Hommage à Roger Heurtebise, qui nous a quittés


panthéonroger

 Je voudrais dire ici adieu à mon vieux camarade de Riposte laïque, disparu ce jour, las de trop de souffrances physiques et morales.
Je voudrais lui dire ma peine, ma tristesse, à l’idée de ne plus entendre sa voix, de ne plus lire sa plume experte et acidulée.
Roger a été l’un des premiers résistants à l’islam de notre pays, à l’heure où nous étions nombreux à croire encore que tous les immigrés s’assimileraient comme l’avaient fait les Espagnols, Italiens, Portugais et Polonais au XXème siècle… Il a eu les yeux ouverts avant tout le monde et on ne le remerciera jamais assez de nous avoir aidés et accompagnés dans cette lutte entreprise relativement tardivement.
A ce titre Roger mérite une place à part au Panthéon des Résistants du XXIème siècle, qu’il va nous falloir construire.
Ce Panthéon sera à part, parce que, si la compagnie de Jean Moulin ou de Victor Hugo est à rechercher, on peut s’inquiéter de ce que deviendra le Panthéon de Hollande-Ayrault si les Français ne les chassent pas du pouvoir : qui excluront-ils du Panthéon parce que notre histoire et nos grands hommes sont majoritairement blancs et masculins pour les remplacer par des noirs et des femmes ?
Alors il vaut mieux imaginer notre Panthéon à nous, imaginaire pour le moment, celui des Résistants. Dominique Venner y attend Roger, nous les y rejoindrons tous, tôt ou tard, et, en attendant ce jour,  il nous appartient de continuer la lutte entreprise par Roger afin d’être dignes de son héritage et de ses enseignements.
J’ai choisi pour illustrer ce texte un montage avec le Panthéon et le cochon que Roger avait choisi comme avatar sur Riposte laïque, et tout le monde comprendra la force de ce choix.
Tu vas nous manquer, Roger.

Christine Tasin




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


25 thoughts on “Hommage à Roger Heurtebise, qui nous a quittés

  1. pirlouit

    condoléances a la famille de monsieur heurtebise ainsi qu’a toi christine et a ceux qui le connaisse.je voulais souhaiter un bon noel a rr je reviendrai plus tard.courage a toi.

  2. Raffy

    J’apprends juste cette triste nouvelle, je ne le connaissais qu’ au travers de ses billets qui étaient appréciés de beaucoup, toutes mes condoléances a sa famille.

  3. Philippe Bescond-Garrec

    Repose en paix, Roger. Te lire m’a aidé à prendre le chemin de la lutte. Sincères condoléances à sa famille, ses proches et à toi, chère Christine. Je t’adresse mes plus affectueuses pensées en ce moment de profonde tristesse.

  4. AlainAlain

    Trouve pas les mots qui lui rendraient vraiment justice à Roger et ses écrits… Je ne peux que rejoindre ceux ci dessus et surtout aussi Philippe Christine, pour ta tristesse. Câlin virtuel à toi.

  5. jojo

    MERDE !

    C est ce qui m est venu à l esprit en apprenant cela … Certainement pas ce que je lui aurais dis si je l avais croisé !

    J aimerais croire que Roger ( avec majuscule ) soit entrain d ennuyer allah ( tout en minuscule ) là, actuellement … Malheureusement …

    Merci pour tout tes écrits !

    1. resistancerepublicaine

      Merci amis pour cette empathie dès qu’il arrive quelque chose à l’un des nôtres. Merci Jojo pour ces encouragements

  6. Papin

    Je suis sous le choc , car j’appréciais à leur juste valeur les articles de Roger . Il y a des gens , dans la vie que l’on aimerait connaître de visu pour s’en faire des amis, il en faisait partie.Mes sincères condoléances à sa famille. C’est une énorme perte pour nous tous.Merci Christine de nous l’avoir dit.

  7. Bretonnedecoeur

    Je ne connaissais pas Monsieur Heurtebise. Mais je tiens à exprimer ici mes sincères condoléances à sa famille et tous ceux qui l’aimaient.
    Courage, Christine

  8. Versaline

    En ce temps de Noël où la joie, le bonheur et la paix sont mis à l’honneur, c’est avec beaucoup de tristesse que je viens d’apprendre le décès de Roger Heurtebise, qui nous a souvent interpellé dans ses écrits au style bien enlevé…
    Toute ma sympathie à sa famille et à ses proches

  9. François MARTIN

    Merci Roger,

    pour tous tes écrits sur Poste Laïque. A chaque fois, j’avais envie d’applaudir et te dire combien je partageais tes pensées.

    Ne t’inquiète pas, là où tu es, nous poursuivons la voie que tu nous as montrée.

    L’Islam est une  » putain de saloperie  » comme le CANCER et nous sommes tous des anticorps mobilisés pour le vaincre et remettre notre beau pays, La FRANCE, en pleine santé démocratique !
    Repose en paix.

  10. DURADUPIF

    Merci à ce Monsieur dont nous apercevions son visage souriant. Nous lisions et aprécions tous ses articles pour la défense de notre Pays et de des valeurs irréfragables. Merci ami compatriote.

  11. Philippe le routier & Co

    C’est dans des cas comme ça que je hurle après Dieu…
    Je ne connaissais Monsieur Heurtebise qu’à travers ses écrits et son air bonhomme sur la photo sous laquelle il est si longtemps apparu à RL, mais je devine un Homme avec qui j’aurai pu être Ami, et ça me rempli de chagrin…

    Condoléances à sa famille, ses Amis et ses proches, et maintenant c’est à nous de continuer ce qu’il a participé à développer.

    À toi de choisir chère Christine, de publier ce qui va suivre. Tu sais que j’accepterai sans souci que tu ne le fasse pas.

    J’ignore de quoi est mort Monsieur Heurtebise, mais je sais qu’il est mort de maladie, dans un hôpital de… Marseille !
    Tu le sais Christine, je suis également malade (tu me permettra de faire comme Roger et de ne pas m’étendre sur ce que j’ai) mais moi je suis « soigné » essentiellement sur Amiens, ville déjà fortement envahie, et quand mon état d’ex Légionnaire est connu et que le personnel est issu des « chances pour la France » j’affirme que les soins sont expédiés à la va vite et que certains infirmier(es) prennent un plaisir à piquer le plus mal possible pour une simple prise de sang !
    Alors, Monsieur Heurtebise, dont le visage était tout de même connu, a-t-il pu être soigné dans cette enclave islamique qu’est devenue Marseille ?
    )

    Et franchement, dernier point et je m’arrête. Être Français de souche, payer plein pot pour des soins vitaux et croiser les bénéficiaires de l’AME à qui la France paie des prothèses dentaires inutiles (voire même des trucs bien plus chers) parfois ça donne juste envie que tout s’arrête !

    1. resistancerepublicaine

      Cher Philippe, le dernier séjour à l’hôpital de Roger n’était pas lié à la maladie mais à sa décision d’en finir, les médecins et chirurgiens ont été admirables et ont fait ce qu(ils pouvaient mais ce n’était pas possible de le sauver, il avait fait ce qu’il fallait pour cela.

      1. Philippe le routier & Co

        Plutôt que finir en légume dépendant, je pense que sur le long terme ce sera mon choix aussi.

        Des médecins admirables oui, il en reste.
        Il reste même du personnel admirable…
        …mais de moins en moins.
        …et pour combien de temps ?

    2. DUVAL Maxime

      Bonjour à vous Philippe.

      Pensant que Christine n’ignore nullement l’amitié qui lie ses lecteurs et ceux en devenir, merci à elle bien sûr de vous avoir « édité » comme vous dites. Il y a peu de temps une nouvelle nous faisait part d’une pousuite judiciaire à l’encontre d’une malade dans un hosto qui s’indignait d’avoir à subir la présence un peu beaucoup trop prégnante de l’islam dans sa chambre.
      Puisque nous nous alarmons de prothèses renduent nécessaires pour palier l’erreur dont s’ingénie la nature à la naissance, il en est une et pour laquelle la nature n’y est pour rien et que ces abrutis d’adorateurs du Prophète perpétue sur notre sol, quand elle ne nous arrive pas en 747, bien que stoppée en 732.

      http://www.rennes.maville.com/actu/actudet_-Le-chirurgien-rennais-guerit-les-femmes-excisees_52674-2154336_actu.Htm

      Joyeux Noël à vous et votre famille, Philippe, dans toute sa dimension, puisque nous nous sommes amputés, nous incroyants, de ce mystère que nous traînons pourtant comme un « background ».

  12. caroline corbières

    Bien chère Christine,

    Que de jolis textes en la mémoire de Roger et le vôtre en particulier qui traduit comme je n’aurais su le faire exactement ma pensée. Merci infiniment, Christine, de votre plume si juste et emplie de sensibilité, de nous avoir fait partagé votre émotion.
    Roger nous manque, la Résistance a perdu l’un de ses plus beaux combattants.
    Je vous embrasse.
    Caroline

Comments are closed.