Hommage à Jacques Blondel, le lundi 26 août 2013, par Jean Théron


Jacques Blondel, un habitant de Marignane a été tué le 22 août dans son quartier. Il avait entrepris d’intercepter et de neutraliser deux jeunes voyoux qui circulaient à scooter armés d’un fusil, fusil qu’ils utiliseront par deux fois le touchant mortellement . Il se trouve que ses meurtriers venaient de braquer un bureau de tabac voisin. Le meurtrier arrêté, un certain Marouen Rezgui, dont la mère coiffée de son foulard noir nous expliquait au journal télévisé qu’elle ne comprenait pas que son fils ait pu commettre un tel acte, était « déjà connu des services de police » pour une douzaine de délits dont une agression au couteau. « Condamné trois fois par le tribunal des enfants, il exécutait une peine de quatre mois avec mise à l’épreuve ».(Le Figaro, 25/08), l’équivalent de la « peine de probation » alternative à la détention pour les délits punis de cinq ans de prison que prévoit d’adopter  le gouvernement.

 

Lundi en fin d’après-midi, 3 à 4000 personnes, selon la police sur place, se sont rassemblées pour une marche blanche qui, débutée devant le bureau de tabac braqué s’est terminée à l’endroit où Jacques Blondel a été exécuté.( BFM et Itélé parlaient le soir même de »prés de 2000 « : c’est terrible pour des chaînes info d’être mal informées!)

A l’arrivée, la foule, grave et consciente de la signification de sa présence a applaudi pendant plus de 2 minutes, puis, après une dizaine de minutes d’attente, a repris une « Marseillaise », certes un peu timide mais bien réelle. Après quoi, comme à regret, chacun s’en est retourné.

 

  Jean Théron, responsable PACA RR et membre du Directoire 




Jean Theron

Responsable PACA et vice-Président de Résistance républicaine


One thought on “Hommage à Jacques Blondel, le lundi 26 août 2013, par Jean Théron

Comments are closed.