Place Arafat… La municipalité communiste de Bobigny débaptise les rues au profit de l’Afrique et du Moyen Orient


Une honte.

Les locataires de cette cité de Bobigny viennent de découvrir qu’à partir de 2014 ils n’habiteraient plus rue Karl Marx mais rue… Oum-Kalsoum, du nom d’une célébre chanteuse égyptienne des années 70 dont on se demande ce qu’elle vient bien faire dans le panthéon laique de Bobigny pour y remplacer la rue Karl Marx, ce qui est un comble pour une municipalité communiste ! Certes Karl Marx n’était pas français, certes certains ont inventé en s’appuyant sur ses écrits des mondes de cauchemar (mais il n’y était pour rien), mais c’est une référence absolue et notamment pour le petit peuple de Bobigny, qui se lève tôt et a du mal à joindre les deux bouts. Que voulez-vous que fasse le petit peuple d’une chanteuse égyptienne ?

Rien. Et c’est bien le but. Salauds de Français attachés à leur passé, à leur histoire, à leur pays, au souvenir de leurs luttes. Salauds de pauvres qui refusent de se sacrifier pour les damnés de la terre qui arrivent d’Afrique et d’ailleurs pour les remplacer…

Les nôtres ne sont pas suffisamment méprisés, insultés, agressés, il faut, en plus, les priver de leur identité. Parce qu’une rue, un nom de rue, cela finit par faire partie de vous, de votre ville, de vos souvenirs, de votre identité.

Ils font tout pour faire naître un peuple nouveau, qui, parce qu’il aura été dépouillé de tout, sera  obligé d’aller puiser ses racines dans le monde musulman. Alors, à côté de ces rues de la « solidarité », de la « fraternité » on ajoute les noms de ceux qui ne nous sont rien, quand ils ne sont pas des ennemis.

Même si on constate que le PC n’a plus rien à voir avec son époque héroïque où un Georges Marchais osait dénoncer l’immigration pour défendre les salariés français, même si on sait que Afrique et Moyen Orient font aux yeux de trop d’élus communistes la danse des 7 voiles pour les détourner de notre pays, même si on sait dans quels bas-fonds de l’extrême-gauche (alias extrême -droite)les prosélytes de Mélenchon ont entraîné les communistes,  on ne peut s’empêcher d’avoir le coeur au bord des lèvres quand on voit le choix des noms des nouvelles place et rue, effectué par  la municipalité : Yasser-Arafat-Ytzahk Rabin, Miriam-Makeba » (activiste sud-africaine)… et « Oum-Kalsoum» qui voisinent avec  « Claude-Chabrol » et « Bernard-Birsinger ».

Remarque de Lazare, un de nos lecteurs :
Oum Kalsoum chanta les chants guerriers nassériens de 1954 à sa mort, dans ses chants il y avait toujours une diatribe contre les juifs qu’il fallait mettre à la mer, et non pas comme le véhicula la propagande pro-mondialiste des années 68, des « chants d’amour » et de sirupeuses histoires des « mille et une nuits ».

L’importation sur notre sol du conflit israelo-palestinien, par le choix du nom de la place, est proprement scandaleux. Et donner le nom d’un terroriste responsable de centaines de morts à une place française est monstrueux.Que dire encore de la rue Miriam Mabeka qui ne signifie rien, qui n’est rien dans notre histoire ? Il n’y a pas assez de Louise Michel ou d’Olympe de Gouges en France ?

A quand une place Hitler à Bobigny ? A quand une place Pinochet ? A quand une place Morsi à Bobigny ?

On ne peut pas ne pas espérer un nouveau Nurembert pour les traîtres à la patrie qui ont osé voter ça.

Mais on peut espérer un sursaut citoyen, non ?

Qu’attendez-vous, citoyens de Bobigny, pour signifier à votre maire votre opposition à son entreprise de disparition de votre passé, de votre identité et de vos valeurs ?

Si vous utilisiez les soi-disant rendez-vous de démocratie participative pour aller crier votre dégoût et votre refus ?

Mardi 4 19 h Canal 93
63, avenue Jean Jaurès
Mercredi 5 18 h Magic cinéma
Centre commercial Bobigny 2
Rue du Chemin Vert
Jeudi 6 20 h Crèche Kangourou
Vendredi 7 18 h Café Les Bernardins
Rue Édouard Vaillant
Lundi 10 18 h École Georges Valbon
Sente Daniel Mayer
Mardi 11 19 h Tribunal de grande instance
Sente Daniel Mayer
Mercredi 12 18 h Maison du rugby Gérard Kourland
98, avenue du Président
Salvador Allende
Vendredi 14 12 h Centre médico-psychologique
Lundi 17 12 h Lycée Alfred Costes

 




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


9 thoughts on “Place Arafat… La municipalité communiste de Bobigny débaptise les rues au profit de l’Afrique et du Moyen Orient

  1. Stéphanie Kramps

    Comment ??? Je vois dans cet agenda que le mardi 4 à 19h quelque chose se passe au 63 avenue JEAN JAURES ??? Renommez-nous ça avenue ABDELAZIZ BOUTEFLIKA tout de suite, mairie raciste !!!

  2. BeateBeate

    Voici l’article d’un ex-musulman qui connaît l’islam, le « piège à cons » nommé Islamophobie et la sournoise infiltration. À DIFFUSER autour de vous.

    L’Europe s’islamise à son insu de son plein gré. – de Arilès, décembre 2012
    http://www.kabyles.net/l-europe-s-islamise-a-son-insu-de,9421.html
    L’islam se fout de l’identité des peuples.

    Quand j’étais adolescent, je pensais que mes ancêtres étaient des idiots, des incapables et des imbéciles pour avoir accepté il y a presque 15 siècles cette religion de malheur. J’avais honte de mon peuple d’origine. J’oubliais qu’il avait simplement été battu à la guerre et qu’il s’est soumis à ses vainqueurs qui s’empressent depuis de réécrire son histoire.

    Cette histoire tordue que j’ai apprise moi-même à leur école et que j’ai dû désapprendre seul, par l’effort et la persévérance. En regardant la France, la Belgique, l’Allemagne, l’Angleterre, l’Espagne et bien d’autres pays encore, je me rends compte que même des peuples avertis peuvent se faire islamiser dans le dos, par petites touches innocentes. En fait, c’est leur environnement politique, culturel et économique qui s’islamise sous les coups de boutoir de nouvelles populations nord africaines inassimilables.

    Comme d’habitude, les djihadistes islamisent le « contenant » et les chefs d’abord, puis le « contenu humain » s’adapte petit à petit après une ou deux générations. C’est une colonisation tranquille des esprits et de l’espace. Les dirigeants français nient cela, bien entendu. C’est comme lorsqu’on regarde la grande aiguille d’une montre : On la fixe des yeux et on jure qu’elle ne bouge pas, mais on la retrouve quand même à un autre endroit après « quelque temps ». On n’y a vu que du feu !

    Français, Françaises, ne vous étonnez pas si un jour les islamistes vous obligent à réécrire votre propre histoire. Je veux dire : ne vous en étonnez pas si par hasard vous vous en apercevez. Ils vous interdisent déjà, par leur simple présence, d’évoquer la bataille de Poitiers et de citer le nom de Charles Martel. En attendant de vous obliger à enseigner dans vos écoles que Charles Martel n’a pas combattu l’islam, mais certains soldats musulmans indisciplinés qui s’étaient adonnés au pillage.

    Ils vous obligent déjà à réviser votre identité nationale en vous amenant à dire publiquement que l’islam est l’une des racines de la France, en attendant de devenir sa seule racine.

    Ils affirment déjà que Victor Hugo était musulman, que le commandant Cousteau était bigot 5 fois par jour et que Bonaparte était en admiration devant le génie de la civilisation islamique.

    Vous écoutez déjà doctement Malek Chebel vous parler de l’Âge d’Or de l’islam et d’une lecture chouette du Coran sans que personne ne lui rit au nez en direct.

    Vous laissez déjà Bouteldja vous insulter impunément sur tous les plateaux de télévision et le MRAP vous trainer en justice à la moindre respiration non halal.

    Vous écoutez déjà Tariq Ramadan vous ressasser que le djihad est un combat défensif, sans que personne ne lui demande de quoi les musulmans étaient-ils allés se défendre en Afrique du Nord, en Espagne, dans les Balkans, en Inde, à Viennes et à Poitiers.

    Vous mangez déjà hallal sans le savoir et à ce train, bientôt vous fermerez vos charcuteries et vos terrasses de bars, sans le savoir non plus. Ils vous ont déjà mis à genoux en vous forçant à admettre comme vérité le plus gros mensonge de l’Histoire, à savoir que l’Occident a découvert la philosophie, les mathématiques, les sciences, l’astronomie et la technologie grâce à l’islam qui vous les a généreusement transmises (en oubliant quand-même de les transmettre aux musulmans).

    Bientôt, vous aurez honte en vrac de Pierre et Marie Curie, de Voltaire, de Pasteur, de Flaubert, de Claude Levis Strauss, de Molière, de Louis IV et de Jean Moulin. Ces renégats avaient trahi les racines islamiques de la France !

    L’islam se fout de la vérité, de l’histoire et de l’identité des peuples. La seule chose qui compte pour lui est que ces peuples se soumettent à sa loi. Il exige donc qu’en gage de soumission, ces peuples révisent eux-mêmes leur histoire, travestissent eux-mêmes la vérité, renient d’eux-mêmes leur identité collective, changent eux-mêmes leurs référents culturels, profanent eux-mêmes leurs anciens lieux de cultes et discréditent eux-mêmes leurs propres symboles. C’est ce qu’ont fait tous les peuples conquis par l’arabo-islamisme. C’est ce que font la majorité des élites intellectuelles, la quasi-totalité des élus, la plupart des artistes et quasiment tous les média français. Il ne reste que le petit peuple qui enrage en silence. Et encore, ce petit peuple est lui-même infesté de gens à la naïveté suicidaire.

    Je dis aux Français qui collaborent et aux Français qui dorment : la France, et au-delà toute l’Europe, est à un stade bien avancé de son islamisation par le haut. Vous avez déjà accepté l’islam dés le moment où vous vous plaignez de l’islam radical et des salafistes. Cela sous-entend que vous n’avez pas de problème à vivre sous le joug d’un islam temporairement plus mou. Ne vous faites pas d’illusion : même l’islam le plus ramolli ne renoncerait pas à la charia. Même si les chefs de l’islamisme en France promulguaient un moratoire de 100 ans sur tout ce qui gène les Français, la charia demeurera une épée de Damoclès qui s’abattra fatalement sur vos têtes un jour, tant que vous n’opposez pas massivement et officiellement un refus ferme et sans appel à l’islam. Tariq Ramadan le sait fort bien. Le fait d’essayer d’obtenir de lui une condamnation de la lapidation est considéré par ce rusé islamiste comme une sorte de négociation de votre islamisation. Ainsi donc, la France négocie son islamisation et semble être disposée à prononcer la chahada [1] pour peu que certaines pratiques barbares soient condamnées et abandonnées par leurs futurs chefs musulmans. Sarkozy pensait qu’un président de la République qui met son cul en l’air sous la contrainte, ça peut passer, mais ordonner la lapidation d’une femme, ce n’est pas envisageable. « Pas envisageable pour le moment » répondit Tariq Ramadan en parlant de moratoire.

    Vous avez déjà fait de l’islam une religion d’État dés lors que vos dirigeant traitent avec l’UOIF et le CFCM, et leur transfèrent une partie de l’autorité de l’État en signe d’allégeance. L’islam est religion d’État en France du moment que vos dirigeants le célèbrent, le cajolent, le subventionnent, le protègent, lui et lui seul. En bon État islamique, la France gère les questions de hidjab, de burqa, de prières de rues, de hallal, de sacrifice de moutons, de rupture de jeûne pendant le ramadan et de « mondanités islamiques » avec les dignitaires musulmans supposément modérés. Ces dignitaires traitent les élus du peuple, notamment les maires, en véritables chefs de tribus dont il faut obtenir allégeance et loyauté. Et ils les obtiennent !

    Quand Dalil Boubekeur parle, il se présente en second chef d’État, la tête haute, le verbe facile et une assurance à toute épreuve. L’islam est désormais chez lui en France. Une mini république islamique dans la République. Le coucou a pondu son œuf. Plus que quelques « chefs de tribus » récalcitrants à réduire et le pays sera déclaré dar el islam. Les ennuis des Français seront terminés. Il ne leur restera plus qu’à apprendre les modalités techniques de la pratique islamique par la méthode Assimil. Le Maroc et l’Algérie fourniront (fournissent déjà) des professeurs payés à même les impôts – oh pardon, la zakat – du contribuable français.

    Suite sur http://www.kabyles.net/l-europe-s-islamise-a-son-insu-de,9421.html

    Merci, Arilès, pour cet article.

  3. Ma liberté de penser

    Nuremberg…. Nausée….. Exaspération…..voici des mots qui tintent en nous de plus en plus…
    Mais là, je crois que l’on atteint un tel sommet de dégoût que, fatalement (ou pas ?) ça va claquer.
    La petite goutte qui fera déborder le vase n’est pas loin de tomber…..

    Quand je pense que dans ma région d’adoption, il se trouve des villages entiers dont les rues et ruelles, les placettes, portent uniquement des noms d’arbres, de fruits, de fleurs, de lieux-dit ….. uniquement en…. langue régionale… avec les plaques en céramique….Que c’est beau….. (bien sur, je n’en demande pas tant pour toutes les rues de France !) Mais que l’on débaptise une rue…. pour lui donner un nom à consonance très équivoque, ce n’est bien que de la provocation…

    Pauvre vieux pays, que faisons-nous de toi ?

  4. Sebag

    Les communistes, dans leur logique collaborationniste, sont complices des nazislamistes comme il furent complices, dans les années 1930 des nazis et ont vendu la France à hitler et staline. Aujourd’hui ils persistent dans leur collaboration malfaisante avec les umma musulman déferlentent sur l’occident, en alimentant l’enti judaïsme et la haine du blanc qui a le tort de ne pas succomber à la séduction de la charia.
    Oum Kalsoum et autres arafat sont des assassins qui n’ont aucun mobile nationaux mais seulement un mobile d’envahissement de la planète avec leur religion moyenageuse qui n’a de force que par le cimetterre.
    L’occident tend le cou à cette lame barbare au lieu de redresser la t^tes et les communistes tentent de nous tenir la tête sur le billot.
    Il serait grand temps de dissoudre ce parti néfaste et collaborationniste qui a vendu la France à l’ennemi Nazicommuniste et qui la vend aujourd’hui à la charia nazislamiste.
    Les collaborateurs doivent purger leurs méfait en prison et en premiers les édiles qui au lei de proteger la nation la vende au plus offrant de voix pour se faire élire par des moyens scandaleux, au prix de la liberté de notre civilisation.
    su à l’ennemi, à bas les gauchislamistes.

  5. Well

    Pour le Louvre de Lens, l’allée principale s’appellera « Marc-Vivien Foé », joueur de foot camerounais de Lens mort sur le terrain.

    Sans commentaire.

    1. Jean

      bonjour

      Alors que le Docteur Robert Looruis est complètement oublié

      Robert Loorius est né à Cassel le 20 mai 1905. Il arriva à l’hôpital de Lens en 1936 et apporta jusqu’à sa mort brutale en 1960, le réconfort et l’aide que tous les malades attendaient
      Durant la Seconde Guerre mondiale, il fit preuve d’abnégation car il demeura le seul chirurgien en poste pour l’ensemble du bassin Minier. Une fois encore, on retrouva à ses côtés entre 1939 et 1945 les religieuses de la Communauté comme Sœur Bernadette ou mademoiselle Duranton, infirmière chef de la Croix-Rouge. Les opérations se déroulaient la plupart du temps dans les sous-sols de l’hôpital sans lumière, sans gaz et souvent sans eau courante. Après avoir opéré les blessés civils et militaires, ce fut les Résistants dont il s’occupa secrètement. Après la guerre, il réinstalla à Lens, un service de chirurgie moderne, créa une banque du sang et surtout une banque d’os unique dans l’ensemble des établissements du Nord et du Pas-de-Calais qui servit pour réparer les blessés de la mine. Ce dernier service reste mystérieux car les archives n’en disent pas plus, signalons toutefois que la première greffe osseuse eut lieu en Allemagne, en 1821 et fut réalisée par Philip von Walter.
      Le comité de la Croix-Rouge de Lens était aussi présidé par le docteur Loorius. Le comité s’occupait par exemple de la répartition des colis de vivres provenant du parrainage norvégien en faveur des enfants âgés de moins de 14 ans et vivant dans des conditions difficiles. De plus, le comité offrit le 31 janvier 1948 un formidable bloc chirurgical valant plusieurs millions et provenant du comité « France Canada « par l’intermédiaire de la Croix-Rouge française. Il a aussi distribué des quantités considérables de lait en poudre aux femmes enceintes et aux femmes allaitant : durant les mois de mars, avril, mai et juin 1948, près de 1 950 kilos furent distribués dans la ville de Lens. Il a surveillé le fonctionnement du camion de radiologie de la Croix-Rouge pour l’examen des enfants de plus de six ans dans les écoles primaires publiques de Lens. Plus tard en 1949, le comité organisait aussi des après-midi pour les personnes âgées, moment auquel assistait toujours le docteur Schaffner. De l’avis de tous et à la lecture de sa carrière, le docteur Loorius aurait mérité que l’hôpital porte son nom, mais il n’en fut rien.

      source Jérôme JANICKI L’Avenir de l’artois

      La aussi sans commentaire

  6. jeanlou

    bonjour Christine et lecteurs de RR,
    Ca continue ! il ne serait pas étonnant que Avenues, boulevard et rues de notre belle France nommés « Maréchal Bugeaud » deviennent: « 19 mars 1962 ou Ben Bella…Messali Hadj.. ou mécènes du Quatar.. » .
    STOP au « changement, c’est maintenant  » ; il y avait des dpts français en Algérie, ils vont créér, chez nous, les wilayas sachant que normal 1er (je ne l’écris pas en majuscules) va rendre les clefs d’Alger.

Comments are closed.