Une association rouennaise de banlieue a décidé de ré-écrire la Marseillaise !


assoc rouennaisehttp://m.tendanceouest.com/actualite-54371-ils-chantent-une-nouvelle-marseillaise-.html

Ils auraient tort de se gêner, après tout ! Ces jeunes pleins de paix et d’amour ne se reconnaissent pas dans notre chant qui exalterait les valeurs guerrières et refusent de chanter notre hymne. Carrément.

On a envie de leur dire que si notre hymne ne leur plaît pas ils peuvent aller vivre dans un autre pays. De préférence musulman, histoire de vivre au quotidien dans la paix et l’amour.

On a, surtout, envie de dire au père Paul Flament qui a fondé cette association qu’il est un inculte qui fait le malheur de ses ouailles. D’abord parce que la Marseillaise n’est pas un chant guerrier destiné à encourager des attaquants mais un chant destiné à donner du coeur à l’ouvrage à ceux qui, « prolétaires » au sang impur, se battaient contre l’ennemi intérieur, à savoir les royalistes au « sang pur ».

On pourrait ajouter que le père Paul Flament donne de drôles de conseils à ses ouailles : se laisser manger la laine sur le dos, accepter de disparaître face à l’ennemi, quel qu’il soit, se taire, mourir, pour les beaux yeux de l’ennemi.

Bien entendu l’amour de la patrie, pour le père Flament, ça doit être une hérésie ; gageons qu’il ne connaît que l’amour entre croyants, et qu’il fait un beau travail de sape puisque Fraternité Banlieues veut chanter Shabbat, Aïd et Noël. “Les jeunes de banlieue ne veulent pas chanter l’actuelle Marseillaise, ils ne se reconnaissent pas dans cette France qui exalte des valeurs guerrières”, explique l’équipe de Fraternité Banlieues. Fraternité Banlieues travaille donc sur la rédaction d’une “nouvelle Marseillaise” où l’on entend : “nous sommes citoyens du monde (…) Nous chantons tous nos penseurs, Diderot, Rousseau et Voltaire (…) Nous chantons Shabbat, l’Aïd et Noël”.Ce sont “des paroles beaucoup plus conformes à l’esprit de la France”, affirme le Père Paul Flament, fondateur de l’association.

Le père Flament est un dhimmi. Nous avons suffisamment expliqué ici et là pourquoi remplacer nos fêtes chrétiennes par l’Aïd était inacceptable. Le père Flament et le reste de son association vont encore plus loin, dans le droit fil des propositions du rapport sur l’intégration.

Ils ne se reconnaissent pas dans la Marseillaise ? Alors ils se permettent de la changer d’en réécrire une autre, carrément. Piétinant allègrement plus de deux siècles de citoyenneté et de nation, piétinant allègrement des millions de Français morts pour cette Marseillaise, piétinant allègrement ceux qui se reconnaissent dans la Marseillaise.

Bien sûr nous avons tous compris, depuis longtemps, que Hollande-Ayrault veulent que chacun puisse chanter sa Marseillaise, surtout s’il est étranger et ils veulent même, au nom de la préférence nationale qu’ils sont en train d’imposer, la Marseillaise des banlieues remplace notre Marseillaise.

Une seule réponse à cela.

Aux armes, citoyens !

 

 Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


39 thoughts on “Une association rouennaise de banlieue a décidé de ré-écrire la Marseillaise !

  1. CombattantsCombattants

    Ami(e)s Patriotes,

    Un seul mot

    « NON »

    Ne touché pas à notre Marseillaise chanté par bcp d’hommes et de femmes morts pour la France.
    Je risquerai cette fois de devenir vraiment méchant.
    Patriotes levons nous.
    Alain

    1. takorabet

      non non non non et trois fois non ca ne se fait àas de réecrire l’hymne national d’un pays d’autant plus si on est issu de l’immigration et qu il s’agit de l’hymne du pays d’acceuil

  2. Jallade

    A propos de Paul Flament, trouvé ceci :

    « Le prêtre Paul Flament : un hérétique qui infeste le diocèse de Rouen

    Avec 16 autres prêtres du diocèse de Rouen, Paul Flament, qui a commencé son sacerdoce dans les années 60 (ça explique tout !) entre en dissidence. Lui qui ne connaît que sa Normandie et son clocher a la prétention de vouloir faire la leçon au Souverain Pontife qui voit le monde et toute l’Eglise. Lui et ses confrères vivent mal leur sacerdoce. Ce qui confirme ce que nous avons toujours soutenu : dans les années 60 on a allègrement ordonné prêtres des braves garçons qui n’avaient pas la vocation. Ça laisse des traces. Ils croient pouvoir régler leurs problèmes existentiels en réclamant de l’Eglise qu’elle ordonne des prêtres des deux sexes et permette le mariage des prêtres. On ne comprend pas pourquoi ces clercs qui en sont restés à des idées du siècle passé ne demandent pas davantage : le droit au divorce, au concubinage, à la polygynie… etc. Si déjà on veut vivre avec son temps… Mais Paul Flament frise le ridicule lorsqu’il déclare que « Luther avait raison » sur ces questions. Ridicule, oui. Car s’il avait un peu étudié, il saurait que Luther n’a jamais demandé le mariage des prêtres ni l’ordination des femmes : il a purement et simplement nié l’Eucharistie et le sacerdoce. Les 17 prêtres de Rouen ne devraient-ils pas (au minimum) avoir le courage d’en faire autant ? C’est-à-dire ne plus célébrer de messes et cesser de se prendre pour des prêtres. Bref, quitter l’Eglise ? »

    1. EVAEVA

      Le mariage des prêtres a lieu depuis toujours dans les églises chrétiennes orthodoxes, et aussi dans les églises catholiques romaines d’Orient.
      Rome a fait cette exception pour les catholiques d’Orient, qui ont toujours autorisé le mariage de leurs prêtres, à la condition que le prêtre se marie AVANT son ordination, et accepte de rester prêtre, sans postuler pour des responsabilités plus étendues.
      Un évêque par exemple, ou un cardinal, ne peut pas se marier, ni en Orient, ni en Occident, ni chez catholiques, ni chez les orthodoxes.
      Je connais des enfants de prêtres: ils sont aussi épanouis que les autres.
      Ceux que je fréquente sont très travailleurs, et fêtards en même temps.
      Ils m’ont convaincue que pour bien travailler, il faut savoir aussi s’amuser.

      Pour l’ordination des femmes en tant que prêtres, je ne suis pas contre.
      J’ai assisté récemment à l’enterrement de la mère d’un ami protestant, la cérémonie était dirigée par une pasteure. Ma foi, elle se débrouillait très bien, un pasteur n’aurait pas fait mieux. Je serais très curieuse d’aller dans une paroisse dirigée par une femme. L’Eglise se plaint du manque de vocations, alors elle pourrait donner leur chance aux femmes.
      Je ne pense pas que Jésus serait contrarié par ce choix, car il a passé sa vie entouré de femmes, il recherchait leur compagnie, et il respectait même celles d’entre elles qui étaient méprisées car de mauvaise vie.

      L’argument qu’on m’oppose le plus souvent est le suivant:
      « Oui, Jésus était souvent entouré de femmes, mais il n’a pas choisi d’apôtre parmi les femmes ».
      Je crois que Jésus connaissait bien son époque, et il savait que peu de gens auraient écouté une femme, surtout une femme qui délivre un message qui tranchait tellement avec les moeurs de l’époque.
      Et puis à cette époque, une femme s’exposait à un grand danger si elle devait sillonner les routes pour apporter la Bonne Nouvelle, métier à haut risque si l’on considère la manière assez peu réjouissante dont sont morts les apôtres de Jésus.

      Donc bien que je ne milite pas pour l’ordination des femmes, je ne suis pas contre.

  3. Jallade

    Il suffit de se balader sur internet pour voir que ce « prêtre » a un curieux curriculum vitae.

    Envoyé ce jour cette simple question à l’archevêque de Rouen :

    A l’attention de Mgr Jean-Charles Descubes, archevêque de Rouen, primat de Normandie :

    Comment qualifier le « père » Paul Flavent ?
    Est-il un apostat, ou un hérétique ?
    Merci de me répondre
    http://rouen.catholique.fr/spip.php?page=parler

    Idem au principal intéressé :

    A l’attention du « père » Paul Flavent :
    Comment vous qualifier ?
    Etes-vous un apostat, ou un hérétique ?

    Pour le contacter et lui poser d’autres questions :
    Fraternité Banlieues
    Contact : Père Paul Flament 135 rue St Julien 76100 ROUEN
    02 35 72 09 27 fra.banlieues.76@wanadoo.fr

    http://rouen.catholique.fr/spip.php?rubrique1084

  4. jarczyk

    Chère Christine…Soyons indulgents envers ces jeunes…en tout cas, moi je le suis car, à leur âge, j’avais la Marseillaise en horreur…les paroles et la musique plutôt médiocre ne me font toujours pas vibrer et puis cette pauvre Marseillaise qui se chante sur tous les stades et dans toutes les disciplines sportives, j’ai toujours trouve ca complètement stupide, un tel détournement…Par contre le Chant du Départ, alors là: mille fois oui !!!
    Après tout c’est peut être une question de goût me direz vous et que tous les goûts sont dans la nature….sauf le mien !!!
    Mais , effectivement, l’initiative de ce « père Paul Flament » s’inscrit parfaitement dans la perspective du moment qui est celle du « vivre ensemble »
    même au prix du plus stupide des rapprochements qui montre bien la médiocrité intellectuelle du bonhomme laquelle, elle aussi, est dans  » l’air du temps »…

    1. resistancerepublicaine

      On peut ne pas aimer la Marseillaise pour des tas de raisons il n’empêche que se permettre de la réécrire c’est, pour le moins, de l’orgueil, pour le pire, le désir de nous faire disparaître

  5. DURADUPIF

    Les pauvres fous amenés par un sale c…Le moment finira par arriver ou on va leur en donner de La Marseillaise à la sauce Armoricaine.

  6. Mizopoint

    Je cite : « ceux qui, prolétaires au sang impur, se battaient contre l’ennemi intérieur, à savoir les royalistes au sang pur ».

    Non, légende urbaine récurrente, le contraire du vrai et de la plus simple logique. Ici fausse logique.
    A part ça, d’accord avec vous.

    1. EVAEVA

      Je vois mal comment le « sang impur » mentionné par la Marseillaise peut être celui des prolétaires, en opposition avec le « sang pur » des nobles.
      Après tout ce ne sont pas des nobles qui ont écrit la Marseillaise.

    1. resistancerepublicaine

      J’ai supprimé tout votre commentaire haineux Anthony et je vous invite à aller voir ailleurs si j’y suis. Il n’y a pas de place à Résistance républicaine pour des homophobes vouant une telle haine à la République et Marianne. Vous me dégoûtez.

      1. Anthony

        (Rires) Dis plutôt que tu l’a supprimé car c’est en tout et pour tout la pure vérité qui te dérange et que tu n’es pas foutue d’accepter tout simplement , tu es une entrave à la liberté d’expression madame Tasin , tôt ou tard nous nous croiserons et crois moi que je me chargerai de te l’apprendre et crois moi tu vas savoir ce que c’est que de manger de la purée à la paille 😉

        @ très bientôt chère Madame Tasin 😉

        1. resistancerepublicaine

          Des menaces, carrément ! Parce que je ne suis pas d’accord avec vous ? Alors vous êtes soit un islamiste, soit un antifa, soit un taré tout court… au choix.
          Et je ne tutoie pas les serpents .

        2. Jallade

          Manifestement, vous voulez jouer à la violence, -un jeu que vous ne connaissez sans doute pas et qu’il vous faudra apprendre-, patientez un peu ; et dites-vous bien que tôt ou tard vous la croiserez.
          Et là, vous serez servi ; à la rwandaise, peut-être.
          Pour ce qui est de « manger de la purée à la paille », il faudra vous faire aider car vous n’aurez plus ni bras ni mains.

  7. marcel

    Bonjour, bravo pour le relookage du site.
    Je vous poste ça, il semble que les ennemis de la France se soient donnés le mot ces deniers temps. Il y a une accélération.Jugez vous meme
    .

    1. resistancerepublicaine

      Désolée Marcel mais vous avez juste donné un lien sur une image et non pas sur la source de ce que vous affirmiez, je n’ai pas trouvé d’autre source j’ai donc préféré supprimer ces infos . Merci pour les encouragements pour le site

      1. marcel

        Désolé. Voici un extrait suivi du lien
        Concernant la défense de la laïcité, le laboratoire d’idées se déclare résolument en faveur d’une discrimination positive des religions. L’idée serait de supprimer les interdictions stigmatisantes du type niqab ou la dénomination péjorative de « sectes » afin d’aboutir à une acceptation globale de toutes les pratiques et revendications philosophico-religieuses à l’exception des pratiques chrétiennes
        http://feedproxy.google.com/~r/ndf-fr/~3/NeyuhHX7fjs/tabula-rasa-le-nouveau-think-tank-de-choc?utm_source=feedburner&utm_medium=email

  8. Françoise

    Et pourquoi ne se reconnaissent ils pas dans notre Marseillaise ? parce qu’ils affirment hauts et forts leur origines non européennes, alors dans ce cas pourquoi ne pas aller dans ces pays d’où ils viennent, pour chanter leur véritable hymne national ? ON NE TOUCHE PAS AUX TEXTE DE LA MARSEILLAISE, TELS QU ‘ILS ONT ETE ECRITS, PARCE QU’ON NE PEUT TOUT SIMPLEMENT PAS REECRIRE CES TEXTES, A T’ON DEJA VU UNE REINTERPRETATION DE LA BIBLE ET DES EVANGILES ? NON ! ALORS PAS TOUCHE !

  9. Jallade

    Et l’hymne national algérien (on a déjà les drapeaux en France), qui s’en occupe ?
    Le couple Hollande/Fabius, la prochaine fois où ils iront à Alger « rendre des comptes » et baisser le pantalon?

    Troisième couplet de cet hymne :

    « Ô France ! le temps des palabres est révolu
    Nous l’avons clos comme on ferme un livre
    Ô France ! voici venu le jour où il te faut rendre des comptes
    Prépare toi ! voici notre réponse
    Le verdict, Notre Révolution le rendra
    Car Nous avons décidé que l’Algérie vivra
    Soyez-en témoins ! Soyez-en témoins ! Soyez-en témoins ! »

    1. EVAEVA

      Quelle bande de hargneux ! Même dans leur hymne, ils font comme les chiens ingrats qui mordent la main qui les a nourris.
      La France a été obligée d’aller les mater pour sécuriser cette mer qu’ils écumaient de leurs pirateries ignobles, et pour les empêcher d’envahir les côtes françaises et arracher les enfants blancs des bras de leurs mères, pour les vendre sur les marchés aux esclaves, et kidnapper les jeunes filles blanches pour peupler les harems des sultans, auxquels elles étaient supposées donner de beaux enfants au teint clair, car les turcs comme les arabes détestent leur physique et espèrent améliorer celui de leurs descendants en ayant des enfants avec de belles femmes au teint et aux cheveux clairs.
      (Quiconque osera me traiter de raciste le regrettera).

      Les français, au lieu de se contenter de les mater, ont voulu les civiliser.
      Quelle utopie ! On ne civilise pas les musulmans, car leur idéal est Mahomet, un criminel sanguinaire doublé d’un vicieux.
      Les musulmans surnomment Mahomet « le plus parfait des hommes » et « le bel exemple ».

      L’Algérie, qui ne ressemblait à rien, a été construite par les français.
      Comment les algériens osent-ils se plaindre ? La France leur a livré un pays clés en main. Regardez ce qu’ils en ont fait.
      A présent ils osent utiliser la colonisation comme rente de situation, parce-qu’ils n’ont pas su faire fructifier l’héritage français.
      Quand je pense à tout ce que la France a réalisé en Algérie, je me dis que c’était un immense investissement à fond perdu. Et j’en suis désolée.

      Comme si cet immense gâchis ne suffisait pas, il faut qu’on nous fasse boire la coupe jusqu’à la lie: j’ai appris qu’à Saint-Ouen, en proche banlieue parisienne, une rue a été baptisée du nom d’une militante du FLN.
      Comment accepter que des assassins de français soient décorés, ici, en France, comme des héros ?
      Où allons-nous ainsi ? Où va s’arrêter cette haine de soi ?

  10. EVAEVA

    Pour moi, les paroles de la Marseillaise ont été écrites à une époque donnée, mais leur mérite est de coller à n’importe quelle époque, y compris la nôtre aujourd’hui.

  11. Guillaume

    Bonsoir,
    le sang impur est bien celui des non nobles, mais vous vous trompez complètement en croyant qu’ils se soulevèrent contre les royalistes. En l’occurrence le peuple était royaliste dans sa très grande majorité, à commencer par Rouget de l’Isle. Les aristocrates l’ont été parce que traditionnellement ils étaient ceux qui allaient faire la guerre pour le peuple. En retour ils avaient des privilèges qui sont devenus de plus en plus grands avec le temps. La Marseillaise ne date pas de la révolution française, mais d’après, quand une coalition européenne d’armées (Autriche, Prusse, SERomain Germanique,) voulait profiter de l’instabilité résultant de la révolution française pour en finir avec la France : non seulement le peuple français n’avait plus confiance en les nobles français, les estimant dorénavant plus intéressés par les cours d’Europe et leur oligarchie supranationale que par leur rôle séculier, et en plus, devant l’ampleur de la menace, il se trouvait qu’une participation du peuple devait intervenir, ce qu’on pourrait appeler une mobilisation générale. La traitrise du roi de France (la suspicion avait commencé par son mariage avec une Autrichienne, qui était l’Ennemi des décennies précédentes), souverain désormais plus lié aux autres oligarques européens qu’à son propre peuple, est une raison définitive pour que le peuple prenne les choses en main.
    Ce n’est pas contre son roi, mais sans son roi, que le peuple est appelé à se battre, contre l’envahisseur. La tyrannie c’est celle que veut imposer l’armée étrangère. L’étendard sanglant c’est celui du SERG, les soldats qui « mugissent » aussi. Le fait que Louis XVI soit à moitié bon souverain et à moitié traitre le disqualifie complètement pour défendre la France.
    La Marseillaise n’est pas du tout un hymne à la guerre, c’est un hymne à la défense d’un peuple qui veut devenir souverain au sein d’une nation qu’il veut voir rester souveraine, et non annexée.

  12. Guillaume

    Comme dit Eva, cela est toujours d’actualité. Les oligarques européens nous menacent avec la finance et la confiscation de notre souveraineté, et notre classe politique ne nous représente plus depuis longtemps, mais ce sont les pantins ou les copains, parfois les deux, des oligarques européens et même au-delà d’européens.

    1. EVAEVA

      En fait, Guillaume, quand j’ai dit que les paroles de la Marseillaise sont toujours d’actualité, je visais le danger actuel que représente l’islam.
      Mais Madame Tasin a confisqué le reste de mon post pour le publier demain.

  13. EVAEVA

    Bonsoir Guillaume,

    Merci pour vos explications. Un hymne est toujours écrit dans un contexte donné, et les paroles agressives qu’il peut contenir visent forcément l’ennemi de l’époque à laquelle il a été écrit.

  14. dicentime

    ma chere Christine , je vous donne confirmation que nombre de mes coms sont passés a la trappe ! j ai posté sur le theme de la Marseillaise un com assez long qui m a pris un peu de temps a mettre en page et a rediger
    il contenait des considérations notamment sur le « sang impur » reprises ce jour par « BEATE »

    il est vrai que je commenta pas mal mais si c est chasse gardée je ne vous embêterai plus j irai ailleurs ….

    je sais que votre travail est difficile et prenant et que nous ne sommes pas là pour nous chicaner , écrire de la littérature et demander des droits d auteur ! ! !
    seulement je ne comprend pas que des coms parfaitement respectueux des limites polémistes soient confisqués ou effacés sans raison ; j étais tout a fait pertinent dans ma reflexion

    bon courage pour vos déméllés avec les « chances pour la France »

    1. resistancerepublicaine

      Désolée Dicentime, je ne m’en souviens pas, je ne le retrouve pas, même pas dans la corbeille où je l’aurais placé si j’avais décidé de ne pas le publier.. Il est possible aussi que ces derniers jours comme les informaticiens et moi on a beaucoup travaillé sur le site il y ait eu des mises à jour faites au moment où vous commentiez et que le commentaire n’ait pas été enregistré, j’avoue que ces problèmes informatique me dépassent. Pour le reste il est possible que je n’aie pas publié un ou deux commentaires à vous parce que vous y preniez position sur mariage homo etc et j’avais dit qu’on ne reviendrait pas sur le sujet mais je ne suis même pas sûre de cela peut-être que je confonds avec quelqu’un d’autre

  15. Restons Français

    Ah non! En voilà encore un exemple d’outrage à la République, à cette France chère au cœur de tous ses enfants! Oser prétendre modifier la Marseillaise c’est le même geste que de la huer!

Comments are closed.