Une école peut parfaitement interdire aux mères accompagnatrices d’être voilées


 

Un article à lire ci-dessous.

Voile : la neutralité de l’école prévaut.

Un jugement administratif rendu mardi à Montreuil (Seine-Saint-Denis) a mis en avant que le principe de neutralité de l’école laïque s’appliquait aux parents volontaires qui accompagnent les sorties scolaires, a « pris acte » le ministre Luc Chatel, mercredi dans un communiqué. Luc Chatel « prend acte » d’une décision « qui juge que le règlement intérieur d’un établissement scolaire peut légalement exiger des parents volontaires pour accompagner les sorties scolaires qu’ils respectent dans leur tenue et leurs propos la neutralité de l’école laïque« .

Selon ce jugement, « si les parents d’élèves participant au service public d’éducation bénéficient de la liberté de conscience qui interdit toute discrimination fondée sur leur religion ou sur leurs opinions, le principe de neutralité de l’école laïque fait obstacle à ce qu’ils manifestent, dans le cadre de l’accompagnement d’une sortie scolaire, par leur tenue ou par leurs propos, leurs convictions religieuses, politiques ou philosophiques ».

A lire : un autre article sur le sujet sur le Monde.

On notera l’argument spécieux du CCIF qui met sur le même plan le voile des mères et celui des religieuses. On rapppellera qu’une religieuse ne porte pas le voile parce qu’elle est femme et qu’elle devrait donc marquer son infériorité et sa peur de faire naître le désir des hommes mais parce qu’elle porte un uniforme qui indique qu’elle est en-dehors de la société civile ; son uniforme est plus à rapprocher de celui des infirmières ou des pompiers !

Quant au fait que les parents de la dizaine d’enfants musulmans de l’école de Montreuil qui a interdit le voile aux accompagnatrices voilées cherchent une autre école, il est la preuve que nous sommes bien face à un islam agressif qui entend nous faire accepter ses codes et traditions, fussent-elles contraires à la laïcité. Les petits soldats de l’islam sont prêts à changer leurs enfants d’école en cours d’année, à compliquer éventuellement les trajets pour les accompagner et aller les chercher pour que une ou deux fois dans l’année, une ou deux mères voilées puisse accompagner les sorties scolaires. Impressionnant.

 La guerre est déclarée. Peu encore en sont conscients.

 Question subsidiaire : qu’attendent toutes les écoles de France et de Navarre pour ajouter à leur réglement intérieur la mention permettant de ne pas voir nos enfants trouver normal que les femmes soient obligées de cacher leurs cheveux ??? A chacun de faire entendre sa voix là où il habite…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


5 thoughts on “Une école peut parfaitement interdire aux mères accompagnatrices d’être voilées

  1. gaillard denis

    il n’y a pas de comparaison possible entre nos religieuses et les voilées .nos religieuses ne font pas de politique sectaire ,et sont des modèles d’amour et de tolérance , on ne peut pas en dire autant des islamistes . j’ai de plus en plus la nette conviction que nos collabos de politiques veulent nous intégrés a tout prix a cette religion politisée ,qu’aucun vrai Français n’a envie de reconnaitre. En rapport avec l’article de riposte laique , sur ce lycée st pierre de la roche sur yon ,ou les enseignants entrainent les gosses dans une mosquée je dit que la collaboration commence là ,et les autorités sont responsables , il faudra le moment venu qu’elles payent cette infamie

  2. Angelique

    A un arrêt de bus, ces jours derniers, j’ai eu l’occasion de parler avec une dame maghrébine d’un certain âge, non-voilée, et même bien coiffée, mise en plis, brushing etc.
    Elle m’a dit qu’elle subissait des pressions incessantes dans son quartier pour lui faire porter un voile sur les cheveux.
    Cela ne m’a pas étonnée car, depuis deux-trois ans, alors même que j’habite une tranquille petite ville de province, les voiles s’y multiplient à vitesse grand V et il n’est pas rare de croiser en ville des groupes de jeunes filles qui s’exhibent, visiblement provocatrices, avec de grands voiles qui couvrent les épaules et la moitié du dos, avec par dessous un autre voile (ou bonnet ?) très serré sur le front, qui cache le cou et jusqu’au moindre petit cheveu.
    Nul doute qu’une offensive de l’Islam se manifeste dans les quartiers maghrébins pour endoctriner les femmes et montrer ainsi la force de l’Islam dans l’espace public.
    Que font les pouvoirs publics pour défendre les maghrébines intégrées contre la pression des fanatiques ?
    Rien, rien et rien… Au contraire ils favorisent la construction de mosquées où des fanatiques venus d’Arabie Saoudite et autres pays musulmans viennent prêcher des horreurs rétrogrades et, bien sûr, toujours, misogynes :
    http://islamineurope.unblog.fr/
    A noter que j’ai envoyé, horrifiée, le lien ci-dessus à un certain nombre de sites féministes et de députées et que, plusieurs mois après, strictement aucune réponse ne m’est parvenue…

    1. resistancerepublicaine

      Merci Angélique de ce témoignage qui dit plus que de longs discours à quel point la situation est grave.

  3. Mimie

    Je souhaite faire une petite correction à propos d’une phrase:
    « Que font les pouvoirs publics pour défendre les maghrébines intégrées contre la pression des fanatiques ?
    Rien, rien et rien… Au contraire ils favorisent la construction de mosquées […] »

    L’Etat ne favorise pas ces constructions car depuis la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat: « La république ne reconnaît ni ne subventionne aucun culte ». C’est pourquoi l’Etat ne donne pas le moindre centime pour la construction de monuments religieux, quels qu’ils soient. Ces mosquées sont financées par de riches musulmans, principalement d’Arabie Saoudite.

    1. resistancerepublicaine

      Faux. Les mairies ne cessent de bafouer la loi d’abord en accordant des baux emphytéotiques à tour de bras pour les terrains et ensuite en subventionnant les centres culturels (26 milllions pour celui de Paris) dans lesquels se trouvent des salles de prière et tout ce qui constitue une mosquée… De plus les mairies peuvent à présent se porter garantes pour les emprunts des musulmans destinés oà construire les mosquées, c’est aussi ce que fait la mairie de Paris qui veut cautionner 6 millions d’euros, garantis par le contribuable !!!

Comments are closed.