Apprentissage de l’arabe dans les écoles : Peillon applique déjà le programme du parti « islam » français !


association la plume valence 1Dhimmi, islamo-collabo, ennemi de la France ? Tous les qualificatifs sont possibles pour Peillon. Et il n’a aucune circonstance atténuante…

 http://www.leprogres.fr/france-monde/2014/02/13/peillon-veut-developper-l-enseignement-de-l-arabe?utm_source=direct&utm_medium=newsletter&utm_campaign=le-progres-l-actu-du-jour-en-un-clin-d-oeil 

On ne sourira même pas devant les prétextes ou plutôt les alibis forgés de toutes pièces par le Sinistre de l’Education nationale :

Il va « ouvrir un plus grand nombre de postes d’enseignants d’arabe aux concours et doubler d’ici trois ans le nombre de sections spécifiques dites «langues et cultures méditerranéennes» et «orientales», en collèges et lycées.

Les classes «langues et cultures méditerranéennes» mixent enseignement de langues et cultures de l’Antiquité et de la langue arabe. Douze sections de ce type ont été ouvertes de manière expérimentale en 2011, et c’est en rencontrant élèves et enseignants de celle du lycée Paul Cézanne d’Aix-en-Provence que M. Peillon a annoncé ces projets de développement.

Ceux-ci prévoient aussi le doublement du nombre de classes «orientales» (8 aujourd’hui) qui proposent des cours d’arabe et d’une matière enseignée en arabe. « 

Et tout cela pourquoi ?

Pour mettre fin à une injustice, l’arabe étant abandonné comme l’allemand depuis des années ? Mais pourquoi choisit-il l’arabe et non l’allemand ? Tout simplement parce qu’il y a en France des millions de descendants d’immigrés arabisants… et qu’il faut développer leur culture propre pour acheter les futurs électeurs qu’ils sont tout en favorisant le remplacement de peuple et de civilisation.

Pour former des Français capables de rivaliser avec les Brésiliens et les Chinois de l’autre côté de la Méditerranée ? Faudrait savoir… Le gouvernement a complètement abandonné la politique de développement de la francophonie en Afrique et en Asie, délibérément, même là où l’on parle (parlait) naturellement français. Le gouvernement a instauré l’enseignement en anglais aux dépens du français en fac et dans les grandes écoles dans un certain nombre de disciplines au motif que la langue internationale serait l’anglais et que l’avenir des Français passerait par là… Depuis des lustresActuellement nos élites, nos ingénieurs, nos techniciensrith

La réalité, c’est que Peillon applique sans le dire le programme du parti « islam » français qui veut que l’arabe soit enseigné dans tous nos collèges et lycées afin d’en faire, sans le dire, la deuxième langue parlée en France et même, bientôt, la première, grâce à la ratification de la Charte des Langues régionales et minoritaires qui permettra à l’arabe dialectal et aux langues régionales de supplanter le français dans les administrations, écoles, tribunaux…

 

 Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


6 thoughts on “Apprentissage de l’arabe dans les écoles : Peillon applique déjà le programme du parti « islam » français !

  1. AvatarStéphanie

    Chère Christine Tasin,
    En rajoutant systématiquement votre salve contre les langues REGIONALES vous vous éloignez de militants régionalistes qui pourtant pensent comme vous sur de nombreux sujets. C’est dommage. Le problème de la charte ce sont les langues « minoritaires » majoritairement illégitimes sur notre sol, pas régionales et de fait légitimes. Nos langues autochtones ne doivent pas déranger la France ou bien la France doit reprendre ses allogènes de nos Pays charnels. C’est la « démocratie » Française actuelle qui nous impose le multiculturalisme, pas l’Alsace ! NOUS, Bretons, Corses, Provençaux… sommes les SEULES populations légitimes sur NOS sols. L’identitarisme est un marqueur fort d’attachement à nos cultures ancestrales et cela est bien compris par les envahisseurs… Votre rejet de nos droits ancestraux légitimes (donc aussi les vôtres) est totalement incompréhensible. A diviser ainsi personne ne va rien gagner. Croyez-moi. Vous êtes forte et courageuse, nous nous sommes rencontrées à Orange et j’ai été profondément touchée par vous, je vous admire, mais ne peux me rallier à vous, ce que je déplore.
    Mon amitié vous accompagne cependant.

    1. Avatarresistancerepublicaine

      Chère Stéphanie vous vous trompez complètement. J’étaisla semaine dernière en Corse, avec des Corses amoureux de leur île, de leur histoire, de leur langue… et vigoureusement anti charte des langues régionales et minoritaires pour les mêmes raisons que les miennes. Ils ont, comme tout le monde, le droit d’apprendre le corse à l’école, de le présenter aux examens, de parler corse en famille, entre amis, entre voisins…. ils n’ont aucune envie de voir le corse devenir langue nationale et concurrencer le français dans les tribunaux et les préfectures etc or c’est bien là le but de la charte !

  2. AvatarJacksie Liscarroll

    Peillon à mon avis doit avoir un sérieux problème existentiel entre ses propositions indignes sur la théorie du genre et autres ignominies puis après avoir longtemps joué avec l’économie et la vie des citoyens, l’État souhaite s’immiscer dans un des rares domaines qui demeuraient intimes : la sexualité. Et maintenant comme ils estiment ne pas avoir touché le fond de l’horreur ce gouvernement de bras cassés avec à sa tête les guignols Valls, Peillon et Cie mettent notre vie en danger en donnant une force supplémentaire aux Musulmans en faisant apprendre aux enfants la langue arabe. Au risque de contrarier certains autant je suis pour que les régions conservent leur langue comme le Breton par exemple rien de plus normal car c’est une richesse mais ; sorti de Bretagne cette belle langue n’est connue de personnes. Je suis Irlandaise, je vis en Bretagne et j’en discute beaucoup et les gens sont d’accord (à part quelques récalcitrants) en Irlande par exemple le Gaélique fait parti du programme scolaire et c’est la aussi normal mais les Irlandais intelligemment ont bien compris que pour être entendus de tous les autres pays ils doivent parler Anglais
    Tout cela pour dire que je pense qu’il doit bien exister des services hospitaliers pouvant prendre en charge le cas de Peillon qui à mon sens est un dangereux pornographe et au point où il en est, il serait bon de le virer. Virer aussi cet intrigant de Valls qui est prêt à tout pour accéder au trône.

  3. Avatarpaul

     » Pour former des Français capables de rivaliser avec les Brésiliens et les Chinois de l’autre côté de la Méditerranée ? » non , en France il n y a pas de petrole ni gaz comme en Arabie Saoudite ou au Qatar ou encore en Iran

    La France islamisée sera à l image de tous les pays musulmans sans matieres premieres exploitées par d autres d ailleurs :un pays obscurantiste ,retrograde violent ,ruiné par des rites religieux absurdes ! bref un pays d arriéré qui ne sera jamais capable de se mesurer à des pays comme la Chine ,ou meme le Bresil .

    C est d ailleurs selon moi le destin tracé de la France si rien n est fait pour arreter cette natalité industrielle tres majoritairement Africaine et surtout subsaharienne et musulmane en plus ..Un vrai cocktail pour assurer la terrible decadence d un pays et plus tard d un continent.

  4. Avataryoniii

    hi

    qui permettra à l’arabe dialectal et aux langues régionales de supplanter le français dans les administrations, écoles, tribunaux…

    les joie…. de la

  5. AvatarFrançoise

    Rien! que dalle, les langues régionales doivent restées ce qu’elles sont, le français est notre langue nationale, l’arabe n’a pas besoin d’être enseignée puisqu’il est parler par tout ceux qui arrivent ici et qui ne renoncent pas à leur coutumes et leurs origines, donc pourquoi l’enseigne dans les écoles de la république ? c’est complètement irréaliste !

Comments are closed.