Et pan dans leur tronche ! Loi sur le logement social annulée !


Bonne nouvelle ce matin, l’UMP a obtenu gain de cause auprès du Conseil constitutionnel ; la loi est annulée pour vice de procédure.

 Bien entendu ils remettront le couvert pour faire à nouveau voter cette loi scélérate qui obligeait toutes les communes à construire des logements sociaux en grand nombre remettant en cause la paix et l’équilibre de nombreux quartiers, obligeant même des propriétaires à vendre leurs biens à coups de taux usuraires d’impôts fonciers.

Mais ne boudons pas notre plaisir.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


4 thoughts on “Et pan dans leur tronche ! Loi sur le logement social annulée !

  1. Well

    Tout à fait. Dans ma commune qui n’est pourtant pas sinistrée, qui a des entreprises, ils veulent porter le taux de logement social à 40 %. Dans ma rue constituée de petits immeubles de petits propriétaires privés, qui il y a 50 ans fournissait tout au plus 3 enfants d’âge scolaire par immeuble, ils construisent 30 logements sociaux, moyenne des appartements 80 m². Ca veut dire 3 à 4 chambres. J’attends de voir par qui ils vont être remplis, et je crains les cambriolages à venir, inexistants jusqu’ici.

    Je me demande par ailleurs combien ces appartements vont apporter d’impôts locaux et foncier.

    Bien entendu, pas d’accession à la propriété pour cet immeuble, pour cause. De toutes façons, lorsque c’est possible, il faut fuir. Méfiez-vous du mélange des classes sociales dans une copropriété. Méfiez vous des résidences où un bâtiment est en accession à la propriété, et l’autre pour un « institutionnel ». Déjà vous risquez de payer le prix fort pour compenser la forte ristourne donnée à l’institutionnel par le promoteur. J’ai trouvé les contrats dans les sous-sols lors de la construction de ce type de résidence mixte. L’institutionnel a payé moitié prix au m², pour des prestations supérieures. Parquet au lieu de moquette, chauffage gaz eu lieu de l’électricité, accès par badge au lieu de clé.

    Ensuite, vos parkings seront communs, et vous aurez une rotation des locataires du bâtiment social qui n’arrangera pas les choses. Si les propriétaires avaient su cela, ils n’auraient pas acheté.

  2. Juggernaut

    Ce n’est pas pour autant qu’ils ne continueront pas à débarquer par centaines, pour tous venir nous dépouiller du fruit de nos efforts, sans contreparties.
    C’est le principe de la mangeoire à oiseaux : tant qu’on met des graines et du lard, les piafs se gavent, viennent de plus en plus nombreux, se bousculent et s’affrontent à qui va emmener le plus gros morceau, et en plus salissent tous et font du bruit.
    Mais si vous n’approvisionnez plus la mangeoire, ils finissent naturellement par être obligés de se débrouiller seuls pour aller chercher leur pitance ailleurs. Vous retrouvez alors le calme …

    Mélangé par force l’huile et le vinaigre font des vinaigrettes (attention aux proportions pour le goût), mais si vous laissez reposer la mixture, les composants se séparent naturellement, le vinaigre tombant au fond.

    Vinaigre : Nom commun , masculin
    (Cuisine) Vin aigri par la production spontanée ou provoquée de l’acide acétique et qui s’emploie surtout comme condiment.

  3. Juggernaut

    Petits arrangements entre amis ou grosses magouilles ?

    http://tempsreel.nouvelobs.com
    Logement social : Ayrault annonce une annulation… pas décidée C’est ce que l’on appelle un cafouillage. Alors même que le Conseil constitutionnel doit se décider cet après-midi sur le sujet, le Premier ministre a annoncé ce matin sur France Inter l’annulation de la loi sur le logement social. Les Sages n’ont « pas encore statué » sur le recours de l’UMP, répond de son côté le président du Conseil Jean-Louis Debré. Jean-Marc Ayrault a tout simplement « anticipé » l’annonce, rétorque l’entourage du chef du gouvernement.

    Mensonges, magouilles, cafouillages … peu importe.
    Et plus forts que les chats : même lâchés sur le dos ils retombent sur leurs pattes.
    Ils sont éjectés par la porte, ils reviennent par la fenêtre, comme les bandits.

    http://actu.orange.fr/france/logement-social-si-la-loi-est-annulee-un-nouveau-texte-sera-presente-en-novembre-afp_1149038.html
    Logement social: si la loi est annulée, un nouveau texte sera présenté en novembre
    La porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem a annoncé mercredi que si la loi sur le logement social était invalidée par le Conseil constitutionnel, un nouveau texte serait présenté le 14 novembre en Conseil des ministres et le 20 novembre à l’Assemblée nationale.
    Sur le texte voté définitivement par le Parlement le 10 octobre et visé par un recours UMP, Najat Vallaud-Belkacem a admis « un défaut dans la procédure ». Parlant d' »un cafouillage parlementaire », le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avait lui-même annoncé un peu plus tôt « l’annulation » de la loi par les Sages avant qu’ils ne statuent.

    Les « sages » : si seulement ils pouvaient s’étouffer en s’autoproclamant « sages » !
    Hélas le ridicule, même extrême, ne tue pas.
    Surtout quand on voit le degré de malhonnêteté de ces cloportes ; jugez plutôt : par décision n°2012-654DC du 9 août 2012 le conseil constitutionnel, a déclaré non conforme à la constitution l’article 40 de la loi de finance rectificative qui prévoyait la baisse de salaire de 30% du président, du premier ministre et du gouvernement.
    Donc maintenant ils sont plus nombreux qu’avant, mais payés autant qu’avant.
    C’est curieux, ça ne s’ébruite pas et personne n’en parle ?…

    1. Anton

      ……, ils reviennent par la fenêtre, comme des bandits.

      Par la fenêtre ou par la porte, ce sont des bandits et le resterons. Dans des temps plus anciens, les bandits étaient pendus haut et court.
      Pratique qu’il faudrait remettre en vigueur.

Comments are closed.