Du rapprochement entre la secte Qassama et les roquettes palestiniennes, par Philippe Jallade


Ceux qui s’intéressent aux faits d’armes Palestiniens auront fait le rapprochement entre le nom de la secte « Qassama » et « Qassam », nom d’une gamme de roquettes palestiniennes tirées régulièrement, depuis longtemps, depuis la bande de Gaza sur Israël.
Ce nom de « Qassam » a été donné à ces roquettes en l’honneur de Cheikh Izz ad-Din al-Qassam, activiste musulman des années 30, qui a aussi donné son nom au « Izzedeen al-Qassam » (IQB), l’aile militaire bien armée du Hamas , le mouvement terroriste islamique qui a gouverné la bande de Gaza depuis Janvier 2006. Voir lien ci-dessous (en anglais mais vous pouvez cliquer sur « traduire »).
http://archive.adl.org/terrorism/profiles/izzedeen_al-qassam_brigades.asp

Enfin, Izz ad-Din al-Qassam est le nom d’un groupe d’activistes / hacktivistes qui a lancé des cyberattaques contre des institutions américaines (depuis l’Iran ?).

Grammaire, grosso modo : Qassama = Diviser, séparer, disperser (quoi de plus normal pour des roquettes), partager (quoi de plus normal pour une association caritative). A n’en pas douter, il y a dans cette appellation « Qassama » une grosse finesse intellectuelle islamique.
Une forme verbale dérivée signifie « jurer », telle que dans l’hymne algérien : « nous jurons », (Kassaman, qui devrait d’ailleurs être transcrit en qassaman).

Philippe Jallade

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email