Les Arabo-musulmans n’ont rien inventé, la preuve par neuf. Par Claude Laurent


Assyrie_generalCi-après une info transmise par Elie Eriana sur FaceBook afin de prouver que l’apport de l’islam au monde n’est que GENOCIDE et mensonges:

Sujet : Pas de civilisation arabo-musulmane : civilisation syriaque plutôt!

Voici une lettre écrite par un Assyrien ou Syriaque (c’est-à-dire un chrétien d’Irak, ils se considèrent comme les héritiers de l’Assyrie) en réponse à un discours de la CEO de Hewlett Packard qui faisait l’apologie de la civilisation arabo-musulmane.
C’est un excellent texte qui répond à de nombreux mythes défendus par les musulmans et les apologistes de l’islam, il n’avait pas encore été traduit en français à ma connaissance, je m’en charge. A faire circuler.

Mes commentaires sont [entre crochets].
Version originale : http://www.ninevehsoft.com/fiorina.htm
7 November, 2001 Carly Fiorina Hewlett-Packard 3000 Hanover Street
Palo Alto, CA 94304-1185

Chère Madame Fiorina:

C’est avec un grand intérêt que j’ai lu votre discours prononcé le 26 Septembre 2001 et intitulé »Technologie, affaire et notre mode de vie : Ce qui suit ».
J’ai été particulièrement intéressé par l’histoire que vous avez racontée à la fin de votre discours sur la civilisation arabe/musulmane. En tant qu’Assyrien, un habitant non-arabe, chrétien, natif du Moyen-Orient, dont les ancêtres remontent à 5000 Av JC, je voudrais clarifier certains points que vous avez évoqués dans cette petite histoire, et vous avertir du danger d’être emporté sans le vouloir dans l’idéologie arabo-islamique, qui cherche à assimiler toutes les cultures et les religions dans la nasse arabo-islamique.

Je sais que vous êtes une femme très occupée, mais prenez s’il vous plaît dix minutes pour lire ce qui suit, puisqu’il s’agit d’une perspective que vous ne trouverez sans doute nulel part ailleurs. Je vais répondre à quelques points précis de votre discours, puis conclure par une brève perspective sur cette idéologie arabo-islamique.

Les Arabes et les musulmans apparaissent sur la scène mondiale en 630, quand les armées de Mohammed commencent leur conquête du Moyen-Orient.
Soyons très clairs sur le fait qu’il s’agissait d’une conquête militaire et non d’une entreprise missionnaire, et par l’usage de la force, autorisé par une déclaration de Jihad contre les infidèles, les arabo-musulmans parvinrent à convertir et assimiler par la force les non Arabes et les non musulmans dans leur communauté. Très peu de communautés indigènes du Moyen-Orient y survécurent, surtout les Assyriens, les Juifs, les Arméniens et, en Egypte, les Coptes.

Ayant conquis le Moyen-Orient, les Arabes ont placé ces communautés sous un système de gouvernance Dhimmis (voir le livre Dhimmi, de Bat Ye’Or), où les communautés eurent le droit de s’autogérer comme minorités religieuses (Chrétiens, Juifs et Zoroastriens [les ‘gens du livre’]).
Ces communautés eurent à payer une taxe (appelée Jizzya en Arabe) qui était en fait une amende pour ne pas être musulman, et était typiquement de 80% [de quoi au juste, l’auteur n’est pas très clair ici] en temps de tolérance et jusqu’à 150% en temps d’oppression.
Cette taxe a forcé beaucoup de ces communautés à se convertir à l’islam, ce qui était le but.

Vous déclarez, »ses architectes ont conçu des bâtiments qui défiaient la gravité ». Je ne suis par sûr de voir à quoi vous faites allusion, mais si il s’agit des dômes et des arches, la révolution architecturale d’utiliser une forme parabolique au lieu d’une forme sphérique pour ces constructions a été faite par les Assyriens plus de 1300 ans avant, comme en attestent les traces archéologiques.

Vous dites »ces mathématiciens ont créé l’algèbre et les algorithmes qui allaient permettre la fabrication des ordinateurs, et la création du cryptage. »
Les bases fondamentales des mathématiques modernes ont été posées non pas des siècles, mais des millénaires avant, par les Assyriens et les Babyloniens, qui connaissaient déjà le concept de zéro, le théorème de Pythagore, et beaucoup, beaucoup d’autres développements que les arabo-musulmans se sont appropriés.
(voir History of Babylonian Mathematics, Neugebauer).

Vous dites, »ces docteurs examinèrent le corps humain, et trouvèrent de
nouveaux remèdes à des maladies ». L’immense majorité de ces docteurs (99%) étaient assyriens.. Au quatrième, cinquième et sixième siècles les Assyriens ont commencé à traduire systématiquement la connaissance grecque en assyrien [le monde hellénistique était alors à l’agonie mais avait gardé ses connaissances].

Au début ils se concentrèrent sur le travail religieux mais passèrent rapidement à la science, la philosophie et la médecine.
Socrate, Platon, Aristote, Galien et beaucoup d’autres furent traduits en assyrien, puis de l’assyrien en arabe. Ce sont ces traductions arabes que les Maures emportèrent en Espagne, et que les Espagnols ont traduits en Latin et répandus à travers l’Europe, provoquant la renaissance Européenne
[c’est un peu simpliste : on a aussi eu un apport de connaissance grecque après 1453 et la prise de Constantinople par les Turcs, beaucoup de Byzantins, gardiens du savoir grec, se réfugièrent en Europe occidentale pour fuir le joug turco-islamique].

Au sixième siècle, les Assyriens avaient commencé à exporter à Byzance leur propres travaux sur les sciences, la philosophie et la médecine.
Dans le domaine de la médecine, la famille assyrienne Bakhteesho a produit neuf générations de médecins, et fondé la grande école médicale de Gundeshapur (Iran). Aussi en médecine, le manuel d’ophtalmologie écrit par (l’Assyrien) Hunay Ibn-Ishaq vers 950, resta la source d’autorité sur le sujet jusque 1800

[Ibn-Ishaq a aussi traduit en Arabes les Eléments d’Euclide. Exemple typique des personnes que les apologistes attribuent, plus par ignorance que par volonté délibérée de propagande, aux arabo-musulmans, alors que c’était un assyrien chrétien nestorien, ni arabe ni musulman donc. C’est par la connaissance historique que l’on peut répondre à la propagande].

Dans le domaine de la philosophie, le philosophe assyrien Jod d’Edesse a développé une théorie physique de l’Univers, en langue assyrienne, qui a rivalisé avec la théorie d’Aristote, et qui cherchait à remplacer la matière par les forces (une théorie qui anticipait quelques idées de mécanique quantique, comme la création et la destruction spontanées de matière qui a lieu dans un vide quantique).

Une des plus grandes réalisations assyriennes du quatrième siècle fut la création de la première université du monde, l’Ecole de Nisibis, qui avait trois départements, théologie, philosophie et médecine, et qui devint un aimant et un centre de développement au Moyen-Orient. Les statuts d’Ecole de Nisibis, qui ont été préservés, devinrent plus tard le modèle sur lequel la première université italienne fut crée (voir The Statutes of the school of Nisibis, Arthur Voobus).
Quand les Arabes et les Musulmans se répandirent à travers le Moyen Orient en 630, ils rencontrèrent 600 ans de civilisation assyrienne chrétienne, avec un riche héritage, une culture très évoluée, et des institutions d’enseignement avancées.
C’est cette civilisation qui devint la fondation de la civilisation arabe.

Vous dites, »ses astronomes ont regardé dans les cieux, nommé les étoiles, et préparé la route pour le voyage spatial et l’exploration ». C’est un peu mélodramatique. En fait, les astronomes auxquels vous vous référez n’étaient pas arabes mais Chaldéens et Babyloniens (au sud de l’Iraq actuel) qui depuis des millénaires étaient connus comme astronomes et astrologues
[ces deux domaines ne se séparèrent clairement que des siècles plus tard] et qui furent
arabisés et islamisés par la force – si rapidement qu’en 750 ils avaient complètement
disparus [comme tant d’autres cultures depuis, aujourd’hui et demain].
>
Vous dites, »ses écrivains créèrent des milliers d’histoires. Des histoires de courage, de romance et de magie. Ses poètes écrivirent sur l’amour, alors que d’autres avant eux avaient trop peur de penser à de telles choses ». Il y a très peu de littérature en langue arabe venant de la période à laquelle vous vous référez (le Coran est la seule œuvre significative), tandis que la production littéraire des Assyriens et des Juifs était vaste. Le troisième plus grand corpus d’écrits chrétiens [de cette époque], après le Latin et le Grec,
est dû aux assyriens et dans la langue assyrienne (dite aussi Syriaque, voir .)

Vous dites, « Quand d’autres nations avaient peur des idées, cette civilisation s’en accommodait, et les gardait en vie. Quand les censeurs menacèrent de rayer les connaissances des civilisations passées, cette civilisation garda le savoir en vie, et le passa aux autres ». C’est un point très important que vous avez soulevé, et cela va au cœur de la matière de ce que la civilisation arabo- islamique représente. J’ai écrit une critique org/aol/peter/greek.htm d’un livre intitulé How Greek Science Passed to the Arabs, où l’auteur fait la liste des traducteurs et des interprétes de la science grecque.
Sur les 22 intellectuels listés, 20 étaient Assyriens, 1 Persan, et un Arabe.
Je déclare à la fin de mon commentaire : « La conclusion la plus saillante qui peut être tirée du livre d’ O’Leary est que les Assyriens jouèrent un rôle significatif dans la formation du monde islamique via le corpus grec de connaissances.
Si c’est le cas, on doit se demander ce qui est arrivé aux communautés chrétiennes pour qu’elles perdent cette grande entreprise intellectuelle qu’elles avaient établie. On peut se poser la même question sur les Arabes. Malheureusement, le livre d’ O’Leary ne répond pas à la question, et nous devons chercher la réponse ailleurs. » Je n’ai pas répondu à la question que j’ai posée dans la critique parce que ce n’était pas l’endroit pour le faire,
mais la réponse est claire, la communauté chrétienne syriaque a vu sa population fondre par le biais de la conversion forcée à l’Islam (pas la Jyzzia), et une fois que la communauté est tombée sous un seuil critique, elle a cessé de produire les intellectuels qui étaient la force entraînant la civilisation islamique
[je mettrais bien des guillemets autour du mot, il vient de démontrer que ce n’était pas une civilisation islamique, je détaille dans ma conclusion],
et c’est alors que le prétendu « âge d’or de l’islam » a pris fin (vers 850 AD).

La religion musulmane elle-même a été significativement modelée par les Assyriens et les Juifs [comme quoi on peut faire des bêtises même en étant une civilisation millénaire] (voir Nestorian Influence on Islam and Hagarism: the Making of the Islamic World).

La civilisation Arabo-islamique n’est pas une force progressive, c’est une force régressive ; elle ne donne pas d’impulsion, elle freine. La grande civilisation que vous décrivez n’était pas une réalisation arabo-musulmane, elle était une réalisation assyrienne dont les Arabes se sont emparé et qu’ils ont ensuite perdue quand ils ont détruit, par le biais de la conversion forcée à l’Islam, la source de la vitalité intellectuelle qui les avaient fait avance.
Quelle autre civilisation arabe/musulmane s’est élevée depuis ? Quels autres succès Arabes/musulmans pouvez-vous citer ?

Vous dites « Et nous avons peut-être une leçon à apprendre de son Exemple (Soliman) : c’était un leadership basé sur le mérite, et non l’héritage. C’était un leadership qui embrassait toutes les capacités d’une population très diverse qui incluait les traditions juives, islamiques et chrétiennes« .
En fait, les Ottomans furent extrêmement oppressifs à l’égard des non-musulmans. Par exemple, de jeunes garçons chrétiens étaient retirés de force à leur famille, engénéral vers 8-10 ans=, et enrôlés dans les Janissaires (Yeniceri en Turc) où onles islamisait, puis les faisait combattre pour l’état ottoman. Quelles réalisations littéraires, scientifiques ou artistiques des Ottomans peut-on relever?
Nous pouvons, d’autre part, relever le génocide de 750 000 Syriaques, 1.5 millions d’Arméniens et 400 000 Grecs durant la première guerre mondiale par les « jeunes Turcs » kémalistes [je regrette le bien que j’ai pu dire de Kemal, tout le monde peut se tromper].
C’est le vrai visage de l’Islam.

Les Arabo-musulmans sont engagés dans une campagne explicite de destruction et d’expropriation des cultures et des communautés, des identités et des idées.

Partout où la civilisation arabo-musulmane a rencontré une civilisation non- musulmane, elle a tenté de la détruire (comme les statues bouddhistes en Afghanistan furent détruites, et Persépolis fut détruite par l’Ayatollah Khomeyni). C’est un procédé qui s’est répété depuis la naissance de l’islam, il y a 1400 ans [voir l’épisode de la destruction des « idoles » sur ordre de Mahomet], et qui est largement illustré par l’Histoire. Si la culture « étrangère » ne peut être détruite, alors elle est vampirisée, et les historiens révisionnistes disent que cette culture est et était arabe , comme c’est le cas de la plupart des « réalisations » arabes que vous avez citées dans votre
discours.
Par exemple, les livres d’histoire arabes du Moyen-Orient enseignent que les Assyriens étaient arabes, un fait qu’aucun chercheur sérieux ne soutiendrait, et qu’aucun Assyrien en vie n’accepterait. Les Assyriens établirent Ninive, l’une des grandes villes assyriennes, en 5000 BC, soit 5630 ans avant que les Arabes ne viennent dans la région. Même le mot « arabe » est un mot assyrien, signifiant « gens de l’Ouest « (la première référence écrite aux Arabes est due au roi assyrien Sennachérib, 800 BC, où il parle de conquérir les »ma’rabayeh » – Occidentaux. Voir The Might That Was Assyria, by H. W. F. Saggs).

Même en Amérique cette politique d’arabisation org/releases/2001/arabization.htm>continue. Le 27 octobre une coalition de sept de organisations ont envoyé une lettre officielle à l’institut arabo-américain pour lui demander d’arrêter d’identifier les Assyriens et les Maronites comme des Arabes, ce qu’il avait fait délibérément.

Il y a des minorités et des nations luttant pour leur survie dans l’océan arabo- islamique du Moyen-Orient et de l’Afrique (Assyriens, Arméniens, Coptes, Juifs, Sud-Soudanais, Ethiopiens, Nigérians…), et nous devons être très prudents pour ne pas soutenir involontairement et imprudemment le fascisme islamique et l’impérialisme arabe, avec leur tentatives de rayer toutes les autres cultures, religions et civilisations. Il incombe à chacun de nous de faire nos devoirs et de nous documenter avant de faire des déclarations sur ces sujets sensibles.
J’espère que vous avez trouvé ces informations intéressantes. Pour plus d’informations, référez-vous aux liens ci-dessous. Vous pouvez me contacter [en anglais donc] à keepa@ninevehsoft.compour les questions éventuelles.

Merci de votre attention.
Peter BetBasoo

Brief History of Assyrians
Assyrian International News Agency
Assyrian American National Federation
Assyrian Academic Society
Zinda Magazine
Beth Suryoyo
Nineveh Online
World Maronite Union
Maronite Research Council
World Lebanese Organization
Coptic Web

Sur le même sujet, voir : http://www.aipj.net/analyses/inter81.html

Ma conclusion :
Je n’ai pas grand-chose à ajouter à ce texte excellent, sinon pour demander si quelqu’un peut améliorer ma médiocre traduction et conseiller de diffuser aussi largement que possible ce document.
L’Islam n’a nulle part apporté la civilisation. Les Français croient souvent que les pays musulmans (à part l’Egypte) vivaient dans un état préhistorique avant l’Islam.
Rien n’est plus faux. Il n’y a pas de civilisation arabo-musulmane, il y a une pléthore de civilisations du Moyen-Orient dont les meilleurs apports ont survécu, pendant quelques siècles, à leur assimilation dans l’islam, puis se sont éteints.
Le meilleur exemple est encore celui de l’Afghanistan. Il y a 1500 ans s’y étendait la civilisation gréco-bouddique du Gandhara, l’une des plus brillantes du monde.
Au XIIIe siècle, Marco Polo dit que les cités qui s’y trouvent sont parmi les plus belles qui soient (‘alors ce fut le paradis’) mais que les Musulmans, depuis leur arrivée, y ont fait des dégâts.
Aujourd’hui, après 1000 ans d’islamisation, que chacun voit à quoi ressemble ce pays.

A voir aussi:
« L’islam est un mensonge, Mahomet un criminel, le Coran est du poison ». C’est seulement quand le monde islamique aura compris cette vérité qu’il pourra se libérer du mal, et rendre ainsi le monde un endroit meilleur et plus sûr pour tous les Humains.
—-Merci Elie
Une vidéo très instructive de Alain Wagner résumant la conquête perpétuelle islamique avec carte géo à l’appui.
http://www.youtube.com/watch?v=XXqIBH70f9Ate.

Claude Laurent, responsable Résistance républicaine Nord-Picardie

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




26 thoughts on “Les Arabo-musulmans n’ont rien inventé, la preuve par neuf. Par Claude Laurent

  1. AvatarLaurence

    Un grand merci pour cette remise à l’heure des pendules. A laquelle j’ajoute d’autres vérités :
    Les chiffres arabes ne sont pas arabes, mais hindous. Encore une chose qu’ils se sont appropriés, suffit de lire les chiffres hindous pour s’en rendre compte.
    Les villes de l’Est qui jalonnaient l’Empire d’Alexandre le grand, se situaient tout le long de la route de la soie et du poivre, jusqu’en Afghanistan. C’étaient des cités florissantes, avec de belles architectures, une économie et une agriculture riche et prospère dont les exportations se faisaient jusqu’aux confins de l’Empire. Ces cités disparurent avec l’avènement de l’islam dans ces régions et la pauvreté s’installa. Adieu systèmes d’irrigation, mise en jachère. Adieu commerces et échanges. Adieu pensées philosophiques, mathématiques et tutti quanti. Place à l’obscurantisme.

  2. AvatarDaniel

    Bonjour Claude…

    Comment ça, les arabo-musulmans n’ont rien inventé ???? Oh que si !!!je m’inscris en faux…..les massacres ethniques, la discrimination hommes-femmes, la sharia, les élucubrations pédophilesques de Momo, l’esclavage institutionnalisé, L’imbécillité élevée au rang de science, les fatwas de « savants » sachant à peine lire leur propre langue, la takkya, les mutilations sexuelles….
    Tout ça ce sont bien des inventions de l’islam. Et j’en oublie sans aucun doute .Que nouzot’ mécréants se feront un plaisir de leur laisser. à l’incontournable condition qu’ils n’essaient pas de nous en faire « profiter »…..Auquel cas nous pourrions bien inventer, nous, de quoi les réexpédier dans leurs gourbis puants avec pertes et fracas !!

    Bonne journée Daniel

    1. Laurent CLaurent C

      Daniel bonjour,
      je suis vraiment désolé…la vieillesse est un naufrage disait le Général, j’ai oublié cet apport que tu décris si bien, sans doute du à l’accumulation d’infos que j’essaye d’absorber, histoire de concurrencer Christine. Mais à mon corps (d’armée musclé) défendant je la soupçonne de fumer le narguilé pour avoir autant d’énergie et peu de confusion. Alors je me suis précipité sur le lien de maxime (ci-après) pour connaître mes racines musulmanes. Voir com plus bas 😉

        1. AlainAlain

          Ah mais Christine, nous aurait pas fallu si longtemps pour nous en apercevoir du dopage si Claude n’avait lâché le morceau ; faut savoir que question matière grise et élucidation, Poirot pourrait presque aller se raser la moustache tellement on n’a presque rien à lui envier 😉

  3. Laurent CLaurent C

    Merci Maxime pour ce lien, malgré le dégoût, j’en ai entamé la lecture. Voici un extrait pour ceux qui ne peuvent se la faire pendant 10 minutes!

    « …Pendant toute cette période de l’an 700 à 1600,…dés la fin du 8ème siècle apparaît une école [où?]…c’est un peu l’équivalent de la Sorbonne ou polytechnique, elle attire l’ensemble des intellectuels du monde musulman, l’une de ses activités principales est le déchiffrage d’ouvrages anciens…
    [et toc, je pense au document transmis par Elie Eriana] qui contiennent les plans de machines mises en usage 1000 ans plus tôt. Les 1ers savants arabes ont repris des textes Hellénistiques et les ont traduit….La machine d’Anticythère…

    [Selon Wiki:Le mécanisme est garni de nombreuses inscriptions GRECQUES.
    Cette machine fut découverte dans une galère ROMAINE, longue d’une trentaine de mètres, qui a été
    datée d’avant 87 av. J.-C..
    De nouvelles études l’estiment plus ancien ; entre la fin du IIIe et la moitié du IIe siècle avant J.C…
    Le lieu de conception pourrait avoir été :

    Rhodes : l’astronome Hipparque et le savant Posidonios y vivaient, et cette île était un centre intellectuel très important à l’époque, notamment dans le domaine astronomique ;
    Syracuse : c’est à Syracuse que vivait Archimède dont des témoignages laissent penser qu’il avait réalisé (ou fait réaliser) au moins deux autres mécanismes de bronze ayant des fonctions comparables.
    PUISQUE NOUS PARLONS DE MACHINE, remettons les pendules à l’heure (d’hiver musulman)

    >musulman, définition et synonymes du mot musulman dans le dictionnaire.
    Définition : Qui appartient à l’Islam…
    [J’ai cru lire que muhammad vivait en 632 APRES JC]

    Cit: SALIM AL-HASSANI »l’Europe n’aurait jamais pu avoir le développement qu’elle a connu par la suite sans l’apport de cette culture!

    [La fondation de Marseille, qui remonte aux environs de 600 av. J.-C., est le fait de colons grecs venus de Phocée…Attendons donc 1200 ans pour que les adeptes de momo nous apportent leur idéologie d’amour…de la guerre!]
    Alors Mr Al-Hassani, si vous êtes honnête, fouillez!

    1. AvatarDUVAL Maxime

      Pour être honnête,

      Quand je cherchais « ma » mosquée, c’était pour me rassurer que l’on en eut point encore. Mais il semblerait que nous ne manquons de rien déjà dans ce domaine.

      A l’entrée de notre petite ville, restau oriental avec danses folkloriques locales (du ventre, pas jabadao) les vendredis soir, environnement un moment « souk » dûment estampillé au lieu du banal solderie, kebabs pour sa petite faim, pour préparer l’estomac adolescent à l’adulte en devenir. Tous les ans à ce qu’il me semble, organisation dans les murs de la cité d’un souk bien branchouille provincial où il faut avoir été vu je présume. Bref, comme dirait le chanteur Souchon « on avance on avance » mais au manque d’essence je lui opposerais « qu’on a pas assez de bon sens » pour faire la route dans l’autre sens.

      Je n’achète plus la presse locale ni hebdo ni quotidienne, tant l’entonnoir de gavage qu’ils vous mettent dans le cerveau fait souffrir et préfère ignorer leurs informations. Pour trouver un bout de viande « haram » il nous faut décrypter les étiquettes et encore on est sûr de rien. La présence aux manifs pour les délinquants sans papiers est un gage de respectabilité et le brevet qu’il faut pouvoir exhiber en cas de contrôle prophylactique et inopiné de la pensée.

      Nous n’allons pas faire le tour de tout ce que chacun d’entre nous constate sur l’ensemble du territoire… à l’image dans un autre domaine des abords de nos villes qui s’enlaidissent de hangars commerciaux enseignes plus grands marchés du monde.

      Pour en revenir à nos Arabes découvreurs géniaux sous l’inspiration de leur Prophète, la vérité bien entendu est qu’ils furent surtout ce que l’islam en a fait.
      Des accapareurs, des reîtres sauvages, des esclaves de la pensée unique et universelle, et l’héritage que nous leur devons est surtout le mot « assassin ».

      En tout cas je voue une grande admiration à vous tous qui vous « cassez le c.l » pour documenter et soutenir ce que mon manque d’appétit culturel se contente de balayer en renversant le pupître de rage.

      Ces pourquoi, pour rester honnête, je n’ai même pas pu durer devant la vidéo le temps que vous vous êtes imposé… et qu’en loucedé vous ai refilé comme une patate chaude.

  4. Laurent CLaurent C

    John Fitzgerald Kennedy : « Ne vous demandez pas ce que le pays peut faire pour vous, mais ce que vous pouvez faire pour votre pays »

    Pierre Philippeaux, (1756-1794), révolutionnaire français, a écrit : «L’Homme n’a de droits que s’il sait les préserver.»

    « Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur.
    Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre. »(Churchill)

  5. AvatarDON JACQUES

    les moines en Europe ont traduit directement du grec les connaissances antiques (au Mt St Michel par exemple) et ont permis la Renaissance en transmettant et améliorant ces connaissances. Quant à l’algèbre, le véritable inventeur de l’algèbre est François Viette, magistrat sous Henri IV, mais aussi grand mathématicien qui a eu l’idée d’introduire à la place des chiffres les inconnues x, y, z etc… qui ont permis la théorisation de cette science. Des arabes on a surtout hérité du nom « algèbre » qui pour eux désignait plutôt des méthodes de calcul en chiffres utiles au commerce. Les Grecs et d’autres avant eux étaient très avancés en ce qui concerne la géométrie, mais beaucoup moins pour les autres parties des mathématiques.
    L’Islam n’a pas permis l’avancée fantastique des sciences qui s’est produite en Europe grâce aux civilisations chrétiennes converties très tôt au rationalisme, ce que ne permet pas la croyance aveugle dans le Coran, seule vérité pour un musulman strict. Certains professeurs d’université Tunisiens s’en sont plaint récemment devant les négations et refus de certains leurs étudiant qui par exemple disent que la vitesse de la lumière limitée à 300 000 km/s c’est faux puisque que ce n’est pas dit dans le Coran.

    1. AvatarJallade

      « Certains professeurs d’université Tunisiens s’en sont plaint récemment devant les négations et refus de certains leurs étudiant qui par exemple disent que la vitesse de la lumière limitée à 300 000 km/s c’est faux puisque ce n’est pas dit dans le Coran. »

      Cette information est-elle sérieuse ? Si c’est le cas, la foi de ces étudiants tunisiens semble chancelante et demande à être raffermie. En effet, comment peuvent-ils ignorer que LA VITESSE DE LA LUMIERE EST INDIQUEE DANS LE CORAN à la sourate 70 « Les voies d’ascension », verset 4. Voir ci-dessous la démonstration sur internet (je n’ai pas corrigé les fautes d’orthographe) :

      « La vitesse de la Lumiere dans le Coran, ça vous dit quelque chose,
      Dieu dans le Coran a parlé de certains vitesse, des chercheur dans la science du Coran que Dieu les protège, ont découvert dans deux endroits la vitesse de la lumière bien cité dans le Coran, il faut juste faire un petit calcule pour s’en apercevoir. Voila une : dans le Coran sourate (???????) on lit :

      70-4 ???????? ????????????? ?????????? ???????? ??? ?????? ????? ??????????? ????????? ?????? ??????
      70-4 Les Anges ainsi que l’Esprit montent vers Lui en un jour dont la durée est de cinquante mille ans.
      Le Coran ici introduit un terme d’égalité entre le trajet que pourrait accomplir un terrien en 50 000 ans et celui effectué par une créature céleste en un jour.
      Nous ne savons pas s’il s’agit d’année solaire ou lunaire. On verra les deux cas. En prenant en référence l’année solaire, on a : 365,25 X 50.000 = 18.262.500
      Avec l’année lunaire : 354,36 X 50.000 = 17.718.500
      La moyenne donne : (18.262.500 + 17.718.500) / 2 = 17.990.250, arrondi à 18.000.000

      Ce qui implique que les créatures citées se déplacent 18 millions de fois plus vite qu’un terrien du 7 eme siècle. Le moyen de locomotion le plus rapide de cette époque était les coursiers Arabes (chevaux pur sang) qui atteignent en charge une vitesse avoisinant les 60 km/h. Cela nous donne une vitesse pour les créatures célestes de : 60 Km/h X 18.000.000 = 1.080.000.000 Km/h
      Ramené au kilomètre par seconde, on obtient : 1.080.000.000 / 3600 = 300.000 Km/s
      Voila une autre grand miracle du Coran, cette vitesse n’a pas été calcules avec une telle précision que au 20 siècle,…

      Vu que ce n’était pas tellement évident a l »époque de la révélation coranique il ressort sans absolument aucun doute que le livre révélé au valeureux prophète nous donne donc la vitesse de la lumière exacte bien des siècles avant qu’on ait pu la mesurer. De la plus petite lecture de l’histoire de la détermination de la vitesse de la lumière, on peut déduire qu’il est impossible pour un être humain de pouvoir arriver, il y a 1500 années, à déterminer cette vitesse avec une telle précision et la coder d’une manière simple et compacte. Il ne peut y avoir aucun doute qu’humainement c’est impossible, seul celui qui à créé le ciel et la lumière qui le parcourt serait en mesure de poser une information si importante et avec une telle précision…

      L’existence seule de la vitesse de la lumière codée explicitement dans le Coran et surtout prise comme étalon de mesure du cosmos il y a mille cinq cent ans dans une cité bédouine, représente déjà en soi pour les hommes de science contemporains foncièrement émerveillés une preuve absolument inébranlable que le Coran est d’origine divine, qu’il ne peut être humain mais qu’il représente désormais les mots éternels du Créateur. Malgré que Le Coran se trouve encore entre l’inimitié totale de ses détracteurs et la léthargie parfaite de ses adeptes, il mène en cavalier seul un combat sans merci en arrachant chaque jour des trophées et des victoires….
      … et comme les Anges se sont des créatures de lumière, c’est normale qu’ils ont une vitesse un peut près (moins ou plus) de celle de la lumière. »

      Réaction d’un internaute :
      Je parie que si les savants occidentaux savaient que leur découverte est déjà mentionné dans notre saint livre,ils auraient faussé les résultat pour montrer que se sont des données érronées!!Comme ils le font avec une manière grotesque avec l’ambriologie!!

      MORALITE : Les vérités scientifiques du coran : rien de tel pour bien rigoler.

      1. AvatarJallade

        Suite de mon commentaire précédent :

        Le meilleur, dans cette affaire, personne ne l’a vu, c’est ceci ; on peut savoir grâce à ce verset 7:4, à quelle distance se trouve Allah ; il suffit de faire un petit calcul de plus :
        . vitesse de déplacement des anges pour monter à Allah : 300 000 kilomètres par seconde (=vitesse de la lumière)
        . durée du trajet nécessaire pour les anges : 1 jour, soit 3 600 X 24 = 86 400 secondes
        . distance: 86 400 x 300 000 = 25 920 000 000 kilomètres
        Pour monter à Allah, les anges doivent donc parcourir environ 26 milliards de kilomètres.
        Dans quelle direction ? Quelqu’un peut aider ?

      2. AvatarSpipou

        Un cheval peut donc galoper à 60 km/h pendant une journée entière ? Grâce au coran, on en apprend tous les jours, c’est bien vrai !

  6. Avatarantoine

    Comment l’islam aurait-il pu apporter la civilisation puisqu’ils n’en avaient pas?L’islam s’est développé exactement comme un parasite, tuant de l’intérieur des civilisations supérieures pour produire des civilisations inférieures.
    Les nomades arabes vivaient en marge des civilisés, avant de profiter des bienfaits et des progrès de l’âge du fer, comme tous les nomades, qu’ils furent scythes, turcs ou mongols. Ils ne sûrent acquérir les bienfaits de la civilisation qu’en s’enrichissant par le pillage, le meurtre et le chantage.
    La seule chose qu’à inventé le musulman est le coran, qui le dédouane de toute humanité et respect de l’autre.

    1. AvatarSpipou

      Les arabes musulmans ont aussi détruit la magnifique civilisation yéménite. Je me souviens très bien, il y a une dizaine d’années de cela, d’un exposition sur le Yemen… à l’Institut du Monde Arabe… Il y avait au moins cinq ou six grandes salles remplies de merveilles, et, après la conquête, une petite salle avec quelques pierres gravées… non figuratives, bien entendu !

  7. AvatarLili

    Il faut dire aussi que selon les muzz, la bible est falsifiée.
    Ils soutiennent que Jésus aurait annoncer la venue de momo 1er et pour confirmer cette thèse, ils ont pondu un évangile de «  »Barnabé » » dans lequel momo est appelé le dernier prophète.
    Sauf que la science a démontré que le papier sur lequel il est écrit date du XV ou XVIe siècle, que c’est écrit en italien et espagnol = langues qui n’existaient pas à l’époque du Christ.
    Donc, les falsificateurs sont les muzz, en plus d’être ridicules et lamentables !!

  8. AvatarSpipou

    Article remarquablement documenté et passionnant à lire.

    Je connaissais déjà les travaux mathématiques hindous, mais j’ignorais tout cela sur les assyriens !

    J’ai sauvegardé l’article pour ma culture personnelle.

  9. Laurent CLaurent C

    J’approuve les pensées de Salem Benammar lorsqu’il propose d’attaquer l’islam par la satire afin que les musulmans révisent leur conditionnement;
    Ainsi que pensez-vous d’un dieu (Allababa) soi-disant rédacteur d’un livre sacré incréé ET créateur de la terre (on m’a toujours dit qu’elle était ronde) MAIS elle serait plate selon le fameux livre!
    Cherchez l’erreur!
    Il faut dire que lorsque l’on suit l’horizon sans arrêt elle paraît plate.
    Avouer qu’elle ne l’est plus (depuis Spoutnik par exemple) doit être affreux pour le bédouin.
    Ainsi, converti à la lecture des hadiths par Jallade, en voici un qui doit tordre les boyaux des croyants;
    <<3. Au moment de déféquer ou d’uriner, il faut s’accroupir de façon à ne pas faire face ou à ne pas tourner le dos à La Mecque.
    [équipé-vous d'une boussole car voir 10 ci-après]
    Si on y fait face pour la prière, on y tourne aussi le dos vu la rotondité!

  10. AvatarAntiislam

    Bonjour,

    A noter que les Bakhtishu (sept générations de médecins) sont des Chrétiens en effet : Bakhtishu veut dire « aimé de Jésus » …

    Patronyme guère coranico-compatible !

    J’ai appris cela dans le livre de Gouguenheim : ce qui m’a permis , sur un forum , de clouer le bec à un impudent Musulman qui en faisait , bien sûr , des « savants arabo-musulmans » !

  11. AvatarDurand

    Bravo Monsieur Laurent !
    Très bonne analyse ! Il faudrait ajouter que les voyageurs lettrés capturés en Méditerranée par les barbaresques de La Grande Porte de Constantinople et ceux de Barberousse à Alger ont été retenus par les Turcs pour dispenser leurs connaissances dans les Universités que Suleyman le magnifique avait eu la sagesse de créer en Turquie. Celles-ci étant dirigées par des docteurs musulmans les résultats des travaux ont donc été attribués injustement aux musulmans. J’adhère à votre conclusion

  12. Avatarmaxmenace

    N;oubliez pas la plus grande invention et que personne n’a encore jamais atteint en occident.Tenez vous bien: c’est le voyage dans le temps d’un coup d’un seul en appliquant le coran et les voilà 1400 ans en arrière.Qui dit mieux?

Comments are closed.