Pour un français musulman, épouser une française non-musulmane n’est pas un signe d’intégration, mais de conquête, par Eva


Correction:
« …l’islam se serait implanté en France 1.500 ans (et non 2.500 ans) avant le christianisme. »

Une chose que j’aurais dû mentionner pour mieux illustrer que le fait pour un musulman d’épouser une non-musulmane est l’un des nombreux instruments de conquête musulmane des terres non-musulmanes:
Dans les pays envahis par l’islam, et où l’islam est aujourd’hui majoritaire, les jeunes filles chrétiennes connaissent l’islam mieux que celles occidentales, et donc rechignent à épouser des musulmans.
Qu’à cela ne tienne: elles sont régulièrement kidnappées sur le chemin de l’école, ou parfois de l’université, afin d’être mariées de force avec un musulman qu’elles ne connaissaient pas une heure plus tôt.
Elles sont séquestrées par la famille de leur « mari », de peur qu’elles ne cherchent à fuir et retourner dans leur famille.
Certaines arrivent cependant à fuir. Dans un pays comme le Pakistan, elles se retrouvent devant le juge pour « désertion de domicile conjugal » (!!!??!!)
Le juge leur fait choisir entre retourner chez leur « mari », ou bien croupir en prison. Plusieurs en ce moment croupissent en prison pour ne pas retourner chez celui qui les a épousées de force et violées.
J’admire ces jeunes filles.

Ces enlèvements de chrétiennes par des musulmans ont lieu le plus souvent en Egypte, et au Pakistan, où leur nombre est effrayant (plus d’un enlèvement de jeune chrétienne par jour). Le dernier cas dont j’ai entendu parler au Pakistan est celui d’une petite fille de douze ans, qui a été violée pendant une année par son « mari », puis à réussi à fuir. Sa famille est en ce moment dans la tourmente, menacée de mort pour avoir repris sa fille.
La police pakistanaise refuse le plus souvent la plainte que les parents veulent déposer contre les kidnappeurs, car en islam, kidnapper et violer une non-musulmane est parfaitement licite, puisque Mahomet le faisait.

En Egypte, le dernier cas dont j’ai entendu parler est celui d’une jeune copte de 17 ans, qui a été enlevée et séquestrée dans une famille musulmane en attendant son mariage forcé avec un égyptien musulman.
La famille de la jeune chrétienne s’est mobilisée pour la rechercher. En général, le plus intelligent est d’orienter les recherches en direction des familles musulmanes qui ont demandé la main de la jeune fille, et ne l’ont pas obtenue.
Par chance, la famille copte a retrouvé où était séquestrée leur jeune fille, et s’est rendue sur le lieu (à plusieurs, pour pouvoir tenir tête aux musulmans qui font bloc contre eux).
Après des péripéties assez violentes, le jeune fille fut récupérée par sa famille. De dépit, une expédition punitive fut menée contre la famille chrétienne. La police intervint, arrêta plus de chrétiens que de musulmans, en blessa plusieurs, n’accepta pas de libérer les chrétiens arrêtés que lorsque la famille de la jeune chrétienne kidnappée accepta de se réconcilier avec la famille musulmane coupable de l’enlèvement, ce qui signifie qu’il n’y aura pas de possibilité de porter plainte contre elle.
La police est repartie en emmenant un membre de la famille de la jeune chrétienne enlevée, et cet homme est toujours en prison: il sert de garantie, afin de s’assurer que la famille chrétienne ne portera pas plainte. Il sera probablement libéré quand les faits seront prescrits et qu’il n’y aura plus la possibilité de porter plainte.
Aucun musulman ne fut arrêté dans cette affaire. Je trouve ces procédés révoltants.

Cette technique d’enlever les jeunes filles chrétiennes est très ancienne. Les musulmans pensent qu’une fois la jeune chrétienne violée, elle ne pourra pas fuir et rentrer dans sa famille, car sa famille ne voudra pas la reprendre à la maison, puisqu’elle ne pourra plus la donner en mariage à quiconque: qui épouserait une jeune fille qui n’est plus vierge ?
Seulement voilà: nous chrétiens pensons que ce n’est pas la faute de la jeune fille si elle a été violée, puisqu’elle n’était pas consentante. Donc nous reprenons à la maison nos jeunes filles kidnappées même si elles ont été violées. Même si elles sont enceintes de leur violeur, nous les reprenons, et ça c’est une chose que les musulmans ne comprennent pas.
Nous avons beau vivre dans le même pays, parler la même langue, être voisins, nous sommes trop différents d’eux par la mentalité, et ça les rend malheureux de vivre à côté de nous.
Je ne sais pas si vous avez vu la vidéo de cet imam égyptien qui expliquait combien les chrétiens le dégoûtent, même physiquement, et combien il n’y peut rien. Boire un verre d’eau qu’un chrétien aurait touché lui donne la nausée. Ca me fait penser à la pauvre Asia Bibi, cette jeune et jolie mère de famille chrétienne, qui croupit dans une prison pakistanaise pour avoir tremper son verre de chrétienne dans le bac d’eau collectif destiné aux ouvrières avec lesquelles elles travaillait dans les champs. En prison, elle a été mise à l’isolement, car ses co-détenues veulent la tuer. Son mari et ses enfants se cachent, car les pakistanais les recherchent pour les tuer.

Avez-vous vu un seul musulman en France s’émouvoir de son sort ? Avez-vous assisté à une seule initiative en sa faveur de la part des musulmans, en France ou ailleurs en Occident ?
Pour moi, qui ne dit mot consent.
Et le fait pour un français musulman d’épouser une française non-musulmane n’est pas un signe d’intégration, mais de conquête

Eva

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Eva

J'ai choisi pour me représenter un « noun » (la lettre N en arabe), que les musulmans peignent sur les portes des maisons des « Nazaréens » (chrétiens d’Orient) afin que leurs hommes de main passent les piller et les brûler.


9 thoughts on “Pour un français musulman, épouser une française non-musulmane n’est pas un signe d’intégration, mais de conquête, par Eva

    1. Avatarresistancerepublicaine

      Jeanne je ne sais à qui vous vous adressez et de quelle dernière phrase vous parlez, excusez-moi

  1. Avatarthierry1354

    Le livre concernant le calvaire de Asia Bibi s’appelle « Blasphème » et on le trouve encore facilement, à lire et à faire connaître. Quant aux conquêtes territoriales par l’islam marquées par le rapt et le viol des femmes des peuples soumis, là l’islam n’a rien inventé, on pourrait dire que ce sont des pratiques ancestrales qui remontent à la nuit des temps hélas.
    Les musulmans crèvent de jalousie et d’envie vis-à-vis des chrétiens car ils sentent bien et savent aussi qu’ils sont incapables d’arriver à égaler les chrétiens culturellement, spirituellement et économiquement. D’où le mépris islamique contre le christianisme qui n’est que l’empreinte profonde de la sotte suffisance des imbéciles.

    1. AvatarEVA

      Pour avoir « trempé » son verre, et pas « tremper ».
      Avec lesquelles « elle » travaillait, et pas « elles ».
      Désolée pour mon étourderie.

      J’aimerais apporter une précision, car je ne veux pas donner l’impression de croire que les musulmans épousent toujours les non-musulmanes par intérêt. Le mariage d’un musulman avec une non-musulmane n’exclut pas l’amour, mais il n’est pas nécessairement un signe d’intégration.

      Le cas inverse est pour moi un signe d’intégration: une musulmane qui épouse un non-musulman est une femme qui a fait du chemin, et qui a secoué le joug de la charia islamique.

    2. AvatarEVA

      Bonjour Thierry,

      En effet, la technique de l’enlèvement est ancestrale et date d’avant l’islam, mais qui la pratique encore de nos jours, à part les musulmans ?
      La lapidation aussi est un châtiment ancestral, mais qui le pratique aujourd’hui, à part les musulmans ?

  2. AvatarMinona

    Le pire, c’est que tout les enfants nés des viols que subissent ces chrétiennes sont automatiquement considérés comme musulmans. C’est le genre de chose que ne mentionneront évidemment pas les musulmans qui se vantent de leur nombre. Qui sait combien de musulmans il y aurait aujourd’hui dans le monde sans l’esclavage, le kidnapping et le viol de guerre (et en enlevant du total les apostats de cœur)?

  3. AvatarCharlie

    Personnellement, je ne pourrais jamais boire après un barbu. C’est plus que du dégoût, c’est de la répulsion.

    Par ailleurs, je ne comprends pas comment « l’islam se serait implanté en France 1.500 ans (et non 2.500 ans) avant le christianisme. »
    Nous parlons d’une secte dont les origines remontent (au mieux) à la fin du 7ème siècle… APRÈS J.C.

    1. Avatarjallade

      Selon l’islam, c’est simple, tout le monde, à l’origine, est musulman. Abraham, par exemple, 2.000 AV JC, qui serait peut-être bien étonné de l’apprendre.
      Etc

Comments are closed.