profonde source avérée de violence.

  4. AvatarDot

    La solution : les boycotter et ignorer en attendant les élections. Elles seront partout où les prix tournent autour de 5 euros. Un chaland m’avait même demandé pourquoi je ne lui donnais pas l’article gratuitement ( le prix était de 800 euros ! ). Un autre avait demandé à la direction d’un collège de lui céder des tableaux de classe gratuitement car c’était pour une école coranique, une bonne action en somme…Ces gens jouent les déshérités alors qu’ils ont des pièces d’or sous leur matelas et une maison dans leur pays !

  5. AvatarAlain

    Et encore vous n’avez rien vu. Faites un tour un jour à la prochaine brocante de l’avenue de flandre dans le 19é. C’est l’Afrique qui défile et qui vend. Les brocanteurs Français de souche on les trouve à la place d’aligre et à St mandé le mercredi. Mais il ne faut pas se leurrer les autres suivront très bientôt.

  6. AvatarDURADUPIF

    De même dans mon coin où elles « apparaissent » pour les vides greniers. Les belphégors sortent avec leurs barbus de service dans leur plus grande laideur. On supporte ces catafalques…jusqu’à quand ?

  7. AvatarFrançoise

    Un petit tour du coté des puces de saint Ouen au nord de Paris et ce sera pareille vous ne serez pas déçue du voyage Inch Allah. Hier je suis allé me balade du coté de Jaurès et Stalingrad, quel choc, ce quartier est complètement transformer, des immigrés partout des hommes assis sur des bancs, hommes jeunes vieux, dans la moyenne d’âge qui sont là a tuer le temps dehors, pour ce qui est des commerces, pareille, que des boutiques exotiques où l’on vend des produits Africains, Maghrébins, asiatiques, en un mot Méconnaissable les visages pâles étant rares, je n’ai croisé que des Français issus de la diversité, le changement de peuple comme dit Renaud Camus est largement commencé depuis plusieurs dizaines d’années.

  8. AvatarSandrine

    Non, ça ne passe pas.
    Quand j’en rencontre, je les regarde complètement de travers en leur faisant une tronche de six pieds de long, jamais je ne leur cède le pas, (alors que je suis d’un naturel à laisser passer tout le monde), quitte à les bousculer un peu si c’est possible. Idem pour les barbus.

  9. AvatarLéo

    2015, idem ! Dans les jolies brocantes des petits villages classés du Vexin. Des hordes de femmes envoilées débarquent des Mureaux avec leurs poussettes, leurs mômes, leurs maris barbus. Douce France, cher pays de mon enfance…..

Comments are closed.