On excise encore en France : justice, police et medias coupables !


Il n’est pas acceptable qu’un couple qui, en 2005, s’est vu signifier le rappel à la loi française lors de la découverte de l’excision de ses deux filles aînées ait pu, tranquillement et sans état d’âme, faire exciser les deux plus jeunes, dont l’excision a été découverte en 2009.

Certes, on nous dira qu’il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre et que, bien que soumis à contrôle judiciaire, on ne peut suivre et surveiller les parents 24h sur 24. N’empêche.

N’empêche que si on avait voulu, on aurait pu. Tout simplement en tapant si fort en 2005 qu’on aurait fait peur aux parents. Tout simplement en frappant d’une peine de prison ferme, d’une amende dissuasive, de la menace d’une expulsion si récidive, le tout assorti d’un contrôle obligatoire des deux filles cadettes une fois par an par un gynécologue.

Si on avait voulu, on aurait pu protéger ces deux gamines, mutilées à vie.Et la presse aurait pu jouer un rôle non négligeable dans l’affaire. Si elle avait voulu.

Mais quand les traditions viennent d’Afrique, et/ou quand elles ont un lien avec l’islam, il faut se taire, pour ne pas stigmatiser…

Il est tellement plus facile de se déchaîner contre ceux qui osent proposer des apéros saucisson-pinard…

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


8 thoughts on “On excise encore en France : justice, police et medias coupables !

  1. Ole Holzmann

    J’ai une amie d’ascendance polonaise par le père, dont une des demi-soeurs a été excisée au Liban ou Sénégal. Cette femme a essayé de convaincre sa nièce, née et ayant vécu toute sa vie en France, de se faire exciser, à plus de 37 ans ! Cette jeune femme en a informé son père, qui lui répondit, avec tristesse, « Que ce n`était pas vraiment par méchanceté mais parce que sa soeur a été tellement traumatisée…. » qu’elle n’a plus jamais pu être la même personne depuis ce drame.
    Il faut souligner la surprise de quantité de femmes issues de parents musulmans, quand elles ont constaté qu’une de leurs ascendantes, grand-mère, tante, mère ou autre personne ayant autorité dans leur famille, faisait partie du commando, quand le jour arrivait où on se saisissait d’elles pour les mutiler à vie.
    Le père dans ce cadre, se conduisant comme une brute et, abandonnant la suite des événements, ou faisant semblant, aux femmes déjà détruites, psychologiquement, pour qu’elles fassent la même chose à leur(s) filles.
    Mais est-ce que des gens, foncièrement illettés, dans leur croyance islamique, ont connu des personnalités historiques comme Fénélon, et d’oeuvres comme son « Traité de l’Education des filles. » ?
    Alors que l’éducation nationale est devenue en Europe une loi, dans l’islamisme, qui ne mérite pas la désignation de religion du fait de ses aberrations morales, et c’est pourquoi je n’utilise pas le mot « islam », l’inculture est un ingrédient de base du droit coutumier des gens de cette tendance fanatique, psychotique, étant donné que ces gens ne connaissent pratiquement pas le mot « psychologie ».

  2. Pépère

    Comme c’est malheureux pour ces pauvres gamines.
    Comme c’est grave que les organismes de contrôle et de répression n’ait pas fait le travail pour lequel ils sont payés.
    Comme c’est habituel que la presse se taise car ce sont les électeurs de leurs amis politiques.
    Comme c’est désastreux que notre beau pays en soit rendu à laisser faire et baisser les bras.

    Merci Christine et les autres de dénoncer, encore et toujours ce qui n’apparait nulle part ailleurs.

    Notre devoir est de relayer et je ne me gêne pas pour le faire croyez-le.

    Courage pour votre combat

  3. Jeanne

    Comme vous dites: surtout, ne rien dire, ne rien voir, ne rien dénoncer. Si on allait fâcher quelqu’un! Quoique elle n’est pas musulmane à proprement parler l’excision est pratiquée en pays musulman et elle encouragée non pas tant dans le Coran que dans les Hadiths. C’est un acte d’une sauvagerie effroyable notamment au Soudan, et sauf erreur de ma part une majorité de femmes égyptiennes sont excisées. En son temps, Benoîte Groult avait longuement écrit à ce sujet dans « Ainsi soit-elle » concluant que « l’islam était un des pires boulets de l’humanité ». Elle ne pourrait plus aujourd’hui. Elle serait traînée devant les tribunaux pour incitation à la haine raciale. Quant à la haine des femmes que la pratique de l’excision entérine, elle n’émeut plus personne. De même qu’on n’en n’a pas entendu beaucoup s’émouvoir au sujet des Talibans qui intimident les jeunes Afghanes qui vont à l’école en attaquant leurs écoles. C’est consternant, à pleurer. Vous parlez de ce qu’aurait pu faire la Justice. mais la Justice est dans un sale état. C’est comme si on nous envoyait constamment le même message: après tout, les victimes n’avaient qu’à ne pas se trouver au mauvais endroit au mauvais moment. Pour ma part, je date ce tournant à la fin des années 90 après la lecture d’un article du Monde qui m’avait fait froid dans le dos: à la suite d’une « tournante » abominable, le Monde avait titré: « la grande misère sexuelle des banlieues ». Voilà. tout était dit. Et je me souviens d’une conversation avec une jeune femme enceinte, d’obédience communiste, qui m’avait dit à ce sujet que les tournantes n’étaient pas vraiment un viol. Tout ce que j’ai pu lui répondre c’est que j’espérais qu’elle n’était pas enceinte d’une fille.

  4. philiberte

    le procès a lieu « chez moi ». d’après le journal local, les filles ne comprennent pas ce qu’on reproche à leurs parents. elles accusent même la justice d’avoir détruit leur famille (Journal du centre du 30/05/2012)

    1. resistancerepublicaine

      Bien sûr, il est évident que les filles à qui on a prouvé que la norme était là ne vont pas dénoncer leurs parents !!!!!

  5. RLBP

    la police peut lire vos SMS avant même que vous les avez regardé,
    la police peut utiliser votre téléphone comme un micro et tous écouté chez vous et où que vous êtes
    dès que vous vous déplacer à la police pour une plainte ou une main courante, la police vous place sur écoute
    SALUT

Comments are closed.