Plus de porc à la Pitié-Salpêtrière : ce serait raciste que d’en vouloir à ceux par qui le scandale arrive ?


Suite à nos articles sur le scandale de la Pitié-Salpêtrière et à la mobilisation des laïques qui a suivi, voilà que certains musulmans et non musulmans vont chercher, bien évidemment, les arguments éculés qui evitent de répondre à la question posée « raciste, sites d’extrême droite » -les deux sites qui ont fait connaître l’affaire étant Riposte laïque et Résistance républicaine, fondés par des gens de gauche qui se battent pour la laïcité, l’égalité hommes-femmes et la liberté d’expression, on se demande bien de qui ils parlent- comme le rapporte le JDD.

Dans les deux articles de Résistance républicaine invitant à protester sur ce scandale mis à jour par Bernard Bayle dans Riposte laïque, nous avions émis plusieurs hypothèses quant aux raisons des repas sans porc, demande communautariste, choix de l’établissement (et dans quel but ?), choix du prestataire de service (dans quel but, comment justifier que l’hôpital ait pu accepter une telle restriction ?)…

 Or, quel(s) que soi(en)t le(s) responsable(s) le problème c »est que les interdits alimentaires d’une minorité sont connus, respectés, pris en compte et imposés à l’ensemble de la population française et il est donc normal d’en demander compte à ceux qui n’ont pas su et pas voulu respecter ces interdits alimentaires en toute discrétion, dans le champ privé, chez eux.

En pays laïque, personne ne devrait même connaître la religion de son collègue ou de son employé, et personne ne devrait prendre en compte ses manies ou interdits alimentaires.

Si cela n’est pas fait c’est bien qu’il y a eu exhibition et réclamation de la part d’un certain nombre de musulmans. Jamais, dans toute l’histoire de la France, on n’a connu ça avec les juifs. Tout  simplement parce que leur religion n’a pas de visée prosélyte, parce qu’ils ne cherchent pas à imposer leur religion à autrui, parce qu’ils se contentent de respecter leurs interdits alimentaires chez eux, parce qu’ils ne se prennent pas pour des gens supérieurs aux autres, autres juste bons à être des dhimmis.

Alors, ceux des musulmans et non musulmans de l’hôpital qui trouvent mauvais que l’islam soit pointé du doigt ont juste à prendre une excellente initiative : qu’ils soient les premiers à aller protester contre la disparition du porc auprès de la direction de l’hôpital…

 Merci à eux de nous tenir au courant de leur démarche, nous en relaierons les résultats. En attendant, j’encourage nos lecteurs et adhérents à continuer de protester à pousser les journalistes à enquêter…Adresses, courriels et téléphones ici.

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


8 thoughts on “Plus de porc à la Pitié-Salpêtrière : ce serait raciste que d’en vouloir à ceux par qui le scandale arrive ?

  1. Avatarbarquisseau

    Mon Dieu ! où va mon beau pays ? vous avez raison Christine , sur toute la ligne ! les juifs n’ont jamais réclamé quoi que ce soit en matière alimentaire ! pourquoi autorise-t-on les musulmans à nous imposer tout ça ?
    Ce qu’il faudrait, c’est arriver à comprendre le but poursuivi par les politiques, les médias, la finance ? Pourquoi veulent-ils vendre notre pays à l’islam ?
    J’ai peur ! je suis une grand-mère et ma vie à moi, elle sera bientôt finie mais j’ai des enfants, des petits enfants, que va-t-on leur laisser comme avenir ? la charia ? le voile ? Au secours !

  2. Avatarnonodu93

    Bonjour il en fut de mème l’an dernier à l’aéroport de ROISSY CDG .
    ou pendant un moment le minibus de CE d’ AIR FRANCE le matin pendant sa tourné sur la plate forme de l’aéroport ( en piste ) n’offrait plus dans l’ensemble casse croûtes du porc .
    SURPRISE !!!!vive protestation de certains personnels et syndicat comme la C F D T .et C F T C silence du la C G T en poste .
    sous la pression les choses sont redevenue dans les normes !
    a nous d’être très vigilant ! et savoir comme il se dois répondre ! et surtout réagir !!

    1. Avatarresistancerepublicaine

      Excellent témoignage, il suffit (pour le moment encore) de râler ! De ne pas se laisser faire ! Je vais relayer cela me semble un témoignage intéressant

  3. AvatarBanro

    L’info de nonodu93 est exacte, ma fille hôtesse à Air France m’en a parlé à l’époque.
    Concernant la Pitié-Salpêtrière, s’ils ne veulent pas de porc, servez leur de la truie, ils vont sûrement aimer !

  4. AvatarBreizatao

    Pour les « incultes » qui nous traitent de « racistes » quand on développe cet état de fait, il est nécessaire de préciser qu’ il n’ a jamais été question d’ imposer à des personnes de religion Juive ou Musulmane de manger du porc ce qui serait odieux, de la même façon il est illégal d’ imposer à ceux sont de religion Chrétienne (la grande majorité en France) à ne pas manger de porc, il suffirait tout simplement de proposer 2 versions de plat principal avec ou sans porc surtout que les personnes concernées sont listées avant chaque préparation de repas ce qui n’ est pas le cas des restaurateurs qui eux arrivent à proposer une multitude de solutions !… Les fonctionnaires dirigeants de ces organismes publics qui imposent que le porc soit retiré des menus font une politique favorisant une religion plus qu’ une autre ce qui est condamnable dans un pays qui se dit laïque, le respect de tous est une obligation ou alors nous sommes dirigés par des religieux « racistes » ?

    1. Avatarresistancerepublicaine

      Non on peut concevoir que par mesure d’économie pour certaines situations on ne propose qu’un seul plat. Celui qui n’aime pas ce qui est proposé n’en mange qu’une partie, sachant que chacun a la possibilité le lendemain de manger ce qu’il veut. Accepter de présenter le choix systématiquement c’est accepter l’halalisation de la société française. Ne pas manger de porc est un choix personnel qUe personne n’a à prendre en compte. J’ai emmené en voyages scolaires des centaines d’enfants, dont quelques juifs et musulmans, jamais aucun souci, aucune demande communautariste, les enfants se contentaient de ne pas manger ce qui était du porc et s’ils avaient encore faim les jours avec porc s’achetaient un sandwich ou mangeaient les céréales qu’ils avaient apportées….

Comments are closed.