Pourquoi les musulmans doivent être,eux-aussi,reconnaissants envers le cochon, par Luc Forgeron


En faisant mes courses alimentaires dans un discount j’ai été pris à partie par une mahométane fort vindicative, elle n’était pas encore enburkanée mais tout de même fortement voilée.

Cette pré-Belphégor poussa avec détermination mon caddie pour passer devant moi à la caisse où j’attendais tranquillement pour m’acquitter de ma dîme.

Moi, intrépide, courageux et fier comme un hoplite Sparte bloquant le défilé des Thermopyles, je freinai de mes deux fer, mon chariot devenant dans l’instant présent ma citadelle. Un intense duel du premier qui baisserait le regard s’ensuivit puis s’éternisant, cette créature aux yeux quasi-démonniaques n’en revenant pas d’être stoppée net dans sa conquête de territoire me lança son insulte suprême : « sale porc ». Sale porc, elle ne pouvait pas me faire plus plaisir.

Moi tel un preux chevalier, droit dans son armure et dans ses idéaux de RECONQUISTA je répondis du tac au tac : « Le cochon n’est devenu sale que par la suite de ses fréquentations avec l’homme. A l’état sauvage, c’est un animal très propre ». C’est une citation de Pierre Loti qui en 1914 s’est engagé dans l’armée de terre alors âgé de 64 ans pour aller se battre auprès des italiens contre l’empire Ottoman, lui-dis encore.

Là, silence complet, ses yeux sont devenus vitreux reflétant l’intelligence d’un bovin castré, désemparée, vaincue,elle partie à l’assaut d’une autre caisse non s’en marmonner dans son bout de chiffon un autre classique : nardinamouk qui veut dire dans sa version littéraire la plus soft : que Dieu maudisse la religion de ta mère, tout un programme en effet !

Après ce futile incident, j’ai décidé de prendre ma plume électronique pour défendre le cochon et pour que les musulmans lui disent aussi merci. De nombreux exemples sont présents dans mon esprit mais pour faire cours je vais en citer juste deux.

Jusqu’à ces dernières années,l’insuline injectée aux diabétiques (et ils sont extrèmement nombreux chez les musulmans à cause de leur culture alimentaire où le sucre tient une place prépondérante) était d’origine animale, bovine et surtout porcine. Une amie travaillant dans le domaine médical et connaissant l’origine des composants de l’insuline demandait toujours innocenment aux patients de foi musulmane qu’elle soignait : ça ne vous pose pas de problème que l’insuline vienne d’un cochon ? et eux répondaient : non,pour ça ce n’est pas pareil !!! Plus hypocrite,tu meurs.

Autre exemple, actuellement, de nombreuses études sont menées pour utiliser le cochon comme porte-greffons pour ensuite prélever et greffer ces organes sur l’humain. Et là aussi, quand un musulman se fera greffer un rein venant d’un porc, pas d’interdit, pas de problème car ce n’est pas pareil. Allons donc, que le foutage de gueule continue de plus belle. Ce genre de conneries me fait penser à certaines sourates fixant de façon immuable le prix de certaines marchandises dans le coran. Alors avec une inflation des prix durant 1400 ans, les marchands, bons musulmans vendent leurs produits au prix fixé par Mahomet, stop,arrêtons ce délire et pour conclure cet article une dernière citation : Si l’intelligence à des limites,la connerie n’en a pas !!!

Luc Forgeron

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




7 thoughts on “Pourquoi les musulmans doivent être,eux-aussi,reconnaissants envers le cochon, par Luc Forgeron

  1. AlainAlain

    Normal quoi, typique des soumis : en plus du reste, liste déjà longue, des HYPOCRITES contournant leurs interdits quand ça les arrangent. Faut bien qu’ils fassent acte de soumission en faisant plus que chi.er les koufars et imposer leurs saloperies sur eux, aux mieux, alors si cela implique se faire injecter/planter du porc, allons-y gaiement, c’est momo qui l’a dit.

    Quand à la demi-Belphégor là, moi je l’ai déjà dit que les caddies sont souvent des incontrôlables bêtes, alors si c’est à moi qu’elle avait fait le coup elle, comment le mien se serait soudainement emballé et prit un sprint digne d’un champion hippique. Et elle là, ses grouinements n’auraient rien eu à envier à ceux d’une truie.

  2. DJ

    Bonjour,
    Vous écrivez:
    « Ce genre de conneries me fait penser à certaines sourates fixant de façon immuable le prix de certaines marchandises dans le coran. »
    Pourriez vous nous indiquer les références de ces sourates:versets ?
    Ceci pour enrichir notre base documentaire !
    Vous en remerciant par avance.
    DJ

  3. bretonnedecoeur

    Décidément, on a assez souvent des problèmes dans les supermarchés avec ce genre de personnes. Moi c’était avec quatre jeunes ados à la supérette qui est en face de chez moi il y a un peu plus d’un mois. Pas de problème, je les ai claqués (verbalement s’entend), tant et si bien que l’un deux particulièrement humilié a rougi et baissé le nez et que ses copains se sont foutus de lui : « Vous l’avez tué, là, Madame ! ».
    Quoi qu’il en soit Luc vous avez bien fait de ne pas céder. C’est trop facile, ce genre de comportement !

  4. Françoise

    Il aurait fallu lui répondre,  » Nardinamouk khaloufa là elle aurait compris que cela dit  » que dieu maudisse la religion de ta mère, truie.

    1. bretonnedecoeur

      Excellent, Françoise ! Il faudra que je retienne ce joli morceau de littérature musulmane, cela peut toujours servir. Vous en avez d’autres pour celles et ceux qui ne connaissent pas la langue ?

  5. Nagau06

    J’aurai répondu « veuillez ne point m’aborder, nous n’avons pas été présentés, d’ailleurs nous n’avons pas non plus élevés les cochons ensembles, je vous trouve bien familière »….

  6. Laurence

    Merveilleuse insuline porcine. Comme la gélatine de petit cochon ( E441 ) dans les gâteaux, bonbons, yaourts et autres savons et rouges à lèvres… Dans certains supermarchés de « certains quartiers » les rayons sucreries sont de venues de véritables bibliothèques avec des burkas armées d’une loupe pour déchiffrer les ingrédients.
    Manque de pot, le code E441 est obsolète et apparaît maintenant autrement et là je n’ai pas réussi à le trouver. Parce que Danone et consorts perdraient une énorme clientèle si cela venait à se savoir. En ce qui me concerne, pas de problème, j’adoooore le petit cochon.

Comments are closed.