Frères musulmans : conquérir l’Egype, puis le monde

Un court reportage allemand redoutablement efficace pour montrer ce que sont les Frères musulmans, ceux que Fabius et, avant lui, Juppé, rencontrent et  jugent dignes d’être leurs interlocuteurs. Merci à Pascal Hilout pour la traduction.

 Ceux aussi qui sont plus que proches de l’UOIF, toléré pour ne pas dire chouchouté sur notre territoire. Voici les liens entre l’UOIF et les Frères musulmans.

 C’est pourtant bien l’UOIF qui invitait depuis des années le prêcheur fanatique Qaradawi interdit cette année à cause de la publicité donnée à ses thèses par Mérah et… un des maîtres à penser préférés des Frères musulmans. C’est pourtant bien l’UOIF qui, en 2006, a porté plainte contre Charlie habdo dans l’affaire des caricatures. C’est pourtant bien la même UOIF qui a récidivé en septembre dernier contre le même Charlie Hebdo.  C’est contre le même UOIF que Sifaoui a porté plainte en 2004 pour mise en danger de sa vie, l’apostasie qui lui était reprochée par l’UOIF mettant, selon lui, sa vie en danger…

Christine Tasin

27 Commentaires pour “Frères musulmans : conquérir l’Egype, puis le monde

      • on en est pas loin tout de même, et cela ne m’aurait pas surprise puisque , parait-il, les inscriptions sont en arabe sur les boîtes aux lettres publiques dans le nord de la France.

  1. ça me degoute qu en France en consommant souvent a notre insus halal ,on finance ainsi cette peste verte ,ou leurs
    freres de religion , ce qui revient au meme ,puisque le but est le meme : faire tomber une chape de totalitarisme ,
    de stupidités et d obscurrentisme dans le monde ….Et la caste politico mediatique les proteges par lacheté ,par
    interet ou par naiveté…..Je ne me resoudrai jamais à ce que le continent des lumieres et singulierement la France
    tombe dans la penombre et la bestialité de ces creatures…..Malheureusement avec l infame petite dictature Qatarienne
    et l autre Saoudienne, sans parler de l Iran ou des rois du pavot en Afghanistan ,ils ont tout l argent necessaire pour
    sevir dans le monde ! j oubliais aussi , l enorme magot du commerce Halal en Europe.

  2. Ce soir 21 Décembre 2012 vers 18h30 sur France Inter une journaliste spécialiste de l’ Egypte faisait un reportage sur la condition féminine dans ce pays où les femmes sont considérées comme des moins que rien… L’ association de défense des droits de la femme affirmait que 83% des femmes en Egypte subissaient des mauvais traitements… Inutile d’ aller plus loin pour comprendre pourquoi les femmes de ce pays sont révoltées.

  3. Les 70 sans-papiers de Lille ayant envahi une église Catholique seraient Algeriens donc Musulmans…Frères Musulmans ? Voici l’ info

    22/12/2012 à 12:16
    Des sans-papiers évacués d’une église dans le centre de Lille
    Des sans-papiers en grève de la faim qui occupaient depuis vendredi en fin d’après-midi une église du centre de Lille ont été évacués dans le calme par la police durant la soirée.
    Partagez cet article sur FacebookPartagez cet article sur Twitterpartagezpartagez
    augmenter la taille du texte diminuer la taille du texte voter réagir
    Photographe : Denis Charlet :: L’église Saint-Maurice à Lille photo : Denis Charlet, AFP

    « Environ 70 personnes ont été évacuées dans le calme, à la demande de l’évêché », a indiqué une porte-parole de la préfecture.

    L’évacuation des sans-papiers, qui s’étaient installés vers 17H15 à l’église Saint-Maurice, a commencé peu après 22H00 et s’est achevée un peu plus d’une heure plus tard, a constaté une journaliste de l’AFP.

    Selon le Comité des sans-papiers (CSP 59), huit grévistes de la faim ont été emmenés par la police, ce que la préfecture n’était pas en mesure de confirmer.

    Après l’évacuation, les sans-papiers se sont dans un premier temps couchés le long de l’église, alors qu’une cinquantaine de manifestants faisant face à un cordon policier réclamaient leur régularisation. « Solidarité avec les sans-papiers » ou « Pouvoir assassin », ont-ils scandé, rassemblées derrière une banderole « Faut-il mourir pour avoir des papiers? ».

    voir (0)
    lire (2)

    22 déc 12:16

    Des sans-papiers évacués d’une église dans le centre de Lille
    22 déc 10:26

    Lille : des sans-papiers en grève de la faim évacués d’une église

    Les grévistes de la faim et leurs soutiens se sont ensuite dirigés vers le parvis de l’église, emmitouflés de couvertures. Après consultation, « 70 ont décidé de passer la nuit sur place et quatre d’être emmenés à l’hôpital », a déclaré le porte-parole du CSP 59, Roland Diagne.

    « Je veux continuer la grève de la faim. Je veux des papiers ou crever. Je n’ai pas le choix », a expliqué Bouzad, 35 ans, blotti sous un duvet. Comme les autres sans-papiers, il dit avoir commencé sa grève de la faim depuis le 2 novembre.

    Selon le diocèse de Lille, les sans-papiers qui avaient investi l’église Saint-Maurice sont pour la plupart Algériens.

    Une médiation avec le curé de la paroisse et le prêtre officiant dans l’église n’avait pas abouti, a-t-on précisé de même source.

    Cette occupation intervenait plus de deux semaines après l’évacuation, le 4 décembre, de sans-papiers qui occupaient un temple protestant de Lille depuis plus d’une semaine.

    La préfecture, qui a appelé vendredi soir les grévistes de la faim à « se réalimenter », avait accepté le dépôt par le CSP d’une liste de dossiers qui font l’objet d’un « examen individuel au cas par cas », à la lumière de la circulaire du ministre de l’Intérieur du 28 novembre 2012 relative aux demandes d’admission au séjour des ressortissants étrangers en situation irrégulière.

    A l’issue d’une réunion avec une délégation du CSP 59 et de la Ligue des droits de l’homme mercredi, la préfecture avait indiqué que neuf des 161 personnes dont la situation a été examinée devraient pouvoir bénéficier d’une régularisation et que 44 étaient « susceptibles » de satisfaire aux critères de régularisation.

    « 53 régularisables ne signifie pas régularisés », a dénoncé vendredi soir Roland Diagne lors d’un discours improvisé devant l’église.

    Selon la préfecture, une nouvelle rencontre avec des représentants des sans-papiers est prévue

  4. Egypte, permis d’ exciser …

    Voilà le titre de l’ édito du magazine ELLE du 14 Décembre dernier.

    En Egypte une loi de 2008 interdit cette terrible pratique ce qui n’ empêche pas de constater que 80% des femmes sont exciser (sans leur accord) et que la nouvelle équipe Salafistes 28% +Frères Musulmans 38% = 66% = majorité (largement majoritaire d’ hommes…) = veut relégaliser cette horreur. L’ Egypte d’ aujourd’ hui pour les femmes = excision pour les petites filles et niquab obligatoire pour les femmes… devinez pourquoi les femmes manifestent place Tharir… et pourquoi la police les milices et l’ armée les traites de sales putes rebelles… quelle horreur ce pays !

  5. L’ islam veut conquérir le monde … la preuve : Infos ORANGE aujourd’ hui 23 Décembre 2012

    Mali: les islamistes détruisent à nouveau des mausolées
    Les islamistes qui occupent le nord du Mali ont à nouveau détruit dimanche à Tombouctou des mausolées, promettant de les anéantir tous: après des amputations à Gao, ces exactions sonnent comme un pied de nez au feu vert de l’ONU à l’envoi d’une force armée internationale pour les combattre.
    Partagez cet article sur FacebookPartagez cet article sur Twitterpartagezpartagez
    augmenter la taille du texte diminuer la taille du texte voter réagir
    Photographe : Str :: Capture d’écran d’une vidéo datée du 1er Juillet 2012 d’islamistes détruisent un ancien sanctuaire à Tombouctou photo : Str, AFP

    La casse des derniers mausolées de Tombouctou (nord-ouest) jusqu’alors épargnés par les islamistes qui avaient entamé les destructions en juillet, s’ajoutent aux amputations vendredi de la main de deux voleurs présumés à Gao (nord-est) au nom de la charia (loi islamique).

    Ces exactions ont été commises après l’adoption jeudi par le Conseil de sécurité de l’ONU d’une résolution autorisant, par étapes et sous condition, une intervention armée dans le nord du Mali pour chasser, au mieux à partir de septembre 2013, les islamistes armés qui l’occupent totalement depuis six mois.

    « Il ne va pas rester un seul mausolée à Tombouctou, Allah n’aime pas ça, nous sommes en train de casser tous les mausolées cachés dans les quartiers », a déclaré à l’AFP Abou Dardar, un chef d’Ansar Dine (Défenseurs de l’islam), groupe islamiste armé qui occupe Tombouctou avec Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

    voir (0)
    lire (4)

    23 déc 14:27

    Mali: les islamistes détruisent à nouveau des mausolées
    23 déc 14:27

    Mali : des islamistes détruisent les derniers mausolées de Tombouctou
    23 déc 14:00

    Les islamistes détruisent les derniers mausolées de Tombouctou
    22 déc 13:21

    Mali: nouvelles amputations après un feu vert sous condition à une force armée

    Mohamed Alfoul, qui se présente comme un membre d’Aqmi à Tombouctou, a de son côté justifié ces destructions en affirmant que tout ce qui ne relève pas de l’islam, « ce n’est pas bien, l’homme doit vénérer seulement Allah ».

    Les destructions des mausolées de saints musulmans de Tombouctou, ville historique « aux 333 saints », ancien centre cultural et intellectuel d’Afrique classé patrimoine mondial en péril, a été confirmée à l’AFP par des habitants.

    « Actuellement, les islamistes sont en train de briser tous les mausolées des quartiers avec des pioches », a dit l’un d’eux.

    « J’ai vu les islamistes descendre d’une voiture près de la grande mosquée de Tombouctou. Derrière une maison, ils ont cassé un mausolée en criant Allah est grand, Allah est grand », a affirmé un autre témoin.

    Outre les cimetières et les mosquées, plusieurs ruelles et des habitations privées de la ville abritent également des mausolées, vénérés par la population.

    « Idolâtrie »

    En juillet, les islamistes d’Ansar Dine et d’Aqmi, qui considèrent la vénération des saints comme « de l’idolâtrie », avaient suscité un tollé général en détruisant de premiers mausolées à Tombouctou, en particulier ceux situés dans l’enceinte de la plus grande mosquée de la ville.

    Ils avaient récidivé en détruisant d’autres mausolées en octobre, à la veille d’une réunion internationale à Bamako sur l’envoi d’une force armée au Mali pour les chasser du Nord qu’ils occupent avec un autre groupe islamiste, le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao).

    Cette fois-ci, les destructions ont été commises trois jours après l’adoption par le Conseil de sécurité de l’ONU d’une résolution autorisant le déploiement conditionnel, vers la fin de l’année 2013, d’une force internationale d’au moins 3.300 soldats africain pour reconquérir le nord du Mali.

    Vendredi, les islamistes du Mujao qui occupent Gao y avaient amputé la main de deux voleurs présumés, promettant pour « bientôt » de nouvelles amputations.

    Le 29 juillet à Aguelhok (nord-est), des membres d’Ansar Dine avaient lapidé à mort, en public, un homme et une femme auxquels ils reprochaient d’avoir eu des enfants sans être mariés.

    Depuis août, plusieurs autres amputations publiques ont été commises par les islamistes dans différentes localités du nord du Mali, sans compter des centaines de coups de fouet à des couples « illégitimes », des buveurs d’alcool, des fumeurs, et autres « déviants », selon les groupes islamistes, ainsi que l’arrestation de femmes non voilées chez elles.

    Ansar Dine, groupe composé essentiellement de Touareg islamistes, a signé vendredi à Alger un accord avec la rébellion touareg laïque du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) qui avait lancé l’offensive dans le Nord en janvier avant d’en être chassé par les islamistes.

    Les deux groupes se sont engagés à cesser les hostilités dans le nord du Mali et à négocier une solution politique avec Bamako, mais Ansar Dine a réaffirmé qu’il n’entendait pas renoncer à l’application de la charia dans les zones sous son contrôle.
    Partagez cet article sur FacebookPartagez cet article sur Twitterpartagezpartagez

  6. INFOS ORANGE de ce soir 23 Décembre 2012 : encore les Islamistes … !!!

    Nigeria: un groupe islamiste revendique l’enlèvement d’un Français
    Le groupe islamiste Ansaru a revendiqué dimanche l’enlèvement d’un Français dans le nord du Nigeria, expliquant notamment ce rapt par le rôle de la France dans la préparation d’une intervention militaire au Mali.
    Partagez cet article sur FacebookPartagez cet article sur Twitterpartagezpartagez
    augmenter la taille du texte diminuer la taille du texte voter réagir
    Photographe : Issouf Sanogo :: Des islamistes armés à Gao, dans le nord du Mali, le 21 septembre 2012 photo : Issouf Sanogo, AFP

    Le groupe Ansaru, qui serait lié aux islamistes de Boko Haram, menace la France d’autres attaques sur ses ressortissants, en particulier en Afrique noire, dans son communiqué de revendication du kidnapping.

    Ansaru « annonce au monde, et surtout au gouvernement français, être responsable de l’enlèvement de l’ingénieur Francis Colump (…), 63 ans, qui travaille pour l’entreprise française Vergnet », peut-on lire dans le texte envoyé à la presse.

    M. Colump avait été enlevé mercredi soir par un groupe d’une trentaine d’hommes armés qui avaient attaqué la résidence de l’entreprise où il logeait, dans l’Etat de Katsina.

    « La raison de cet enlèvement est la position du gouvernement français et des Français vis-à-vis de l’Islam et des musulmans », affirme le groupe Ansaru, évoquant en particulier « le rôle majeur de la France dans l’attaque (en préparation, ndlr) contre l’Etat islamique dans le Nord du Mali ».

    voir (1)
    lire (13)

    20 déc 18:05
    BFMTV

    Un ingénieur français enlevé au Nigeria

    Les islamistes citent également la loi interdisant depuis 2011 la dissimulation du visage dans l’espace public en France et donc le port du voile islamique intégrale par les femmes musulmanes, qui porte selon eux « atteinte aux droits religieux. »

    « Nous informons le gouvernement français que ce groupe va continuer à lancer des attaques sur le gouvernement français et les citoyens Français (…) en particulier en Afrique noire, tant qu’il ne changera pas sa position sur ces deux sujets. »

    Ansaru aurait des liens avec Boko Haram, un groupe islamiste tenu responsable de la mort de centaines de personnes dans le nord du Nigeria depuis 2009.

    Dans un premier temps, vendredi, le président français François Hollande avait estimé que les ravisseurs de l’ingénieur français au Nigeria étaient « sans doute en lien avec Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique) ou les groupes qui sont aujourd’hui au Mali ». « Je ne peux pas accepter qu’il y ait des menaces permanentes sur nos ressortissants », avait affirmé M. Hollande, ajoutant : « Nous devons être fermes par rapport au terrorisme tout en maintenant les contacts pour faire libérer » les ressortissants français.

    Paris a été à l’initiative d’une résolution, adoptée jeudi par le Conseil de sécurité de l’ONU, autorisant le déploiement d’une force internationale au Mali, pour chasser les islamistes armés qui occupent le nord du pays.

    Dans une interview à paraître lundi dans le quotidien français La Croix, le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian estime que l’intervention militaire africaine « pourra avoir lieu au premier semestre de l’année prochaine » et réaffirme que « la France et les Etats-Unis » apporteront à la coalition africaine un soutien dans le domaine de la logistique, de l’observation, du renseignement et de la formation.

    Interrogé sur la situation des otages français au Sahel, M. Le Drian affirme: « Nous nous occupons de très près des otages et faisons tout notre possible pour obtenir leur libération. Mais cela ne nous empêche pas de considérer que l’enjeu de l’intégrité du Mali est essentiel pour la sécurité de ce pays, comme pour celle de la France et de l’Europe ».
    M. Colump est le neuvième Français à avoir été kidnappé en Afrique. Sept d’entre eux sont détenus par des islamistes.

  7. Un nombre trés significatif d’évènements tant sur la plan national qu’international tendent à montrer que la lutte pour le pouvoir ou la suprématie ,de la part des Islamistes, s’intensifie.En même temps ,j’ai le grand regret de constater que ce phénomène est trés largement occulté par une majorité des Français.J’appréhende le fait que la prise de conscience-certes inéluctable- sera si tardive qu’elle ne pourra pas empêcher notre inféodation.

  8. Une vision d horreur en ce jour de Noel , en passant par la gare d Austerlitz ,il y avait un petit stand ,ou deux
    voilées distribuaient ce qui semblait etre des soupes chaudes aux passants…..bien sur deux ou trois barbus etaient
    là pour veiller sur l intriguité physique des femmes……Faire ça un jour de noel ressemble plus à de la provocation
    qu a du proselytisme pur ! ..Assez stupefait par cette scene , je me suis ensuite rendu sur mon lieu de travail ,
    l hopital d à coté ,du nom de Pitié Salpetriere ou je travaille de garde et ou le repas de hier soir ,pour le reveillon
    etait  » terrine de volaille » sans porc et pour ce soir ,à ceux qui voudraient connaitre le menu , ce sera carotte rapée
    avec un oeuf dur , bien entendu libellé sans porc  » desfois que ce serait des ovules de truie et non de Poule…

    Elle est pas belle la France de cette fin d année 2012 ?

    • C’est affreux mais que font donc les employés de la Pitié qui acceptent sans mot dire ces repas sans porc que nous avons rendus publics par une série d’article au cours du mois passé ? Rebellez-vous bordel !

      • pour ma part je l ai fait ,vous le savez ! mais que faire quand les autres se disent resignés ,ou ont peur de passé
        pour des  » extremistes de droite » juste en reclamant le retour ocasionnel du Porc pour les repas….

        Aujourdhui c est une religion encore minoritaire sur le site ,qui dicte ce qu il y a dans l assiette , demain quand
        elle deviendra majoritaire , ce sera quoi ? Elle dicterat peut etre qui ont doit mettre dans son lit ? Peut etre que
        certain seront tentés de reagir alors ! mais ce sera trop tard.

  9. ISLAMISTES & AL QUAIDA… les crimes au nom de l’ Islam sont quotidiens à travers le monde… la preuve :

    Nigeria : six morts dans une attaque contre une messe de minuit
    Le Monde.fr avec AFP | 25.12.2012 à 15h47

    L’église catholique Sainte Thérèse dans le district de Madala Zuba, au Néigeria, a été la cible d’une attaque à la bombe lors de la messe de Noël, le 24 décembre 2012.

    Des hommes armés ont attaqué une église dans le nord du Nigeria la veille de Noël, tuant six personnes, dont le prêtre, avant de mettre le feu au bâtiment, ont indiqué mardi 25 décembre la police et des habitants.

    « Un groupe d’hommes armés a fait irruption dans le village à minuit ; ils sont allés directement dans l’église (…), ils ont ouvert le feu et tué le prêtre et cinq fidèles. Puis ils ont mis le feu à l’église », a déclaré Usman Mansir, un habitant du village de Peri, près de Potiskum, la capitale économique de l’Etat de Yobe. Il a ajouté que c’était une branche de l’Eglise évangélique d’Afrique de l’Ouest (ECWA) qui avait été visée. Un responsable de la police à Yobea confirmé à l’AFP cette version des faits.

    Les islamistes du groupe Boko Haram ont mené récemment plusieurs attaques à Yobe, proche de la ville de Maiduguri (capitale de l’Etat de Borno), berceau du groupe islamiste, affilié à Al-Qaida. Les violences liées à Boko Haram et leur répression par les forces de l’ordre ont fait plus de 3 000 morts depuis 2009 au Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique et principal producteur de brut du continent. La dernière attaque menée à Peri n’a pas encore été revendiquée.

    Alors que la population de Yobe est majoritairement musulmane, le centre commercial de Potiskum compte une importante minorité chrétienne. Le village de Peri — qui a été attaqué durant la nuit — est situé à deux kilomètres de la ville de Potiskum.

  10. Magreb Islamique…. en voilà un joli pays qui porte bien son nom, et AL QUAIDA fait des reproches à la France après avoir enlevé des otages Français … Tu as raison Paul d’ être choqué par ce que tu as vu, et en plus nos dirigeants s’ allongent devant ces fous de dieu qui imposent pas la violence leur horrible religion. Amen

    Otages au Niger: Aqmi reproche à Paris l’échec des négociations
    Dans une nouvelle vidéo, Al Qaïda au Maghreb islamique accuse le gouvernement français de bloquer les négociations sur la libération des quatre otages français enlevés en septembre 2010 au Niger.
    photo : L’express

    Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a accusé mardi le gouvernement français de bloquer les négociations que l’organisation dit avoir proposé pour la libération des quatre otages français enlevés en septembre 2010 au Niger, dans une vidéo publiée par l’agence de presse mauritanienne en ligne Sahara Medias.

    « L’arrêt des négociations et leur blocage total relèvent de la responsabilité de la France, quant… lire la suite de l’article sur L’express

  11. La constitution adoptée par seulement 10 millions d’égyptiens????? Un peu plus de 51 millions d’électeurs étaient appelés aux urnes, 32% ont été votés, un peu plus de 10 millions ont dit oui et un peu plus de 6 millions ont dit non. Donc cette constitution devrait être revotée. Et je ne parle pas des fraudes, des intimidations faites aux chrétiens de Haute-Egypte, etc. Ce référendum est une farce organisée pas les frères musulmans appelés « modérés’ » par Juppé et toute la classe médiatico-politique française….
    Je vous rappelle quand même leur devise:
    «Dieu est notre but, le prophète notre chef, le Coran notre constitution, le djihad notre voie, le martyr notre plus grande espérance.» tout un programme…

    http://fr.news.yahoo.com/la-constitution-%C3%A9gyptienne-adopt%C3%A9e-%C3%A0-63-8-063224742.html

  12. Il y a lieu d’ être inquiet comme toi Eric D, car cela fait seulement une victoire ridicule pour cette constitution par le vote de 2 Egyptiens sur 10… Il serait très intéressant de rendre public le % de femmes ayant voté pour ou contre … dans ce pays des libertés pour homme… à la seule condition d’ être « Islamique ».

  13. Infos ORANGE du 30 Décembre 2012… l’ horreur « Islamiste » continue…

    Nigeria: 15 chrétiens égorgés par des islamistes dans le Nord-Est
    Quinze chrétiens ont été égorgés par des islamistes présumés au cours d’une attaque survenue vendredi à Musari, un village du nord-est du Nigeria proche de la base du groupe islamiste Boko Haram, ont déclaré une source humanitaire et des habitants dimanche.
    Partagez cet article sur FacebookPartagez cet article sur Twitterpartagezpartagez
    augmenter la taille du texte diminuer la taille du texte voter réagir
    Photographe : Pius Utomi Ekpei :: Une église touchée par des violences interreligieuses au Nigeria photo : Pius Utomi Ekpei, AFP

    « D’après les informations que nous avons recueillies, les assaillants se sont introduits dans des maisons et ont tué quinze personnes dans leur sommeil », a dit une source humanitaire sous couvert d’anonymat.

    Les autorités avaient confirmé samedi l’attaque, commise vendredi à Musari, évoquant seulement cinq morts dont un policier nigérian, sans donner plus de détails. Le village de Musari est situé dans les environs de Maiduguri, le repaire du groupe islamiste Boko Haram, qui a mené des attaques de ce type dans le passé.

    Dimanche, le porte-parole de l’armée dans la région, le lieutenant colonel Sagir Musa, a maintenu le bilan de cinq morts, précisant à l’AFP que certaines victimes avaient été tuées par balles et d’autres attaquées avec des machettes.

    Les autorités nigérianes ont toutefois tendance à sous-estimer le nombre de morts dans ce genre d’attaques, et la source humanitaire a confirmé les informations des habitants qui ont parlé de 15 personnes égorgées.

    voir (0)
    lire (2)

    30 déc 18:43

    Nigéria : 15 chrétiens égorgés par des islamistes
    30 déc 18:07

    Nigeria: 15 chrétiens égorgés par des islamistes dans le Nord-Est

    Parmi les victimes, « il y avait un policier de la circulation et 14 civils. Les victimes ont été choisies car elles étaient toutes chrétiennes. Certaines avaient déménagé dans le quartier pour fuir d’autres régions touchées par Boko Haram », a expliqué la source humanitaire.

    « Les assaillants sont entrés sans faire de bruit dans les maisons dont les habitants étaient tous chrétiens et ont égorgé les victimes », a ajouté un habitant. « Ils ont tué quinze personnes. »

    Selon les habitants, qui ont imputé cette attaque à Boko Haram, de nombreuses personnes se sont installées à Musari pour fuir les violences à Maiduguri, théâtre d’explosions et de tueries incessantes.

    Boko Haram, qui se réclame des talibans afghans, veut créer un Etat islamique dans le nord du pays, mais le groupe comprendrait en réalité plusieurs factions avec différentes revendications.

    Les violences attribuées au groupe ainsi que leur répression sanglante par les forces de l’ordre ont fait, selon les estimations, plus de 3.000 morts depuis 2009.

    Pays le plus peuplé d’Afrique, le Nigeria compte 160 millions d’habitants, le Sud étant à majorité chrétienne et le Nord à majorité musulmane.

    Le président nigérian Goodluck Jonathan accuse le groupe de chercher à provoquer un conflit religieux dans le pays.

    Alors que les principales victimes de Boko Haram sont souvent des musulmans, le groupe vise régulièrement des chrétiens, en menant des attaques contre des églises.

    Pendant une messe de Noël la semaine dernière, des hommes armés ont attaqué une église dans l’Etat de Yobe (nord-est), tuant six personnes, dont le prêtre, avant de mettre le feu au bâtiment.

    Mais dans sa lutte contre Boko Haram, l’armée nigériane a aussi été accusée de violences excessives, notamment des meurtres de civils et des incendies d’habitations.

    L’ONG Human Rights Watch a récemment déclaré que « des crimes contre l’humanité étaient susceptibles d’avoir été commis du côté des agents de l’Etat comme de celui des membres de Boko Haram. »

  14. Ou sont les condamnations de ces crimes abominables par nos Imams et autres representants en France
    de la religion de paix ,d amour et de tolerance ? Et de toute façon ,devant le quasi silence des medias Français
    sur ces crimes ,pourquoi le feraient ils ? Au Pakistan ,des Chiites ont été tués dans des explosions à la sortie
    meme de la mosqué , par des Sunnites ! ou sont les reactions indigniés du monde musulman ? Il vrai que c est
    plus important de hurler sa haine pour une caricature que pour des assassinats d etres humains..
    On va sans doute y avoir droit apres que Charlie Hebdo ait annoncé la sortie d une BD sur le Prophete d amour,
    pourtant estampillé Hallal par les journalistes ….

    Les Musulmans vont dire que dans l Islam cette belle religion égalitaire ,il n y pas de hierarchie comme dans
    l eglise Catholique avec son Pape , et que c est pour ça qu il n y a jamais de reaction aux horreurs perpretés par
    ces apotres de la non violence…Deux choses me choquent toujours avec cette admirable religion :

    primo ,s ils ne savant pas trouver un leader pour condamner les crimes , ils en trouvent toujours un pour appeler
    au meutre , ou lancer une Fatwa pleine d amour !

    secondo , toujours ils disent c est pas nous ! la majorité des musulmans de France vivent paisiblement leur religion! mais jamais ,ou quasi jamais ils ne condamnent les actes des confreres assassins !

    et ça c est terriblement revelateur de leur duplicité .

  15. Bravo Paul, en quelques mots tu as résumé la situation, personnellement plus le temps passe plus je me sens mal à l’ aise de me prétendre Français… nous sommes pollués par le silence des musulmans dans notre pays, tu as totalement raison d’ affirmer que c’ est terriblement révélateur de leur duplicité, même silence de nos politiques et d’ une grande majorité de nos médias, nous devrions donner les noms de ces derniers quand ils font silence sur ces crimes afin de rendre public leur complicité avec ces tueurs…

  16. 11/01/2013 à 07:58
    Terrorisme : Groupes armés ISLAMISTES au Mali ….
    LA FRANCE amie du Mali ou amie des terroristes ISLAMISTES ?

    Mali: le président appelle Paris à l’aide, les islamistes prennent une localité du centre

    Le président malien par intérim Dioncounda Traoré a demandé l’aide militaire de la France pour repousser une offensive des groupes armés islamistes, ont indiqué jeudi soir des diplomates après des consultations au Conseil de sécurité sur le Mali, le jour même où les islamistes armés qui contrôlent le nord prenaient une localité du centre du pays.
    Partagez cet article sur FacebookPartagez cet article sur Twitterpartagezpartagez
    augmenter la taille du texte diminuer la taille du texte voter réagir
    Photographe : Romaric Hien :: Des islamistes dans le nord du Mali, en août 2012 photo : Romaric Hien, AFP

    Parallèlement, des témoins et un responsable ont indiqué à l’AFP que des avions militaires transportant des armes et des soldats étrangers étaient arrivés jeudi à Sévaré (centre du Mali), où l’armée dispose d’un poste de commandement opérationnel et qui est proche de Konna, la localité prise le même jour par des islamistes.

    Aucune indication précise n’avait toutefois pu être obtenue dans l’immédiat sur le nombre et la provenance de ces avions, armes et soldats étrangers, un des témoins travaillant à l’aéroport ayant évoqué la présence de Blancs parmi les soldats.

    « J’ai vu atterrir des cargos C-160 (avions de transport militaire, NDLR). Ils ont débarqué des armes et des hommes. Certains hommes avaient la peau blanche », a affirmé ce travailleur de l’aéroport de Sévaré (plus de 650 km au nord de Bamako).

    « Les avions ont fait plusieurs rotations à l’aéroport de Sévaré où ils ont déposé du matériel et des hommes », a expliqué un autre travailleur de l’aéroport.
    11 jan 08:04
    Mali: le président appelle Paris à l’aide, les islamistes prennent une localité du centre

    Un troisième témoin a signalé la présence, parmi les avions arrivés jeudi, d’un appareil de l’armée malienne, sans en préciser le type.

    L’ambassadeur français auprès de l’ONU Gérard Araud a de son côté déclaré que « les décisions françaises seraient annoncées à Paris demain », alors que le Conseil de sécurité se réunissait jeudi soir en urgence pour débattre de la situation au Mali.

    La demande d’aide malienne est contenue dans deux lettres, adressées l’une au secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et l’autre au président français François Hollande.

    Selon des diplomates du Conseil de sécurité, la lettre adressée aux autorités françaises est une « demande d’aide militaire ».

    Le gouvernement malien a annoncé que le président Traoré s’adresserait vendredi à la Nation.

    « La France est l’amie du Mali et se tient aux côtés de son peuple et de ses autorités, en particulier dans les circonstances actuelles », a souligné M. Araud.

    Dans une déclaration adoptée jeudi par ses 15 pays membres, le Conseil de sécurité a demandé un « déploiement rapide » de la force internationale au Mali devant la « grave détérioration de la situation » sur le terrain.

    Il a appelé les Etats membres « à aider les forces de défense et de sécurité maliennes à réduire la menace représentée par les organisations terroristes et les groupes affiliés » qui contrôlent le nord du pays.

    L’ambassadrice américaine à l’ONU Susan Rice a indiqué que Bamako avait « demandé un soutien extérieur, en particulier de la part de la France ». Décrivant la lettre du président Traoré à François Hollande elle a expliqué: « Elle disait en résumé: +au secours la France+ ».

    Il y a eu au sein du Conseil un « consensus clair sur la gravité de la situation et le droit des autorités maliennes de rechercher toute l’assistance possible », a-t-elle ajouté.

    Des témoignages indirects et des informations sur plusieurs sites de réseaux sociaux font état de nombreuses victimes dans les affrontements de ces derniers jours entre l’armée malienne et les islamistes, les premiers depuis neuf mois.

    « Urgence d’agir »

    Aucun bilan n’a pu être obtenu, mais un témoin joint par l’AFP a dit avoir appris qu’ »un carnage » avait eu lieu à Konna tombée jeudi aux mains des islamistes, à 70 km de Mopti (640 km au nord de Bamako) où est basé l’état-major régional de l’armée malienne.

    « Nous sommes actuellement à Konna pour le jihad », a annoncé jeudi après-midi à l’AFP un responsable du groupe armé Ansar Dine, Abdou Dardar. « Nous contrôlons la cité presque en totalité. Après, nous allons continuer » à progresser vers le Sud, a annoncé ce responsable joint par téléphone depuis Bamako.

    Il affirmait parler au nom des trois groupes jihadistes qui occupent totalement le Nord, Ansar Dine, Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao).

    Pour l’ambassadeur français, la percée des islamistes peut être interprétée comme « soit une démonstration de force dans le cadre de la négociation politique, soit une décision d’avancer vers le Sud avant l’arrivée de la force africaine ».

    Le déploiement de cette force de quelque 3.000 hommes a été autorisée par le Conseil de sécurité le 20 décembre mais prendra dans les faits plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

    Des témoins joints par l’AFP ont constaté que l’armée avait abandonné Konna.

    « Les islamistes sont entrés à Konna, ce sont eux qui contrôlent la localité. Les militaires retournent actuellement vers Sévaré » à 12 km de Mopti, a affirmé un des témoins. « Les militaires maliens ont battu en retraite en direction de Sévaré. C’est la débandade totale ici », a dit un autre témoin. « Les gens sont affolés. Les islamistes ont juré qu’ils allaient marcher sur le sud du pays ».

    Selon plusieurs sources militaires, des affrontements à l’arme lourde avaient eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi avant de reprendre dans la matinée. Une source sécuritaire régionale avait fait état d’affrontements jeudi après-midi près de Konna, en disant: « L’armée cherche à résister ».

    Une source diplomatique a affirmé que les islamistes armés étaient désormais « à 20 km de la ville de Mopti », ce qu’aucune source n’a pu confirmer à l’AFP à Bamako. La source diplomatique a également déclaré que la colonne des jihadistes comptait près de 1.200 hommes équipés de véhicules tout-terrain et pourrait décider de contourner Mopti pour se diriger plus au sud, vers Bamako.

    Par ailleurs, des policiers ont été déployés à Bamako pour éviter des débordements, alors qu’une marche y était organisée jeudi, notamment en soutien à l’armée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>