Pour les alliés d’Obama et de Hollande, les non musulmans doivent respecter le ramadan en Arabie Saoudite


Interdiction aux non musulmans de manger, boire et fumer dans les lieux publics en Arabie Saoudite pendant le ramadan, sauf à être expulsés. L’argument économique ou professionnel (c’est en général la même chose) faisant de nécessité loi, adieu pour les expatriés, chefs d’entreprises de passage  et touristes (quelle idée d’aller en vacances en pays musulman… ) le café du matin au bistrot, adieu tout restaurant et tout sandwich grignoté sur le tas…

 Autrement dit, obligation de respecter le ramadan, donc de « faire ramadan », donc de se conformer à un des piliers de l’islam…

 Autrement dit, en pays musulman, il faut avoir l’air d’être musulman, dernière étape avant la conversion obligatoire ?

 Tant les dictateurs saoudiens ont peur de voir leurs sujets s’émanciper du fondamentalisme wahhabite qui leur permet de conserver un pouvoir sans partage et sans risque qu’ils cherchent à éradiquer tout contre-exemple qui pourrait les ébranler. L’islam, un allié de choix pour imposer la dictature à l’homme.

 Ce sont les mêmes qui ont soutenu (et sans doute financé) les révolutions du fameux printemps arabe, soutenus par leurs amis américains et européens ( même Sarkozy a joué le jeu en Libye, honte à lui) afin d’éliminer les dictateurs qui ne partageaient pas leurs vues. L’islam, un allié de choix pour imposer la dictature à l’homme.

 Ce sont les mêmes, on s’en souviendra, également, qui ont poussé les Américains à envahir l’Irak afin de mettre fin à un pays trop indépendant et au règne d’un dictateur certes sanguinaire mais qui refusait l’application aveugle de la charia. L’islam, un allié de choix pour imposer la dictature à l’homme.

 Ce sont les mêmes, encore, qui poussent les puissances occidentales à intervenir en Syrie, dernier bastion indépendant d’eux, et auraient gagné avec les Hollande et Obama qui leur lèchent les babouches si la Chine et la Russie n’avaient pas mis leur veto à une intervention militaire…  pour le moment.  L’islam, un allié de choix pour imposer la dictature à l’homme.

 J’entends, bien sûr, nos patriotes demander la réciprocité, à savoir l’interdiction du ramadan en terre de France, l’interdiction même de le mentionner et encore plus de le prendre en compte dans les entreprises.

C’est tentant. On nous objectera que nous sommes la patrie des droits de l’homme, que nous avons une mission universaliste et que nous ne devons pas prendre exemple sur des dictatures.

 Certes. Mais…

 Mais si, pour conserver notre démocratie et éviter qu’elle ne devienne une dictature (ou théocratie islamique), il fallait cesser de brandir et d’appliquer des principes qui nous obligent à faire perdre notre camp parce que ceux d’en face les instrumentalisent ?

Mais si nous cessions de nous faire battre avec le fouet que nous avons fabriqué ?

La démocratie et la liberté, oui, cent fois oui, pour les Français et les immigrés assimilés, pour ceux qui respectent les droits de l’homme, issus de notre héritage de 1789,  et la laïcité.

Pas pour les autres. Ils n’ont pas le droit, au nom de la démocratie et de la liberté, de nous imposer ce qui met en danger notre modèle, unique et émancipateur.

Alors oui il faudrait interdire le ramadan en France, tout simplement, parce qu’il est le signe qu’un mal profond, appelé islam, progresse dans notre pays et nous menace. Il n’y a aucun mal à vouloir éradiquer un mal qui menace nos enfants et petits-enfants.

L’histoire nous donne raison, pas un seul pays musulman qui respecte le droit des femmes et la liberté d’expression. Pas besoin d’autres arguments. La réalité suffit.

 Alors oui il va falloir qu’un pouvoir fort, en France, ose dire non et cesse de tendre l’autre joue.

Christine Tasin

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


4 thoughts on “Pour les alliés d’Obama et de Hollande, les non musulmans doivent respecter le ramadan en Arabie Saoudite

  1. AvatarEric

    Bonjour Christine,

    Encore une fois merci pour ce texte. Je crois que, malheureusement il faudra encore du temps pour que les gens ouvrent les yeux sur cette terrible réalité qui arrive.

    En état ou en sont les choses, je ne sais même pas si un parti en imposant un pouvoir fort pourrait redresser la situation, tellement elle est bien avancée.

    Il est évident que ça ne pourra venir que du peuple, d’un peuple voulant vivre librement sans qu’aucune religion interfère dans la vie-publique. Je crois aussi que nous sommes nombreux et nombreuses à vouloir ceci, mais les gens ont tellement peur de se faire traiter de raciste, qu’ils n’osent pas. Comme moi, au début je n’osais pas mettre vos articles sur ma page Facebook de peur de perdre certains de mes amis, puis j’ai décidé de le faire au nom de l’intérêt de l’amour que je porte à mon pays.

    Comme je l’avais signalé dans un message précédent, je vis en Egypte et pour l’instant, malgré un président issu des FM, je ne ressens pas trop de pression par rapport au ramadan. Je connais des musulmans ici qui e veulent pas entendre parler de la Charia, ce qui veut dire qu’il y a parmi cette communauté des gens qui veulent « s’émanciper » d’une partie de cette dite religion.

    J’aimerais m’investir plus, mais d’ici c’est difficile.

    Bonne journée,

    Eric

    1. Avatarresistancerepublicaine

      Merci Eric pour ce témoignage plutôt réconfortant sur ce qui se passe en Egypte, merci de me tenir au courant; chacun fait ce qu’il peut, et intervenir sur les forums, écrire pour protester, surveiller ce qui se passe autour de chez vous e tnous avertir, c’est déjà bien !

  2. AvatarNeocons

    « Ce sont les mêmes, on s’en souviendra, également, qui ont poussé les Américains à envahir l’Irak afin de mettre fin à un pays trop indépendant et au règne d’un dictateur certes sanguinaire mais qui refusait l’application aveugle de la charia. L’islam, un allié de choix pour imposer la dictature à l’homme »

    Bush à eu raison d’aller en Irak, ce fut courageux de sa part! Sa volonté était d’exporter dans ce pays la liberté, l’égalité, et la démocratie; rien de plus. S’il y a des problèmes aujourd’hui dans ce pays c’est bien à cause de Barack HUSSEIN ObaMarx; en désengageant les forces armées du Pays de la Liberté d’Irak il laisse la voie libre aux terroristes.

    1. Avatarresistancerepublicaine

      Je m’étouffe ! Bush exporter la libverté l »égailté et la démocratie ? Relancer l’économie et rendre service à ses amis saoudiens plutôt !

Comments are closed.