Des enfants vendus aux Emirats pratiquant la religion de paix et d’amour, par Laurent


INFO tv de dernière minute sur France ô, un reportage intitulé investigations:

Des enfants du Bangladesh sont vendus par leurs parents aux émirats, mais si mais si mme Taubira, pour être jockey de chameau.
Un émir précise qu’il ne croit pas que les propriétaires maltraitent les enfants ! Le coran l’interdit ! S’il ledit c’est que c’est vrai!
Les enfants témoignent avoir reçu une piqûre d’un liquide blanc et noir (?!) on leur dit que c’est pour les empêcher de grandir!
Ceux qui ont grandi se retrouvent seuls, livrés à eux-même et regrettent de ne pas avoir eu une éducation. D’autres auraient voulu tomber du chaneau ou être renversé par une voiture! Le reportage montre des lits sous des tôles ondulées accrochées à quatre pieux. Normal,ils ne sont pas riches!
Les émirats déclarent dédommager les enfants, environ 3700 depuis 2010.
Heureusement c’est une religion d’amour et …

Laurent

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


8 thoughts on “Des enfants vendus aux Emirats pratiquant la religion de paix et d’amour, par Laurent

  1. AvatarDaniel

    Bonjour Christine, amitiés du Matin….

    Bien sûr que l’esclavage a disparu !! et surtout en terre d’islam, d’après notre taupe-y-rat (dans la langue de son copain ibère !!) . J’y ai séjourné, je peux en témoigner : les milliers de Philippins et Indonésiens parqués dans des « camps » rationnés en eau, en nourriture et en confort, avec interdiction d’en sortir sauf pour bosser, avec gardes armés et chiens « utilitaires » pour ne pas contrarier Momo, NE SONT PAS DES ESCLAVES !! Le nom seul a changé, ça s’appelle « l’indenture »…Méthode très simple : ces gens très pauvres, dont le salaire mensuel dans leur pays ne paierait pas un paquet de clopes chez nous, sont « embauchés » par des sortes de traders, naturellement arabes (qui de par leur loi sont les seuls à pouvoir posséder une entreprise !!) qui leur paient le voyage et un salaire de misère. Une fois arrivés surprise : TOUT, absolument tout est payant, l’eau, la nourriture, et même la paillasse sordide du camp !! Il est même probable qu’ils paient leurs propres gardes….Il est bien évident que leur salaire (quand ils en ont un !!) ne pourra jamais rembourser leur « dette »….Ils sont « indenturés » à vie, propriété de leur employeur même si cet artifice juridique permet de survoler les lois internationales. Il est vrai malgré tout qu’être esclave dans cette optique peut parfois être préférable aux conditions de vie dans leur pays….la plupart sont même très heureux comme ça !! La menace, pour que tout ce petit monde se tienne tranquille, étant bien entendu l’expulsion immédiate ou l’application de la Charia, pour ce qui serait considéré comme un vol de leur employeur…..

    Sympa , non ???c’est le progrès….dans un certain sens !!

    1. Avatarresistancerepublicaine

      ça fait froid dans le dos.. Je croyais qu’on était en 2013, qu’on allait dans la lune et sur Mars…

  2. AvatarPhilippe le routier

    Déjà vu cela oui, (reportage de ce genre)
    Et déjà vu des courses de chameaux, discipline populaire dans le monde arabe, et déjà remarqué que le jockey vainqueur n’était JAMAIS célébré… Pourquoi ? Parce que les jockeys sont des orphelins, OÙ, des mômes issus des couches les plus basses de la société.
    En effet les courses de chameaux sont dangereuses, ces animaux ayant une façon de courir qui rend le galop très saccadé, le risque de chute est très élevé, bref, ceux qui le peuvent évitent de mettre leurs enfants sur ces fameux « vaisseaux du désert »

    Oh bien sur, il y a, dans les grandes villes des courses organisées pour les touristes, avec des chameaux sélectionnés pour avoir un galop plus souple et où les jockeys sont réellement entraînés et payés, mais là ou il y a peu de touristes, ou dans les émirats où les touristes sont des hyper-riches venus chercher le « Grand frisson » (jeux du cirque plutôt) ces courses c’est du « mad max » où les gosses se donnent mutuellement des coups de cravaches pour passer en tête et finissent en sang !

      1. AvatarCharlie

        Oui, et puis cette notion de propriété (Un émir précise qu’il ne croit pas que les propriétaires maltraitent les enfants)…
        Gerbant !

  3. AvatarPivoine

    Le problème du Bengladesh, c’est qu’étant un pays musulman, il ne maîtrise pas sa démographie. Ce pays est surpeuplé, et les habitants, de + en + pauvres. S’ils avaient appliqué la contraception, ils n’en seraient pas réduits à faire les esclaves pour les pays du Golfe !

    1. AvatarDaniel

      Bonsoir….

      oui, tout à fait d’accord, mais pas seulement pour les pays du golfe, les grandes chaines d’habillement, les supermarchés sont bien contentes de trouver cette main d’œuvre « taillable et corvéable à mercy » selon l’expression médiévale.Un accident récent (près de 2000 morts quand même, bien plus que le « Titanic » !!) a montré au monde dans quelles condition travaillent les petites mains brunes qui cousent nos polos et nos liquettes. Si ce n’est pas de l’esclavage c’est « vachement » bien imité…..mais sur le bateau c’étaient des gens de la « haute », et on en parle encore aujourd’hui., un siècle après. Dans quelques mois, voire quelques semaines, qui parlera encore de cet holocauste à la société de consommation, dans ce pays surpeuplé où cette saignée se verra à peine????
      Et on ne peut même pas parler de boycott, pour ces pauvres gens ce serait une condamnation à mourir de faim….

Comments are closed.