Belfort : un musulman porte plainte parce que que j’aurais « injurié » l’islam.


 belfort christineJ’étais convoquée hier au commissariat pour enquête préliminaire à la suite d’une des plaintes portées contre moi pour mon passage à Belfort.
Fort heureusement pour le plaignant, Président de l’association ayant présidé aux destinées de l’abattoir provisoire de Belfort pour l’Aïd, le ridicule ne tue pas !
Il a, en effet, a déposé plainte parce que je n’aurais pas respecté la paix et tranquillité de cette journée de fête pour les musulmans « en les provoquant ». Il oublie de dire qu’il n’y avait nulle provocation de ma part, j’étais à Belfort pour faire un simple reportage et je me contentais de regarder, d’écouter, et de filmer en prenant bien garde d’éviter les visages (on le voit sur la video que j’en ai faite) et c’est moi qui, à  trois reprises, ai été entourée par un groupe de musulmans, qui, parce qu’ils m’avaient reconnue, sont venus m’interpeller, me demander des comptes sur mes positions anti-islam, m’agresser et même me menacer puisque l’un d’entre eux a carrément dit que j’avais de la chance que leurs jeunes ne soient pas là car, sinon, ils m’auraient massacrée… Ils ont voulu faire mon procès parce que je fais celui de l’islam, j’ai donc bien précisé que je haïssais l’islam mais que je n’avais rien contre les musulmans, au contraire, je les plains et je me bats pour eux.  Je n’ai à aucun moment insulté qui que ce soit, je me suis contentée de dire que je haïssais  l’islam, parce que « c’est une saloperie », ce qui relève de la liberté d’opinion et d’expression. L’islam, comme le communisme, comme le nazisme, est une idéologie et, à ce titre, peut être critiqué.
Le plaignant me reproche d’avoir attiré l’attention, lors de notre échange, sur les risques sanitaires liés à des abattoirs provisoires comme celui de Belfort. Je n’ai fait que reproduire les paroles de spécialistes comme Alain de Peretti, vétérinaire, dont le site, Vigilance halal, est très clair sur la question.
Enfin, j’ai dû, dans ma déposition auprès de l’officier de police, dire qu’on ne pouvait m’accuser d’avoir injurié l’islam pour deux raisons, la première est que le délit de blasphème n’existe pas dans la loi française, la deuxième est que la langue française l’interdit : on peut injurier une personne, on n’injurie pas une doctrine.
Mais gageons que cette faute de français ne fait que mettre à jour la perversion de l’islam qui voudrait être à l’abri de toute critique et essaie donc de faire croire qu’en critiquant l’islam on critiquerait les musulmans, ce qui tombe sous le coup de la loi. La manœuvre est grossière, mais depuis 7 ans que j’écris publiquement sur l’islam, nul n’a jamais pu trouver dans mes textes un seul mot qui « stigmatiserait » les musulmans dans leur ensemble. D’ailleurs, je rappelle en passant que Résistance républicaine est une association qui lutte contre le racisme, c’est dans ses statuts…
Bref, je suis sortie du commissariat comme j’y étais entrée, la tête haute. Je suis fière de haïr l’islam, c’est un signe de bonne santé mentale. Je suis fière d’être islamophobe.
Et, en plus, comme j’ai de l’humour, je n’ai pu m’empêcher de rire aux éclats en lisant les requêtes du plaignant : la dissolution de Résistance républicaine, rien que ça, et l’interdiction   de deux sites internet, celui de RR et un autre non mentionné dont j’ai cru deviner qu’il s’agissait de Riposte laïque
Le ridicule ne tue pas, vous dis-je. Par contre il coûte cher au cochon de contribuable qui paie pour que des officiers de police, des juges, des greffiers, des secrétaires, des tribunaux…  perdent leur temps à gérer de telles plaintes qui n’ont d’autre but que d’essayer de nous réduire au silence par la peur, les amendes et les frais de justice…
Raison de plus pour continuer de s’opposer à l’islam. Si, en France, dire qu’un système est haïssable devait conduire à dissoudre des  associations et à interdire toute expression, toute analyse de doctrines, c’est que Hollande-Ayrault et les rapporteurs du texte sur l’intégration auraient les coudées franches, que la démocratie aurait été interdite et que le goulag aurait été recréé.
Et si je me bats c’est bien pour éviter cela.
Christine Tasin

 




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


25 thoughts on “Belfort : un musulman porte plainte parce que que j’aurais « injurié » l’islam.

  1. jarczyk

    Petit florilège de pleurnicheries hypocritocoraniques du collectif contre l’islamophobie en France et commentaires choisis de « dhimmis » :
    Et un grand bravo à Christine Tasin qui passe au karcher leurs yeux merdeux …
    Science et Vie Junior a fait paraître dans ses pages d’Avril 2013 une planche de B.D qui fera date dans l’éducation et la banalisation de l’islamophobie en France. En effet, et c’est encore sous couvert d’un humour suspect que des auteurs, ici Marino Degano et Laurent Salles, ont semble t-il laissé transparaître ce qui ressemble plutôt à un vomi islamophobe qu’à un désir de divertir nos petits scientifiques.

    Parce qu’avec le sacro-saint humour on peut rire de tout, et surtout railler et ricaner salement des musulmans. Une planche de B.D qui égraine en quelques vignettes tous les préjugés et les amalgames qui pèsent sur les musulmans et l’Islam, et c’est l’islamophobie qui se fond dans le paysage et dont on souhaite que les enfants s’y accoutument. Ce type de message ne doit pas passer inaperçu et doit susciter l’émoi qu’il mérite.

    Parce qu’informées des circonstances et de l’atmosphère délétère qui entoure les citoyens de confession musulmane aujourd’hui, la rédaction et la direction doivent savoir que ce genre de production expose les musulmans, déjà vulnérables, à plus de préjugés, à plus d’amalgames et plus de haine.

    La volonté de dénigrer l’Islam et les musulmans auprès du jeune public apparaît indéniable dans ce qui s’apparente, aujourd’hui, à la formation d’une culture islamophobe en France.

    Ce n’est pas sans rappeler cette culture populaire antisémite à la fin du 19ème qui a largement été rendue possible par l’enchaînement des publications haineuses contre les citoyens juifs.

    Quoi qu’il en soit, le CCIF a contacté Science et Vie Junior pour solliciter des explications mais n’a obtenu, à ce jour, aucune réponse. Le magazine a pourtant été interpellé par de nombreux-ses citoyen-ne-s sur les objectifs douteux de cette publication.

    Le journal en ligne Al Kanz a en effet encouragé ses lecteurs et lectrices à exprimer leur mécontentement auprès des auteurs de la B.D et de la rédaction de Science et Vie Junior en leur envoyant un mail (mettant notamment le CCIF en copie).

    Ainsi, Ahmed de Paris écrit : « J’ai été tous simplement écœuré par les amalgames et les raccourcis de votre BD Cucaracha (numéro d’Avril 2013) à propos des blattes d’Orient : ce n’est qu’une provocation gratuite dans laquelle on voudrait faire croire que ISLAM=BURQA=HAINE… », d’autres abonnés interpellent : « … Ceci n’est sûrement pas digne d’un tel magazine! Et encore moins d’un magazine visant à l’éducation des juniors! A moins que vous aussi ne surfiez sur la vague islamophobe du moment ce qui rendrait alors tout à fait compréhensible et justifierai ce choix de publication! », «Nous sommes bien loin des valeurs de tolérance ou de fraternité que l’on devrait inculquer aux enfants, et la cible encore une fois ce sont les musulmans. », « Fidèle lectrice de votre magazine durant des années, j’ai été extrêmement peinée de voir que pour vous finalement je ne suis qu’une blatte femelle cachée dans un sac. Le jour ou je serais moi même une maman, je transmettrai à mes enfants mes DVD de « C’est pas sorcier », mes vieux jouets et mes « Harry Potter ». Mais je ne les abonnerais pas a « Sciences et Vie junior ». Je ne voudrais pas leur enseigner la haine. Surtout la haine d’eux mêmes. ».

    Le CCIF attend de sérieuses explications du magazine ainsi que des excuses formulées à l’endroit de tous les citoyen-ne-s visé-e-s par cette publication. Le CCIF rappelle à l’indispensable mise en place d’une commission d’enquête sur l’islamophobie qui permettra de faire état de la progression et de la dangereuse banalisation de cette haine dans notre société.

    Le CCIF encourage tout le monde à s’indigner en écrivant aux deux auteurs et à la rédaction de Science et Vie junior, en nous mettant en copie (contact@islamophobie.net) afin que nous puissions suivre la mobilisation.

    commentaires sucrés/salés:

    sissi
    A dit le 21 mai 2013.

    Ignoble!! mail envoyé!!!

    Jo
    A dit le 21 mai 2013.

    C’est tintin la blatte en Arabie (Saoudite) qui regrette le bon vieux temps de la colonisation.

    nénére
    A dit le 21 mai 2013.

    et voilà mail envoyé, je suis sidéré par une telle facilité de publication pourtant ce n’est pas la première fois qu’on voit s’exprimer la haine envers l’Islam

    Anonyme du Canada
    A dit le 21 mai 2013.

    La france a toujours été raciste c’est pas nouveau !!! J’espere qu’il s’enfonceront encore plus dans la crise !!
    (celui là est particulièrement gratiné…)

    Ca c’est pour le sucré…Maintenant, le salé :

    Anonyme
    A dit le 21 mai 2013.

    Pour ma part, cette planche n’est pas islamophobe, mais dénonce, bien au contraire, l’intégrisme religieux et ses conséquences sur un registre décalé : il ne faut pas tout confondre. Il est vrai que l’humour est relatif, et fonction de(s) sensibilité(s) de chacun. Par contre, je pense que les auteurs ne se sont pas adressés au bon public.

    Voilà le genre de commentaires (je vous invite à lire tous les autres) qu’une simple BD suscite; ils sont très révélateurs de l’ignorance crasse de leurs auteurs, du peu de cerveau disponible pour « comprendre l’islam »…
    Voici maintenant une réponse parue au Nouvel Obs… (je m’en étonne encore, mais, bon tout n’est peut être pas perdu..)

    LE PLUS. La parution d’une planche dans le numéro d’avril 2013 de « Sciences et Vie Junior » a déclenché un tollé au Collectif contre l’islamophobie en France, qui a demandé des excuses au titre. Pour Yves Delahaie, cette publication n’est pas islamophobe. Selon lui, le CCIF entretient la confusion qui règne autour des limites entre l’islam et son penchant intégriste.

    Édité par Henri Rouillier Auteur parrainé par Maxime Bellec

    Décidément les intégristes religieux de tout poil sont en pleine forme. Alors que depuis des semaines, les projecteurs sont davantage portés sur les rives obscures du catholicisme tradi qui, du Printemps français à Civitas, battent le pavé bâton de pèlerin au poing, c’est un autre grand retour qu’il faut signaler sur les sentiers scabreux de la République : les obscurantistes musulmans, soi-disant hérauts de l’islam reprennent du service, avec l’ensemble de leurs séides, le CCIF et les Indivisibles en tête.

    BD raciste dans Science et Vie Junior islamophobie.net/articles/2013/… cc @ccif @lesindivisibles
    — Rokhaya Diallo (@RokhayaDiallo) May 21, 2013

    À nouveau, c’est une caricature, une BD parue cette fois-ci dans Sciences et Vie Junior qui a soulevé le débat (ça nous change de Charlie Hebdo).

    En cause donc la page qui ouvre traditionnellement le magazine, et qui, souvent avec humour, tente de mettre en lumière quelques faits d’actualité. Titrée « Cucaracha, la blatte savante », cette série signée Marino Degano et Laurent Salles a même son propre site. Le principe est toujours le même avec la personnification d’une blatte, qui devient une allégorie de l’homme afin de pointer des singularités de notre monde.

    Une « culture islamophobe » en France ?

    La planche qui fait hurler le CCIF, et qui a en premier courroucé le site Al Kanz, qui milite également ardemment contre la loi de 2004 qui interdit les signes ostentatoires à l’école publique et laïque, évoque la nostalgie d’un orient marqué par le raffinement de sa gastronomie et de sa culture (on le voit c’est très islamophobe…) qui s’est progressivement effacé au profit de loi liberticides.

    On y voit la fermeture d’un barbier, un mollah qui interdit de fumer, de boire etc., ou encore un criminel puni avec un phylactère exprimant : « un vol : une patte en moins », des femmes en burqa, qualifiée de « sac » pour l’occasion… Le sens de la caricature ne fait aucun doute : c’est l’islamisme et la radicalisation d’une région qui est ici pointée, comme le confirme d’ailleurs l’expression à l’épithète inversée, servie en guise de titre : « Orient extrême ».

    Le CCIF n’a pas hésité un seul instant pour monter au créneau en dénonçant une véritable culture qui s’instituerait dans notre pays :
    « La volonté de dénigrer l’Islam et les musulmans auprès du jeune public apparaît indéniable dans ce qui s’apparente, aujourd’hui, à la formation d’une culture islamophobe en France. »

    Et le collectif de ne pas y aller avec le dos de la cuillère, en faisant un parallèle avec « cette culture populaire antisémite à la fin du 19e, qui a largement été rendue possible par l’enchaînement des publications haineuses contre les citoyens juifs. »

    Islamisme n’est pas islam
    Beaucoup plus inquiétant, lorsqu’il est signalé par Street Press à Marwan Muhammad, porte-parole de l’association que la critique portait sur l’islamisme et non l’islam, et qu’il n’est question « que de fanatisme », il explique :

    « Cette façon de se moquer de l’islamité des personnages, du fait qu’en vérité ce sont des musulmans, c’est ce qui choque. »

    Sauf que Marwan Muhammad ré-invente l’interprétation de la planche : ce n’est pas l’islamité des personnages qui est moquée mais l’instrumentalisation de l’islamité, sa vision rigoriste et illégitime aux yeux des piliers de l’islam.

    Finalement, on en arrive à comprendre que selon le CCIF, se moquer de l’islamisme, c’est en vérité se moquer des musulmans. Sachant qu’ici la moquerie s’avère être une critique, Marwan Muhammad en arriverait-il à affirmer que critiquer l’islamisme, c’est critiquer l’islam ?

    En octobre 2012, le CCIF avait organisé une distribution de pains au chocolat après les propos de Copé (SEVGI/SIPA).

    En octobre 2012, le CCIF avait organisé une distribution de pains au chocolat après les propos de Copé (SEVGI/SIPA).

    Mais alors une question nous vient à l’esprit : qui est responsable des amalgames entre islam et islamisme ici ? Si se moquer de l’islam, c’est se moquer des musulmans, et donc faire automatiquement de la discrimination, cela revient à ne critiquer aucune forme d’extrémisme et donc à les cautionner, et surtout à estimer que toute critique sur le fondamentalisme, l’intégrisme et l’extrémisme religieux s’apparente à un blasphème qu’il conviendrait d’interdire.

    On joue sur les mots
    D’ailleurs, plus Marwan Muhammad s’exprime, plus l’on comprend où il veut véritablement en venir :

    « Ce qu’on qualifie d’intégrisme ne va pas de pair avec la violence […], ce n’est pas parce que quelqu’un est plus juif ou plus musulman qu’il est nécessairement dangereux. »

    Que signifie « être plus juif » ou être « plus musulman » ? Que signifient ces formules absconses sinon l’affirmation que l’intégrisme serait à l’entendre le simple fait de pratiquer davantage sa foi ?

    Un combat idéologique, plus qu’une lutte contre l’islamophobie

    À la vérité, et bien que le collectif s’en soit justifié, pour le CCIF, l’islamophobie englobe toute critique de la religion. Bien loin des promesses originelles qui rejetaient de sa définition la contestation ou la critique de l’islam.

    Ainsi, sur son site, on voit que le CCIF a publié un rapport intitulé « Bilan de la loi du 15 mars 2004 et ses effets pervers », dans lequel on dit que cette loi revêt un « caractère discriminatoire » au nom d’une « laïcité dévoyée »…

    On le voit, le collectif est loin d’être motivé par le combat du racisme envers les musulmans mais est bel est bien porteur d’un combat idéologique visant à défier la République dans ses principes laïcs, de manière à modifier la loi et par extension pourquoi pas condamner pénalement le blasphème.

    Les deux dessinateurs incriminés Marino Degano et Laurent Salles n’ont pas tenu à répondre aux questions de Street Press, alors que le rédacteur en chef de « Science & Vie Junior » parle d’une tempête dans un verre d’eau, précisant que : « Les seuls qui ont écrit ce sont ces militants »

    Militants de quoi au juste ? Telle serait la question qu’il faudrait poser à ceux qui prétendent représenter et défendre l’islam et qui finalement ne parviennent qu’à instituer durablement l’amalgame entre islam et islamisme.
    Sur le web: BFM STORY: Le meurtre d’un soldat à Londres, une « trahison de l’Islam » selon D.Cameron – 23/05

  2. Romuald

    « Il a, en effet, déposé plainte parce que je n’aurais pas respecté la paix et tranquillité de cette journée de fête pour les musulmans « en les provoquant ».
    ———–
    Force est de constater que ce type de musulmans – combien sont-ils ? Pas une minorité, j’en suis persuadé – considèrent déjà la France comme un terre islamique, où ils peuvent imposer leurs préceptes, dicter leurs lois.

    Malheureusement, certains responsables politiques, associatifs français leur donnent raison et les encouragent même dans cette voie.
    L’extrait que j’ai cité me fait penser aux propos aberrants de l’ancien maire PS de Clichy-sous-Bois, Claude Dilain, s’exprimant suite à une décision de justice concernant des policiers accusés d’avoir laisser des « jeunes » fuir vers un local EDF où ils ont trouvé la mort.

    Selon ce maire donc, il était « extrêmement maladroit que l’annonce de cette décision de justice intervienne le jour de la fête de l’Aïd al Fitr ».
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/09/10/01016-20100910ARTFIG00479-clichy-sous-bois-non-lieu-requis-pour-les-policiers.php

    Et puis quoi encore ??!

    A noter qu’il n’est pas plus tolérable de décaler des dates d’examens lorsqu’elles coïncident avec la Pâque juive…

    1. resistancerepublicaine

      Mais personne que je sache ne pratique plus la trêve de Paques ou de Noël pour annoncer quoi que ce soit chez nous !

  3. dicentime

    ET LE CIRQUE CONTINUE ! ! !

    autre exemple du même tonneau :

    « Un usager s’est plaint de la présence d’une scène de la nativité devant le guichet de la gare de Villefranche-de-Rouergue, dans l’Aveyron. Les cheminots, qui installent cette crèche chaque année depuis dix ans, sont en colère. La SNCF va organiser un débat. »

    « La crèche est alors temporairement dissimulée sous une bâche et, sur la vitre, une affichette explique: «Suite à la plainte d’un client, nous ne pouvons laisser exposer la crèche. Crèche que la gare de Villefranche met en exposition depuis dix ans!!».

    Dois je rappeler encore une fois que noël c est la naissance du Christ ?

    JUSQUE QUAND ALLONS NOUS TOLERER QU ON NOUS AGRESSE sur nos traditions chrétiennes DANS NOTRE PROPRE PAYS ?

    Si il n aime pas les crèches il n a qu a rentrer chez lui

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/12/20/01016-20131220ARTFIG00331-laicite-une-creche-implantee-dans-une-gare-seme-la-zizanie.php

    1. jarczyk

      Je connais bien le coin et me demande ce que le « bon sens paysan » attend pour répliquer devant une telle connerie …Un symptôme de plus, lourd de sens.

  4. AlainAlain

    Sommes de tout cœur avec toi Christine, tu le sais. On ne te remerciera jamais assez pour ton courage et ta détermination. Quand à cette pourriture qui t’avais menacée d’être massacrée si ses djeunes avaient été dans les parages…… Cela se passe de commentaire, il suffit d’utiliser son imagination pour les répercussions que cela engendrerait.

    Ça finira peut-être par rentrer dans leurs neurones éclatées à tous là : ils insistent à utiliser ce terme d’islamophobes ? Alors soit ! Ce pour d’excellentes raisons, nous fiers et fières Français(e) sont islamophobes, et le sommes avec la tête haute et ne cesseront jamais de l’être. Nous ne sommes loyaux qu’envers notre Patrie, ni ses traîtres ni collabos ni dhimmis, jamais !

    S’ils continuent tous de nous emmer.der avec leurs plaintes à la noix pour critiquer leur saloperie, alors nous allons commencer à faire de même à chaque fois qu’ils nous insulterons nous et Patrie, ce qui d’ailleurs est SANS ARRÊT. Voyons comment ils apprécieront et de plus, étant donné que NOUS, comme le dit Christine, payons pour TOUT, plus que temps que policiers juges et compères travaillent pour NOUS et Patrie, comme il en est d’ailleurs leur devoir.

  5. gb

    Bravo , si j’ ai bien saisi , ces allumés du bocal se sont encore couverts de ridicule . Malheureusement avec nos impots . Il ne devrait pas y avoir de suite ? Depuis la séparation de l’église et de l’état comment peut on encore prendre des plaintes concernant des soi-disants propos sur des idéologies , des religions , des philosophies , des politiques …? Vivement qu’ on éconduise systématiquement toutes ces procédures encombrantes .
    Bon courage .

    1. resistancerepublicaine

      Mais si il va y avoir des suites, je devrais me retrouver en correctionnelle dans les semaines ou mois à venir pour cela !!!!

  6. Françoise

    Et pourquoi pas demander officiellement la destruction de toutes les cathédrales et toutes les églises et chapelles tant qu’ils y sont ! les cloches font partie de notre religion, notre culture, notre civilisation, quoiqu’ils en disent, si cela ne leur plait pas, nous les invitons à émigrer dans un des 57 pays de l’OCI ou ils auront toute la liberté d’égorger des animaux en pleine rue, comme c’est le cas au proche orient et en Afrique du Nord et dans la Péninsule Arabique. C’est une honte qu’en France en 2013, on ne doit plus dire marché de noël, mais marché d’hiver, c’est quoi ce truc, qu’est ce que ca veut dire ? devons nous nous effacer devant cette engeance ? et cela devra durer encore combien de temps ? un sentiment de rejet monte comme la moutarde au nez et là ca commence à devenir méchant, très méchant !!!!

  7. Papin

    Christine ,

    La meilleure façon de se défendre c’est d’attaquer. Pourquoi ne pas porter plainte contre ce « monsieur » pour diffamation entre autre pour non respect de la liberté d’autrui, etc….
    Lui aussi serait convoqué au commissariat et devrait s’expliquer….chacun son tour………….

    1. resistancerepublicaine

      C’est prévu, mais ce n’est possible juridiquement qu’après le jugement s’il y a un non-lieu, on ne lui fera pas de cadeau

  8. z

    dire hair l’islam c’est etre racistee c honteuu si on n’aurai parlé d’une autre religion la sa n’aurai pas étais possible

  9. moka

    C est une bonne chose que chrisine s en est sortie la tête haute.Car nombreux sont ceux qui osent nous mettre en garde contre un islame totalitaire, rétrograde et violent.Dénoncer la supercherie de cette idéologie satanique , pour que l Europe ne devienne pas un immense champ de ruine abandonné à l islame .C est un risque à prendre , si nous voulons sauver notre culture , nos mœurs.

    1. resistancerepublicaine

      Je demeure la tête haute mais je suis quand même traînée au tribunal quelques procès contre moi prévus en 2014… y compris Belfort !

  10. lesportif

    Leur première religion c’est la connerie et ils la cultivent à longueur de journée.
    Avec eux c’est toujours les autres qui sont racistes ,mais qui brule les voitures des honnetes gens ,qui mais la pression aux bouchers qui vendent du porc et nous avons la preuve vidéo avec les drapeaux des saccages engendraient après la qualification de l’équipe de france et qui à déposé plainte .

  11. Savana

    C’est avec un peu de retard que j’arrive sur cette page alors que je suivais avec attention cette plainte…. Mais je désespère de voir un jour tous ces collabo-islamistes réfléchir !!!!
    le problème est simple :
    1/ la charia c’est : les pendaisons, les amputations, les lapidations, la soumission, la terreur dans le monde, la femme ramenée au rang d’animal de corvée etc…etc…
    Tout ce qui représente des crimes contre l’humanité
    2/ Ces dictateurs de l’islam veulent réduire une civilisation judeo-chrétienne qui a évoluée depuis des siècles avec des lois votées par les hommes pour les hommes, et des acquis sociaux et autres libertés, à néant.
    3/ Quand on annule la peine de mort, eux l’érige en main de dieu !
    Etc….etc….
    Alors les bonnes (hypocrites) paroles, c’est blabla !
    Tandis que les réalités sont bien là !!
    Et s’il y a des musulmans « modérés » (je commence à en douter) ce sont eux qui doivent faire la guerre aux barbares qui dénaturent une religion d’amour et de paix !
    Alors Mr dalil Boubakeur, fils du bon Hamza, pourquoi ne pas jeter une fatwa contre tous ceux qui salissent « votre islam »
    Et à tous les musulmans avant d’attendre la paix Israel-Palestine faites la paix déjà entre chiites et sunnites !

Comments are closed.